AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274990904X
Éditeur : Michel Lafon (08/01/2009)
Résumé :
En laissant sa copine, Daniel pensait se libérer de ses tourments et accéder à un monde sans angoisses, peuplé de jolies filles se disputant sa présence. Cette vie de rêve qu'on imagine être celle des célibataires. Il se retrouve plutôt dans un appartement sans meubles, à regarder la vie passer à travers le hublot qui lui sert de fenêtre. C'est petit, c'est moche, mais « au moins c'est sur le Plateau Mont-Royal », alors tout devrait bien aller. C'est alors que la dé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Sachenka
  21 mai 2011
J'ai bien apprécié ce roman. Je le précise parce que, d'habitude, les romans québécois me laissent plutôt indifférents. Un petit pas pour l'homme est l'histoire d'un gars de trente ans plutôt ordinaire, Daniel. Tout d'un coup, il se pose beaucoup de questions. Il a un petit bagage de vécu mais aucune destination. Bref, c'est l'histoire de bien des gars de la belle province et sans doute d'ailleurs aussi. Même, l'histoire d'une génération. Sans me reconnaître dans ce personnage (mais tout en reconnaissant quelques uns de mes amis), j'en ai été habité. Ce roman est écrit dans un style attachant mais aussi vif et cinglant. L'auteur, avec un humour intelligent, jette un regard critique sur la société montréalaise en racontant les premiers jours du reste de la vie de Daniel.
Commenter  J’apprécie          50
Monblanc
  21 février 2016
Quel belle trouvaille que ce petit bijou de littérature réconfortante !! Les tribulations amoureuses d'un mec au 21ème siècle. Superbement écrit ce bouquin se lit comme un baume sur n'importe quelle cicatrices au coeur. Il nous fait passer par toutes les émotions (le rire surtout lorsqu'on se reconnaît ) et il m'a ravi. Une lecture assez rapide qui est parfaite entre deux briques !
Commenter  J’apprécie          60
lireetcourir
  26 mars 2009
Après six ans dans une relation stable, Daniel, la trentaine, qui vend des disques d'occasions entouré de « disquaires- amazones » laisse copine et appartement pour repartir vers une nouvelle vie de célibataire - il ne lui reste que le poisson rouge dont il a la garde provisoire -. Il s'apercevra très vite que ce n'est pas aussi facile qu'il pense...
Daniel, le narrateur, le héros de ce roman, passe en revue toutes les phases du cycle « célibat »Ce livre très chick litt version masculine, m'a bien fait rire ! Mais, on s'arrêtera là !
Non ! Bien écrit, mais très cliché - QUOI QUE ! - « Il se lève il pense au sexe ; il travaille il pense au sexe». Finalement le livre manque très vite de contenu, de consistance, d'émotion . Après une si légère remise en question, notre héros reste un éternel ado à la recherche d'une âme pour satisfaire ces besoins sexuels.
« Je constate avec embarras une chose simple et terrifiante : mes parents m'ont donné une vie, et je ne m'en suis pas servi encore. Elle jaunit dans son emballage de plastique. »
Se livre ni ennuyeux, ni soporifique, petit conseil de survie à l'usage des célibataires trentenaires voir plus reste divertissant et léger.
Voici un point de vue, qui n'est visiblement pas le même qu'outre-atlantique ! Où ce livre semble faire un malheur auprès de la gent féminine !
Stéphane Dompierre est québécois, « Un petit pas pour l'homme », son premier roman, a obtenu le Grand Prix de la relève littéraire Archambault 2005.
Lien : http://dunlivrelautre.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
AnaisValente
  14 avril 2012
"Le dimanche... on lit au lit"
Daniel a 30 ans et il vient juste de larguer sa copine après quelques années de vie commune. Rien que de très banal. Ce qui l'est moins, ce sont les phases au travers desquelles il va passer suite à cette rupture, phases résultant d'une étude de 1972, hautement scientifique, mais que l'on peut résumer facilement ainsi (je cite) :
Phase 1 : ce soir je baise
Phase 2 : je ne veux plus voir personne
Phase 3 : appelez-moi quelqu'un
Phase 4 : on est bien, tout seul
Phase 5 : j'suis amoureux
Si, si, c'est hautement scientifique, malgré le côté « brut de pomme ».
Au travers de quelques mois de sa vie de nouveau célibataire, Daniel nous permet ainsi de traverser avec lui, et avec un humour bien présent, ces cinq phases déterminantes pour son avenir.
Ce livre est un bijou.
Un bijou car au-delà du côté « chick lit » version homme, avec la drague, le sexe, l'humour, l'argent, le boulot, bref tout ce qui fait la « chick lit », mais vu du côté masculin, ce qui n'est pas à négliger (et ce qui est passionnant pour la femme que je suis), l'histoire est bien plus profonde. Elle parle d'une remise en question, d'une crise, d'une envie de changement. Et d'un constat que Daniel fait dès la page 92 et qui m'a laissée sans voix (ce qui n'est en soi pas grave, vu que je lisais, seule, chez moi) : « mes parents m'ont donné une vie, et je ne m'en suis pas encore servi ».
En cadeau bonus, un petit côté mystérieux tout plein (et tellement romantique), avec les incursions discrètes de brefs extraits du journal un peu trop intime de ... et bien là est le mystère, of course...
Un bijou je vous dis. A lire à tout prix si vous avez envie de rire tout en vous posant quelques questions sur le sens de la vie. Quelques questions seulement, on n'est pas là pour déprimer, que diable.
