AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : B005R468KA
Éditeur : (29/09/2011)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.19/5 (sur 8 notes)
Résumé :
Mary Sutherland vient demander à Sherlock Holmes de retrouver son fiancé Hosmer Angel, qui a mystérieusement disparu alors qu'ils allaient se marier. L'affaire est très simple : le détective n'a pas manqué de voir que la jeune fille ne rencontrait son soupirant qu'en l'absence de son beau-père, courtier en vins. Il est clair que le fameux Hosmer Angel n'est que le beau-père déguisé et cela dans le but d'empêcher sa belle-fille de quitter le domicile; ce qui lui aura... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
LightandSmell
  09 août 2017
Dans cette petite nouvelle, nous retrouvons avec plaisir Sherlock Holmes et Watson qui vont faire face au cas de Mary Sutherland. Cette femme est venue consulter le célèbre détective pour une affaire de coeur dont l'issue étrange l'a laissée dans un profond désarroi. En effet, son fiancé, un homme de nature très discrète si ce n'est secrète, a disparu le jour de son mariage ! Contre l'avis de sa famille, elle est donc bien décidée à faire la lumière sur cette histoire et à retrouver son bien-aimé.
Sherlock Holmes va résoudre le mystère autour de cette histoire sans quitter son domicile. le témoignage de sa cliente et quelques lettres, dont une qu'il va obtenir à l'aide d'un petit stratagème, vont en effet lui suffire pour dénouer le fil d'une histoire qui, même pour le lecteur, n'est pas d'un abord très complexe.
Seul Watson, fidèle à lui-même, ne semble pas capable de saisir les tenants et aboutissants du cas par lui-même. Mais tant mieux puisque cela offre l'opportunité à Sherlock Holmes de détailler son raisonnement et de nous impressionner par son sens de l'observation et de la déduction toujours aussi affûté. Si j'ai assez vite saisi une bonne partie de l'intrigue, j'ai été de nouveau bluffée par la multitude de détails observés par Sherlock. Pressée de connaître le dénouement et de confirmer ou infirmer mon hypothèse, je suis passée à côté de certains détails qui donnent pourtant tout le piquant à l'histoire.
Quant à Mary, on pourrait s'étonner de sa naïveté voire s'en agacer un peu, mais ne dit-on pas que l'amour rend aveugle ? Et puis, au fil de la conversation, on sent parfaitement son besoin de s'échapper d'un cocon familial plus qu'étouffant et de se créer ses propres relations. On ne peut qu'espérer que la prochaine fois, elle s'y prendra un peu mieux en n'accordant pas sa confiance et son amour à un individu rencontré deux fois et dont elle n'ignore presque tout…
Malgré cette naïveté amoureuse qui m'a quand même parfois agacée, je l'ai trouvée très touchante. J'ai, en outre, apprécié sa volonté d'indépendance qui passe notamment par son travail et une tentative de défier l'autorité de ses « parents » ; tentative qui sera utilisée de manière complètement abjecte contre elle. Son aveuglement face à la disparition de son fiancé m'a donc fait de la peine.
D'ailleurs, même Sherlock, qui n'est pourtant pas le plus sensible des hommes, semble réticent à la mettre devant la cruelle vérité. J'avoue que sur ce point, je suis assez mitigée, je comprends l'idée de « toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire », mais j'ai la désagréable impression que l'idée dans cette nouvelle serait plutôt « toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire aux femmes qui ne sont pas capables d'y faire face ». J'avoue néanmoins que la personnalité de Mary et son aveuglement face à la situation peuvent expliquer le choix de Sherlock. Mais quoiqu'il en soit, il ne semble pas y avoir de happy end possible pour Mary. Mise au courant de la vérité, le sentiment de trahison risque d'être très dur à encaisser et laissée dans le mensonge, sa vie amoureuse s'en verra bouleversée pendant de très longues années.
Ceci ajouté au fait que le justice ne soit pas rendue m'ont quelque peu frustrée en me laissant un goût d'inachevé. C'est peut-être mon côté idéaliste qui parle.
En conclusion, en nous plongeant dans un huis clos assez intimiste, Arthur Conan Doyle nous offre une histoire agréable à lire bien que les fils de son intrigue soit assez faciles à dénouer. Nous prenons de nouveau plaisir à nous émerveiller devant les talents d'observation et de déduction de Sherlock Holmes. Et nous le découvrons, pour la première fois, dans une situation où il est prêt à ne pas donner satisfaction à sa cliente afin de la préserver. Que l'on soit d'accord ou non avec ce choix, c'est une facette du personnage que l'on ne connaissait pas.

Lien : https://lightandsmell.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
sld09
  16 août 2017
J'ai bien aimé Une affaire d'identité (peut-être parce que j'ai découvert la solution de l'énigme avant que Sherlock Holmes ne la dévoile et du coup le raisonnement m'a semblé moins "alambiqué"). En effet, cette nouvelle n'est sans doute pas la plus mystérieuse et le point de vue de Sherlock Holmes sur les femmes est pour le moins machiste, cependant j'ai trouvé l'histoire très amusante...
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
Commenter  J’apprécie          90
philippemarlin
  28 septembre 2018
Une affaire d'identité (1891, 2005 Omnibus) fait partie des enquêtes-gadget qui ne laissent pas un souvenir impérissable. Une jeune fille éplorée vient solliciter l'aide du détective car son futur mari a disparu juste avant la cérémonie nuptiale. On apprendra que la pauvre a perdu son père qui lui a laissé une belle rente, rente qu'elle a mise à la disposition de sa mère pour subvenir aux besoins de la petite famille. La mère vient en effet de se remarier avec un homme bien plus jeune qu'elle qui mène grand train et qui empêche sa belle-fille de sortir. Las, lors d'une exceptionnelle permission de minuit, elle rencontrera le Prince Charmant et acceptera de l'épouser. Or celui-ci n'est autre que le beau-père déguisé dont le stratagème avait pour but de maintenir la victime à la maison en l'attendant, permettant de ce fait à ses parents… de continuer à jouir de la rente !
Commenter  J’apprécie          00
Anis0206
  26 avril 2015
une affaire de disparition élucidée vite fait bien fait par notre detective préféré!!
Commenter  J’apprécie          10
beauscoop
  18 juin 2017
énigme classique.
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
sld09sld09   16 août 2017
- Et Mlle Sutherland ?
- Si je lui raconte l'affaire, elle ne me croira pas. Vous vous souvenez peut-être de ce vieux proverbe persan qui dit : "Il est en danger celui qui retire son petit à un tigre, mais également celui qui retire à une femme ses illusions."
Commenter  J’apprécie          10
Anis0206Anis0206   25 avril 2015
La vie, mon cher, est infiniment plus étrange que tout ce que l’esprit humain pourrait inventer !
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Arthur Conan Doyle (73) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Arthur Conan Doyle
Les Aventuriers du monde perdu (The Lost World) est une mini-série d'aventure fantastique britannique en deux parties réalisée par Stuart Orme d'après Le Monde perdu de Sir Arthur Conan Doyle.
autres livres classés : disparitionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Le chien des Baskerville

Au cours de quel siècle ce roman a-t-il été publié ?

17ème
19ème
20ème

10 questions
382 lecteurs ont répondu
Thème : Le chien des Baskerville de Arthur Conan DoyleCréer un quiz sur ce livre