AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782266291941
448 pages
Éditeur : Pocket (11/04/2019)

Note moyenne : 3.86/5 (sur 74 notes)
Résumé :
Saint-Florentin-sur-Lot : trois mille deux cents habitants répartis dans un isthme, encerclés par le Lot; un hôpital reclus dans les bois, à l’extrémité nord de la presqu’île.
Et une tempête déferlante.
Julie est interne dans le service de médecine et n’aspire qu’à une seule chose : une nuit de garde calme. Mais l’arrivée d’un nouveau patient vient bouleverser ses projets. Un homme plongé dans le coma, escorté par deux gendarmes, va perturber la quiét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (38) Voir plus Ajouter une critique
Ladybirdy
  11 mars 2020
Misère mais quel thriller ennuyant au possible. Pas crédible pour un sou, je me suis ennuyée ferme.
Un hôpital à Saint-Florentin-sur-Lot déraciné de tout suite à une météo apocalyptique. Des blouses blanches, un veilleur de nuit et un patient amené en urgence d'un hôpital psychiatrique pour une malaria.
La quatrième de couverture annonce une nature qui se déchaine, des morts et des catastrophes inexplicables et une nuit longue. Et en effet ce thriller m'a semblé long comme jamais.
Ça frise le n'importe quoi tant il y a une panoplies d'invraisemblances et de clichés dans ce roman.
Un hôpital, ça grouille de malades. Ici, nulle vie, nulle ombre de ces patients. On semble avoir affaire à un hôpital illogiquement vide.
Bien sûr, pour tuer le temps, une petite partie de jambe en l'air entre infirmiers.
Et il va de soi que lorsque les premiers meurtres arrivent, c'est Julie l'interne infirmière qui s'occupe toute seule de mener l'enquête.
Aucune atmosphère oppressante dans ce livre, ni l'extérieur en émois ni les couloirs de l'hôpital ne m'ont semblé habités, faute certainement à un manque de descriptifs.
Surviennent les réponses et encore bien sûr elles semblent sorties tout droit de la cuisse de Jupiter sans la moindre corrélation entre les événements. Un policier apparaît soudainement, on apprend bêtement qui est le meurtrier, on rajoute le dossier psychiatrique long long long du fou furieux.
Nullement convaincue par ce thriller qui ne m'aura procuré aucun plaisir de lecture. Ah les thrillers et moi ne font pas bon ménage, je cogite trop et devine et analyse très vite les incohérences, l'atmosphère est aussi un élément primordial pour moi au même titre que l'aspect psychologique. Visiblement trouver chaussure à mon pied dans cette catégorie me semble compliqué. Next.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          578
celine85
  27 août 2019
Un patient dans le coma est transféré de l'hôpital psychiatrique par les gendarmes. Il est suspecté d'avoir la malaria. Etrange puisqu'il n'a pas quitté l'hôpital où il était. Qui est ce patient énigmatique ? Julie interne va devoir gérer une nuit bien compliquée car elle se retrouve seule et isolée par une tempête. Les décès vont s'enchainer donc celui du veilleur de nuit qui a été assassiné. Qui est le coupable ? Un infirmier ou aide soignant, un patient ou bien une personne extérieure qui se cache ? Quel est son mobile ?
Pour un premier roman, il est plutôt pas mal. Il a d'ailleurs reçu le prix du suspense psychologique 2018. J'aime l'ambiance qui émane des huis clos. L'auteur nous balade d'un suspect à un autre, pas facile de deviner le coupable car chacun avait un mobile. Les rebondissements s'enchainent, tous plus invraisemblables les uns que les autres. Auteur à surveiller…
Commenter  J’apprécie          260
Elodieuniverse
  12 novembre 2018
Tout d'abord, l'auteur a su créer une ambiance: une météo apocalyptique, une petite ville, un hôpital coupé du monde sans moyen de communication, quelques membres du personnel... Julie, Malee, Chloe, Marc, Yazid. Chaque personnage a une psychologie recherchée, fouillée. Des événements étranges se produisent, un meurtre puis d'autres... Les personnages se suspectent les uns les autres et on ne sait pas trop qui croire. Nicolas Druart gagne avec ce livre le prix du suspense 2018 présidé par Franck Thilliez, prix amplement mérité. Bref, c'est un huis clos oppressant qui nous plonge dans le chaos... (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          280
nelly76
  12 août 2018
Pour un premier,C'est réussi, il mérite bien le prix suspense 2018.Un bon petit polar addictif où l'on frissonne de peur au côté de ce personnel réduit, isolé ,dans cet hôpital de campagne ,à cause d'une effroyable tempête. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un excellent moment de lecture (Je vous le déconseille la nuit s'il y a de l'orage!!).Le seul bémol pour moi est le coté hypnose et auto-hypnose du personnage principal,qui relève vraiment de la fiction mais vite rattrapé par une fin surprenante.Une bonne maîtrise de l'histoire ( Nicolas Druart, l'auteur,étant infirmier),pas de temps morts,une angoisse allant crescendo ,tout pour recommander ce très bon thriller à rebondissements incroyables !!Un auteur à suivre.🌟🌟🌟🌟
Commenter  J’apprécie          130
YvonS
  01 août 2020
Apocalyptique !  Une nuit apocalyptique à plusieurs titres dans cet hôpital isolé au fin fond de la France géographiquement et météorologiquement parlant. En une seule nuit, un orage dantesque et un meurtre (abominable) vont plonger la demi-douzaine de soignants dans un cauchemar qui ne leur laissera (et ne nous laissera) aucun répit jusqu'à l'aube.
Voilà un thriller diablement bien construit, un suspense qui démarre tranquillement sans en avoir l'air avant de faire comme la météo : devenir impitoyable. Qui tue? le terrifiant psychopathe plongé dans un profond coma?  La jeune interne qui a peut-être tué son patient? L'infirmière agressive ou celle qui est du genre "fontaine de larmes"? Un intrus extrêmement discret? L'aide-soignant viril et rassurant ? La demoiselle gothique végane?😉
Comme moi vous allez faire de multiples hypothèses qui vont s'auto-détruire l'une après l'autre... Vous vous direz que vous n'allez pas vous laisser faire, vous échafauderez d'autres théories plus hasardeuses ou fantastiques... Vu l'atmosphère de fin du monde, on peut y penser. Et la solution, ce sera évidemment la seule chose à laquelle vous n'aurez pas pensé ! Parce que vous n'y penserez pas... j'avais tout envisagé. Sauf ça.  Sauf ce que Nicolas Druart a mijoté. La cascade d'horreurs, l'ambiance étouffante,  les morts  (oui, il y en a plusieurs ), les coups de théâtre... L'auteur joue très bien des ruptures, il sait couper une scène ou une phrase au moment où... , il sait alterner les lieux et les personnages, bref c'est un vrai page-turner. On lui pardonnera quelques maladresses de style ou des répétitions  (c'est son premier opus) parce qu'il est doué et qu'on a hâte de lire Jeu de Dames, son second roman. 
Cette nuit interminable pour les personnages scandée presque minute par minute par des hurlements, des bruits inexpliqués,  les éclairs,  les morts violentes, les affrontements entre les soignants.... Nicolas d'connaît bien ses classiques de Thilliez à Bussi ou Frank Herbert. Tout ça est diabolique...si si, vous verrez! Entre détraqués et secrets, absences et obsessions,  il y a de quoi ! 
Un vrai thriller, un prix mérité. Un jeune auteur à suivre.... Vous verrez !  (Oui, je sais,  je me répète 😉)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
nelly76nelly76   09 août 2018
Vendredi 14 avril 2017,20h05.
-Cher confrère, merci de m'avoir adressé votre patiente,Mme Andrieu,cinquante -sept ans ,aide -ménagère à Luzech, pour le bilan mensuel de sa cardiomyopathie.L'ėchographie réalisée le jeudi 13 avril 2017 ne met pas en évidence de dilatation des ventricules ni de .... Ah!super!
Commenter  J’apprécie          100
nelly76nelly76   12 août 2018
-Julie,faut que t'arrêtes avec Olivier.On ne sait plus comment te le dire.Tu nous inquiètes ,Je sais que c'est cruel....mais il faut que tu l'acceptes.Je suis désolée. Olivier est mort .Ça va faire quatre mois qu'il s'est suicidé.
Commenter  J’apprécie          60
nelly76nelly76   12 août 2018
Chloé n'a jamais hurlé sur personne-excepté sur ses chats quand ils font leurs griffes sur le canapé-et elle perd aussitôt ses moyens quand elle est spectatrice d'un conflit entre les autres filles du service .Elle ne sait jamais où se mettre,quoi dire ,qui soutenir,alors elle baisse la tête et attend que la querelle passe.Elle n'ose pas donner son point de vue,convaincue qu'il n'interessera personne,qu'il est dérisoire et qu'il sera tourné en ridicule par un collègue malveillant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nicolas Druart (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nicolas Druart
À l'occasion de l'événement Babelio, nos trois auteurs (Nicolas Druart, Frank Leduc et Christophe Vasse) répondent à nos questions. Un beau moment d'échange et de partage.
autres livres classés : hôpitalVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Nicolas Druart (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1975 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..