Lien : http://www.le-celibat-ne-pas..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Pincette
  10 août 2015
Je crois qu'il faut être Québécois et se reconnaître (ou reconnaître les hommes trentenaires qui nous entourent) pour apprécier ce roman de Dompierre. Pour ma part, j'ai bien aimé. Lecture sans grande intrigue mais personnage intéressant.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
CielvariableCielvariable   14 avril 2013
Il n’y a que quelques flâneurs dans la boutique et j’ai
tout mon temps à perdre, alors j’ai l’oeil vide qui dérape
vers l’hori zon, je me remémore l’instant précis où j’ai su
que mon amour pour Sophie n’était plus qu’un jouet brisé
oublié au fond d’une malle. Ça me change presque les
idées parce que je présume qu’en ce moment elle défonce
à coup de couteau les meubles dans notre appartement.
Elle déchire nos photos. Elle jette mon linge par les fenêtres
Extrait de la publication
en hurlant. Elle étripe le poisson. Elle brûle mes papiers
importants (je n’ai pas de papiers importants). Elle remplit
mes souliers de ketchup. J’exagère sans doute la situation,
mais elle en serait bien capable, cette fille a un potentiel de
destruction massive qui lui gargouille dans les tripes. Non,
il ne faut pas que j’y pense trop.
C’est un merveilleux instinct de conservation qui m’a
fait enfiler ce matin mon pantalon préféré et mon chandail
noir le plus confortable. J’aurais dû prendre aussi mon
manteau de cuir malgré la chaleur. Je l’aime bien, ce manteau,
et elle le sait. Elle l’a peut-être attaché derrière sa voiture
et lui fait faire le tour de la ville.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
SuperPommeSuperPomme   08 août 2014
On abandonne souvent pour les mêmes raisons qu'on a aimé. La plupart des amis à qui j'en parle, pour les torturer un peu, me l'avouent. Ça leur est tous arrivé. Alors qu'un tel se pavanait en disant: "Elle et moi, on pense pareil." on l'entend maintenant dire: "Elle n'avait pas d'opinions." Une telle affirmait: "On s'apporte beaucoup parce qu'on est différents."; elle dit maintenant: "Nous n'avions aucun point commun." Le "elle est si ingénue" devient "c'est une irresponsable". Le "il est très mature" devient "il ne savait pas s'amuser."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
MonblancMonblanc   21 février 2016
Ça c'est typique. Les filles trouvent souvent qu'elles ont des nichons moches. Sauf celles qui les ont fait gonfler pour satisfaire leur copain obsédé par les vedettes du porno. Mais ces filles se plaignent alors de leur cul. Ou de leur culotte de cheval. Ou de leurs jambes. Ou de leurs cheveux plats ou de leurs cheveux frisés. Ou d'autre chose. Je ne sais jamais comment remonter le moral à une fille qui me déclare qu'elle trouve ses seins moches, je me sens pris dans le rôle dégradant (pour un mec) de la ''meilleure amie'',
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
CielvariableCielvariable   21 mai 2012
1 – La phase dite du « taureau relâché », connue aussi sous le nom de « phase du caniche en rut qui se déhanche sur la jambe de l’oncle habillé propre qu’on ne voit pas souvent. »
2 – Phase dite du « bébé phoque impuissant faisant des yeux tristounets à la télé pour attendrir les vieilles madames et faire pleurer les petites filles qui tiennent un journal intime. »
3 – Phase dite la « larve gluante sortant du cocon en clignant des yeux, éblouie par l’insoutenable lueur du jour. »
4 – Phase du « chien renifleur », connue aussi sous le nom de « phase de la vache repue observant calmement passer un train de marchandises dans un champ, peu avant de se faire violemment ensemencer par un taureau. »
5 – Phase dite du « lemming qui se balance en bas de la falaise comme tous ses amis lemmings, prouvant ainsi qu’il n’a rien compris dans la phase 4 ».
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
CielvariableCielvariable   14 avril 2013
L’instant précis où j’ai su que mon amour pour Sophie
n’était plus qu’un jouet brisé au fond d’une malle
Le vent charrie un parfum de fleurs et de gazon frais
coupé. Probablement le plus bel après-midi de ce mois
de juin. Je me prélasse sur le balcon qui donne sur le
parc, dans notre appartement du Plateau-Mont-Royal, et
j’observe les filles qui déambulent à moitié nues un peu
partout. Il y a les élégantes, les ravissantes, les chouettes
Extrait de la publication
et les mignonnes, les délicates et les gracieuses, je vois des
mamelons en trans parence, de jolis culs en string sous les
shorts, des cuisses bronzées, des chevilles fines, de beaux
pieds, des dos mouillés, des sourires engageants. Dans le
quartier, les loyers sont élevés en raison de la taxe sur les
jolies filles. J’ai entre les mains un livre qui, en temps normal,
m’intéresserait sans doute mais l’été, au coin de Berri
et Bienville, il est impossible de lire paisiblement sur un
balcon. Impossible. À moins d’être aveugle et de lire en
braille. Bref, je tourne une page de temps en temps, pour
éviter que les filles que j’observe se doutent de quelque
chose, mais je n’ai aucune idée de ce que raconte Michel
Tournier. J’ai chaud.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Stéphane Dompierre (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Stéphane Dompierre
Concours Nouvel Auteur, la vidéo
autres livres classés : célibatVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
13105 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre