AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Philippe Giraudon (Traducteur)
EAN : 9782070619115
416 pages
Gallimard Jeunesse (06/11/2008)
4.1/5   66 notes
Résumé :
En cette fin de XIXe siècle, les hommes rêvent de construire la machine qui les fera voler.
Mais pour le jeune Conor Broekhart la conquête de l'air est plus qu'un rêve une destinée.
Né à bord d'un ballon dirigeable, Conor grandit dans les îles Salines, au large de l'Irlande.
Il y étudie la science du vol avec son ami le professeur Victor Vigny et passe de longues heures à explorer le château en compagnie d'Isabella, la fille du roi.
... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 66 notes
5
2 avis
4
6 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis

docidf
  25 novembre 2010
Airman-COLFER, Eoin -
Gallimard Jeunesse – Novembre 2008- 410 p.
ISBN : 978-2-07-061911-5 - Prix : 20 €
Résumé :
Après une naissance à Paris en 1878 dans des conditions exceptionnelles, Conor passe sa jeunesse à jouer avec la princesse Isabella dans les îles Salines. Cet archipel, royaume minuscule constitué de deux îles au large de l'Irlande, tire sa richesse d'une mine de diamants. le précepteur français de Conor, Victor Vigny lui enseigne aussi bien l'art de l'escrime que celui des machines volantes. Son destin bascule alors qu'il a 14 ans, et qu'un traître supprime Vigny et le roi, l'enferme en prison sur la petite Saline et s'empare du pouvoir, manipulant chacun par le mensonge.
Mots-clé :
PRISON / AÉRONAUTIQUE/ DÉBUT DE L'AVIATION / RELATION PARENTS-ENFANTS / DÉCOUVERTE TECHNIQUE ET SCIENTIFIQUE /
Commentaires :
Dès le prologue, le ton et le rythme sont donnés : c'est un roman d'aventures et d'actions aux personnages attachants, comme Conor ou Vigny, ou au contraire féroces, comme Bonvilain ou Billtoe. Dans un univers à la Jules Verne, le roman s'inscrit dans l'histoire et laisse libre court à l'imagination de l'auteur en matière de science-fiction. le récit est bien mené, plein de suspens, le rythme soutenu, avec de nombreuses inventions visuelles qu'une description précise permet de se représenter. Quelques notes d'humour viennent distraire du drame. La psychologie des personnages pêche un peu par simplification mais le dilemme que connaît Conor une fois sorti de prison fait réfléchir le lecteur sur l'usage de la liberté. La richesse du vocabulaire, l'importance des descriptions du décor, la brutalité de certains personnages en font un roman à réserver aux bons lecteurs d'une certaine maturité.
Pistes de discussion :
• Que faire de sa liberté retrouvée ?
• Peut-on hériter d'un « devoir de régner » ?
• Quel rôle joue le personnage d'Hyver ?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hubble
  18 décembre 2014
En cette fin de XIXe siècle, les hommes rêvent de construire la machine qui les fera voler. Mais pour le jeune Conor Broekhart la conquête de l'air est plus qu'un rêve — une destinée. Né à bord d'un ballon dirigeable, Conor grandit dans les îles Salines, au large de l'Irlande. Il y étudie la science du vol avec son ami le professeur Victor Vigny et passe de longues heures à explorer le château en compagnie d'Isabella, la fille du roi. Tout change en une nuit tragique, quand la pire des trahisons détruit sa vie et lui confisque son futur. Pour sauver sa famille et son île, Conor n'a plus d'autre choix que de prendre son envol.
Un roman époustouflant où vous retrouverez plus que jamais l'imagination, le panache et l'humour de l'auteur d'«Artemis Fowl».
Une adaptation pour le cinéma est actuellement en cours (Disney).
Lien : http://www.gallimard-jeuness..
Commenter  J’apprécie          110
Apikrus
  30 mai 2011
Il s'agit des aventures d'un jeune garçon qui rêve de voler, à la fin du XIXème siècle. Ce roman étant contemporain, le caractère visionnaire de Jules Verne en est nécessairement absent. L'esprit d'aventure du célèbre auteur français de science-fiction est cependant bien là et sans la naïveté dont ce dernier faisait parfois preuve. le lecteur découvre le héros du livre dès son enfance et le voit traverser l'adolescence avec certains états d'âme propres à cet âge. Si ce livre s'adresse d'abord à des ados, je l'ai trouvé vraiment très agréable à lire... du même auteur, je recommande aussi vivement, aux amateurs de fantastique et de SF, la série des "Artemis Fowl", moins classique, mais que j'ai également dévorée.
Commenter  J’apprécie          60
labiquettedubreizh
  13 janvier 2022
Au moment où j'écris cette critique, ça fait plus de 8 ans que j'ai lus ce livre,
je ne me rappelles donc absolument plus de son contenu,
j'ai juste une image de ce livre comme étant l'une des oeuvres qui m'a fait commencer la lecture,
j'ai l'image d'un livre qui a combiné fiction historique et science-fiction (je n'ai que très rarement vu d'équivalent à ce mélange d'ailleurs 🤔),
je me rappelles d'une histoire magnifique dans un cadre fascinant.
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapier
  21 mai 2014
J'ai adoré ce livre car le thème principal fait déjà beaucoup rêver : voler. En plus de ça, les aventures de Conor sont palpitantes.

Conor est né dans un ballon dirigeable lors de l'exposition universelle qui se tenait à Paris. Avec ses parents, et le professeur Vigny, ils se sont écrasés sur la couronne de la statut de la Liberté encore en exposition en France. A partir de ça, on comprend que l'univers de Conor tourne autour de l'aviation. A l'âge de 10 ans, Conor sauve la vie de la princesse Isabella, qui avait déclenché une explosion dans les appartements du roi. le professeur Vigny, en voyant leurs exploits, va prendre les deux enfants sous son aile. Ils vont alors prendre des cours d'escrime et d'aérodynamisme.
A 15 ans, témoin d'un meurtre, Conor se retrouve embarqué dans une histoire pleine de manigances et de manipulation qui l'enverra directement en prison.

Il y a eu beaucoup d'action en partie autour de la tentative d'évasion de Conor. Il est en prison et travaille dans des mines de diamants où il fait la rencontre du chef des Béliers. Cette bande de brigands représente à la base un danger pour Conor et finalement ils vont faire équipe en faisant des compromis et en mettant en place des plans ingénieux (par exemple : ils volent des diamants et les cachent un par un sous des plants de Salsa).
Je ne me suis pas ennuyé même si parfois il y a de longs passages de description (avec moins d'action du coup). L'auteur a mis en valeur la réalité des lieux et j'ai beaucoup aimé découvrir principalement les Iles Salines, en Irlande.
Jusqu'à la fin, l'auteur nous cache le moyen d'évasion de Conor. Il nous dévoile des petits détails au fur et à mesure alors c'est un plaisir d'avancer dans l'histoire. J'essayais de deviner comment il allait s'en sortir et surtout avec quels moyens extraordinaires et saugrenus.

Au niveau des personnages, ce que j'ai aimé, c'est que Conor est un personnage courageux, très intelligent, et passionné. du coup, ses aventures sont pleines de suspense et de surprises! Isabella est très drôle aussi, ses réactions m'ont fait beaucoup sourire. le professeur Vigny est très intéressant, et comme Conor, on apprend de nombreuses choses grâce à lui. Il y a un prisonnier qui m'a marqué aussi, Linus Hyver qui est aveugle. Son aide a été précieuse alors qu'on ne s'attendait pas à ça.

Pour finir, je conseille cette superbe lecture à tous les rêveurs. A tous les aventuriers. Et à tous les lecteurs qui aiment les superbes histoires de Eoin Colfer.
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Conor continua de batailler avec les noeuds. Les cordes étaient plus épaisses que ses doigts fins, mais elles étaient rendues cassantes par la chaleur et se défaisaient rapidement. Après un ultime mouvement de torsion, il dégagea le drapeau battant au vent et le tira pénibleent sur le parapet. Il se cabrait en claquant comme un tapis magique, mais Conor réussit à le faire tenir tranquille sous son propre corps.

A présent, il distinguait à peine Isabella. Elle était comme un fantôme dans la fumée. Il essaya de l'appeler, mais la fumée remplit sa bouche avant qu'un mot ait pu en sortir. Il se mit à haleter et râler comme un phoque, en gesticulant pour attirer l'attention de la princesse. Elle l'ignora et décida plutôt de s'allonger sur le parapet pour attendre son père.

D'un doigt fébrile, Conor tira sur la boucle de sa ceinture pour libérer la lanière de cuir. Puis il roula sur le dos et glissa la ceinture sous les diagonales de bambou soutenant le drapeau.

" Ce plan ne tient pas debout. Tu n'es pas un pirate en train de vivre une aventure plus ou moins fantastique. "

Ce n'était pas un plan - il n'avait pas le temps d'en élaborer un. C'était un acte désespéré.

Dans le chaos de fumée, d'explosions et de flammes jaillissantes, Conor se leva péniblement en gardant le drapeau baissé afin que le vent ne puisse s'y engouffrer.

" Pas encore. Pas encore. "

Il faillit trébucher sur Isabella. Elle paraissait endormie et ne réagit pas quand il effleura son visage du bout des doigts.

" Morte. Serait-elle morte ? "

Le garçon de neuf ans sentit des larmes ruisseler sur ses joues. Il eut honte de lui, car il devait se montrer fort pour la princesse. Agir en héros, comme son père.

" Que ferait le capitaine Declan Broekhart ? "

Conor imagina le visage de son père lui faisant face.

" Fais une tentative, Conor. Sers-toi de cette fameuse intelligence dont ta mère parle sans cesse. Construis ta machine volante. "

" Ce n'est pas une machine, papa. Il n'y a pas de mécanisme. C'est un cerf-volant. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Bien que sa légende soit émaillée d'anecdotes invraisemblables, l'histoire de son premier vol durant l'été 1878 serait la plus incroyable de toutes, n'étaient les milliers de témoins présents ce jour-là. De fait, on peut lire un compte rendu de sa naissance à bord d'un ballon dirigeable dans les archives d'un journal français, Le Petit Journal, que chacun peut consulter contre une somme modique à la Bibliothèque nationale.

L'article est surmonté d'une photo pâlie en noir et blanc. Remarquablement nette pour l'époque, elle a été prise par un journaliste qui se trouvait par hasard dans les jardins du Trocadéro au moment des faits.

On y reconnaît sans peine le capitaine Declan Broekhart, de même que son épouse, Catherine. Lui a fière allure, dans son uniforme rouge et or de tireur d'élite des îles Salines. Elle est sous le choc, mais souriante. Et le petit Conor est là, bien à l'abri dans les bras de son père. Il arbore déjà la tignasse blonde des Broekhart et le grand front intelligent de sa mère. Alors qu'il n'a guère que dix minutes de vie derrière lui, un jeu de lumière ou quelque bizarrerie photographique donne l'impression que ses yeux sont grands ouverts. C'est impossible, naturellement. Mais imaginez que ce soit vrai : la première vision du nouveau-né aurait été celle d'un ciel français sans nuages, défilant à toute allure. Rien d'étonnant qu'il soit devenu ce qu'on sait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
- Parfait, soupira-t-il en la passant à Declan Broekhart. Cet enfant est magique. Comment allez-vous l'appeler ?

Declan sourit, fou de bonheur.

- Je pensais à Engel. Il est venu du ciel, après tout. Et notre famille porte un nom flamand.

- Non, Declan, dit Catherine en caressant les cheveux blond pâle de son fils. Même si c'est un ange, il a le front de mon père. Il s'appellera Conor.

- Conor ? s'exclama Declan avec une feinte indignation. Ce garçon est irlandais par ta famille et flamand par la mienne. Quel mélange !

Vigny alluma deux cigares, en passa un à l'heureux père.

- Ce n'est pas le moment de discuter, mon ami !

Declan hocha la tête.

- Aucune discussion n'est permise. Il s'appellera Conor. Un nom plein d'énergie.

Vigny fit résonner sous son doigt le menton de Dame Liberté.

- Quel que soit son nom, ce garçon doit beaucoup à la liberté.

C'était le second présage du jour. Conor Broekhart devrait un jour payer sa dette à la liberté. Le premier présage, bien entendu, était sa naissance aérienne. Peut-être serait-il devenu aviateur même sans l'épisode du Soleil, mais il est possible que quelque chose se soit éveillé en lui ce jour-là. Une fascination pour le ciel qui consumerait la vie entière de Conor Broekhart, et aussi l'existence de tout son entourage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
Isabella s'assit sur le banc de pierre, en forçant Conor à prendre place à côté d'elle.

-Moi aussi, je regrette le bon vieux temps. Mais il n'est pas trop tard pour nous, n'est-ce pas, Conor?

-J'espère que non, répondit Conor.

-Alors j'attendrai, déclara Isabella.

Son côté espiègle refit surface.

-Traverserez-vous le ciel pour venir me voir, sir Airman?

-Je ne suis qu'un sir. N'est-ce pas trop roturier pour une reine?

-C'est facile à arranger. Une simple piqûre de mon épingle à chapeau peut faire de toi un prince.

-Un épingle à chapeau? Est-ce légal?

-Il n'est pas nécessaire d'utiliser un épingle à chapeau, du moment que le sang coule et que tu souffres terriblement.

Conor prit sa main dans la sienne.

-Je crois maintenant que je vais terriblement souffrir jusqu'à mon retour.

-Alors travaille dur, obtiens ton diplôme et reviens vite à la maison. Ta reine a besoin de toi.

Ils s'embrassèrent pur la première fois, tandis que le soleil jouant sur le vitrail peignait des arcs-en-ciel sur leurs visages et que le brouhaha du marché s'élevait de la place au pied du rempart.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
CielvariableCielvariable   31 janvier 2019
- Tout ce que je vous demande, c'est de fermer les yeux et de vous représenter l'homme qui vous a envoyé ici. Servez-vous de la haine qu'il vous inspire pour éveiller en vous l'instinct du tueur.

Conor n'eut pas besoin de se concentrer longtemps. Le visage de Bonvilain s'imposa à lui, avec son regard mauvais et son ricanement sarcastique.

- Et maintenant, Conor, dites-moi si vous pensez être capable de tuer.

L'adolescent songea à tout ce que Bonvilain avait infligé à la famille Broekhart.

- Oui, déclara Conor. Je suis capable de tuer.

Le sourire de Linus Hyver se teinta de tristesse.

- Nous en sommes tous capables, dit-il. Que Dieu ait pitié de nos âmes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Eoin Colfer (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eoin Colfer
« Ce polar est un régal d'émotion, dopé à l'humour noir et aux punchlines d'enfer. » Causette
Qui a assassiné Amy Colfer, proxénète notoire ? Telle est la question qui ne cesse de hanter son fils, Cyrus, depuis une quinzaine d'années. Un nouveau meurtre relance le cold-case. le jeune homme décide alors de revenir à San Francisco, dans le milieu interlope qui était le sien. Guidé par une soif de vérité et de vengeance, Cyrus Colfer – mi-truand, mi-indic – mène l'enquête de son côté, avec détermination. À un détail près : il est devenu aveugle.
Pour en savoir plus : www.editionspoints.com/ouvrage/le-gout-du-rouge-a-levres-de-ma-mere-gabrielle-massat/9782757888087
+ Lire la suite
autres livres classés : atelierVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Artémis Fowl 7

Où Artémis réunit-il les représentants du Peuple des fées??

En Islande
En Angleterre
En Amérique
Sous terre, chez les fées

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : Artémis Fowl et le complexe d'Atlantis de Eoin ColferCréer un quiz sur ce livre