AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2810420394
Éditeur : Editions Prisma (02/02/2017)

Note moyenne : 3.77/5 (sur 152 notes)
Résumé :
Lorsqu'elle est licenciée, Issy décide de tenter sa chance en ouvrant à Londres un salon de thé spécialisé dans les cupcakes. En effet, la jeune femme a un talent particulier pour réaliser ces petits gâteaux. Un don qu'elle tient de son grand-père boulanger. Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver, et Issy devra se battre pour réaliser son rêve.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (53) Voir plus Ajouter une critique
iris29
  04 octobre 2017
Entre le titre et l'illustration sur la couverture , on se doute bien de ce qu'on va trouver dans ce roman , beaucoup de douceur , et de gourmandise .
A la suite d'un licenciement, Izzy va ouvrir un café /patisserie au bout d'une impasse pavée décorée d'un poirier malingre .
Avant , elle était en couple et travaillait dans l'immobilier mais sa passion étant les gâteaux, elle vivra de sa passion . de la visite de la boutique , en passant par la banque, le recrutement d'employés etc... Jenny Colgan vous immergera dans le monde merveilleux de la pâtisserie ... C'est un roman classé feel-good qui agit comme un fondant au chocolat sur votre cerveau . Grouillant de vie, de "positive attitude" , d'amitiés, de sucre aussi ...
C'est le roman le plus abouti de cet auteur , le plus réaliste . On a l'impression de connaître ces personnages, ce quartier , cette impasse, ce café gourmand .
Bien-sûr c'est léger, bien-sûr c'est gentil , mais l'automne est là, "winter is coming"... alors une petite pause sucrée au Cupcake café s'impose dans ce monde de brutes ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          525
Saiwhisper
  10 septembre 2018
Bonjour à tous ! Je m'appelle Moïra, alias « Miki » et, pour une fois, c'est moi qui vais rédiger cet article à la place de ma maîtresse Saiwhisper. C'est Les Lectures de Maya… et de Catya qui a soufflé l'idée à plusieurs blogueurs de laisser leurs animaux de compagnie écrire des avis littéraires (lien des participants sur le blog). Alors, après avoir lissé mes petites moustaches blanches, j'ai pris mon courage à deux pattes, j'ai bondi hors de ma cage et je suis allée taper sur le clavier de ce grand truc gris avec un écran. le week-end dernier, ma maîtresse a lu une romance gourmande pleine de pâtisseries ! (Berk, je préfère du pain dur…) Apparemment, elle a été assez déçue, parce qu'elle n'a pas arrêté de maugréer dans son coin et de dire que c'était trop guimauve pour elle.
Il faut avouer que ce récit sent le réchauffé ! On suit Izzy/Isabel, une secrétaire qui va se faire licencier du jour au lendemain par son patron dont elle est secrètement amoureuse et avec qui elle a eu une liaison. Étant donné qu'elle est douée pour la cuisine, elle a décidé de faire de sa passion un métier ! (J'aurais préféré qu'elle soit maraîchère ou qu'elle vende des salades ! Miam !!!) On va donc suivre cette héroïne simple, naïve, trop généreuse et déterminée, lutter pour faire fonctionner son salon de thé. (Ma maîtresse m'a déjà fait sentir plusieurs thés, je trouve que cela pue atrocement ! Cela me fait souvent fuir dans ma maisonnette ! Comment peut-on humer ou boire ce genre de boisson affreuse ?) Bien évidemment, cette trentenaire va avoir des hauts et des bas… Certains vont lui mettre des bâtons dans les roues (Moi, je n'en ai pas de roue, car je ne suis pas un hamster !), tandis que d'autres vont l'aider et la soutenir.
Il ne faut pas forcément s'attendre à beaucoup d'action ou à des retournements de situation très importants… L'ensemble ne casse pas trois pépites au chocolat à un cookie. le rythme est plat, on est plutôt dans les liens que vont tisser les personnages entre eux. C'est du déjà vu que ce soit dans des films à l'eau de rose ou dans les livres feel good. le scénario n'offre aucune surprise, ce qui est bien dommage ! D'ailleurs, il ne faut pas non plus espérer grand chose des personnages… Stéréotypés au possible, Saiwhisper n'a absolument pas réussi à s'attacher à eux. Izzy est beaucoup trop gentillette et ingénue à ses yeux. À côté de cela, on distingue Graeme le patron qui veut une boniche à la maison et dans son lit (Le coq dans toute sa splendeur ! -Argh, ça crie fort ces bestioles à plumes !-), Austin le banquier qui gère les prêts des petites entreprises et qui s'occupe de Darny , son frère et enfant à problèmes (Le gentil mâle canon avec le coeur sur la main. -J'adore les coeurs de laitue… Comment ça, rien à voir ?-), Helena la colocataire ronde, bosseuse et qui dit ce qu'elle pense (Moi aussi, je suis rondouillarde ! Sai' dit que je mange trop de graines ! Mais ce n'est pas ma faute : j'adore ça !), Pearl l'employée et amie sympathique ou encore Caroline la mère bling-bling odieuse qui va devenir gentille en une trentaine de pages. Il est regrettable que tous ces personnages vont rester cantonnés à leur rôle et ne seront pas développés. le seul protagoniste qui a su toucher ma maîtresse, c'est Joe, le grand-père d'Izzy. Elle a beaucoup aimé leur relation ainsi que l'idée de placer des recettes à chaque début de chapitre. Ces recettes sont personnalisées d'annotations rigolotes qui sont en fait les commentaires que rédige Joe à sa petite fille.
En soit, le roman n'est pas mauvais. La plume est fluide, légère et facile à lire. C'est un roman sans prise de tête qui convient pour un week-end ou pour les vacances… C'est plein de bons sentiments et cela redonnera certainement le sourire à certains lecteurs ! (Pour ma part, un peu de carotte ou de pomme fraîche suffit à me donner la banane !) Néanmoins, cela reste une histoire trop classique que l'on peut vite oublier… Sai' se demande si « La Petite Boulangerie du bout du monde » rentre dans le même moule que cette histoire… Elle essayera peut-être ce récit plus tard, afin de ne pas rester sur une impression moyenne. Ainsi se finit ma critique. C'est que j'ai mal aux pattes, moi ! Et puis, j'aimerais vous y voir ! Ce clavier fait deux à trois fois ma taille ! Hmf ! Sur ce, je vous souhaite une belle journée et retourne grignoter du foin.
Lien : https://lespagesquitournent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          197
coquinnette1974
  13 juillet 2018
Aimant bien les romans de Jenny Colgan, je n'ai pas résisté à acheter Rendez-vous au Cupcake Café quand il est sorti en poche.
Lorsqu'elle est licenciée, Issy décide de tenter sa chance en ouvrant à Londres un salon de thé spécialisé dans les cupcakes.
En effet, la jeune femme a un talent particulier pour réaliser ces petits gâteaux. Un don qu'elle tient de son grand-père boulanger.
Mais les ennuis ne vont pas tarder à arriver, et Issy devra se battre pour réaliser son rêve...
Le résumé me tentait et c'est un réel plaisir pour moi de retrouver la plume de Jenny Colgan.
Malheureusement, ce roman ne fût pas tout à fait à la hauteur de mes espérances !
Il y a trop de ressemblances avec La petite boulangerie du bout du monde.
Issy est sympathique, l'histoire est mignonne, on a des personnages secondaires forts et attachants ; il faut avouer que l'ensemble fonctionne très bien toutefois j'ai eu une impression de déjà lu hyper forte.
Au début ça allait et plus je tournais les pages, moins j'étais surprise par ma lecture. C'était très très prévisible, j'aurais presque pu l'écrire.
Alors oui, j'ai passé un bon moment.
Oui, c'est très agréable à lire.
Une lecture parfaite pour se changer les idées pendant les vacances :)
Mais je ne suis pas sure de relire cette romancière de suite car je trouve qu'elle ne se renouvelle pas.
Je mets trois étoiles et demie, ça ne mérite pas plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Labibliothequedemarjorie
  30 janvier 2019
"Rendez-vous au cupcake café" était dans ma PAL depuis bien longtemps. C'est le premier livre de Jenny Colgan que je lis. le style très british nous plonge dans une comédie romantique comme on peut en voir à la télévision. L'histoire nous emmène au coeur de la vie londonienne, dans ses ruelles et quartiers traditionnels.
Nous faisons la connaissance de divers personnages avec leurs personnalités, leurs désirs et leurs craintes. Nous avons Izzy, Helena, Pearl et Christine, les quatre amies inséparables qui m'ont souvent fait rire avec leurs péripéties quotidiennes. Nous rencontrons aussi Graeme, un homme dont la réussite est primordiale, il est manipulateur et sans scrupules. Puis, nous avons Austin, le gentil banquier qui élève seul son petit frère. Il y a aussi les voisins de la boutiques, les mamans bourgeoises de l'école voisine et surtout Grampa, le grand-père d'Izzy, celui qui lui a tout appris et qui la soutient et l'encourage.
Izzy est une trentenaire, célibataire, sans enfant. Mais elle est bien entourée. Elle a une véritable passion pour la pâtisserie et veut en faire son métier. Toutes les difficultés rencontrées sont relevées les unes après les autres. J'ai vraiment aimé découvrir une nouvelle recette en début de chaque chapitre, et il y a beaucoup de chapitres.
Ce roman se lit sans se poser de questions. Il n'y a pas d'intrigue particulière. le récit est frais, humoristique et léger. On suit simplement une héroïne qui vit son rêve, rencontre l'amour et gère sa vie comme elle le souhaite.
Personnellement, je me suis un peu ennuyée durant ma lecture. J'ai peut-être mal choisi ma période. A lire plutôt en été, au soleil dans une chaise longue pour un moment de détente absolue.
Lien : http://labibliothequedemarjo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Leshayah
  03 mars 2017
Une lecture très agréable !
"Rendez-vous au cupcake café" fait partie des livres "Feel good".
Une lecture plutôt légère qui fait du bien, un peu comme "La bibliothèque des coeurs cabossés" que j'avais apprécié (mais pas autant que celui-ci).
Ici, la lecture n'est pas si légère que ça. Enfin....La romance est clairement pompée sur Bridget Jones, d'accord, m'enfin pour le reste...Le cheminement de l'héroïne dans sa vie professionnelle, les relations avec ses amies et surtout la relation avec son grand-père sont très réalistes et touchantes.
Les personnages sont attachants, l'intrigue concernant chaque personnage nous réserve des surprises, on peut rire ou sourire à certains passages, saliver également....Et personnellement Joe m'a profondément émue et conquise.
Les recettes que l'on trouve dans le roman sont un petit plus (oui car non seulement c'est original mais en plus elles servent l'histoire car elles sont écrites par Joe) et me donnent envie de me mettre à la pâtisserie !
Vraiment une lecture très douce et plaisante, touchante....et pas si légère que ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

critiques presse (1)
LeJournaldeQuebec   12 février 2018
Pour adoucir le cœur de l’hiver, pourquoi ne pas se blottir au fond d’un canapé pour savourer un roman qui nous entraîne dans les petites rues de Londres, en quête de thé fumant et de petits gâteaux ? Voilà ce que la romancière britannique Jenny Colgan propose avec Rendez-vous au Cupcake Café.
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
iris29iris29   03 octobre 2017
- Le pédiatre dit que ce n'est rien, qu'il fait ses dents. (...)
- Dans ce pays, vous trouvez très drôle que personne n'y connaît rien en bébés. Et les grands-mères , elles disent : "Oh, je ne me mêle pas des histoires de bébé", et les tantes, elles disent : "Oh, je suis trop occupée pour t'aider". Tout le monde ignore les bébés, mais vous achetez des livres stupides et regardez des émissions idiotes sur les bébés. Alors qu'ils sont tous pareils. Les adultes, pas tant que ça . Donnez-moi un couteau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
iris29iris29   03 octobre 2017
Dans son univers , on suivait à la lettre les recommandations des courriers, sinon on le payait d'une manière ou d'une autre. Les allocations étaient supprimées. On se voyait attribuer un autre logement et on avait pas d'autre choix que de partir, même s'il s'agissait d'un appartement horrible. Ils venaient tripoter vos enfants et, si on protestait , ils pouvaient même, Pearl en était convaincue, nous en retirer la garde. Ils nous demandaient combien de verres on avait bus, combien de cigarettes on avait fumées , combien d'heures on avait travaillé, où était le père du bébé (...)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SaiwhisperSaiwhisper   03 septembre 2018
- Comment... Comment se porte votre grand-père ?
- Suffisamment bien pour être en colère contre moi.
- C'est déjà ça.
Commenter  J’apprécie          140
fantagarofantagaro   24 juillet 2017
Les hommes aiment les femmes qui savent faire les gâteaux et qui sont belles dans une robe à fleurs, parce qu'ils croient que tu seras à leur botte et que tu leur serviras un martini, un peu comme dans les années 1950. Tu as trouvé un filon en or, crois-moi.
Commenter  J’apprécie          20
ElidoreElidore   11 septembre 2018
- Est-ce que vos parents étaient heureux? Lui demanda-t-elle.
Austin médita un instant.
- Vous savez, je ne me suis jamais posé la question. Les parents, et bien, ce sont les parents. Tant qu'on n'est pas adulte, cela ne nous vient jamais à l'esprit qu'ils sont tout à fait normaux.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Jenny Colgan (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jenny Colgan
Gérard part en live #5
autres livres classés : feel good bookVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La petite boulangerie du bout du monde - Jenny Colgan

Le personnage principal s'appelle...

Neil
Polly
Reuben
Gillian

20 questions
53 lecteurs ont répondu
Thème : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny ColganCréer un quiz sur ce livre
.. ..