AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253004400
376 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (01/11/1975)
3.95/5   49 notes
Résumé :
Relatés par le fidèle Watson, douze exploits de Sherlock Holmes, douze " affaires " captivantes, inextricables, que le célèbre détective réussit à dénouer grâce à ses dons d'observation aigus, sa logique implacable, ses méthodes subtiles et hardies.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (14) Voir plus Ajouter une critique
3,95

sur 49 notes
5
6 avis
4
4 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis

HORUSFONCK
  24 mai 2019
Il est possible de considérer ce volume d'enquêtes de Sherlock Holmes, coécrites par Adrian Conan Doyle et John Dickson-Carr, comme l'extension naturelle des aventures du célèbres détectives produites par Sir Arthur Conan Doyle.
By jove!
J'ai lu ce volume voici bientôt cinquante ans, à la suite des autres Sherlock Holmes. Bien sûr, le nom des auteurs ne laissait aucun doute.
De mémoire, les enquêtes racontés dans Les exploits de Sherlock Holmes sont des affaires évoquées (mais non développées et contées) par Arthur Conan Doyle au cours des aventures du détective.
C'était, au final, une façon agréable de prolonger le plaisir de lire les aventures de Sherlock Holmes après le décès de son créateur.
Commenter  J’apprécie          251
NatachaMNEA
  02 janvier 2019
Bon au moment des fêtes j'ai choisis de lire des nouvelles, et j'ai bien fait car l'avantage c'est que j'ai pu m'arrêter entre chaque car bon soyons honnête, les dernières semaines je n'est pas étais très productive niveau lecture...
Bref, douze nouvelles aussi complexe et intéressantes les unes que les autres !
Sur aucune j'ai découvert avant que notre bien aimé Sherlock Holmes nous livre la clé de l'énigme !
J'adore toujours comment Watson raconte les divers événements et comme souvent malgré lui aide notre grand détective !
J'ai donc fini et commencé l'année par un livre que j'ai beaucoup apprécié ! Et si l'année continue comme elle a commencé niveau littéraire et bien j'ai hâte 😍😁 !
Donc vous l'aurez compris j'ai adoré les nouvelles dans ce livre !
Commenter  J’apprécie          210
candlemas
  03 février 2018
Suite et fin du jeu de poste (3) en commentaire de la Résurrection de Sherlock :
Je constate aujourd'hui que je n'ai conservé que deux ouvrages contant les aventures de Sherlock : la résurrection, et les exploits. Signe du destin ? le second n'est même pas de Conan Doyle, mais de son fils et de J.D. Carr.
Les Exploits de Sherlock Holmes auront été comme un dernier pied de nez, puisque coécrites par son fils –de chair cette fois- et son biographe. La morale britannique est donc sauve : le fils triomphe en Oedipe divinisé, tandis que le père infanticide est retrouvé mort dans le hall de Windlesham, sa maison du Sussex. Nul détective n'est venu relever les indices. Seul le fidèle chien des Baskerville –un des rares romans où Sherlock se voit presque imposer le second rôle- pleure toujours dans la lande son père méconnu.
Fin du jeu de piste.
Commenter  J’apprécie          180
belette2911
  10 avril 2012
Attention, amis lecteurs, ce livre est une petite escroquerie pour celui qui croit tomber sur un livre canonique écrit par Arthur Conan Doyle ! Ne prenez pas des vessies pour des lanternes.
Sur la couverture, bande de traîtres, il est noté " A. Conan Doyle" ... Mais ce n'est pas Arthur, le père de Sherlock Holmes, mais Adrian, le fils.
Et entre le père et le fils, il n'y a que le saint-esprit en la personne de Dickson Carr qui co-écrit les nouvelles avec le fiston Doyle.
Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit : c'est à dire que le fils vaut moins que le père. Non, le fils vaut autant que son père, mais vu qu'il n'est pas le père, ce recueil ne fait pas partie du canon doylien (uniquement les écrits de Arthur Conan Doyle).
Vous ne trouverez aucune information au ce sujet de cette supercherie et le livre ne possède aucune préface d'édition qui pourrait vous éviter la confusion. Sauf que maintenant, après avoir lu ma critique, vous ne vous laisserez plus prendre.
Pour l'info, je m'y suis laissé prendre, moi aussi, il y a très longtemps... Ne comprenant pas très bien cet opus ne se trouvait pas dans la liste des oeuvres de Arthur Conan Doyle.
Mais les histoires du fils sont bonnes, bien écrites et on ne peut pas remettre en cause le talent de Dickson Carr et de son respect du style doylien.
Certaines nouvelles possèdent un soupçon de fantastique, tout en restant très terre à terre, sauf celle des canaris et des taches de suie, qui elle, est un peu tirée par les cheveux.
Ce livre vaut la peine d'être acheté et lu. de plus, l'ouvrage nous permet d'entendre (enfin, de lire) Holmes dire pour la première fois "élémentaire mon cher Watson", rien que pour ça il faut le lire. Et oui, cette phrase que tout le monde connaît n'est en aucun cas canonique !!

Lien : https://thecanniballecteur.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          184
CDemassieux
  08 janvier 2020
Comme Christopher Tolkien sut enrichir l'oeuvre de son génial père, Adrian Conan Doyle – en collaboration avec John Dickson Carr – a fait de même en prenant le parti de développer des enquêtes de Sherlock Holmes seulement nommées dans l'oeuvre paternelle.
Ainsi, à travers douze récits, les deux auteurs renforcent en quelque sorte le mythe de Sherlock Holmes et son monde, à savoir le docteur Watson, incontournable narrateur de ses aventures ; les inspecteurs Lestrade et Gregson, pas toujours inspirés et quelque peu ridiculisés par Holmes ; madame Hudson, la discrète logeuse de Baker Street, parfois inquiète lorsque son turbulent locataire s'essaie à tirer dans l'appartement ; sans parler des victimes et criminels croisés ici, hommes et femmes confondues. Mais pas de trace du génie du crime : le professeur Moriarty.
Sur le chapitre des femmes, il semble qu'elles soient toutes exceptionnellement belles, et parfois machiavéliques, comme Edith von Lammerain, aventurière et espionne de son état. Ce qui est indéniable, c'est qu'Holmes développe ici une misogynie qui, à notre époque, lui vaudrait le bûcher féministe ! Pour exemple, après avoir résolu une affaire, et voyant l'une d'elles accourir à lui pour le remercier, voici ce qu'il déclare : « Bien que je ne manque pas de galanterie, je ne me sens absolument pas en état de recevoir les effusions de la gratitude féminine »… !
Certains spécialistes de Sherlock Holmes trouveront d'ailleurs que ces nouvelles forcent les traits de caractère de l'enquêteur, ce qui est vrai. Pour autant, ces aventures sont rondement menées, ne perdent jamais le lecteur et surtout elles offrent une variété édifiante d'affaires, entre un mari fatigué, un vol de rubis et un guillotiné, notamment.
Il y a aussi les dernières lignes de la dernière aventure, qui disent combien le temps passe : « Par la fenêtre qui surplombe la modeste pelouse de notre ferme, je vois Sherlock Holmes marcher au milieu de ses ruches. Il a les cheveux tout blancs », écrit Watson.
Ce qui me fait penser à un très émouvant film de Bill Condon – Mr. Holmes – dans lequel le célèbre enquêteur, alors vieil homme, est interprété par un magistral Ian McKellen.
Quant à ceux qui reprocheraient cette manie de ressusciter inlassablement des figures romanesques disparues, n'oublions pas que l'on continue d'écrire sur Achille et Hector, tous deux morts à Troie voici quelques millénaires. Et, à sa manière, Sherlock Holmes n'est-il pas devenu un mythe qui appartient à tous ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
NatachaMNEANatachaMNEA   16 décembre 2018
[ L'aventure du chasseur d'or ]
( The adventure if the Gold Hunter )

- Ne trouvez-vous vous pas incommode d'avoir dans votre bureau des rayons de bibliothèque placés si haut ?
- Mon dieu, non. Une chambre peut-elle être trop haute ou trop grande pour des livres ? ...
Commenter  J’apprécie          70
NatachaMNEANatachaMNEA   02 janvier 2019
[ L'aventure des deux femmes ]

Mais d'autres répondent : " Si son nez n'était pas un petit peu trop long par rapport au reste de sa figure, il ne le fourrerait pas dans des affaires qui ne le regardent pas ! "
Commenter  J’apprécie          60
NatachaMNEANatachaMNEA   17 décembre 2018
[ L'aventure des joueurs en cire ]
( The Adventure of the Wax Gamblers )

- Oh mais si ! répliqua Sherlock Holmes en souriant 《 On s'enlace ; puis un jour on se lasse ; c'est l'amour 》il y a plus de sagesse dans cette épigramme française que dans toutes les oeuvres d'Ibsen !
Commenter  J’apprécie          40
NatachaMNEANatachaMNEA   18 décembre 2018
[ L'aventure du miracle de Highgate ]
( The Highgate Miracle )

Les Anglais par exemple s'inclinent devant le parapluie comme devant une divinité tribale qui les protège du climat...
Commenter  J’apprécie          50
NatachaMNEANatachaMNEA   16 décembre 2018
[ L'aventure des sept horloges ]
( Adventure of the Seven Clocks )

J'ai souvent observé que les gens stupides sont les plus obstinés dans leur fidélité.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Adrian Conan Doyle (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Adrian Conan Doyle
Intervieuw de Adrian Conan Doyle concernant son père (Arthur Conan doyle), Sherlock Holmes et sa fondation en Suisse Partie 3
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Londres et la littérature

Dans quelle rue de Londres vit Sherlock Holmes, le célèbre détective ?

Oxford Street
Baker Street
Margaret Street
Glasshouse Street

10 questions
827 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , littérature anglaise , londresCréer un quiz sur ce livre