AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2706126817
Éditeur : Presses Universitaires de Grenoble (11/05/2017)

Note moyenne : 3/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Les Francs-tireurs et partisans (FTP), français ou étrangers, ont largement contribué à la Libération, notamment dans l’Isère et ses départements voisins.
Loin de l’image des maquis combattant dans les montagnes, les FTP avaient fait de la ville leur principal terrain d’action. Sabotages, édition de journaux clandestins, lutte armée, autant d’opérations menées tout au long de la guerre par ce mouvement d’origine communiste, qui accueillera aussi au fil des a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
claireo
  13 juin 2017
Ce livre universitaire est très bien documenté. Il traite de l'histoire de la résistance dans les alpes, des FTP., du début à la fin de la guerre. Des témoignages enrichissent le récit. Quelques photographies et documents d'époque l'illustrent en milieu d'ouvrage. J'ai trouvé la lecture intéressante et les explications fort instructives.
Commenter  J’apprécie          380
Bubu-le-bourguignon
  10 juin 2017
Après avoir lu "La résistance en Chartreuse" par Jean-Philippe Landru, Masse critique m'offrit, de nouveau, la possibilité d'en savoir plus sur la résistance dans la région de l'Isère.
C'est chose faite.
Après, donc, la lecture des Maquis installés sur la région de Voiron, L Histoire des FTP en Isère, Savoie et Hautes Alpes apporterait le point de vue de ceux qui ne voulaient pas de résistance passive.
J'entends par passive, les résistants qui ne voulaient pas attendre un ordre un signal pour s'attaquer à l'ennemi. Les FTP étaient de ceux qui voulaient une action immédiate.
Qu'est ce que les FTP ?
Les FTP sont issue de la résistance communiste. Après la rupture du Pacte Germano Soviétique en 1941, le parti communiste parisien met en place un mouvement de résistance. D'abord, et majoritairement, issu de membres communistes, les FTP réuniront tous les résistants de toutes mouvances et religion. Une section FTP-MOI (Francs Tireurs et Partisans de la Main d'Oeuvre Immigrés) sera largement connu et reconnu dans le secteur Isère-Savoie et Hautes Alpes.
Mais la création de mouvement FTP dans le secteur Isère-Savoie et Hautes Alpes ne s'est pas fait de suite. Pour plusieurs raisons : faible présence de membres PC, territoire en zone libre, difficulté de mises en place de l'organisation, nombreuses arrestations de militants PC, pas de maquis car peu de membres ruraux.
L'arrivée des italiens et l'entrée en guerre de l'Allemagne contre le CCCP changent la donne. Des organisations se créent et évoluent dans le sabotage, l'assassinat ciblée (mais vite abandonnée à cause des représailles) et la distribution de tracts et de journaux. Les journaux tel que "Les Allobroges" et "Le travailleur Alpin" reste les plus connus par les habitants.
Un peu avant la Libération, les FTP rejoignent l'Armée Secrète pour former par la suite les FFI, avec l'histoire commune que l'on connait.
Cette "alliance" permettait une coordination des résistances mais surtout d'avoir des armes. Ce qui manquait cruellement aux FTP. N'oublions pas que les FTP étaient avant tout, une organisation urbaine. Difficile de se fournir en armes et difficile de trouver de bonne planques, le tout sans éveillé l'attention.
Tout comme les maquis, les organisations FTP ont été surveillés, infiltrés et démantelés. Aussi bien par l'armée allemande (après 1942) que par le régime de Vichy.
Je pourrais longtemps discourir sur cet ouvrage très intéressant. N'étant pas issu de la région, j'ai aimé le lire. Il regroupe un point de l'histoire de France. C'est clair, concis et il y a un chapitre Témoignage. J'aurai d'ailleurs aimé d'autres témoignages.
Comme pour "La Résistance en Chartreuse", j'espère que les professeurs d'histoire et les universitaires (c'est un livre PUG donc normalement il l'est) se servent de ce livre en exemple pour expliquer que l'histoire nationale est aussi une histoire locale.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          71
girafe83500
  25 juin 2017
Merci à Masse Critique et aux Editions PUB pour m'avoir permis de découvrir ce livre.
Critique difficile à faire car le sujet est grave et le livre ne m'a pas emballé.
Pour ma part, je trouve que le mérite de ces gens n'est pas assez mis en avant. Certes, il s'agit d'un livre universitaire mais le manque de sentiment pour rester neutre tourne au manque d'empathie.
Les faits relatés par Monsieur Colin m'ont vraiment rebutés. Heureusement que les autres contributeurs ont été plus cléments.
L'hommage à ces gens qui font que nous sommes libres ce jour n'est vraiment pas assez marqués. J'ai même trouvé certains passages offensants.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : GuérillasVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

C'est la guerre !

Complétez le titre de cette pièce de Jean Giraudoux : La Guerre ... n'aura pas lieu

de Corée
de Troie
des sexes
des mondes

8 questions
893 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , batailles , armeeCréer un quiz sur ce livre