AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2213610835
Éditeur : Fayard (02/10/2001)

Note moyenne : 3.29/5 (sur 7 notes)
Résumé :

" Peut-être fallait-il pour arriver à l'automne cette longue semaine étrange où le soleil se débattait contre les approches du crépuscule, où la nuit s'obstinait tard le matin... Alors, l'été, cerné de toutes pans par la brièveté des jours, les brouillards, les petits matins glacés, éclatait pour quelques heures en bulles de miel, en effluves de pain chaud, concentrait ses derniers feux dans une tiédeur de moisson, des mollesses alanguies, des écroulements d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Lune
  15 novembre 2017
Porter le nom de Delerm serait-il le sésame de toutes les atmosphères, de toutes les odeurs de l'automne?
Quelque part, Philippe Delerm a écrit que le véritable automne se trouvait en novembre, sa femme a choisi ce mois en y apportant sa touche personnelle : le pluriel.
Les novembres se déclinent en courtes nouvelles où chaque phrase tente de nous en faire ressentir les sucs.
Stylistiquement, elles sont parfois trop construites, on en ressent le travail au détriment d'une spontanéité qui eut été plus goûteuse.
Toutes les histoires n'ont pas la même puissance évocatrice, ont volontairement un côté désuet mais cela est subjectif.
Il y a charme(s) en lisant ces novembres au mois de novembre : il faut jouer le jeu.
Commenter  J’apprécie          50
Klergau
  08 décembre 2017
Des vies qui s'achèvent, des solitudes sous la pluie, voici les Novembres de personnages énigmatiques et attachants. Une dame qui quitte Paris pour Berneuil, un bouquiniste qui ferme ses étalages, une centenaire qui ne met jamais les pieds au Club de l'âge d'or, un livre mystérieux dans un café, une droguerie trop humide, un lecteur qui se libère de ses livres : toutes ces nouvelles ont partie liée avec le temps qui passe.
L'écriture est douce, nostalgique. Les petits moments de vie que Martine Delerm raconte ne sont pas sans intérêt et sans surprise. Ils logent au coeur de la poétique du quotidien. L'auteur cependant abuse des points de suspension de telle manière que cela rend la lecture désagréable par moments. Ils sont même agaçants comme une rage de dent. Heureusement, dans les dernières proses, ils se font plus discrets et l'on peut prendre notre envol... pour notre plus grand plaisir.
Commenter  J’apprécie          10
Marti94
  16 février 2015
J'ai découvert Martine Delerm par hasard, à la librairie, et je me suis dit que ça devait être difficile de se faire une place dans la famille Delerm quand on a un mari écrivain et un fils chanteur (que j'apprécie beaucoup d'ailleurs). En fait, elle pratique depuis un moment déjà le dessin et l'écriture et illustre surtout des albums pour enfants.
J'ai beaucoup aimé le style poétique de ce recueil de nouvelles sur le thème du mois de novembre. Les textes sont marqués par un mélange de vie et de mort, synonyme aussi de passage et de recommencement mêlés. Temps de toutes les hésitations, de toutes les tentations, lieu privilégié de rencontre avec soi-même...
Vive les rêveries automnales, ce sont les plus belles !
Commenter  J’apprécie          10
Marech20
  25 septembre 2017
Dans la famille Delerm, après le fils et le mari, je découvre donc la mère et femme.... et j'ai beaucoup aimé. Un recueil de nouvelles, se passant toutes en novembre (et ayant apparemment été écrites en novembre), très belles, douces et poétiques. On en viendrait presque à apprécier un des mois les plus difficiles de l'année.
Commenter  J’apprécie          00
BourlJean
  03 juin 2019
Je suis reconnaissant à Martine Delerm pour ses nouvelles toute en finesse à propos d'un mois pour lequel j'ai un faible depuis l'enfance.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Marti94Marti94   16 février 2015
Ils lisaient encore Libé, Le Canard ou Télérama pour savoir ce qu'il fallait penser de ce qu'ils ne lisaient pas...
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Martine Delerm (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Martine Delerm
"Parapluies mouillés" de M.Delerm Théâtr'ado de Sardent (extrait) Après une destruction massive, un anéantissement humain dont on ne sait rien, des survivants ont tenté de reconstituer une société dont ils ont banni tous les sentiments.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
750 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre