AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2205069411
Éditeur : Dargaud (06/04/2012)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 34 notes)
Résumé :
Don Diego de la Vega, alias Zorro, c'est un peu comme Clark Kent, alias Superman : pour mieux jouer les héros masqués, il doit s'abriter derrière une personnalité neutre et au-dessus de tout soupçon. Oui, mais don Diego a bien du mal à cacher sa véritable identité, surtout lorsque son père, don Alexandro, ivre mort, hurle à qui veut l'entendre que son fils est le célèbre et fameux justicier Zorro ! Don Diego lui même serait bien tenté de révéler sa double personnali... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  01 novembre 2018
Don Diego de la Vega alias Zorro, le justicier masqué, vient au secours des pauvres, des opprimés, des maltraités... Il tente de faire régner la loi et se frotte parfois au sergent Garcia qui semble être un pote visiblement. Mais il peine parfois à gérer sa double personnalité. Surtout quand son père fait des bourdes ou quand lui-même fait une gaffe. Tout le monde accueille avec joie et enthousiasme le nouveau gouverneur de la province, Don Elgentillo. Il est accompagné de sa fille, Sexoualidad, qui n'est pas sans mettre en émoi Don Diego. Mais la jeune femme n'a d'yeux que pour Zorro...
Don Diego de la Vega, le sergent Garcia, Bernardo, le serviteur muet... Tous les héros de notre enfance ont pris forme sous le trait de Fabrice Erre et sous la plume de Fabcaro. Parodier le grand justicier masqué, il fallait oser. Et Fabcaro réussit haut la main le défi. Une histoire complète, fragmentée en presque 80 strips d'une demi-page. Avec humour, l'auteur ironise, joue la carte de la dérision et du décalé, accumule les lapsus, les maladresses et les quiproquos. Même Don Diego s'y perd ! Graphiquement, le trait épais et caricatural ainsi que la mise en page (gaufrier de six cases) de Fabrice Erre siéent parfaitement à cette ambiance loufoque et déjantée. L'on appréciera les culbutes de Zorro, les six mains de Bernardo ou encore le niveau culturel de Sexoualidad. Un album jouissif et burlesque !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          490
jamiK
  29 janvier 2018
Z comme Don Diego, c'est une parodie de notre bon vieux Zorro télévisé de notre enfance en saynètes de deux rangées de vignettes. le point de vue, ici, est axé sur les problèmes existentiels de Don Diego, qui doit assumer sa double personnalité. C'est iconoclaste, déjanté, le dessin est simple et burlesque, les gags totalement désopilants, j'en ai pleuré de rire, et mes côtes me font mal encore. Cinq étoiles parce que des fous rires comme ça, c'est trop bon !
Commenter  J’apprécie          241
Meps
  21 mai 2017
Petite BD qui se lit rapidement puisque lue ce midi à l'espace BD de la médiathèque de la Comédie du livre de Montpellier. La principale prétention est de nous faire rire en parodiant un héros de notre enfance: Zorro. Zorro ça reste pour moi la vieille série avec Guy Williams que je regardais en noir et blanc le soir sur France 3 dans le Disney Channel. J'aime assez qu'on se moque de ma propre nostalgie, donc le plaisir fut réel. Ce sont des histoires courtes (3 à 6 cases) donc n'y cherchez rien de construit, juste le plaisir de déboulonner le mythe.
Commenter  J’apprécie          130
MonsieurHyacinthe
  12 avril 2018
Que les amoureux de l'absurde (j'en suis) de "Et si l'amour c'était aimer" et "Zaï zaï zaï zaï" de Fabcaro ne s'attendent pas aux origines de ce grain de folie, c'est un autre auteur qui se présente à nous, celui de "L'infiniment moyen", différent, plus léger, gamin, mais fort sympathique au demeurant.
A noter la préface très bien menée par Guillaume Bouzard (l'auteur de "La bibite à Bon Dieu" qu'il est toujours bon de mettre en avant), qui donne envie de s'y plonger d'emblée.
L'humour développé par Fabrice Caro dans cet ouvrage est donc d'une autre veine, digne héritière des fanzines (Spirou, Fluide Glacial, revue Jade, etc.) ou publications courtes en journaux. Les dessins rondouillards de Fabrice Erre rappellent les Libon, Manu Larcenet et Fabcaro lui-même, qui font notre bonheur ailleurs. le détournement de Zorro fonctionne, ça donne rapidement l'occasion de sourire.
Maintenant, voilà, l'emballement n'est pas au rendez-vous pour moi, à l'inverse des albums cités plus haut. le public visé me semble plus jeune, les gags assez attendus et l'humour potache m'aurait davantage convenu dans ma jeunesse. de plus, distillés dans un journal, on prendrait plaisir à retrouver semaine après semaine cette caricature du héros, mais là, à lire l'ensemble d'une traite, j'avoue que le récit ronronne et se drape vite d'une cape assez faiblarde. Reste une honorable BD pour un coeur de cible moins ridé, et un duo qui remplit sa mission : une page, un gag.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Neneve
  05 mars 2018
Un bon premier tome, avec une dose d'humour... Don Diego, alias Zorro... justicier masqué, voit sa vie chamboulée par l'arrivée de Sexoualidad, jeune fille tout en courbes et dont il tombe éperdument amoureux au premier coup d'oeil... L'album se décline en plusieurs caméos, avec pour fil conducteur la conquête de cette fille. Quelques scènettes, m'ont décroché un rire... plutôt bon signe pour cette BD qui ne se prend pas au sérieux !
Commenter  J’apprécie          90

critiques presse (4)
ActuaBD   22 mai 2012
Fabcaro se plaît à caricaturer une grande figure populaire, à déceler toutes ses failles pour l’y faire tomber un peu plus. Le renard se révèle naïf, ses ruses finissent par se retourner contre lui. Ce héros est bien humain : c’est ce qui le rend attachant.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BulledEncre   07 mai 2012
Les amoureux d’absurde, lapsus et quiproquos en tout genre, trouveront leur bonheur dans ce premier opus.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   02 mai 2012
À coups de demi-planches la plupart du temps composées d'un gaufrier de six cases, Fabcaro et Fabrice Erre accablent les figures de légendes télévisuelles d'exploits et de comportements d'une bêtise hors norme.
Lire la critique sur le site : BDGest
Auracan   02 mai 2012
Une excellente surprise que ce pastiche de Zorro. Aucun gag ne tombe à plat, on est pris dedans dès la première case.
Lire la critique sur le site : Auracan
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   02 novembre 2018
Don Elgentillo : Regardez ce que je viens de recevoir !! C'est horrible !! Je suis anéanti !!
Don Alejandro : (lisant la lettre) "Nous avons enlevée votre fille, elle ne vous sera rendue que si vous quittez la ville". Oui... C'est horrible... Ils ont mis un "e" à la fin de "enlevée"...
Don Elgentillo : Oui mais c'est "votre fille", c'est féminin, alors ça s'accorde, non ?
Don Alejandro : Ben non, ça s'accorde pas avec le COD... ça s'accorderait si le COD était avant le verbe : "votre fille que nous avons enlevée", là oui, mais sinon non...
Don Elgentillo : Ah mais oui, au temps pour moi, vous avez raison !
Don Alejandro : Ha ! Ha ! Ha ! Pas de souci !
Don Diego : Tout est bien qui finit bien !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          290
marina53marina53   01 novembre 2018

Sergent Garcia: Elle est jolie la señora Sexoualidad, hein ?

Don diego : Oui oh y a mieux...

Sergent Garcia : Aaah, c'est une femme comme ça qu'il me faudrait... Une femme qui me préparerait de bons petits plats... Qui m'attendrait à la maison pendant que je vais boire du vin à la taverne avec les copains jusqu'à plus d'heure... Qui nettoierait mes bottes tous les soirs et laverait mes caleçons... Rhaaa, je suis trop fleur bleue, ça me perdra...

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          191
marina53marina53   01 novembre 2018
- Et sinon, comment elle s'appelle, sa fille ?
- Sexoualidad.
- Hein ? Mais... c'est quoi ce prénom ?
- Ben quoi ? Qu'est-ce qu'il a de spécial ?
- Ben, je sais pas, Textoualidad, c'est quand même hyper connoté, non ?
- SEXoualidad !
- Aaah ! J'avais mal entendu !
Commenter  J’apprécie          262
MepsMeps   21 mai 2017
- Tiens, Zorro, tu me prends ce carton ?
- Papaaa, c'est pas vraiii ! Je t'ai dit cent fois de pas m'appeler Zorro devant les gens...
- Ben ouais mais aussi... Des fois c'est Zorro, des fois c'est Don Diego... On s'y perd à force (...) Oh là là ! Ils sont d'un susceptible ces justiciers masqués !
Commenter  J’apprécie          50
jamiKjamiK   29 janvier 2018
- Don Elméchanto trame un plan machiavélique contre Don Elgentillo !
- Quoi ?! Mais que me dis tu la ? C'est impossible ! Don Elméchanto ! Qui l'eût cru ? Le mal arrive toujours par là où l'on s'y attend le moins... Comme la fois où Don Elpiscopato a égorgé une famille entière... Quel choc !
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Fabcaro (19) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Fabcaro
Payot - Marque Page - Fabrice Caro - le discours
autres livres classés : parodieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
14784 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre
.. ..