AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377352693
Éditeur : Archipoche (06/03/2019)

Note moyenne : 3.95/5 (sur 55 notes)
Résumé :
Conan Doyle n'a pas toujours vécu de sa plume. Pendant la première guerre mondiale, il a parcouru les côtes d'Afrique comme médecin de bord. Certains de ces douze récits extraordinaires puisent donc leur origine en Afrique où l'on meurt aussi bien d'épidémie que d'une flèche empoisonnée. L'auteur du célèbre Chien des Baskerville met en scène des bêtes monstrueuses capables d'infliger d'effroyables souffrances mortelles. Quand les criminels ne meurent pas, ils sont v... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
belette2911
  28 juin 2013
Bien que ce recueil-ci ne soit pas aussi "bon" que les autres, il y a des aventures qui valent le détour tant la roublardise, la méchanceté, le sadisme de certains est poussé.
Je pense notamment à celle qui meurt dans "Le Problème du pont de Thor"... Non mais, fallait être retorse ! C'est aussi dans cette aventure que Holmes se montrera très rude avec Neil Gibson (dont la gouvernante est accusée du meurtre de sa femme) montrant ainsi son aversion envers les riches et les puissants... Et il avait raison, ce Gibson me sortait par tout les trous.
Fallait y penser aussi, à une histoire pareille dans "Les Trois Garrideb". Il y en a qui on de ces idées ! Autre chose, Watson se fait blesser et nous avons la preuve qu'il y a un coeur qui bat sous la carapace d'insensibilité de Holmes. Il a eu peur pour son ami. Oui, il a beau cacher ses sentiments, il a de l'amitié et de l'estime pour son ami.
Roublardise aussi dans "Le Marchand de couleur retiré des affaires" dont un protagoniste s'est cru plus malin que Holmes... Pas de chance pour lui, Holmes est le meilleur détective au monde ! (avec Patrick Kenzie et Angela Gennaro)
Holmes se voit chargé par le Premier ministre de retrouver la pierre de Mazarin, l'un des joyaux de la Couronne dans "La Pierre de Mazarin". Cette aventure est relatée à la troisième personne, tout comme "Son Dernier Coup d'Archet" (mais là, on pouvait comprendre).
"L'Homme qui grimpait" ne restera pas dans mes annales, mais on peut dire que "science sans conscience n'est que ruine de l'âme". Une fois encore, le comportement bizarre du chien éveille les soupçons de Holmes. Un chien qui attaque son propre maître doit avoir ses raisons.
"Le Vampire du Sussex" pourrait nous faire croire à un déménagement du comte Dracula, mais il n'en est rien. C'est assez retors comme histoire, les apparences sont trompeuses et le coupable n'est pas toujours si coupable que ça. le criminel est lui aussi, inhabituel. J'aime bien cette histoire, déjà son nom me fait rêver... Sussex... vous ne voyez pas ? SuceSex... Un dessin peut-être ?
"L'Illustre client" commence aux bains Turcs, mais sans personne qui sifflote "Tea for two, And two for tea, Just me for you, And you for me" et pas de Big Moustache non plus.
Là, quand une femme est amoureuse, on peut la mettre en garde et tout ce qu'on veut, rien ne la fera changer d'avis ! Un épisode de vengeance violente aussi parce que une femme bafouée, ça devient violent.
"Les Trois pignons" pourrait sembler banale, comme affaire. Pourtant, ce n'est pas banal ni courant que l'on vous offre une somme disproportionnée pour acheter votre maison avec TOUT ce qu'elle contient ! N'espérez pas emporter un string ou un slip, vous ne pourrez sortir avec rien. Et on a pas l'air d'accord que Holmes vienne mettre son grain de sel.
"Le Soldat blanchi" et "La Crinière du lion" sont des aventures spéciales pour deux raisons : la première, c'est que c'est Holmes qui en est le narrateur. La seconde, elle concerne les coupables... Mais je n'en dirai pas plus.
"La Pensionnaire voilée" est assez étrange, mais le récit fera froid dans le dos de Holmes et Watson. Une sombre histoire de vengeance, elles ont toujours la cote, celles-là !
Il fallait avoir diablement avoir besoin d'argent pour en arriver à ces extrémités là. Faire tout cela uniquement dans le seul but de gagner un peu de temps afin d'avoir son cheval engagé dans la course ! Ben oui, c'est ce qui fait toute l'horreur de "L'Aventure de Shoscombe Old Place".
Ce recueil n'est pas au top de mes préférences, mais il y a de très bonnes histoires à l'intérieur, on apprend aussi quelques petits détails sur Holmes, mais moins que dans "Les souvenirs de Sherlock Holmes" (ou " Mémoires") qui avait beaucoup de scènes se passant au 221b et une foule de détails sur mon détective préféré.

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
Davalian
  04 juillet 2013
Les Archives sur Sherlock Holmes proposent douze récits, nettement moins sombres que les recueils précédents. Certains apportent même une certaine douceur, une dose de légèreté plutôt déconcertante. Comme le laisse imaginer le titre de recueil, les chroniques se suivent sans véritable logique. Au fil des pages, nous apprenons que le fil rouge est une mystérieuse mallette qui regroupe des histoires qui assureraient le bonheur des adeptes du mystérieux détective.
Holmes s'essaye au rôle d'auteur dans L'Aventure du soldat blanchi et La crinière du lion. La première est une sorte de fable à la conclusion édifiante, la deuxième demeure une enquête classique à la conclusion surprenante et inventive. le client célèbre confrontera le locataire de Baker Street à un personnage particulièrement retors… sur fonds d'une intrigue matrimoniale ! La Pierre de Mazarin tranche par sa noirceur ambiante, alors que celle-ci est plus maitrisée, car dévoilée dans les révélations de L'aventure des trois Garrideb ou encore dans L'aventure du marchand de couleurs.
Le vampire du Sussex et le Problème du Pont de Thor méritent de figurer parmi les meilleurs récits de Sherlock. Dans l'un, l'auteur se joue de ses lecteurs et dans l'autre, il offre une histoire rudement bien ficelée et complexe de surcroit. Ce constat est également valable pour L'aventure de Shoscombe Old Place qui ne démontrera son potentiel que dans ses dernières pages malgré un air de déjà vu, vite oublié (le monde hippique et l'aristocratie). Enfin, La pensionnaire voilée (qui se déroule dans les souvenirs et dans le monde du cirque), Les Trois Pignons (trop prévisible) et L'homme qui marchait à quatre pattes (ce récit ne peut que faire sourire) surprennent par… leur ambition de devenir de véritables leçons de moralité assumées !
Si l'on excepte le client célèbre (révélations sur le passé), ce recueil est l'un des meilleurs pour découvrir (ou redécouvrir) les aventures du célèbre détective. Celui-ci étonne, car son côté sombre est à peine évoqué ou transparait à certaines occasions (même Watson est moins malmené que de coutume), il en devient presque un chevalier blanc… presque !

Lien : http://kriticon.over-blog.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
HORUSFONCK
  22 novembre 2017
Ces aventures de Sherlock Holmes sont toutes agréables à relire.
Comme elles sont entrées dans le domaine public littéraire, elles ont donc intégré ma bibliothèque numérique.
j' ai lu ce recueil voici plus de quarante-cinq ans, mais cela m'est toujours grand plaisir de me replonger dans les enquêtes de ce détective hors du commun.
Commenter  J’apprécie          150
bina
  09 juin 2014
Ce titre est un recueil de douze nouvelles de Sherlock Holmes, racontées pour dix d'entre elles par son fidèle biographe, le Dr Watson, et deux autres par Holmes lui-même. J'ai lu 9 de ces nouvelles dans des histoires indépendantes, mais j'ai du me procurer ce recueil pour trois nouvelles que je n'ai pas trouvées isolément. Vous trouverez donc les renvois des critiques rédigées séparément des autres nouvelles. Ce recueil vaut pour l'esprit de déduction de Holmes, et pour le panel des crimes commis. Quelle inventivité dans le cerveau des criminels!
Cela m'a permis aussi dans ces différentes nouvelles de relever des citations qui éclairent sous un angle particulier le personnage de Sherlock Holmes. Il a pour moi été un fil conducteur dans le choix de mes citations.
La pierre de Mazarin: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Sherlock-Holmes-La-pierre-de-Mazarin/510505/critiques/593486
Le pont de Thor: de l'art et la manière de transformer un suicide en double assassinat. Celui de la ''victime'', ''coupable'' de l'assassinat par la justice de l'''accusée". Vous suivez? Non? Heureusement que Sherlock Holmes a l'esprit plus vif que vous!
L'homme qui grimpait: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-LHomme-qui-grimpait/588582/critiques/594514
Le vampire du sussex: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Le-Vampire-du-Sussex/556249/critiques/594519
Les trois Garrideb: Watson nous présente la ruse d'un gangster américain qui mise sur l'originalité du nom d'un londonien pour récupérer le matériel de fausse monnaie d'un gangster qu'il a lui-même abattu quelques années plus tôt.
L'illustre client:http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-LIllustre-client/588587/critiques
Les Trois-Pignons: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Les-Trois-pignons/588583/critiques
Le soldat blanchi: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Le-Soldat-blanchi/588578/critiques?id_=594528&action=modifier&pageN=1#B_CRI594528
La crinière du lion: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-La-Criniere-du-lion/333421/critiques
Le marchand de couleurs retiré des affaires: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Le-Vampire-du-Sussex/556249/critiques/594519
La pensionnaire voilée: http://www.babelio.com/livres/Conan-Doyle-Le-Vampire-du-Sussex/556249/critiques/594519
L'aventure de Soshcombe Old Place: Argent, quand tu nous files entre les doigts! Pour en retrouver, le propriétaire d'une écurie de chevaux de course joue gros et risque de tout perdre. Il n'hésite pas à cacher un décès. Il est trahit par un animal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Kittiwake
  14 juin 2012
Publié en 1927, ce recueil de nouvelles mettant en scène le célèbre détective et son non moins célèbre acolyte, le docteur Watson regroupe 12 textes assez courts et de facture simple. Les indices sont peu nombreux et peu recherchés, et la solution est donc assez simpliste. le noeud de l'affaire est assez souvent lié à des problèmes en rapport avec la santé : lèpre, vampirisme, drogue. 
On y croise donc, après une première nouvelle assez simplette de diamant planqué, une suicidaire rusée, un empoisonneur maladroit, un héritier en mal d'homonymes, une fiancée sous hypnose, un écrivain trop bavard, un reclus suspect de contagion, une dompteuse de lion malchanceuse et un amateur de courses équestres endetté.
Les deux partenaires habituels échangent en parfaite complémentarité et la patience et la disponibilité de Watson n'ont de paire que le génie déductif du détective privée de Baker Street.
Court recueil qui ne brille pas comme un joyau dans l'ensemble des récits de Conan Doyle, mais reste agréable à parcourir
Lien : http://kittylamouette.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
belette2911belette2911   28 juin 2013
En un dixième de seconde, il avait tiré un revolver d’une poche intérieure et fait feu, deux fois. Je sentis comme une cautérisation au fer rouge à la cuisse. Puis le revolver de Holmes s’abattit sur la tête de l’homme. J’eus la vision de Killer Evans s’étalant sur le plancher, de son sang qui s’écoulait de sa figure, et de Holmes le fouillant pour le désarmer.

Enfin les bras de mon ami m’entourèrent et me conduisirent sur une chaise.

– Vous n’êtes pas blessé, Watson ? Pour l’amour de Dieu, dites-moi que vous n’êtes pas touché !

Cela valait bien une blessure, beaucoup de blessures, de mesurer enfin la profondeur de la loyauté et de l’affection qui se cachaient derrière ce masque
impassible ! Pendant un moment je vis s’embuer les yeux durs, et frémir les lèvres fermes. Pour la première fois de ma vie, je sentis battre le grand coeur digne du grand cerveau. Cette révélation me paya de toutes mes années
de service humble et désintéressé.

– Ce n’est rien, Holmes. Une simple égratignure.

Il avait déchiré mon pantalon avec son canif.

– Vous avez raison ! s’écria-t-il en poussant un immense soupir de soulagement. La blessure est très superficielle…

Son visage prit la dureté du silex quand il se tourna vers notre prisonnier, qui se dressait sur son séant avec une figure ahurie.
–… Cela vaut mieux pour vous. Si vous aviez tué Watson, vous ne seriez pas sorti vivant de cette pièce. A présent, monsieur, qu’avez-vous à nous dire pour votre défense ?

The Adventure of the Three Garridebs (3GAR)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
DavalianDavalian   23 juin 2013
Ce processus, dis-je, est fondé sur l'hypothèse que lorsque vous avez éliminé tout ce qui est impossible, il ne reste plus que la vérité, quelque improbable qu'elle paraisse. Il arrive que plusieurs explications s'offrent encore à l'esprit ; dans ce cas on les met successivement à l'épreuve jusqu'à ce que l'une ou l'autre s'impose irrésistiblement.
Commenter  J’apprécie          90
binabina   11 juin 2014
Est-ce ne comédie ou une tragédie?
Un homme a perdu la raison. J'ai subi une saignée, un autre homme a encouru les foudres de la loi. Cependant le comique n'a pas manqué. Vous en jugerez par vous-même.
Commenter  J’apprécie          140
DavalianDavalian   23 juin 2013
Le cœur et l'esprit d'une femme sont des énigmes insolubles pour un mâle. Un meurtre peut être pardonné, une offense bien moindre peut ulcérer.
Commenter  J’apprécie          60
binabina   09 juin 2014
Elle résolut donc:
1. de mettre un terme à sa propre vie
2. de le faire d'une manière qui put enchaîner sa victime à un destin bien pire qu'une mort brutale.
(extrait du Pont de Thor)
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Arthur Conan Doyle (75) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Connaissez-vous Percy Fawcett ? Explorateur intrépide de l'Amazonie, il a cherché pendant des années une cité perdue au fin fond du Brésil. Sa vie a inspiré Indiana Jones, un personnage de Tintin, "Le Monde perdu" de Conan Doyle, Bob Morane ou encore le film de James Gray " The Lost City of Z ".
Abonnez-vous pour retrouver toutes nos vidéos : https://www.youtube.com/channel/¤££¤16The Lost City9¤££¤6khzewww2g/?sub_confirmation=1
Et retrouvez-nous sur... Facebook : https://fr-fr.facebook.com/franceculture Twitter : https://twitter.com/franceculture Instagram : https://www.instagram.com/franceculture
+ Lire la suite
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
418 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre