AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782847423006
446 pages
Éditeur : Le Passage (05/03/2015)
3.8/5   5 notes
Résumé :
A l'aube du XXe siècle, le Brésil est une poudrière. Avec l'avènement de la démocratie et la fin de l'esclavage, le pays bouillonne et se cherche un futur. A Rio de Janeiro, les bandes s'affrontent avec violence pour défendre leurs territoires et la capoeira est encore l'apanage des mauvais garçons. Naissance du cinéma, idéaux anarchistes venus d'Europe, droits des travailleurs et des syndicats bafoués par la force, premières luttes féministes, émergence de la samba... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Under_the_Moon
  13 juillet 2015
Pour conclure sa "suite brésilienne", Jean-Paul Delfino nous transporte avec ce dernier tome de la saga à la fin du 19ème siècle et à l'aube du 20ème siècle.
L'esclavage a été abolit et le Brésil veut tourner rapidement la page pour écrire un nouveau chapitre qui lui permettra de faire une entrée qu'il espère magistrale dans ce nouveau siècle. Pour cela, deux ingrédients majeurs : une République et le capitalisme. Seulement, pour certains, ce changement structurel de société ne consiste qu'en un passage d'une servitude à une autre... car si les réformes urbaines ont créer un Brésil moderne et attractif, elles ont aussi créé les favelas.
Les personnages de Delfino sont les petites mains, les laissés pour compte de cette aventure : les anciens esclaves, trop pauvres pour s'embarrasser de la raison ou de la compassion.
Cette fois-ci nous suivons Marina Zumbi et la petite fille, la fougueuse et rêveuse Josefina à Rio, et Filomena et Andrea, son arrière-petite-fille dont elle utilisera la vie et le corps pour s'assurer un confort.
Comme le tome précédent (découvert déjà grâce à Masse Critique), ce livre se lit très facilement et permet d'apprendre des choses intéressantes sur le Brésil ; avec l'aspect très matriarcal de l'intrigue qui rend l'histoire très originale. J'étais contente de voir qu'il y avait moins de longueurs dans ce tome-ci, toutefois on reconnaît bien le style de l'auteur qui a tendance à multiplier les énumérations ; surtout lorsqu'il s'agit de nourriture et des gens - faut-il y voir un côté épicurien ?
J'ai eu le sentiment que pour conclure cette saga, l'auteur a touché à des thèmes qui le touchaient davantage. Peut-être est-ce pour ça que j'ai parfois eu le sentiment qu'il avait bâclé le sort de certains personnages. Je me suis moins attachée aux personnages de ce tome, le couple de Thénardier qui martyrise la pauvre Andrea et Marina Zumbi et Josefina qui sont que des figurantes dans l'histoire de la disparition de leur quartier. Certes, le fond historique est loin d'être inintéressant, mais un "bon" roman n'a-t-il pas besoin de personnages à qui on "s'attache"? C'est le bémol de ce tome. Dommage pour moi.
Je remercie donc Babelio est les éditions le Passage pour leur confiance dans ce partenariat Masse Critique. Reste plus qu'à commencer le saga par les premiers tomes !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
karkarot
  14 septembre 2018
J'ai rencontré Jean-Paul Delfino a une rencontre littéraire dans le Sud de la France, sa patrie. J'ai acheté ce livre sur les conseils d'un ami qui avait travaillé avec lui. Je l'ai acheté pour partir hors de Marseille et ne pas subir un roman régionaliste ; Il faut être Giono pour toucher à l'universel en parlant d'un coin de campagne.
Et j'ai été séduit. Pas emballé, ému aux larmes mais juste touché par ce récit. On se situe dans un Brésil en pleine transformation positiviste où les roches deviennent très riches, ou quelques hommes véreux arrivent à se hisser et à faire des fortunes sur le dos des anciens esclaves devenus les nouveaux pauvres.
C'est dans ce contexte, essentiellement urbain mais qui grouille comme une jungle dans les favelas, que l'on suit les aventures de nos héroïnes.
Car c'est un roman matriarcal, féminin que cette rue Carioca.
Le style est enlevé, jouasse, parfois sombre mais on y entend souvent le son de la musique joyeuse du Brésil. On se retrouve dna sun univers qui rappelle -toute proportion gardée- celui de Garcià Marquez mais au Brésil.
Bref c'est très sympathique, cela se lit très vite et très bien même si l'on atteint pas à la grande littérature non plus.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alexandraouinez
  24 juin 2015
Si le concept de saga n'est pas ce qui m'attire d'emblée, j'ai été happée par cette histoire et ses personnages. L'écriture fluide fait que l'on rentre immédiatement dans le récit. J'ai découvert du coup une partie de l'histoire du Brésil qui m'a passionnée. Dans ce roman historique, entre Rio et Marseille, nous suivons les aventures et les passions de deux femmes, Marina et Filomena ainsi que celles de leurs petites-filles, Andrea et Josefina. Portraits fins et attachants, de petites histoires dans la grande, cette introduction à l'univers de Jean-Paul Delfino me donne envie de découvrir ses autres livres !
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
Under_the_MoonUnder_the_Moon   05 juillet 2015
Ici, les forces de l'ordre n'étaient pas les bienvenues et l'on réglait ses affaires entre soi. La police n'était qu'un mal nécessaire qu'il fallait bien supporter mais personne, dans toute la Petite Afrique, n'aurait risqué de perdre son honneur en aidant les cognes. C'était tout à la fois une question de fierté, mais aussi de crainte des représailles. Dans le ventre de Rio de Janeiro, les balances ne faisaient jamais de vieux os.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Under_the_MoonUnder_the_Moon   06 juillet 2015
[...] ces indicateurs le fascinaient. Ils n'hésitaient devant aucune manigance pour ramasser quelques sous, changeaient de convictions avec la même soudaineté que le vent pouvait modifier sa direction, ne s'embarrassaient d'aucun scrupule et se révélaient capables de vendre père et mère pour être, ne serait-ce que l'espace d'un instant, de la grande famille de la justice ou de celle de la pègre.
Commenter  J’apprécie          120
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juin 2015
Ici, il y a ni dieu, ni maître. C'est la loi du plus fort et le plus fort, c'est moi. Si y en a un qu'est pas d'accord avec ça, qu'il avance et qu'il le dise. Je le tuerai moi-même ou il me tuera, ainsi soit-il...
Commenter  J’apprécie          160
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juin 2015
Tout comme Rio de Janeiro, Marseille est une ville dont on ne sort pas indemne. Elle vous hypnotise, vous aspire, vous charme et vous irrite, vous endort et vous dévore pour mieux vous digérer. Elle vous rend ensuite à votre existence, tourneboulé et surpris d'avoir pu si vite changer de peau et d'âne, le cœur marqué au fer rouge.
Commenter  J’apprécie          90
Under_the_MoonUnder_the_Moon   27 juin 2015
Ils quittent leurs villages et leurs fazendas avec la misère qui colle à leurs pieds. Ils viennent à Rio en se disant qu'ici, tout sera plus simple, qu'ils trouveront du travail et de quoi manger. Mais une ville, même quand elle est grande, même quand c'est la capitale d'un pays, elle peut pas accueillir toute la misère du monde.
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Jean-Paul Delfino (26) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Delfino
Vous ne savez que choisir dans tout ces coups de coeur ? Ne vous en faites pas ! Chaque semaine vos libraires vous proposent ici les 3 livres indispensables « la crème de la lecture fouettée acidulée piquantée » en format poche ou grand format !
• Les Aveux de John Wainwright et Laurence Romance aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1063408-nouveautes-polar-les-aveux.html • Je ne vis que pour toi de Emmanuelle de Boysson aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1055160-romans-historiques-je-ne-vis-que-pour-toi.html • Les Pêcheurs d'étoiles de Jean-paul Delfino aux éditions le Passage https://www.lagriffenoire.com/95709-divers-litterature-les-pecheurs-d-etoiles.html
• • • Chinez & découvrez nos livres coups d'coeur dans notre librairie en ligne lagriffenoire.com • Notre chaîne Youtube : Griffenoiretv • Notre Newsletter https://www.lagriffenoire.com/?fond=newsletter • Vos libraires passionnés, Gérard Collard & Jean-Edgar Casel • • • #lagriffenoire #bookish #bookgeek #bookhoarder #igbooks #bookstagram #instabook #booklover #novel #lire #livres #sudradio #conseillecture #rentréelittéraire2019 #éditionsseuil #éditionsxo #éditionsbuchetchastel #éditionspocket #éditionsflammarion #éditionsfleuve #éditionsactessud #éditionsgallimard
+ Lire la suite
autres livres classés : abolition de l'esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2452 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre