AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2283028159
Éditeur : Buchet-Chastel (02/04/2015)

Note moyenne : 3.55/5 (sur 54 notes)
Résumé :
La plupart des vieux détestent les jeunes. C'est comme si on était des pestiférés, des moitiés d'homme. Il nous faut conquérir notre place, trimer avant d'être trouvés dignes d'intérêt. Ils ont oublié qu'ils sont passés par là eux aussi, et ne veulent surtout pas s'en souvenir. La jeunesse est maudite et chaotique, c'est une période entre parenthèses où l'ennui est mortel. Mais la jeunesse est tellement courte, lorsque l'on peut vivre jusqu'à presque deux cents ans.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
StefEleane
  13 juin 2015
Enfin un bouquin qui remet les choses à leurs places .... Plus on vieilli et mieux nous sommes ...Ah ouf Merci Valérie Clo, il fallait le dire !!! Non mais ....
Alors pour les p'tits jeunes cela ne sera pas d'un grand réconfort mais pour quelqu'un comme moi (qui vient de fêter ses 40ans), je vois mon avenir avec beaucoup plus de plaisir ;)
Bon sérieusement, Thalia à 18 ans. Pour son cadeau d'anniversaire elle reçoit le plus beau des cadeaux, des injections pour la faire vieillir prématurément. La jeunesse n'a pas la cote, bien au contraire... Les jeunes sont laids ! La société n'a d'yeux que pour les quadras et plus. D'ailleurs votre vie professionnelle ne commence que vers 40 ans. La seule solution pour les gamins sortie de l'adolescence c'est de se métamorphoser en vieux...

J'ai presque dix-huit ans, et je traque mes premières rides avec impatience. Je ne peux espérer un emploi avant une vingtaine d'années. En attendant, je dois regarder les vieux prendre les bonnes places. On est tous dans le même bateau, mais ce qui est réconfortant c'est qu'un jour viendra où nous aurons enfin le pouvoir. Et croyez-moi, on l'appréciera, on regardera les jeunes galérer avec leur peau de bébé, et on se rappellera le temps de la jeunesse sans aucune nostalgie.
Bien évidemment, rien est simple pour notre jeune Thalia, bon en même il fallait bien corser un peu les choses sinon le bouquin aurait été plat, surtout lorsqu'elle rencontre Loïs, un jeune homme de 25 ans. Alors là catastrophe, deux jeunes ensembles cela ne va plus du tout !
Avec un humour d'une finesse de dentellière, Valérie Clo se moque avec délice de notre société, de notre perfection de l'être humain, de la technologie pour rester jeune...L'originalité de ce roman est géniale. Elle a ce don,ce talent qui nous permet de faire défiler les mots à la vitesse d'un avion de chasse. A peine commencé que ce roman est déjà lu ...Mais dans son sillage, il reste un petit quelques choses, un regard différent de nos codes.

Lien : http://lesciblesdunelectrice..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Juin
  13 mars 2016
Le titre est très explicite sauf que nous sommes dans un autre monde. Ce sont les "vieux" qui ont tous les pouvoirs, et les jeunes n'ont pas d'avenir avant 40 ans... ( Ce n'est pas déjà comme ça en politique ?)
Tout a basculé le jour où les plus de 50 ans se sont rendus compte qu'il n'était plus "compatibles" avec la société, alors ils ont pris le pouvoir. Deux voix se mêlent dans ce livre. Celle de Thalia, 18 ans, jeunesses dorée mais désœuvrée. Elle attend ses 18 ans pour pouvoir se faire des injections, pour avoir de superbes rides et se teint comme tous les cheveux en gris.
Et puis celle de Laura, sa mise à l'écart qu'elle raconte dans un livre, découvert par Thalia. Avant que le monde ne bascule dans de nouvelles normes.
La tyrannie des apparences est un court roman qui se moque des codes et de notre société.
Un monde à l'envers.... décrit avec une minutie implacable.
La fin est peut-être un peu rapide mais c'est un livre intéressant et qui fait mouche.
Commenter  J’apprécie          81
Anais_mrt
  06 janvier 2016
Thalia est une jeune fille de 18 ans, pour qui la jeunesse est une période inutile de la vie.
Thalia de son point de vue dit que la vie commence à partir de 50 ans.
Cette jeune fille contrairement aux autres souhaite se marier à un homme d' âge mûr.
C'est pour cela que Thalia veut faire vieillir sa peau prématurément, à l 'aide de son père qui lui est patron d'une grande entreprise de cosmétique.
Un jour, Thalia tombe sur un livre qui raconte totalement l 'opposé de son point de vue car ce livre suit le parcours d' une femme nommée Laura Franck qui est âgée de 50 ans et elle souhaite se faire opérer pour devenir plus jeune.
Thalia rencontre alors Lois, un jeune homme de 25 ans.
J'ai bien aimé ce livre, je le trouve très intéressant car il montre aux lecteurs le fait qu' aujourd'hui l'apparence physique est très importante, mais, il nous montre aussi les dangers qu'elle peut causer.
Tout au long de la lecture, on voit le point de vue de Thalia changer. C'est ce que j'ai trouvé très intéressant.
L'auteur, Valérie Clo dresse une satire de notre société où l'on juge les gens par rapport à leur apparence physique et non pas sur leur aspect intérieure.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
elenapento
  09 janvier 2016
La tyrannie des apparences raconte l'histoire de Thalia, une jeune fille qui vient tout juste de fêter son dix-huitième anniversaire. Thalia vit dans une société qui ne dépend plus de la jeunesse mais des anciens, où un visage ridé est considéré comme une beauté inégalée, et où les jeunes sont prêts à tout pour paraître plus vieux. Tout allait très bien pour Thalia : elle allait recevoir ses premières injections, avoir ses premières rides, se marier à un homme d'âge mur. Cependant, elle rencontre Loïs, le fils de son promis qui refuse de se plier aux règles de cette société. Elle découvre aussi, un jour, le livre de Laura Franck, une femme de cinquante ans qui exprime dans son récit, son souhait d'avoir recourt à la chirurgie esthétique dans le but de paraître plus jeune. Thalia découvre avec stupeur une société opposée à la sienne, et ne peut s'imaginer les jeunes au pouvoir. Curieuse, elle cherche toujours à en savoir un peu plus sur cet univers inconnu et oublié, et change peu à peu d'avis sur cette société qu'elle considérait comme idéaliste.
Ce roman est très divertissant et intéressant. Je trouve original l'idée d'un monde opposé à notre société actuelle, où les anciens dominent et où les jeunes sont impuissants. C'est un thème dont je n'avais jamais entendu parler avant d'entamer ce roman. L'histoire prend une tournure étonnante lorsque Thalia découvre le livre de Laura Franck. Dès lors, les questions se multiplient et l'envie de connaître la fin du livre devient inévitable.
C'est, de plus, un livre très facile à lire et qui se lit d'une traite. J'ai cependant eu un peu de mal à me mettre dans l'histoire au début.
Valérie Clo parvient à merveille à unir humour et sérieux dans ce roman dystopique, permettant tout de même d'apporter une réflexion sur notre société actuelle, en partie basée sur l'apparence.
Très bon livre que je conseille.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
armellheu
  07 janvier 2016
"La tyrannie des apparences" de Valérie Clo se passe dans le futur. La jeunesse est à présent dépassée, qui ne veut pas avoir une peau ridée ou de longs cheveux blancs ? La vieillesse règne à présent, avec toute la résistance et la l'expérience qu'elle possède. Thalia vient d'avoir 18 ans et peut enfin vieillir sa peau prématurément. Son père, PDG de la plus grande entreprise de produits vieillissants, veille à ce que tout se passe bien.
Mais un livre, découvert par hasard à la bibliothèque, écrit par une femme qui vouait un culte à la jeunesse, remet en question tout ce qu'on lui a inculqué depuis toujours.
Valérie Clo écrit face à notre société une satyre inverse. Au travers d'une jeune femme qui envie la vieillesse, elle pointe du doigt les critères de beauté actuels et les critique.
Un "récit dans le récit" nous ramène à notre époque et dénonce clairement notre mode de vie.
J'ai aimé les personnages, leurs envies, leurs révoltes. Malgré un manque de rythme qui ralentit la lecture et qui empêche de se mettre totalement dans le livre, l'histoire est intéressante et on veut savoir la fin.
Je trouve la fin trop ouverte à mon goût, j'aurais aimé pouvoir imaginer la suite sans qu'on me l'impose.
En conclusion, ce livre a une histoire très intéressante malgré un rythme lent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
claraetlesmotsclaraetlesmots   17 avril 2015
Loïs en est certain maintenant, depuis que les vieux ont pris le pouvoir, ils veulent cacher leur histoire, ils préfèrent oublier cette époque où les jeunes dirigeaient et faisaient les lois. Ils ont tellement peur que ça recommence qu'ils ont organisé la société pour nous maintenir dans l'ignorance. Nous n'avons aucune échappatoire et sommes obligés de suivre le chemin tracé. Les jeunes sont tellement conditionnés qu'ils ne cherchent même plus à comprendre. Ils avancent, aveuglés, et concentrés sur la prochaine ascension, ne sachant pas qu'ils font ainsi le lit du pouvoir en place. Loïs a décidé de ne pas accepter cette pensée unique et de tout faire pour informer les jeunes. Beaucoup trop sont en souffrance, meurent d'ennui, ou de pauvreté. Ils errent ainsi des décennies, pensant qu'il n'y a pas d'autre solution que de suivre le chemin imposé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
StefEleaneStefEleane   13 juin 2015
J'ai presque dix-huit ans, et je traque mes premières rides avec impatience. Je ne peux espérer un emploi avant une vingtaine d'années. En attendant, je dois regarder les vieux prendre les bonnes places. On est tous dans le même bateau, mais ce qui est réconfortant c'est qu'un jour viendra où nous aurons enfin le pouvoir. Et croyez-moi, on l'appréciera, on regardera les jeunes galérer avec leur peau de bébé, et on se rappellera le temps de la jeunesse sans aucune nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
MurielTMurielT   30 août 2015
Dans les magasins, les restaurants, il est rare de croiser des jeunes. Les rues sont pleines de vieux qui déambulent joyeusement. Je sais qu'il existe en ville des lieux où les jeunes se réunissent pour discuter de la société. Ils rédigent en secret des articles qui critiquent le monde moderne, fomentent une révolte silencieuse contre le pourvoir des vieux. De plus en plus de jeunes refusent les diktats de la mode qui leur impose la maturité comme seul modèle.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
JuinJuin   13 mars 2016
Curieux objet que le livre en papier. Où, au lieu d'effleurer l'écran, on doit tourner les pages à la main, une à une, et parfois même forcer un peu pour les maintenir ouvertes. on dirait un objet mort que l'on sort de son cercueil. Il a perdu de sa fraîcheur et avec le temps, avant de disparaître, il tombe en lambeaux.
Commenter  J’apprécie          40
leapokoleapoko   22 décembre 2015
J'ai presque dix-huit ans, et je traque mes premières rides avec impatience. Je ne peux espérer un emploi avant une vingtaine d'années. En attendant, je dois regarder les vieux prendre les bonnes places. On est tous dans le même bateau, mais ce qui est réconfortant c'est qu'un jour viendra où nous aurons enfin le pouvoir. Et croyez-moi, on l'appréciera, on regardera les jeunes galérer avec leur peau de bébé, et on se rappellera le temps de la jeunesse sans aucune nostalgie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Valérie Clo (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valérie Clo
Valérie Clo parle de "La tyrannie des apparences" Partie 1
autres livres classés : apparenceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2859 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre