AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2072782546
Éditeur : Gallimard (08/03/2018)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 65 notes)
Résumé :
Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.
À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l’assassin de sa mère, est ha... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
canel
  09 juillet 2018
Saint-Malo, cité corsaire & festivalière.
Ville à moult facettes.
Ses remparts, ses rues intra-muros avec crêperies, boutiques & marinières en vitrine, ses touristes en ciré jaune, le tombeau de Chateaubriand sur l'îlot du Grand Bé, ses plages, ses sables mouvants meurtriers...
Et son Erwan Kardec, un colosse qui a tué froidement sa femme devant leur fille, et qui vient d'être libéré de prison après une peine (allégée) de vingt-cinq ans.
Sans remords ni regrets, ce dur à cuire a un objectif : retrouver sa fille - la célèbre profileuse Hanah Baxter - qui l'a dénoncé, et la zigouiller.
En attendant, pour passer le temps, Kardec satisfait quelques petites manies. Oh, rien de luxueux. Ça demande juste un couteau et un peu de force, comme pour manger des huîtres de Cancale ou d'ailleurs...
Polar bien dense, riche en rebondissements, aux ingrédients classiques.
Le canot est trop chargé pour moi : des crimes immondes aux lendemains en odorama, une vraie-fausse piste, un peu de piraterie, du manichéisme à gogo...
Si l'intrigue est lourde, les personnages m'ont paru en revanche trop légers ou mal esquissés. Même ceux censés être du côté des gentils n'éveillent pas la sympathie - flic malouin mollasson et profileuse aux aventures abracadabrantes assez nunuche pour se jeter dans la gueule du loup sans filet.
En toile de fond : des Bretons aux idées courtes et l'ambiance granitique de St Malo, ville aussi charmante qu'oppressante...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          351
Tostaky61
  09 mai 2017
Une fois n'est pas coutume,  c'est par le dernier roman, tout récemment sorti, que j'ai fait la connaissance de l'écriture de Sonja Delzongle et de son héroïne, la profileuse, Hannah Baxter.
N'en déplaise aux lecteurs tatillons, ceux qui pensent qu'il vaut mieux decouvrir un auteur avec son premier opus, parce que c'est là que tout commence. Je suis têtu et je lis dans l'ordre qui me plaît...non mais !!!
Et, la dernière page tournée,  je me dis que finalement, j'ai eu bien raison. Parce que Récidive nous apprend, justement,  comment tout à débuter ....
1905, un bateau coule.....
Près de 110 ans plus tard, libéré après 25 ans de prison, Erwan Kardec, veut se venger. Une vengeance particulière puisque sa cible n'est autre que sa propre fille Hannah.
Pour la retrouver, Kardec met en place un plan diabolique et sème la mort. Hannah, qui a tout compris, sait que la confrontation est inévitable mais ne se doute pas du choc des révélations qui l'attendent.
Cette lecture me laisse un sentiment étrange,  comme un plat qu'on déguste mais dans lequel on a l'impression qu'il manque un ingrédient,  juste une petite pincée de...... je ne sais quoi qui en relèverait le goût...je me demande si je ne deviendrai pas un peu difficile.... mon palais de lecteur est de plus en plus exigeant.....
Surtout que, mon constat final c'est que Sonja Delzongle sait ménager le suspense,  elle sait brouiller les pistes, elle maîtrise parfaitement son sujet et le lecteur est happé dès les premières pages.
Que demander de plus à un (e) auteur de thriller.
je sais ce que je vais faire. Je  vais plonger dans mon immense PAL et, dès que possible, m'attaquer à un autre roman de cette auteure...



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
RAMBAUD
  27 janvier 2018
Récidive est un excellent polar. On y trouve tous les ingrédients nécessaires à la qualité de ce genre de roman, suspense, émotions et surprise. Delsongle donne à sa fiction une possible réalité. Elle profite de mettre en avant le problème des différences qui ne sont pas toujours bien accepté dans notre jolie société, ansi que dans le cercle famillial. Et ses détours revendicatifs offre un intérêt supplémentaire à son ouvrage.
J'en conseille donc vivement la lecture.
Commenter  J’apprécie          250
gruz
  07 avril 2017
Avec son nouveau thriller, Sonja Delzongle récidive, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne tombe pas dans la répétition.
Suite des aventures sa profileuse Hanah Baxter. Mais là où elle n'était qu'une pièce de l'échiquier dans le précédent roman (Quand la neige danse), la voilà au centre de tout.
Focalisation sur un présent fortement perturbé par un passé resurgissant. Concentration des tensions sur des relations douloureuses entre père et fille, trente ans plus tard. Obsession d'une vengeance et d'une quête de vérité(s).
La vie est un éternel recommencement, dit-on parfois. Les démons du passé ne sont jamais totalement évanouis tant qu'ils ne sont pas morts. Mort physique ou mort symbolique. Tuer le père (avant qu'il ne vous tue).
Récidive n'est pas vraiment un thriller comme les autres. Par sa construction et par son sujet central, il se détache des convenus du genre tout en en gardant cette tension. Il faut dire que Sonja Delzongle n'écrit jamais le même roman. Elle se réinvente à chaque fois, en gardant son socle : ses personnages, ses préoccupations.
Dire que certains pensent encore que le thriller n'apporte pas son lot de réflexions… Oui l'angoisse est palpable tout au long de l'intrigue, oui les rebondissements sont légion. Mais le récit pointe également les relations familiales et l'acceptation de la différence (entre autre).
Forme et fond, de quoi former un roman difficile à lâcher, parfois dur mais profondément humain. A l'image de cette étonnante Hanah, l'histoire est intriguante, à se demander parfois si le cartésien ne va pas laisser la place à l'irréel.
A part une péripétie de l'intrigue que j'ai trouvé « too much » (mais c'est un point de détail), le reste m'a pris aux tripes et on s'identifie facilement aux personnages. L'écriture empathique deSonja Delzongle y est pour beaucoup. Ce n'est pas donné à tout le monde ; auteure hors norme.
Avec Récidive, Sonja Delzongle ne laissera pas indifférent, et risque fort de marquer les esprits. Ce thriller atypique est le genre de livre auquel on s'accroche. Sans aucun doute, son roman le plus personnel. Bon voyage (entre Saint-Malo et NYC).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          153
Juin
  08 avril 2018
L'histoire commence par un naufrage qui s'est produit en 1905 au large de Saint-Malo...Puis très vite elle se poursuit à Sacramento. Là nous sommes en 2014 dans le couloir de la mort.
Y'a t-il un lien entre la profileuse Hanah Baxter qui va assister à cette exécution du tueur qu'elle avait démasqué et cette histoire de naufrage?
Et puis il a aussi le père d'Hanah Baxter. Là-bas en France il vient d'être libéré pour avoir tuer sa femme et l'avoir fait disparaitre pendant 3 ans le temps que sa fille le dénonce à la justice...
L'auteur nous "balade" pas mal dans ce thriller où le passé se mêle au présent sans que l'on ne voit très bien le lien. Mais les chapitres s'enchaînent sans problème tant l'auteur a su nous ferrer dès le début. Sueurs froides et angoisses garanties dans ce cauchemar distillé par petites touches.
Si j'avais deviné le secret d'Hanah j'ai voulu croire à la bienveillance de son père. Pauvre naïve que je suis. Car Erwan Kardec est vraiment un sale type de la pire espèce.
Un roman que j'ai dévoré pour en avoir rapidement le dénouement, l'histoire est prenante et les rebondissements nombreux. Par contre je n'ai pas aimé le luxe de détail sur les agissements immondes et terrifiants d'Erwan Kardec. Mon seul petit bémol.
Dans ce thriller il y a pas mal de gens nauséabonds...
Beaucoup de cadavres et une jeune profileuse qui a du cran.
Un thriller efficace, où je ne me suis pas perdue dans les personnages, mais un peu trop nauséeux à mon goût par certains détails inutiles.
Merci à Babelio ( masse critique) et à Folio pour cet envoi.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
canelcanel   10 juillet 2018
Je suis bien placée pour savoir que se donner à Dieu n'est pas la chose la plus folichonne qui existe, et demande beaucoup de force et d'abnégation. Bien plus que de s'abandonner aux baisers d'un charmant jeune homme. En revanche, les peines de coeur n'existent pas, avec Dieu.
(p. 373)
Commenter  J’apprécie          120
canelcanel   07 juillet 2018
Ça et là, des gens lisaient, comme elle, assis sur une veste ou une couverture, rêvassaient au soleil, prenaient des postures de yoga, rebondissaient sur de mini-trampolines ou bien mitraillaient des selfies sous toutes les coutures. Comme elle détestait cette mise en scène grotesque de soi-même postée sur les réseaux sociaux... Il fallait à tout prix que le monde entier fût le témoin d'un bonheur apprêté, de ces sourires béats ou grimaçants dans l'instantanéité, de ces langues impudiques qui semblaient lécher l'écran telles des limaces, dans une obscénité répétitive et figée... Même les politiques se prêtaient à ce triste jeu.
(p. 232)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
canelcanel   05 juillet 2018
Son entourage proche connaissait le racisme et la xénophobie du capitaine Maurice, dans une ville [Saint-Malo] où, dans les années cinquante, croiser une personne de couleur était aussi peu probable que se trouver nez à nez avec un Esquimau dans le désert de Gobi. Plus tard, quand la vague d'immigration arriva jusqu'en Bretagne, Léon Maurice vit rouge et sa participation à une ratonnade alors qu'il était jeune gendarme ne faisait pratiquement aucun doute. Tout ce qui était trop différent lui était intolérable.
(p. 238-239)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
canelcanel   06 juillet 2018
- Tu pourrais baiser avec moi ? lâche-t-elle tout à coup.
- Je ne me suis même pas posé la question.
Non, ce n'est pas ce qu'elle lui inspire.
- Et maintenant que je te la pose ?
- Pas plus qu'avant.
Elle esquisse une moue dépitée.
- Ça veut dire non, alors ?
(p. 311)
Commenter  J’apprécie          80
canelcanel   03 juillet 2018
Sous sa main nerveuse, dans l'un des tiroirs fermés à clef, se trouve une photo qu'il regarde au cours de ses rares moments de solitude ou d'inactivité, et où il puise les forces qui, parfois, lui manquent pour s'impliquer dans ce métier [capitaine de gendarmerie]. La photo d'un homme. [Il] ne peut pas la laisser en évidence sur son bureau, comme d'autres le font avec celle de leur copine, leur femme ou leurs enfants. Personne ne comprendrait. Surtout pas ses gars, surtout pas ici. Quant à son père... sans doute le renierait-il jusqu'à la fin de ses jours.
(p. 120-121)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
Videos de Sonja Delzongle (17) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sonja Delzongle
Retrouvez votre livre dans notre librairie en ligne ! :
Boréal de Sonja Delzongle aux éditions Denoël https://www.lagriffenoire.com/109137-nouveautes-polar-boreal.html
La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
Facebook ? http://www.facebook.com/lagriffenoire Twitter ? http://twitter.com/lesdeblogueurs?lang=fr
Retrouvez l'ensemble des coups de coeur de Gérard Collard et de vos libraires préférés ici : https://www.lagriffenoire.com/11-coups-de-coeur-gerard-coll? https://www.lagriffenoire.com/
#soutenezpartagezcommentezlgn
Merci pour votre soutien et votre fidélité qui nous sont inestimables. Gerard collard? Jean-Edgar Casel
#soutenezpartagezcommentezlgn #librairie #livres #livre #lecture #culture #passiondulivre #lirepourleplaisir #lirerendheureux #bookstagram #livrestagram #instaculture #instalecture #instalire #romans #roman #bd #bandedessinée #gérardpartenlive #émission
+ Lire la suite
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Hanah Baxter, à la Proust N°2

Si elle était un instrument d'investigation ?

Une loupe
Un smartphone
Un carnet moleskine
Un pendule
Une pipe
Des jumelles longue portée
Des bottes Sorel Caribou
Un burberry froissé

10 questions
11 lecteurs ont répondu
Thème : Sonja DelzongleCréer un quiz sur ce livre
. .