AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714475671
Éditeur : Belfond (09/11/2017)

Note moyenne : 4.23/5 (sur 11 notes)
Résumé :
Cannes, janvier 1952. Scène de course-poursuite. Impact. Un homme à l’accent slave et au regard d’acier braque son arme sur la tempe d’un journaliste anglais qui le traque depuis des années et porte le nom de Ian Fleming. Londres, dix ans plus tôt. Ian Fleming, jeune héritier sans vocation, est embauché au service de renseignements de la Navy. Il tient là l’occasion de devenir un vrai héros et de briller aux yeux de la belle Ann O’Neill. Mais en fait de missions exc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
celdadou
  15 novembre 2017
Coup de coeur pour le 2ème roman d' Alexandra Echkenazichez Belfond. "Le joueur de baccara".
Été 39, après une expérience en tant que journaliste, Ian Fleming s'ennuie dans un travail de gratte papier dans la banque Rowe & Pitman, à Londres. Grâce à ses nombreux voyages pour l'agence Reuters et sa très bonne maîtrise de l'allemand, à l'aube de la seconde guerre mondiale, il est recruté par le service de renseignements de la Navy.
Février 40, croate de Serbie, Dusko Popov, est un homme élégant, amateur de belles voitures, et sensible aux charmes féminins. Son accent slave fait tourner les têtes, son charme ravageur, viril et insolent le rend irrésistible, il est le Sean Connery de l'Adriatique. Sa route va croiser celle de Flemming qui, se rêvant depuis longtemps écrivain va s'en inspirer pour créer le légendaire 007..
Dans ce roman rythmé, entre réalité et fiction, comme elle sait si bien le faire, Alexandra Echkenazi nous entraîne au coeur des secrets des services de renseignements de la 2e guerre mondiale et à la naissance d'un des plus célèbres espions de l'histoire de la littérature
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Autantenemportentleslivres
  18 janvier 2018
Mon avis:
J'ai eu la surprise de recevoir il y a deux mois le deuxième roman de Alexandra Echkenazi par les Editions Belfond. J'avais adoré le premier roman de cette auteure le journal de Mary qui raconte l'histoire d'amour secrète de JFK et de Mary jeune artiste peintre féministe et pacifiste, assassinée peu de temps après lui. Je n'avais pourtant pas demandé le joueur de Baccara à cause de son sujet qui ne m'intéressait pas du tout. N'étant pas une fan de romans d'action et encore moins de l'agent 007 j'étais persuadée qu'il n'était pas pour moi. Quelle erreur! Je remercie donc les Editions Belfond pour l'envoi de ce titre qui m'a poussé à le découvrir, car sans eux je serais certainement passée à côté de ce roman passionnant.
Ma plus grosse erreur de jugement a été sans doute d'oublier que ce roman se déroule pendant la seconde guerre mondiale, une période de l'Histoire que j'aime beaucoup retrouver en littérature. En me focalisant sur l'aspect espionnage et encore plus sur le personnage de James Bond, j'avais omis l'idée que ce roman pourrait me plaire en raison de son immersion au coeur de ce qui a été l'un des conflit le plus marquant du XXème siècle. Je trouve d'ailleurs que la couverture ainsi que le résumé du livre sont trompeurs parce que l'on ne soupçonne pas du tout ce qu'il renferme. Les personnes comme moi qui ne sont pas de grands adeptes de l'agent 007 ou encore des romans d'action, mais qui au contraire aiment beaucoup lire sur la seconde guerre mondiale risquent de passer à côté ce qui est bien dommage.
Encore une fois Alexandra Echkenazi nous plonge en plein coeur d'une époque, ici entre 1936 et 1952 en retraçant les grandes lignes de la seconde guerre mondiale, mais d'une manière différente de tous les romans que j'ai pu lire à ce sujet. Ici ce sont les hautes sphères de l'espionnage allemand mais aussi de ceux des alliés que l'auteure a choisi de développer. le lecteur va suivre l'envers du décor, de la naissance du conflit entre les différents pays du monde, en passant par les interrogatoires très cruels menés par les allemands, les missions top secrètes, les assauts surprises comme le débarquement en Normandie ou encore l'attaque de Pearl Harbor... On y découvre les nombreuses mains derrière ce conflit, les fausses alliances pour obtenir des informations capitales pour bloquer l'ennemi, les correspondances cachées, les objets trafiqués pour tuer ou sauver sa peau, c'est tout simplement passionnant.
C'est un peu malgré eux que Ian Flemming auteur raté et Dusko Popov yougoslave se retrouvent à prendre part au conflit, Ian comme espion anglais et Dusko comme espion allemand. Ce sont deux personnages à l'opposé l'un de l'autre bien qu'ils soient chargés de la même mission, car ils ont deux caractères bien différents. Ian est un homme peu sûr de lui, assez passif, assez craintif, qui rechigne à s'engager dans une relation, alors que Dusko est l'homme que tout le monde remarque lorsqu'il entre dans une pièce, séduisant, ayant l'intérêt constant des femmes, courageux et doté d'un très grand sang froid. Beaucoup l'admire et le jalouse comme cela va être le cas de Ian qui va peu à peu être obnubilé par cet homme qu'il n'a de cesse de croiser lors de ses missions.
J'ai beaucoup aimé ces deux personnages avec peut-être une légère préférence pour Dusko car il n'est pas le personnage qu'il semble être. Je l'ai trouvé au fond très humain, sa relation avec son meilleur ami m'a d'ailleurs beaucoup touché. Je suis de toute façon toujours très admirative de ces hommes qui ont fait parti de la résistance et qui risquaient constamment leur vie pour obtenir des informations pour servir leur camp. J'ai peut-être été un peu déçue que les femmes prennent autant de place dans l'histoire. Si Ian admire Dusko pour ses talents d'espion c'est aussi sa jalousie qui le pousse à le surveiller, car Ann la maîtresse de Ian ne semble pas insensible au charme de Dusko. Leurs relations sentimentales m'ont moins intéressé, et j'ai trouvé que cette rivalité amoureuse n'était pas forcément nécessaire à l'intrigue historique qui se suffisait à elle-même.
Finalement je ressors de cette lecture heureuse d'en avoir appris d'avantage sur la personne qui a inspiré la création de James Bond, et qui va ainsi me faire apprécier davantage ce personnage mythique. Encore une fois Alexandra Echkenazi mêle habilement faits réels et fiction avec brio. J'ai été ravie de lire un récit sur la seconde guerre mondiale d'un point de vue différent c'est-à-dire autre que la persécution des juifs par exemple, en approfondissant plus le côté conflit entre les pays. Une auteure que je conseille donc énormément si vous êtes féru de faits historiques marquants combinés ingénieusement à de la fiction.
Pour conclure:
Un roman passionnant qui traite avant tout de la seconde guerre mondiale en plongeant le lecteur en plein coeur de l'espionnage. Si vous n'êtes pas fan de James Bond ou de romans d'action n'ayez pas peur, c'est le côté historique qui prime. Les personnages sont captivants, les pages se tournent à une vitesse folle, l'aspect historique est très bien traité, j'ai adoré!
Ma note: 17/20.
Lien : http://autantenemportelesliv..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
coquinnette1974
  04 avril 2018
Le joueur de baccara de Alexandra Echkenazi est un excellent roman, qui m'a été envoyé par net galley et les éditions Belfond.
Le joueur de baccara est un livre mettant à l'honneur Ian Fleming, le créateur du personnage de James Bond. D'ailleurs, nous retrouvons énormément de clins d'oeil au personnage de 007 dans ce roman.
Il y a énormément de rebondissements, on ne s'ennuie jamais et c'est un vrai régal à lire.
Je l'ai lu d'une traite, sans savoir ce qui m'attendait, et j'ai adoré l'aventure :)
Pour une fois, je n'en dirais pas plus car ce roman fait partie de ceux qu'il faut lire, mais qu'il n'est pas forcément facile de décrire.
J'ai eu un coup de coeur et je mets un gros cinq étoiles :)
Commenter  J’apprécie          110
Sallyrose
  03 janvier 2018

Ian Fleming a été Colonel de la Navy durant la Seconde guerre mondiale. Il était en charge d'écrire les faux scénarii que les agents doubles transmettaient à l'ennemi. Sa plume était appréciée.
À évoluer dans ce milieu, il est devenu l'écrivain que l'on connaît, le père de James Bond. Ce personnage serait inspiré de Dusko Popov, considéré comme l'un des plus grands espions de tous les temps.
Ce roman est un vrai plaisir à lire. Les clins d'oeil appuyés aux symboles de l'agent 007 sont un grand bonheur pour les fans (notamment la fameuse recette de la Vodka Martini, etc.). le récit tient aussi la route : vrais ennemis, magnifiques femmes, sentiments amoureux exacerbés, désir promptement satisfait dans la plus grande élégance ; même Q est là. Faire la part de la fiction et des faits réels reviendra aux puristes et à ceux qui liront la post-face très intéressante de l'auteur.
Je recommande bien évidemment ce roman original dans lequel les amoureux de James Bond retrouveront avec joie les balbutiements créatifs de ce personnage mythique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LettresItBe
  22 janvier 2018
Un générique mythique, des acteurs devenus emblématiques, impossible de passer à côté de « Bond, James Bond ». 6 acteurs différents, 26 films à l'heure où Lettres it be écrit cet article, des millions de téléspectateurs à travers le monde, tout cela tiré des livres fabuleux de Ian Fleming. L'auteur britannique né à Londres en 1908 devient, à son tour, un héros de plume. Et si Flaubert était « un peu » Madame Bovary, est-ce que Ian Fleming ne serait pas non plus « un peu » James Bond ? C'est tout l'objet du dernier livre d'Alexandra Echkenazi, le joueur de baccara publié en novembre dernier chez Belfond.

# La bande-annonce

Cannes, janvier 1952. Scène de course-poursuite. Impact. Un homme à l'accent slave et au regard d'acier braque son arme sur la tempe d'un journaliste anglais qui le traque depuis des années et porte le nom de Ian Fleming. Londres, dix ans plus tôt. Ian Fleming, jeune héritier sans vocation, est embauché au service de renseignements de la Navy. Il tient là l'occasion de devenir un vrai héros et de briller aux yeux de la belle Ann O'Neill. Mais en fait de missions excitantes, Ian est assigné derrière un bureau à des tâches administratives. L'humiliation est d'autant plus cuisante qu'Ann semble être convoitée par un énigmatique ressortissant yougoslave… aussi beau et sûr de lui que Ian est gauche et hésitant, et se présentant comme un riche homme d'affaires. Est-il vraiment ce qu'il prétend être ? Quelle est la véritable raison de sa présence dans la capitale anglaise en plein Blitzkrieg ? L'imagination de Ian s'emballe et il se lance dans une enquête sans relâche sur cet homme mystérieux. Une enquête qui tourne à l'obsession et risque de compromettre la plus vaste opération d'espionnage britannique de la Seconde Guerre mondiale…

De Londres à New York en passant par Lisbonne, Belgrade, Dubrovnik, la Jamaïque et la France, le Joueur de baccara est le roman vrai de la naissance de James Bond, ou la rencontre entre un futur écrivain, Ian Fleming, créateur du personnage de 007, et son modèle, Dusko Popov, considéré comme l'un des plus grands espions de tous les temps.

# L'avis de Lettres it be

L'auteure du Journal de Mary revient donc aux affaires avec une autre plongée en plein coeur d'un destin, cette fois dans celui de Ian Fleming, connu comme l'inventeur de James Bond. Mettons les choses tout de suite au clair : n'allez pas penser qu'il s'agisse ici d'un énième livre sur l'agent 007. Loin de là, Alexandra Echkenazi fait plutôt refléter la genèse du célébrissime personnage à travers les différents prismes de la propre vie de Fleming mais aussi de ses diverses inspirations. le réel et la fiction partent dans une valse endiablée où l'auteure semble décidément très à l'aise et où le lecteur se laisse rapidement embarquer.

Que ce soit le récit des manigances indispensables de l'espionnage pendant la Seconde guerre mondiale, ou encore les moments qui se rattachent à la vie de tous les jours d'un agent-double, l'ambiance est toujours bien posée et les passages ne s'allongent pas trop. le livre se lit bien, très bien même, sans jamais perdre le lecteur entre les retours multiples vers les destinées croisées de Fleming himself ou de Dušan Popov. C'est mené de main de maître, on nous épargne les circonvolutions de la langue et de l'esprit, et ça ne jamais de mal.

Saviez-vous que Ian Fleming tirait le nom de « James Bond » d'un ornithologue ? Saviez-vous que pour définir les contours de son personnage, Fleming s'était inspiré de sa propre expérience au service du MI6 mais aussi de la vie de Dušan Popov, un agent-double d'origine serbe ayant longtemps oeuvré en Europe durant la Seconde Guerre mondiale ? Au-delà du romanesque, c'est toute une mine de découvertes diverses qui se laisse découvrir dans cet ouvrage. Alexandra Echkenazi y ajoute sa touche d'inventivité pour lier les fragments d'information, pour coller les bouts de faits et de vérité et finalement livrer un roman prenant qui se laisse agréablement lire.

La suite de la chronique sur le blog de Lettres it be
Lien : https://www.lettres-it-be.fr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
LaPresse   28 mars 2018
Dans Le joueur de baccara, Alexandra Echkenazi nous propose «le roman vrai» de la naissance de ce personnage mythique, ou la rencontre entre Ian Fleming et son modèle, l'agent double Dusko Popov, considéré comme l'un des plus grands espions de tous les temps.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Videos de Alexandra Echkenazi (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alexandra Echkenazi
Elle est l?auteure du Joueur de Baccara, roman noir sur la rencontre du père de l?agent 007, Ian Fleming, avec de son modèle Dusko Popov, véritable espion. C?est donc tout naturellement qu?Alexandra Echkenazi nous parle de son James Bond préféré dans son interview GoFast.
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr

Autres livres de Alexandra Echkenazi (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1600 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre