AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782246611691
218 pages
Éditeur : Grasset (03/01/2001)
2.87/5   19 notes
Résumé :
Une histoire d'amour, quoi de plus banal ? Que dire de neuf, d'original, que d'autres n'auront pas dit cent fois avant vous ? Comment éviter l'impasse, le tristement classique ? Jean-Paul Enthoven ne cherche ni le neuf, ni l'original. Et tant qu'à faire classique, il en rajoute : dans l'épure, le cinglant, le mordant– l'ellipse stendhalienne, la cruauté racinienne. Une femme fatale, vénale, féroce et fragile. Un homme faible, à la fois riche et démuni : à la d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
zabeth55
  15 août 2013
Au départ, ce livre m'a semblé prétentieux.
C'est l'histoire d'un homme oisif et assez riche héritier de son père qui tombe amoureux d'Aurore. Une véritable passion. Mais aurore est imprévisible au quotidien et au bout de six mois elle disparaît.
L'auteur philosophe sur l'amour et la passion en phrases plutôt sentencieuses, d'où mon agacement du début.
Mais très vite, je me suis laissé prendre par cette passion et par les transformations qu'elle entraîne chez le héros.
Par moments, on assiste en effet à une transposition d'Orphée et Eurydice.
L'écriture est belle et finalement, c'est un bon roman.
Commenter  J’apprécie          71
margotte1984
  24 mai 2019
Je tombes des nues en regardant quelques critiques plus bas!
Oui, à certains égards, ce roman peut paraitre précieux, oui, le cadre de l'action se déroule chez les bobos et les gens bien nés, de ceux qui sont nés dans une cuillère dans la bouche... mais le plus important n'est pas là. Plus fort que tout, il y a l'amour, tout bêtement. L'amour ou les affres de la passion, tout bêtement. Quand je l'ai lu, il m'a semblé que j'avais là entre les mains le livre d'amour qu'on rêvait tous de lire.
Pourquoi?
Parce qu'il nous plonge - ou nous replonge plutôt - dans les premiers émois, ceux qu'on n'oublie pas et qui font de nous, quelque part, des éternels adolescents.
Commenter  J’apprécie          60
graal
  06 février 2017
Mauvais roman, relatant les relations "amoureuses" entre un bourgeois parisien oisif, rentier suffisant et d'une call-girl fuyante ,prête à toutes les fantaisies sexuelles et qui chante l'opéra !
Quelques beaux passages de mysogynie envers des créatures vulnérables
Prud'hon et Watteau doivent avoir honte d'être cités dans ce roman de bas étage.
Commenter  J’apprécie          10
Yanciie
  26 novembre 2010
L'histoire d'une petite fille qui se fait battre ...
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
aleatoirealeatoire   03 juillet 2011
Certains êtres attirent la passion comme certains objets attirent la foudre. Ces êtres, par vocation reçoivent leur magnétisme d'une aptitude particulière à s'échapper, à déjouer toute intention de capture, à se placer hors d'atteinte dès que l'on tente de les emprisonner dans un désir ou un sentiment. Ce qui aimante, chez eux, c'est leur façon d'exprimer une plénitude qui ne s'encombre pas des émotions qu'ils inspirent et dont on voudrait qu'il tiennent compte. Par une ferveur injuste, ces êtres se suffisent à eux-mêmes tandis que les autres, pour une raison inverse brûlent à leur contact et n'aspirent qu'à se compléter de leur existence. Ils donnent l'impression que le destin les a remplis et ceux qui s'en éprennent se croient inachevés tant qu'ils ne se sont pas appropriés leur mobilité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Jean-DanielJean-Daniel   31 janvier 2020
Les hommes croient toujours qu’ils ont gagné la partie dès qu’une femme est heureuse. Ils ne savent pas que le bonheur lui-même peut effrayer…
Commenter  J’apprécie          40
aleatoirealeatoire   03 juillet 2011
L'amour, dans sa variante la plus destructrice veut débusquer, à travers la finitude d'un être, l'infini qui lui est nécessaire et qui, sans doute n'existe pas. C'est pour cela qu'il est d'abord une promesse d'échec.
Commenter  J’apprécie          20
clochette09clochette09   09 juillet 2013

je m'en voulais de n'avoir pas su l'aider.Je me sentais coupable.Un homme est nécessairement coupable s'il ne parvient pas à rassembler la femme disjointe qu'il a choisi d'aimer.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Jean-Paul Enthoven (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Enthoven
Payot - Marque Page - Jean-Paul Enthoven - Ce qui plaisait à Blanche
autres livres classés : argentVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4107 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre