AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081395657
Éditeur : Flammarion (16/11/2016)

Note moyenne : 3.27/5 (sur 80 notes)
Résumé :
L'histoire de la célèbre aventurière Mata Hari, fusillée à Vincennes en 1917 pour espionnage et trahison, par le biais d'une série de lettres écrites à son avocat depuis la prison de Saint-Lazare.
Arrivée à Paris sans un sou en poche, Mata Hari s’impose rapidement comme une danseuse vedette du début du XXe siècle. Insaisissable et indépendante, elle séduit le public, ensorcelle les hommes les plus riches et les plus puissants de l’époque. Mais son mode de vie... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
KRYSALINE555
  25 septembre 2017
Toujours charmée par l'écriture poétique de Paolo COELHO qui sait si bien nous emporter dans son univers fait de paraboles et de métaphores philosophiques et après avoir lu « l'Alchimiste » que j'avais adoré, puis « Veronica décide de mourir », « sur le bord de la riviera Piedra » et « le démon et Mademoiselle Prym », je me lance cette fois dans la lecture de « l'Espionne », biographie romancée de la célèbre courtisane Mata Hari fusillée en 1917 pour espionnage pendant la première guerre mondiale.
Arrivée des Pays-Bas sans un sou vaillant, Margaretha Geertruida Zelle de son vrai nom, rêvant de luxe et de liberté deviendra danseuse « indienne » (danse inventée par elle qui ne se rapporte à rien de connu dans le milieu asiatique ou indien) et osera se dévêtir sans aucuns complexes devant les plus riches et les plus puissants de l'époque, devenant ainsi la coqueluche du « Tout Paris » de ce début de XXème siècle.
En donnant la parole à cette femme trop en avance pour son époque, Paolo COELHO en fait une héroïne douloureusement humaine. On la découvre tour à tour, docile, provocante, méprisante, orgueilleuse, bravache, perdue, déçue, une femme-enfant à la limite de l'irresponsabilité, plus manipulée que manipulatrice elle-même, flouée, violée et finalement très mal-aimée. Ce livre écrit à la première personne du singulier, est constitué de lettres qu'elle écrit à son avocat depuis la cellule où elle est enfermée en attendant l'application de la sentence du verdict du procès (la mort) et qui devra les remettre à sa fille pour qu'elle sache qui était véritablement sa mère.
Parce que cette Escort-girl de luxe et de haut vol, habituée à l'argent et au succès, a rencontré et côtoyé les plus grands de l'époque des milieux politiques ou artistiques ce qui lui vaudra d'être « approchée » par les Allemands en cette fin de guerre. Pendant cette période trouble, Mata Hari va effectivement se rendre en Allemagne, prendre l'argent qu'on lui offre sans avoir l'intention de donner quoi que ce soit en échange (d'après COELHO) puis tente de revenir en France pour y dénoncer la subordination et offrir ses services à l'armée qui aussitôt la soupçonne de trahison. Il ne faut pas oublier qu'on est dans le contexte de l'après Dreyfus et que la justice cherche à faire un exemple. Elle le trouve en la personne de Mata Hari, qui bien que portée aux nues par le gratin de la société, sera immédiatement honnie et mise au ban dès qu'elle sera accusée de traitrise. Plus personne pour défendre cette femme, ivre de liberté et grisée d'excès, à part un bien piètre avocat, Maître CLUNET qui ne pourra éviter l'exécution.
Ce livre, très bien écrit, survole cependant la vie de l'artiste qu'elle était, sans rentrer dans les détails de ses relations avec certains dignitaires français et allemands, ce qui aurait été très utile pour nous éclairer plus complètement sur le rôle qu'a pu jouer Mata Hari. En restant vague et approximatif, Paolo COELHO a pris le parti de ne nous conter que la version romanesque de sa vie en démontrant, sans ambiguïté, qu'elle était selon lui innocente du crime dont on l'accuse mais pas exempte de reproches concernant ses moeurs.
Je dirais que ce court roman constitue une « mise en bouche » et qu'il nous donne l'envie d'en découvrir plus sur la vie de cette femme bien trop émancipée pour son temps, qui n'en faisait qu'à sa tête et qui a connu un succès fulgurant, a également eu une fin tragique et a payé de sa vie ses désirs de liberté: c'est le destin d'une grande héroïne, romantique en diable et cependant très énigmatique et équivoque. Elle reste et restera un grand mystère pour toujours et un fantasme aussi pour un bon nombre de personnes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
ValerieLacaille
  06 janvier 2017
Le dernier roman de Paulo Coelho est vraiment très intéressant. Non seulement il nous raconte la vie (romancée) de la fameuse Mata Hari; première danseuse à oser s'exhiber entièrement nue dans les cabarets de Paris, soupçonnée d'être un agent double entre les services d'espionnage de la France et de l'Allemagne durant la Première guerre mondiale.
Si le récit s'ouvre sur son exécution, durant laquelle elle se montre d'une fierté et d'une force inouïes; l'auteur nous entraîne ensuite sur le fil de sa vie, sous forme d'une lettre adressée à son avocat, qui se révèlera être un bien piètre défenseur. En effet, sur quelles preuves accuse-t-on Mata Hari? Absolument rien de tangible. Ce que l'on condamne dans ce procès, ce sont avant tout les moeurs avant-gardistes de la jeune femme. Celle-ci n'a toujours suivi qu'un seul guide: la liberté. Elle a su quitter un mari coureur et violent pour s'inventer une vie d'artiste; osant se dévêtir et coucher pour réussir avec ostentation! Ce qui ressort de cette lecture, c'est un puissant sentiment d'injustice: cette femme a été exécutée parce qu'elle était plus libre que tout homme.
Passionnant; j'aurais aimé en savoir davantage!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
chriskorchi
  08 décembre 2016
Pour moi lire Paulo Coelho c'est l'assurance de lire des romans de qualité et encore une fois je n'ai pas été déçue, quelle aventure ! Ici il nous propose une autre vision de la célèbre Mata Hari. En effet, on la découvre avant de devenir célèbre et comment elle l'est devenue, il s'est concentré sur ses sentiments, sur sa vie de femme, de fille, de mère et non sur sa vie publique ce qui a toujours été le cas dans les livres sur elle. J'ai trouvé vraiment original d'orienter l'histoire sur son intériorité. On commence par son exécution et la lettre qu'elle laisse pour sa fille afin que l'on connaisse la vraie Mata Hari et non celle des fantasmes du public et des hommes.
Magnifiquement écrit, agrémenté de photos ce livre permet de connaître au plus près cette femme libre, trop libre pour son époque, mais surtout une femme meurtrie et perdue qui n'a jamais eu l'occasion d'être aimée sincèrement par un homme. Ce livre c'est aussi le témoignage d'une époque, tout y est bien décrit : les endroits, les moeurs, la mode, le monde du spectacle. Tout le monde connait Mata Hari de nom mais peu la connaissent autrement que pour l'espionnage supposé ou avéré selon les versions, j'ai aimé la découvrir autrement et la plume de l'auteur fait mouche et retranscrit toutes les aspérités d'une personnalité hors du commun.
Un roman court, trop court tellement on est dedans dès la première page, l'écriture est superbe, l'histoire passionnante. Idéal pour couper avec la monotonie de la vie de tous les jours. Reste plus qu'à attendre le prochain Coelho.
VERDICT
Un livre à offrir pour Noël car il peut plaire à un très large public, c'est l'assurance de ne pas se tromper. Un moment de lecture qui détend.
Lien : https://revezlivres.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
brinvilliers
  07 janvier 2017
Paul Coelho fait parler celle qui a gardé le nom de Mata Hari, elle nous raconte son premier mariage où elle a subit la violence de son mari dans un pays étranger. Lorsqu'elle arrive à Paris elle décide de se faire un nom et son succès est retentissant. Jusqu'au jour où la fortune la quitte et qu'elle doit trouver de l'argent. Elle est prit dans un piège qui lui coûtera la vie. Son avocat nous la décrit comme une personne ayant vécu des traumatismes et dont certains on profité à ses détriments.
Un livre qui ne laisse pas insensible lorsque l'on comprend qu'elle a été condamnée sur peu de choses
Commenter  J’apprécie          111
BenedicteBiblio
  23 décembre 2016
Avant d'ouvrir ce joli roman, je dois vous avouer que Mata Hari était pour moi une quasi inconnue. Je me la représentais sous les traits d'une jeune femme engagée, qui n'avait véritablement pas froid aux yeux. Aussi, lorsque j'ai repéré cette sublime couverture en librairie, je n'ai pas su résister à l'envie d'en apprendre davantage sur cette femme qui a marqué l'Histoire à sa manière. Et quelle aventure ! S'il s'agit de mon premier Paulo Coelho, je n'ai pas regretté mon choix. L'écriture est délicate, poétique et pourtant très facile à lire. L'auteur fait le choix de nous présenter Mata Hari à travers ses sentiments, sa vie de femme, sa vie d'épouse éprise de liberté. Passionnant ! Cette lecture a été une très jolie surprise. J'étais finalement bien loin du compte au niveau de mes représentations, et je suis maintenant ravie d'en savoir plus sur le destin de cette femme extraordinaire.
De son vrai nom Margaretha Zelle, « Mata Hari » naît en Hollande dans les années 1870. Devenue danseuse, puis courtisane, la jeune femme se fait rapidement un nom désirant plus que tout fuir un destin qui lui semblait tout tracé (se marier, avoir des enfants). Mata Hari désire en effet vivre à cent à l'heure, avoir le coeur qui bat la chamade, ressentir des émotions fortes. Or à l'époque, les femmes étaient plutôt destinées à vivre en retrait voire à se plier à l'autorité masculine. Si le voeu de Mata Hari sera exaucé, il est aussi celui qui la perdra… Les premières pages du roman de Paulo Coelho s'ouvrent ainsi sur l'exécution de notre prétendue espionne. Nous découvrons ensuite une lettre, destinée à sa fille. Agrémenté de photos, ce livre nous permet de faire connaissance avec la vraie Mata Hari.
Loin de l'image de femme forte que nous pouvons parfois nous construire autour du mythe Mata Hari, j'ai été surprise de découvrir le portrait d'une femme perdue, cherchant à fuir un passé difficile. J'ai ainsi appris qu'en Hollande, Mata Hari avait été violée par le directeur de l'école dans laquelle elle étudiait (afin de devenir institutrice). Une fois mariée, la jeune femme se fait ensuite violenter par un mari porté sur les femmes et la boisson. En lisant le roman de Paulo Coelho, j'ai ainsi plutôt eu le sentiment de rencontrer une femme meurtrie qui tente de s'en sortir tant bien que mal. Paris. L'Allemagne. Mata Hari tente de se faire un nom, de gagner sa vie et de voyager, se rapprochant des plus grands de l'époque pour y parvenir. À l'aube de la Grande Guerre, les déplacements de la célèbre danseuse sont jugés suspects. Mata Hari est alors traquée. Sa plus grande erreur a peut-être été de s'être rapprochée de ceux qu'il ne faisait pas bon de trop fréquenter. Accusée d'espionnage, Mata Hari ne cessera de clamer son innocence.
Paulo Coelho signe ici un roman court (un peu trop peut-être tant le lecteur se trouve rapidement happé par l'intrigue). L'écriture est sublime. Il me tarde de poursuivre mon aventure avec cet auteur brésilien que je ne connaissais que de nom. J'ai beaucoup appris sur Mata Hari, que j'imagine maintenant plutôt comme ayant été manipulée… Je ne peux que vous recommander ce roman qui permet de rompre, le temps de quelques pages, avec la monotonie de la vie de tous les jours.
Lien : https://labibliothequedebene..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
Helene1960Helene1960   27 août 2017
Je ne parvenais pas à pleurer. Les pierres disparaissaient dans l'eau, tombant peut-être les unes à côté des autres et reconstruisant Margaretha Zelle sous la surface. Mais je ne voulais pas redevenir celle qui avait regardé dans les yeux la femme d'Andreas et qui avait tout compris. Celle qui m'avait dit sans mentionner ces mots exacts, que nos vies étaient planifiées dans leurs moindres détails : naître, étudier, aller à l'université à la recherche d'un mari, se marier - même si c'est avec le pire des hommes - seulement pour empêcher les autres de dire que personne ne nous aime. Et avoir des enfants, vieillir, passer la fin de ses jours avec sa chaise sur le trottoir à regarder les passants feignant de tout savoir de la vie, mais ne pouvant faire taire la voix du coeur qui dit : tu aurais pu tenter autre chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KRYSALINE555KRYSALINE555   07 mai 2017
J'en étais certaine, j'arriverais un jour au tombeau sans avoir connu l'amour, mais quelle différence cela faisait-il? Pour moi, amour et pouvoir étaient la même chose.
Je n'étais cependant pas assez bête pour permettre aux autres de s'en apercevoir.
Commenter  J’apprécie          70
DanieljeanDanieljean   30 décembre 2016
Peu avant cinq heures du matin, un groupe de dix-huit hommes - la plupart officiers de l'armée française - est monté au deuxième étage de Saint-Lazare, la prison de femmes située à Paris. Guidés par un geôlier qui portait une torche pour les éclairer, ils se sont arrêtés devant la cellule 12.
Des religieuses étaient chargées de l'entretien du lieu. Soeur Léonide a ouvert la porte et demandé à tous d'attendre dehors tandis qu'elle entrait, frottait une allumette sur le mur et allumait la lampe. Puis elle a appelé une autre soeur pour l'aider.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brinvilliersbrinvilliers   07 janvier 2017
Elle me demandera peut-être :
"C'est ma mère, Margaretha Mc Leod ? "
Et je répondrai :
"Je ne sais pas qui est cette femme. Toute ma vie, j'ai pensé et agi en Mata-Hari, celle qui a été et restera toujours la fascination des hommes et la plus enviée des femmes. Depuis que j'ai quitté la Hollande, j'ai perdu la notion de la distance, du danger, rien de tout cela ne m'effraie. Je suis arrivée à Paris sans argent et sans une garde-robe adéquate et vois comment je me suis élevée dans la société. J'espère qu'il t'arrivera la même chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
DanieljeanDanieljean   30 décembre 2016
Avec beaucoup de douceur et d'attention, soeur Léonide a placé son bras autour du corps endormi qui a eu du mal à se réveiller - comme si tout lui était égal. Quand elle s'est levée, d'après le témoignage des religieuses, elle semblait sortir d'un rêve tranquille. Elle est restée sereine quand elle a su que la demande de clémence adressée quelques jours plus tôt au président de la République avait été rejetée. Impossible de savoir si elle a ressenti de la tristesse, ou du soulagement à l'idée que tout arrivait à son terme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Paulo Coelho (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Paulo Coelho
Après Guy de Maupassant et René Goscinny, Babelio vous invite à découvrir les 5 choses que vous ne devez pas savoir sur ... Paulo Coelho !
autres livres classés : mata hariVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Paolo Coelho, son oeuvre

Quel livre lui a valut d'être connu dans le monde entier ?

Brida
Onze minutes
L'Alchimiste
La sorcière de Portobello

10 questions
233 lecteurs ont répondu
Thème : Paulo CoelhoCréer un quiz sur ce livre
. .