AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782748513479
256 pages
Syros (13/03/2014)
3.91/5   76 notes
Résumé :
Pixel est un adolescent solitaire et un crack en informatique. Après un grave accident, son esprit est plongé dans un Virtuel de Repos tandis que son corps est aux mains des médecins. Ce Virtuel est censé prendre la forme d’un campus universitaire dans lequel évoluent les avatars des malades, mais à son arrivée, Pixel découvre un monde sans adultes, sous la coupe d’un ado avide de pouvoir. Et ce n’est pas tout : l’environnement se détraque, il neige en plein été, le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (32) Voir plus Ajouter une critique
3,91

sur 76 notes
5
9 avis
4
14 avis
3
7 avis
2
0 avis
1
1 avis

murielan
  03 juillet 2014
En 2119, après une chute terrible du toit de son établissement scolaire, Pixel est dans le coma. Les médecins soignent son corps tandis que son esprit est plongé dans le monde idyllique de Virtuel de Repos. Idyllique ? Pas vraiment. Ce monde, utilisant une technologie militaire, est en train de s'effondrer et est aux mains d'un dictateur en herbe, Damon. Pixel, crack en informatique, doit à tout prix trouver la salle de commandement pour espérer réintégrer son corps et prévenir de ce qu'il se passe. le temps est compté...
Un roman de science-fiction qui aborde, mine de rien, pas mal de sujets de société (l'homosexualité, la fin de vie, l'acharnement thérapeutique...), le tout dans un décors de jeu vidéo : j'ai beaucoup aimé !
L'écriture est très agréable; l'action, l'entraide et l'amitié sont au rendez-vous.
Les ados vont adorer !
Commenter  J’apprécie          220
BlackWolf
  29 septembre 2014
En Résumé : J'ai passé un très bon moment de lecture avec ce roman jeunesse qui, au départ, n'est pas sans rappeler Sa Majesté des Mouches, qui est justement cité, avec un monde où des adolescent sont livrés à eux-mêmes, survivant sous la poigne d'un tyran. L'intrigue que construit alors l'auteur se révèle, certes classique et linéaire, mais terriblement efficace et entrainante, le tout dans un univers solide, soigné et cohérent qui donne envie d'en apprendre plus. La grande force du récit vient des axes de réflexion que l'auteur met en place tout le long du récit, offrant ainsi plus qu'un simple divertissement, un récit intelligent qui pousse à réfléchir et parfois à reconsidérer certaines choses. Les personnages sont travaillés, complexes et surtout attachants, on se reconnait facilement dans chacun d'eux. Je reprocherai juste, peut-être, quelques facilités à l'histoire, mais au final rien de dérangeant tant le tout est oublié devant la qualité du texte. La plume de l'auteur se révèle soignée, entrainante et je risque de me laisser facilement tenter par d'autres de ses récits jeunesse.

Retrouvez ma chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
orbe
  15 mai 2014
Suite à un accident, Pixel se retrouve dans le coma. Il se réveille dans un monde virtuel prévu comme une transition médicale pour des jeunes gravement malades. Pixel comprend rapidement que l'univers est en train de se dérégler, les emprisonnant et les vouant à une mort certaine. Seule chance de survie : retrouver le poste de commandement informatique afin de tenter de se réveiller et de donner l'alerte.
Facile ? Pas vraiment, le lieu tant recherché se cache dans le décor et les adolescents sont actuellement sous l'emprise d'un des adolescents qui veille à étouffer toute rébellion en faisant régner une forme de terreur. Son seul ennemi, une jeune fille rencontrée brièvement lors de son arrivée et qui semble cacher bien des secrets...
Roman d'aventure qui se prolonge sur une réflexion sur le façon dont les jeunes peuvent appréhender la mort ainsi que celui du choix de mourir. Sous l'apparence d'un livre d'action, l'auteur nous entraîne sur des chemins plus philosophique. Manipulation, tyrannie, homosexualité, droit à une vie digne... les sujets résonnent avec subitilité.
Un très bon récit.

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          233
temps-de-livres
  14 août 2014
En 2119, quand un être humain est gravement endommagé, on le plonge dans un coma artificiel. Pendant que le corps subit diverses interventions, l'esprit est envoyé dans un logiciel appelé le Virtuel de Repos. Dans ce lieu, les avatars (incarnation du joueur) des patients peuvent interagir, ressentir les sensations habituelles. le logiciel pousse jusqu'au plus petit détail. C'est là que Pixel est envoyé, mais contrairement à ce qu'on lui disait, l'endroit n'est pas paradisiaque. D'un côté, ce monde est sous la coupe d'un adolescent tyrannique. de l'autre, le système est victime d'un bug (dysfonctionnement) qui a très court terme, peut faire mourir les habitants de ce "monde".
Si la quatrième de couverture fait penser à une intrigue classique, Jeanne-A Debats a poussé la réflexion plus loin. Pour ne pas perdre le lecteur et lui en révéler le moins possible, on analysera le livre par couche. Nous sommes dans un monde sans adulte, dirigé par un Damon, adolescent qui fait régner la peur. En face, nous avons Pixel, surdoué informatique à tendance asociale (à la langue bien pendue) et Sam, qui fait semblant d'accepter Damon. On n'oubliera pas une rebelle, âgée de 12 ans, qui arrive à semer toutes les patrouilles. A ce point de l'intrigue (un monde sans adulte), l'histoire de fait penser à la série Seuls (Fabien Vehlman et Philippe Tome), mais aussi au classique : Sa Majesté des Mouches de William Golding.
Si cette intrigue aurait pu être intéressante, elle se serait révélée classique, mais une des autres problématiques, c'est que nous sommes dans un monde virtuel. Et là, ça devient plus excitant ! Dans un monde géré comme celui du Virtuel du Repos, chacun à sa propre apparence, ses sensations, sauf que tout est "faux". L'esprit du patient est en immersion pendant le temps du coma artificiel. On peut faire un parallèle avec certains jeux vidéos où le joueur est en immersion pendant un temps certain (durée de jeu/vie). L'auteur va jouer avec le monde virtuel, que ce soit sur la possibilité de gérer son avatar (incarnation du joueur/patient), connaître les mondes virtuels, avoir accès au poste de commande, tout en suspendant une épée de Damoclès au-dessus des personnages : ce monde va à sa perte. Pas besoin de s'y connaître en informatique ou en jeux vidéos. L'auteur explique tous les termes par le biais des personnages, de façon naturelle. Quand on lit le roman, on se demande qui a trafiqué le monde, son avatar, et dans ce cas… Pourquoi ?
La troisième couche fait place à de la psychologie. Eh oui, les personnages de Jeanne-A Debats pensent et se posent des questions. Nous sommes dans une collection adolescente (dès 13 ans) et la narration envers le lecteur est simple sans être simpliste! Sexualité, sentiments, modèle social, façon de vivre… Loin devant d'autres récits qui prônent un modèle, les adolescents de Pixel Noir n'en ont pas. D'ailleurs, est-ce qu'il est question de héros ? Si l'intrigue se centre sur Pixel, la "caméra narrative" prend du champ pour montrer deux personnages qui gravitent autour de Pixel, mais tous les trois sont différents. D'une façon ou d'une autre, ils ne sont pas acceptés par la société (celle du monde virtuel ou celle du monde réel).
Pixel Noir n'est pas un roman sympathique et gentillet, il est indispensable. L'auteur ne prend pas les lecteurs pour des écervelés (la collection non plus). Elle propose quelques réflexions sur la dérive informatique, sur les interactions sociales… Bref, de LA Science-Fiction. Quant à ceux qui lisent le blog de l'auteur, ses dialogues sont toujours mordants et drôles !
PIXEL NOIR
AUTEUR : JEANNE-A DEBATS
COLLECTION : SOON
EDITION : SYROS
Lien : http://tempsdelivresdotcom.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
zazimuth
  26 janvier 2015
J'ai emprunté ce roman de science-fiction pour ados à la médiathèque. J'y ai retrouvé une thématique développée dans « Zugzwang » lu récemment dans le cadre d'une Masse Critique : la place de la virtualité dans une société du futur à la technologie avancée.
Le héros, Pixel, est le fils de Jackie Sénac, conceptrice de génie de multiples programmes et logiciels utilisés dans le monde entier (sur lesquels elle ne touche pas un centime, ayant fait don de leur licence ; seule la recherche l'intéresse). Suite à une escapade sur les toits de son lycée qui a mal fini, Pixel se retrouve plongé dans un virtuel de repos censé entretenir ses capacités intellectuelles pendant que son corps plongé dans un coma artificiel, le temps que l'on répare son corps après sa chute.
L'univers que l'adolescent va découvrir n'est pourtant pas celui que les médecins lui ont vanté avant son sommeil. Il ne reste plus aucun adulte, Intelligences Artificielles jouant les professeurs-éducateurs. le climat, le cycle des saisons et des journées semble bouleversé et la nature a repris ses droits sur la ville. du coup, les enfants et adolescents coincés dans ce monde virtuel se sont réorganisés autour de Damon qui s'est octroyé la place de chef et gère les ressources dans un partage pas forcément équitable.
Pixel, aidé de Sam qui lui a rapidement expliqué les codes de cette nouvelle société et de Solfé, une enfant qui vit seule à l'extérieur du village mais semble très bien connaître le fonctionnement du programme, va tenter de libérer tout le monde.
Pour cela, il faudrait trouver la « backdoor », porte de sortie de secours du logiciel...
Un très bon roman qui développe par ailleurs les thèmes de l'amitié et de l'amour mais aussi de la maladie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
orbeorbe   13 mai 2014
je disais qu'on ne mourait pas ici, c'est vrai. Mais certaines choses peuvent te faire très mal, tu t'en apercevras. La faim, par exemple. Tu ne peux pas savoir ce que c'est douloureux d'avoir faim au bout d'un certain temps. Tout dans ce programme est étudié pour être au plus près des conditions réelles.
Commenter  J’apprécie          140
CornwallCornwall   10 août 2014
Tu es né parce que j'aimais ton père et que je voulais lui plaire. Je t'ai aimé aussi, crois-moi. Mais je n'ai JAMAIS voulu d'enfant. Il n'a JAMAIS été question que je « joue mon rôle de mère » et c'était le marché que j'avais passé à l'époque avec Philippe : il devait s'occuper de toi. J'avais assez perdu de temps et d’énergie en étant enceinte. Je ne voulais pas de ce rôle, ça m'aurait empêchée de travailler et c'était mon droit le plus strict. […] Ce qui m'intéresse, c'est de construire et d'inventer. C'est là que je me sens vivante et utile. Tu penses que je suis monstrueuse parce que je suis une femme. Si ton père avait été à ma place, vous auriez tous souri de ses manies, j'en suis sûre ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
CornwallCornwall   10 août 2014
Comme si les femmes ne pouvaient être garces les unes envers les autres ni aider à perpétuer un système qui les infériorise en général, si ça les arrange en particulier !
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Jeanne-A. Debats (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jeanne-A. Debats
Avec Jeanne-A Debats, Antonio Casilli et Baptiste Beaulieu
autres livres classés : realite virtuelleVoir plus
Notre sélection Jeune Adulte Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

L'envol du dragon de Jeanne A-Desbats

Qui s'immerge dans le jeu vidéo World of Dragons?

Alexandre
Tonny
Valentin
Vincent

10 questions
5 lecteurs ont répondu
Thème : L'envol du dragon de Jeanne-A. DebatsCréer un quiz sur ce livre