AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2207135624
Éditeur : Denoël (06/04/2017)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Saint-Malo, hiver 2014. Du haut des remparts, sorti de prison, Erwan Kardec contemple la mer en savourant sa liberté. Il y a trente ans, il a tué sa femme à mains nues, devant leur fille, Hanah. Jamais il n’aurait été démasqué si la fillette n’avait eu le courage de le dénoncer. Malade, nourri d’une profonde haine, il n’aura de cesse de la retrouver avant de mourir.
À New York, au même moment, Hanah, qui a appris la libération de l’assassin de sa mère, est ha... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
09 mai 2017
Une fois n'est pas coutume,  c'est par le dernier roman, tout récemment sorti, que j'ai fait la connaissance de l'écriture de Sonja Delzongle et de son héroïne, la profileuse, Hannah Baxter.
N'en déplaise aux lecteurs tatillons, ceux qui pensent qu'il vaut mieux decouvrir un auteur avec son premier opus, parce que c'est là que tout commence. Je suis têtu et je lis dans l'ordre qui me plaît...non mais !!!
Et, la dernière page tournée,  je me dis que finalement, j'ai eu bien raison. Parce que Récidive nous apprend, justement,  comment tout à débuter ....
1905, un bateau coule.....
Près de 110 ans plus tard, libéré après 25 ans de prison, Erwan Kardec, veut se venger. Une vengeance particulière puisque sa cible n'est autre que sa propre fille Hannah.
Pour la retrouver, Kardec met en place un plan diabolique et sème la mort. Hannah, qui a tout compris, sait que la confrontation est inévitable mais ne se doute pas du choc des révélations qui l'attendent.
Cette lecture me laisse un sentiment étrange,  comme un plat qu'on déguste mais dans lequel on a l'impression qu'il manque un ingrédient,  juste une petite pincée de...... je ne sais quoi qui en relèverait le goût...je me demande si je ne deviendrai pas un peu difficile.... mon palais de lecteur est de plus en plus exigeant.....
Surtout que, mon constat final c'est que Sonja Delzongle sait ménager le suspense,  elle sait brouiller les pistes, elle maîtrise parfaitement son sujet et le lecteur est happé dès les premières pages.
Que demander de plus à un (e) auteur de thriller.
je sais ce que je vais faire. Je  vais plonger dans mon immense PAL et, dès que possible, m'attaquer à un autre roman de cette auteure...



+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          251
gruz
07 avril 2017
Avec son nouveau thriller, Sonja Delzongle récidive, mais le moins que l'on puisse dire c'est qu'elle ne tombe pas dans la répétition.
Suite des aventures sa profileuse Hanah Baxter. Mais là où elle n'était qu'une pièce de l'échiquier dans le précédent roman (Quand la neige danse), la voilà au centre de tout.
Focalisation sur un présent fortement perturbé par un passé resurgissant. Concentration des tensions sur des relations douloureuses entre père et fille, trente ans plus tard. Obsession d'une vengeance et d'une quête de vérité(s).
La vie est un éternel recommencement, dit-on parfois. Les démons du passé ne sont jamais totalement évanouis tant qu'ils ne sont pas morts. Mort physique ou mort symbolique. Tuer le père (avant qu'il ne vous tue).
Récidive n'est pas vraiment un thriller comme les autres. Par sa construction et par son sujet central, il se détache des convenus du genre tout en en gardant cette tension. Il faut dire que Sonja Delzongle n'écrit jamais le même roman. Elle se réinvente à chaque fois, en gardant son socle : ses personnages, ses préoccupations.
Dire que certains pensent encore que le thriller n'apporte pas son lot de réflexions… Oui l'angoisse est palpable tout au long de l'intrigue, oui les rebondissements sont légion. Mais le récit pointe également les relations familiales et l'acceptation de la différence (entre autre).
Forme et fond, de quoi former un roman difficile à lâcher, parfois dur mais profondément humain. A l'image de cette étonnante Hanah, l'histoire est intriguante, à se demander parfois si le cartésien ne va pas laisser la place à l'irréel.
A part une péripétie de l'intrigue que j'ai trouvé « too much » (mais c'est un point de détail), le reste m'a pris aux tripes et on s'identifie facilement aux personnages. L'écriture empathique deSonja Delzongle y est pour beaucoup. Ce n'est pas donné à tout le monde ; auteure hors norme.
Avec Récidive, Sonja Delzongle ne laissera pas indifférent, et risque fort de marquer les esprits. Ce thriller atypique est le genre de livre auquel on s'accroche. Sans aucun doute, son roman le plus personnel. Bon voyage (entre Saint-Malo et NYC).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          113
Lie64
28 avril 2017
Dès le début, une question me taraude ... mais que peut-il bien avoir de commun entre un naufrage au large de Saint-Malo en 1905, et l'histoire de Hannah, dont on sait qu'elle est bien ancrée dans notre époque ? Par quel détours Sonja Deslzongle va-t-elle mener son intrigue à terme ?
Il faudra dénouer le fil, tout au long des chapitres pour comprendre ce lien.
J'ai beaucoup aimé ce roman, merveilleusement écrit, avec simplicité et empathie.
Hannah est, cette fois-ci, au coeur de l'intrigue, puisqu'elle va se trouver confrontée à son père, récemment sorti de prison, après une peine de 25 ans dont elle est responsable, puisqu'elle l'a dénoncé pour le meurtre de sa mère.
On suit la quête du père, Erwan Kardec, un monstre, une boule de haine qui a pour seule obsession de retrouver sa fille et se venger.
On découvre Yvan Maurice, à la tête de la brigade de recherche de Saint-Malo, qui va devoir élucider des meurtres et croisera sur sa route Erwan et Hannah.
Tous ces personnages, ces tranches de vie, de 1905 à 2014, des USA à Saint-Malo, se recoupent, au service d'un roman haletant et sensible. Ils ont des failles, sont profondément humains ... même le pire d'entre eux a sa (petite) part d'humanité ! Aucun d'eux ne sortira indemne de cette histoire qui les changera à jamais. Des scènes glaçantes alternent avec des passages plus réflexifs, quelque fois sensuels qui nous permettent de souffler. On tremble avec Hannah, on croit avoir compris, puis on se trompe, et la fin, très surprenante, laisse encore la porte ouverte à notre imagination.
Après Dust, que j'ai beaucoup aimé, Quand la neige danse, que je vais lire, je ne sais pas ce qui attend Hannah dans un prochain roman, mais j'ai hâte de la retrouver...
J'ajoute - pour les amateurs de chevaux - quelques superbes descriptions de galops sur la plage, qui ne peuvent avoir été écrites que par une passionnée de l'équitation (ce que l'auteur m'a confirmé) !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
BlackWolf
04 mai 2017
En Résumé : J'avoue je ne ressors pas complètement convaincu de la lecture de ce roman, même s'il est loin d'être mauvais, offrant un divertissement agréable, des points m'ont laissé perplexe. L'intrigue propose de suivre ainsi trois personnages Hannah l'héroïne profileuse, son père Erwan qui sort de prison après 25 ans de réclusion pour le meurtre de sa femme, et Yvan gendarme qui va enquêter sauf qu'elles n'ont pas réussi à m'accrocher de la même façon. J'ai été accroché par celle qui suit Erwan, personnage sombre, violent et plutôt bien construit, se révélant angoissant. J'ai été un peu moins captivé par celle de Hannah qui est intéressante à suivre, principalement par son héroïne, mais dont une sous-intrigue manque clairement de surprise et d'intérêt. J'ai eu du mal par contre avec la narration sur Yvan qui a du mal pour moi à se raccrocher au récit, certes elle soulève des problèmes de société, mais cela manque un peu de finesse et l'intrigue avec son père me parait manqué de complexité. Je regretterai aussi quelques facilités, une conclusion un peu prévisible ainsi qu'une légère candeur dans certaines actions des personnages. Après cela n'enlève en rien les qualités du récit, offrant une histoire efficace, plutôt percutante et bien mené sur un rythme qui monte en tension au fil des pages qui nous donne envie d'en apprendre plus. La plume de l'auteur s'avère simple, vivante et nerveuse collant parfaitement à ce thriller.

Retrouvez la chronique complète sur mon blog.
Lien : http://www.blog-o-livre.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
Amnezik666
01 août 2017
C'est toujours un plaisir de retrouver un personnage auquel on s'est attaché au fil des romans. Hanah Baxter est de ceux-là, il me tardait d'assister ENFIN à la confrontation annoncée entre elle et son père. Si dans le roman précédent Hanah était un peu en retrait, cette fois elle est bel et bien au centre du récit et de l'intrigue (voire même des intrigues).
Une intrigue qui exigera de nombreux aller-retour entre New York et Saint Malo et vous proposera une narration selon trois axes. le principal étant celui d'Hanah qui enquête depuis New York sur les circonstances d'un naufrage survenu dans la baie de Saint Malo durant l'hiver 1905. Naufrage dont elle est encore loin de se douter des conséquences et implications sur son passé mouvementé.
Le second axe vous permettra de suivre Erwan Kardec, dont le séjour en prison n'a en rien apaisé la haine qu'il nourrit pour sa fille. Plus que jamais déterminé à la retrouver et à l'attirer jusqu'à lui, quitte à semer la mort sur son passage. Une mort qui le ronge lentement mais sûrement de l'intérieur, pas question toutefois de mourir avant de s'être vengé.
Enfin l'auteure nous invite à suivre l'enquête de gendarmerie sur les meurtres qui secouent la paisible cité bretonne. Particulièrement via le lieutenant Yann Maurice qui dirige la Brigade de Recherches (BR) de Saint Malo et cache, lui aussi, un lourd secret.
Plus que jamais les relations entre les personnages sont au coeur de l'intrigue. Avec, en premier lieu, la relation père fille, plus que tumultueuse qui lie Hanah à son meurtrier de père. Mais aussi les relations d'Hanah avec les figures de son passé et même ses relations présentes (elle est en pleine phase de remise en question).
Puisqu'on est dans le relationnel, restons ici et penchons-nous sur le cas Yann Maurice. Jeune flic brillant contraint de cacher son homosexualité à ses hommes, mais aussi et surtout à son propre père (eh oui, encore des relations familiales tendues).
Avec tout ça Sonja Delzongle nous offre un thriller psychologique rondement mené et n'hésite pas à malmener Hanah. Il faut dire que la confrontation avec son paternel lui réservera de sacrées surprises quant à son propre passé. Comme Hanah j'ai pris la révélation en pleine poire, je n'avais rien vu venir.
L'auteure ne laisse rien au hasard, perfectionniste et marionnettiste, elle nous promène dans son roman (une promenade qui n'est pas toujours de tout repos), n'hésitant pas à nous entraîner sur de fausses pistes (avec de vraies surprises), mais au fur et à mesure que l'on avance dans l'intrigue les différentes pièces du puzzle s'imbriquent entre elles de façon cohérente et convaincante.
Un thriller qui n'en est pas vraiment un (l'enquête policière sur les meurtres de Saint Malo tendrait presque à passer en second plan), mais profondément humain qui confirme l'immense talent de Sonja Delzongle. En refermant le roman, on a la sensation que la boucle est bouclée pour Hanah, du coup c'est avec une légère appréhension que l'on se demande : et maintenant ? C'est qu'on n'a pas envie de la laisser filer notre Hanah, comme bon nombre de lecteurs, j'ai bon espoir de la croiser à nouveau…
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations & extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui22 avril 2017
Le 11-Septembre, la crise, la misère croissante, le chômage, les guerres… Il a été à l’abri, tout ce temps, à l’abri des agressions extérieures, mais pas de lui-même. Sa haine l’a rattrapé. Ou bien est-ce la culpabilité ? Un détonnant mélange des deux ? Quoi qu’il en soit, il est condamné. Il va l’avoir, la peine capitale qu’il s’inflige tout seul. La neige lui fouette le visage et il a envie de pisser, mais elle n’est pas assez dense ni froide pour effacer son sourire naissant. 2 800 euros, de quoi voir venir pendant deux ou trois mois sans toucher à ses économies. Il a un toit qui ne lui coûtera rien, c’est déjà ça. Et il sait se contenter du minimum vital. Or ce qui est vital désormais, c’est de la retrouver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Mary63Mary6316 juillet 2017
Karen savait que la plupart des gens qui opte pour un tatouage quand ce n'est pas un simple coup de tête, sont en rupture avec une période de leur vie, avec eux-même ou leurs proches. Une telle décision de se marquer la peau reflète une volonté de changement en profondeur. Peut être Hanah était elle en train de se trouver, enfin, après tant d'années d'errance. Et Karen n'y ferait pas obstacle. Elle préférai encore s'effacer, malgré le déchirement qu'elle en éprouverait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lie64Lie6428 avril 2017
Contre ses cuisses, entre ses mollets que protègent des chaps en cuir, ondulent à chaque foulée dans le sable les muscles gonflés sous la robe havane luisante de sueur. Il perçoit le moindre frémissement du cheval auquel il est soudé dans une course silencieuse. Seul le roulement feutré des sabots sur le sable, mêlé au souffle régulier de la jument, lui parvient. L'accord parfait entre le cavalier et sa monture. Ensemble, ils sont un tout.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lie64Lie6428 avril 2017
Erwan Kardec est une force de la nature. Un corps d'environ 1,85m, 95 kg dont 60% de muscles, pointure 44, des mains aussi larges et puissantes qu'une plance à battre le linge, une mâchoire aux dents si saines qu'elles pourraient broyer un fémur, un regard clair et perçant qui vous donne l'impression d'être quantité négligeable.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui22 avril 2017
Aucun des proches des petites victimes n’était venu assister à l’exécution. En dépit du plaisir que cette vision aurait pu leur procurer. Personne ne voulait remuer un passé d’horreur, risquer de croiser le regard vide du tueur. Ils l’avaient assez vu, à la une des journaux et lors des procès.
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Sonja Delzongle (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Sonja Delzongle
Sonia Delzongle - Récidive
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Hanah Baxter, à la Proust N°2

Si elle était un instrument d'investigation ?

Une loupe
Un smartphone
Un carnet moleskine
Un pendule
Une pipe
Des jumelles longue portée
Des bottes Sorel Caribou
Un burberry froissé

10 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Sonja DelzongleCréer un quiz sur ce livre
. .