AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Cécile Meissonnier (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070783731
1260 pages
Éditeur : Gallimard (22/11/2007)

Note moyenne : 4.34/5 (sur 29 notes)
Résumé :

Les convulsions que subit le comté de Yoknapatawpha, Mississippi, se propagent à partir d'une horde d'intrus rusés et opportunistes, les Snopes, ces canailles de petits blancs sans foi ni loi, dont l'ascension et la multiplication mettent en péril l'identité du Sud. Une fois l'onde de choc appréciée à sa juste mesure, le vieux Sud sort de sa léthargie et relève le gant. Une guerre inavouée, pernicieus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SBys
  11 août 2014
J'ai dû quitter mon appartement, quelques jours, et me suis retrouvé dans un hôtel, pas très cher, location au mois ou à la semaine, dont la qualité restait à désirer. Parfait pour restituer la caricature de l'écrivain paumé, illuminé et tuberculeux. Si mon objectif était effectivement d'écrire quelques lignes, je dois dire que j'en ai pas écrites une seule. J'ai été absorbé pendant tout ce weekend à lire la trilogie des Snopes de William Faulkner. Pas en entier, bien sûr, mais une grande partie a été lue dans cette minuscule chambre au lit incertain, avec une seule table et chaise dont la spécificité était qu'elle pouvait s'écrouler à tout moment, car il lui manquait un morceau de son articulation. Je lisais donc, immobile, mon premier roman de Faulkner.
Quelle sensation! Quelle épopée!
C'est tout à fait incroyable: les personnages, les histoires familiales, les péripéties, les magouilles; on s'accroche à cette histoire et on ne peut plus la quitter.
Il me reste également en mémoire, ces phrases, inscrites sur la quatrième de couverture: «La trilogie qui a hanté Faulkner toute sa vie. « Je les hais, je me moque d'eux, j'ai peur d'eux depuis trente ans », disait-il des Snopes.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
SBysSBys   11 août 2014
Tu sais comment c'est. Y a des limites à ce qu'un homme peut supporter. Il sait même pas quand ça va arriver, mais tout d'un coup un moment arrive où il sait que c'est fini, qu'il a eu sa dose: ça le dégoûte autant que toi, mais il a rien demandé et il y peut rien.
Commenter  J’apprécie          60
SBysSBys   07 septembre 2014
Lettre à Horace, février 1928 (Dossier)

Je crois que je vais vendre ma machine à écrire et me chercher un emploi - mais Dieu sait que c'est un sacrilège de gâcher le don d'oisiveté que j'ai reçu. WF
Commenter  J’apprécie          80
PiertyMPiertyM   24 octobre 2014
Mon rêve était de vieillir avec mes livres parmi mes roses. Lire, jusqu'à ce que mes yeux n'en puissent plus, et ensuite m'asseoir au soleil. Maintenant, bien sûr, avec mon fils à la maison, c'est un projet à mettre de côté.
Commenter  J’apprécie          60
PiertyMPiertyM   24 octobre 2014
Je crois que je vais vendre ma machine à écrire et me chercher un emploi - mais Dieu sait que c'est un sacrilège de gâcher le don d'oisiveté que j'ai reçu.
Commenter  J’apprécie          90
SiegebertSiegebert   03 janvier 2013
Le tragique de la vie est qu'il faut qu'elle soit prématurée, non concluante et sans conclusion possible pour être la vie ; il faut qu'elle soit déjà avant d'être la vie, qu'elle soit en avance sur elle-même, pour avoir jamais été.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de William Faulkner (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de William Faulkner
15 décembre 2009 : Mot de l'éditeur : Un inconnu vient se réfugier en un lieu où il croit trouver la tranquillité : une cave donnant sur une petite place, dans un village du Sud. Un inconnu : un Arabe. Le jour, il charrie des tonnes de cailloux sur un chantier de terrassement. le soir il rentre dans son trou. Pourquoi se cache-t-il ? Le village s'agite, une hostilité sourde monte de la terre. Ici, il n'est pas chez lui et ne le sera jamais. L'Arabe n'entend rien, se berce de l'illusion qu'à force de vivre invisible, il finira par disparaître. Lorsqu'un meurtre est commis sur la place, cette illusion se dissipe. Aux yeux de tous, c'est lui le coupable. Mais les forces qui se dressent contre lui sont anciennes, comme le feu, la rage, la peur. Pour leur échapper, se rendre invisible ne suffira plus.
L'Arabe est un grand roman «sudiste», où des personnages de Faulkner ou de Flannery O'Connor traverseraient des paysages à la Giono. le Sud d'Antoine Audouard est lui aussi un vieux pays vaincu, peuplé de figures tour à tour tragiques et grotesques. Ecrit dans une langue où le parler populaire se mêle à un lyrisme altier, ce roman qui multiplie les dissonances et les ruptures de ton est l'oeuvre d'un écrivain accompli.
Antoine Audouard est né en 1956. Il est l'auteur de huit romans, dont Adieu, mon unique et Un pont d'oiseaux (Gallimard).
+ Lire la suite
autres livres classés : états-unisVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Les titres des œuvres de William Faulkner

Quel est le titre correct ?

Le Bruit et l'Odeur
Le Bruit et la Peur
Le Bruit et la Fureur
Le Bruit et la Clameur

12 questions
139 lecteurs ont répondu
Thème : William FaulknerCréer un quiz sur ce livre