AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Martine Delerm (Illustrateur)
EAN : 9782020686280
80 pages
Seuil (19/11/2004)
4.1/5   82 notes
Résumé :
C'est d'abord une histoire de regards. Le regard de Martine sur les choses de la vie. Le regard de Philippe sur les images de Martine. C'est sans doute aussi une histoire d'amour - cela ne nous concerne pas. Ce qui est sûr, c'est que c'est aussi une histoire d'amitié. Puis, avant d'être confiés au lecteur, les mots, les images, abandonnés au temps.
Pendant " longtemps, rien ne semble changer ". " On ne sait pas ce qu'on attend " : heureusement, " la courbe d... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (19) Voir plus Ajouter une critique
4,1

sur 82 notes
5
12 avis
4
4 avis
3
2 avis
2
1 avis
1
0 avis

Un ouvrage très court mais qui nous dit, de façon très belle (et illustré qui plus est avec des dessins simples aux couleurs pastel) des vérités que nous croyons savoir et que pourtant, nous oublions trop souvent. Philippe et Martine Delerm ont choisi trente mots, désignant soit des sensations, soit des mots en rapport avec le voyage, le rêve, l'évasion...bref, la vie quoi, et pour chacun d'entre eux, une magnifique citation accompagné d'e son image de référence, les accompagne.

Un recueil de poésie ou de réflexion, je ne saurais exactement quel est le terme approprié pour décrire cet ouvrage (cela me rappelle fortement les haïkus japonais) mais sachez que ce dernier est rempli de sagesse, de sérénité et surtout, qu'il nous invite à méditer sur le sens que nous voulons vraiment apporté à notre vie.

Je tiens à remercier l'une de mes amies qui m'a prêté cet ouvrage car, sachant que pour moi, l'année 2013, avait été assez difficile, il m'a permis, le temps de cinq minutes à peine, de me décontracter et de me remettre à espérer. Merci à elle !

Commenter  J’apprécie          470

"Fragiles" se lit autant qu'il se regarde. Les aquarelles de Martine Delerm illustrent avec beaucoup de délicatesse, de beauté, de finesse et de naïveté les textes de Philippe Delerm teintés de nostalgie et de poésie. Si le regard sur les moments de la vie sont parfois désillusion et regret l'ensemble est plein d'émotions et de douceur. Terminer la journée avec ce moment de tendresse devrait m'aider à rejoindre le pays des rêves les plus doux.

Commenter  J’apprécie          490

Trente mots, connus de tous, faisant partie de la vie, dans ce qu'elle a de beau, de bon, mais aussi parfois de dur, de cruel. Trente mots revisités par les textes poétiques de Philippe Delerm et par les dessins délicieusement diaphanes de son épouse, Martine.

Mon avis : Il y a sept ans déjà que ce petit livre, par la taille, m'a été offert par mes parents, à un moment de ma vie qu'ils auraient souhaité ne pas me voir vivre. Depuis, je l'ai offert aussi à des gens qui me tiennent à coeur et il est de ceux dont je sais que je ne me séparerai jamais. Il en est quelques-uns comme ça dans ma bibliothèque : usés par le poids des années - l'un d'eux est même plus vieux que moi - ; par la marque qu'ils ont laissée en moi dès notre première rencontre ; par le plaisir aussi qu'ils m'ont offert à maintes reprises, de lecture en relecture ; par cette sensation qu'ils me donnent parfois d'être le témoin, voir le soutien, d'un pan de ma vie que j'aime retrouver, juste en les ressortant de leur étagère et en les laissant me transporter en arrière ! Je suis sensible à tous les mots choisis par l'auteur, à sa façon de les "parler" et les aquarelles de son épouse me donnent l'impression de me rendre "fragile(s)" tant elles parlent aussi de ces mots comme moi je les vis...

Un très grand coup de coeur, vraiment.

Nota Bene : L'illustration de couverture, la seule que je puisse partager avec vous par le biais de Babelio, tout en reflétant l'émotion que je ressens face au talent de Martine Delerm, ne se retrouve pas à l'intérieur du livre.

Public : à partir de quinze - seize ans et sans autre limite d'âge.

Commenter  J’apprécie          200

Fragiles est un très joli petit livre paru dans une édition soignée qui en accentue la poésie.

Par touches légères, en trente mots, une petite fille découvre le monde des humains, les choses de la vie et leur fragilité.

Qu'il s'agisse de l'enfance, du rêve, de la liberté, du bonheur, de la vérité, de l'identité, de l'amitié, de la patience ou de la confiance tout est fragile.

Chaque mot est abordé avec beaucoup de tendresse et un double regard très particulier qui met en avant la fragilité des êtres. Car en écho aux aquarelles de Martine Delerm, qui peuvent rappeler l'innocence et la douceur de l'univers du Petit Prince, les textes de Philippe Delerm sont tendres et poétiques.

Ce double regard nous conduit sur un chemin d'introspection léger ou grave mais toujours délicat.

Commenter  J’apprécie          231

Trente mots : trente perles de sagesse et de réflexion.

Un recueil très rapide a lire , de très belle illustration...

Un recueil apaisant qui nous recentre en nous-meme .

Sur ces trente mots de la vie ,chaque prose qu'il accompagne enchante..et nous ramène au moment présent ,simple...chaque prose est une belle notre d'espoir.

Commenter  J’apprécie          200

Citations et extraits (47) Voir plus Ajouter une citation

L'ABSENCE

L'absence ce n'est rien. Une table posée contre l'océan du silence, de l'encre et du papier. Tout est très fort, la nuit s'efface ou la nuit vient, je n'ai pas peur. La tête un peu penchée, je ne regarde que la feuille de papier. Les mots s'envolent et tu es là. L'absence ce n'est rien - un peu de temps très pur pour inventer demain.

Commenter  J’apprécie          240

LE VOYAGE

Partout on s'emmène soi-même. Alors partir sans vouloir un ailleurs. Partir pour se trouver. Dans le silence, dans l'espace. Juste au dessus du temps, juste au-delà des peines. Partir sans oublier. Pour regarder plus haut, faire semblant de se laisser aller au vent. Pour inventer le sens du fil qui nous attache.

Commenter  J’apprécie          180

LA PATIENCE

Juste semer quelques graines, et les abandonner au temps. Surtout ne rien précipiter. Se contenter du moindre signe. Devenir allié du silence, ami des jours perdus.

Commenter  J’apprécie          250

LA LIBERTE

Etre seul sans solitude. Devenir à la fois l'île et le bateau qui rêve d'île. Tenir l'espace sans bouger, arrêter le temps sans cesse d'avancer. Heureux, désespéré, heureux, brûler, geler. Garder l'enfance. Lire.

Commenter  J’apprécie          180

LE REVE

Bulles de temps, gouttes légères. A peine un souffle, et l'eau se gonfle de secret, se détache, s'envole. A peine un souffle, et la mélancolie part en voyage. Un peu plus haut, les frontières s'effacent, un peu plus loin. Les peines s'apprivoisent dans l'espace. La terre devient bulle, et la bulle une terre.

Commenter  J’apprécie          120

Videos de Philippe Delerm (53) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Philippe Delerm
https://www.laprocure.com/product/341705/delerm-philippe-new-york-sans-new-york
New York sans New York Philippe Delerm Éditions du Seuil
« Tous ces films regardés, toutes ces photos, tous ces albums, tous ces livres, non pas pour aller à New York un jour, mais un peu bizarrement pour ne pas y aller, pour préserver le secret d'une ville essentielle qui ne supporterait pas d'être tant soit peu violée par la réalité. » Inventer sa vie, la rendre plus authentique et plus forte que la réalité, c'est la proposition que nous fait Philippe Delerm. Trouver dans les cartons des brocantes, sur les murs d'une chambre, dans les recoins de sa mémoire tous les trésors qui font les vrais voyages. Les tenir bien au chaud dans la main, les admirer quand on le veut. Se réjouir de vivre si fort avec si peu de choses. ©Éditions du Seuil
+ Lire la suite
autres livres classés : poésieVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus




Quiz Voir plus

Delerm - La Première Gorgée de bière …

Complétez le titre : Les loukoums chez ….

L'Arabe
Madame Rosières

10 questions
50 lecteurs ont répondu
Thème : La Première Gorgée de bière et autres plaisirs minuscules de Philippe DelermCréer un quiz sur ce livre