AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782266286831
Pocket (08/04/2021)
3.55/5   158 notes
Résumé :
Elle fait partie de la famille. Pour le meilleur et pour le pire.

Quand Alex a rencontré Natalie, celle-ci a changé sa vie. Après la mort tragique de sa première femme, avec qui il a eu une fille, Jade, à présent adolescente, il est déterminé à former de nouveau une famille unie.
Mais son bonheur naissant se brise lorsque sa maison est ravagée par les flammes. Jade soutient qu'elle a vu un homme s'introduire chez eux le soir de l'incendie ; Nat... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (63) Voir plus Ajouter une critique
3,55

sur 158 notes
5
10 avis
4
32 avis
3
17 avis
2
3 avis
1
0 avis

iris29
  26 novembre 2020
Si je n'avais pas eu la mémoire qui flanche, que je m'étais souvenu avoir lu (et pas trop aimé) le premier roman de Rebecca Fleet, " L'Echange", je n'aurais probablement pas lu La seconde épouse : Je crois ne pas accrocher avec l'autrice tout simplement...
Un homme qui rentre du boulot pour trouver sa maison qui brûle, sa femme qui en sort mais qui n'a pas pu sauver sa fille.
(Sa fille à lui, parce que c'est ...TAtataM... La seconde épouse..
Rassurez-vous, elle sera sauvée , et à l'hôpital déclarera à son papounet , avoir vu un homme dans la maison ce soir-là.
Incendie accidentel ou incendie criminel ?
Alex se mettra à douter de sa femme...
Et à partir de là, certaines réactions me sont apparues fausses, voir dangereuses, (est-ce que: sans rien savoir du passé de votre femme , vous iriez voir une personne en prison, pour qu'elle vous aide ? Non, vous feriez tout pour éviter d'y mettre les pieds, et faire confiance à une personne que la société a jugée non fiable et dangereuse, vous trouveriez une autre façon d'obtenir la vérité...)
, ...Deux personnages féminins nous offrent des personnalités qui changent du tout au tout... Je ne suis pas contre, mais j'ai besoin que l'auteur justifie cela, m'amène à l'accepter, me "manipule".
C'est un thriller sans grand suspens, un peu plat, un peu aseptisé. J'ai deviné le grand coup de théâtre sensé nous surprendre , pratiquement dés le début...
Je n'ai pas eu tant d'empathie que ça pour le personnage d'Alex et sa fille, l'autrice ne réussissant pas à faire palpiter mon petit coeur de lectrice.
Une lecture un peu fade effectuée sans grand enthousiasme vous l'aurez compris...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          555
diablotin0
  17 mai 2022
J'aime alterner les styles de lecture, ce qui me permet sans doute de garder une certaine naïveté lorsque je lis des thrillers psychologiques. Je ne suis pas blasée et me laisse surprendre. Je me laisse très souvent mener par le bout du nez. Dans "la seconde épouse", il a fallu que j'attende les deux tiers du livre pour comprendre ou Rebecca Fleet nous avait amené. Je trouve l'intrigue efficace, on avance parmi les mensonges, on en soupçonne quelques-uns, on en redoute certains et on se laisse berner par d'autres. C'est un jeu de faux-semblant qui retient notre attention tout au long des six parties de ce roman.
Rien de révolutionnaire dans le genre mais il répond aux attentes d'un thriller psychologique et j'ai passé un moment agréable. Je ne bouderai pas un 3ème roman de l'auteur.
Commenter  J’apprécie          390
celine85
  26 mai 2020
Heather, la première femme d'Alex est décédée d'un cancer. Jade est née de cette première union. Aujourd'hui, elle est adolescente et Alex a refait sa vie avec Natalie.
Un terrible incendie vient ravager leur maison. Jade dit avoir vu un homme dans la maison ce soir là. Natalie ne veut pas corroborer cette version, pour elle il n'y avait pas d'homme. Pour Alex, une des deux ment mais laquelle ? Alors qu'il retournait sur le lieu de l'incendie, il découvre dans les affaires de sa femme, une photo et des documents au nom d'une certaine Rachel. Que lui a-t-elle caché ? Il n'est pas au bout de ses surprises…
Après « L'échange », Rebecca Fleet revient avec ce deuxième thriller psychologique « La seconde épouse ». Je me suis laissée porter par l'histoire, le style est fluide, on tourne les pages facilement. Pour maintenir le suspense et l'attention du lecteur, l'auteure distille la révélation de secrets au compte goutte. On a l'impression d'ouvrir une boite avec un secret puis une autre boite avec un autre et ainsi de suite. On se demande où va s'arrêter les révélations.
A paraitre le 28 mai 2020 aux éditions Robert Laffont, La bête noire »
#Lasecondeépouse #NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Ziliz
  01 mai 2021
« C'est ce que j'appelle une bonne soirée - le savant mélange de travail et de plaisir. Des clients heureux, descendus de Londres pour l'occasion. »
Mais demain est un autre jour, comme on dit, et cette nuit-là, Alex est victime du double effet Cendrillon. En rentrant chez lui après minuit, il aperçoit de loin sa maison en feu. Sa femme a réussi à sortir pour échapper à l'incendie mais sa fille Jade de quatorze ans est introuvable.
Ce drame jette un pavé dans la mare, éclabousse le fleuve tranquille de leur vie à trois. L'épouse replonge dans une période tumultueuse de sa jeunesse, dix-huit ans auparavant.
.
Thriller facile et très agréable à lire, donc confortable.
Couple & ses petits/grands secrets & mensonges, famille, adolescence, rivalités entre soeurs, comportements auto-destructeurs...
Je me suis régalée, même si j'avais pigé le 'truc' - vu dans d'autres histoires, pas en vertu de quelconques dons d'extra-lucide.
Après deux romans noirs de Claire Favan particulièrement too much, j'ai apprécié la crédibilité de l'intrigue et des personnages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
FeyGirl
  03 juillet 2020
2017. Une nuit en Angleterre. La maison d'Alex est la proie des flammes alors qu'il est à une soirée avec des clients. Quand il arrive sur le lieu de l'incendie, sa femme Natalie est à l'extérieur, effondrée, tandis que sa fille adolescente — enfant de son premier mariage — est sauvée in extremis par un pompier mais inconsciente. Alex ne peut s'empêcher d'en vouloir à sa seconde épouse de ne pas avoir mis Jade hors de danger. L'angoisse étreint Alex jusqu'à ce que sa fille se réveille à l'hôpital le lendemain. Elle lui confie qu'elle a vu un homme dans la maison la nuit de l'événement, et Alex doute de sa femme. le couple se détériore lentement.
1999. Rachel, jeune femme réservée, tente de protéger sa jeune soeur Sadie qui n'en fait qu'à sa tête, se drogue et plonge dans le monde de la nuit interlope. Celle-ci devient obsédée par un patron de boîte de nuit dont l'aînée Rachel se méfie immédiatement.
Deux histoires temporelles avancent en parallèle et explorent le schéma classique du passé enfoui qui refait surface et qui poursuit les protagonistes. L'intérêt de ce polar réside dans le portrait de chacun des personnages, grâce à des chapitres consacrés à leurs points de vue. On plaint Rachel, qui s'oblige à jouer le rôle d'aînée réfléchie et protectrice, face à une soeur irresponsable et à la dérive. On souhaite que le couple Alex et Natalie surmonte cette épreuve.
L'ambiance est aussi bien retranscrite, que ce soit Londres ou Brighton. L'écriture est fluide et les chapitres s'enchaînent en maintenant un rythme soutenu.
Je n'ai pas vu venir le rebondissement final ! Ce roman s'avère être une lecture sympathique pour un bon moment de détente, sans être inoubliable.
Lien : https://feygirl.home.blog/20..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (77) Voir plus Ajouter une citation
ZilizZiliz   28 avril 2021
Quand elles étaient petites, Sadie était son 'ombre'. Un surnom qui lui était resté longtemps collé à la peau. Puis, peu à peu, on avait cessé de l'employer. Non seulement parce que sa soeur avait arrêté de la suivre, mais surtout parce que c'était de moins en moins approprié. Sadie avait grandi et s'était épanouie - elle rayonnait. Il devint vite évident qu'elle n'était l'ombre de personne. En fait, c'est plutôt elle qui avait tendance à faire de l'ombre à tout ce qui l'entourait, sans forcément le vouloir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
ZilizZiliz   02 mai 2021
[Elle] se force à reporter son attention sur les avocats. Elle a les paumes moites de sueur.
- Au contraire, je suis d'avis que ces questions sont tout à fait à propos, Votre Honneur, proteste Fenton [avocat de l'accusation]. Dans la mesure où nous cherchons à comprendre la nature des rapports entre les prévenus, sans oublier leur personnalité.
Le juge attend, un sourire amusé aux lèvres. Et [elle] songe que, pour eux, tout ça n'est qu'un jeu. Ce n'est pas leur vie qui pèse dans la balance.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
iris29iris29   26 novembre 2020
Je me suis teint les cheveux, ai changé de style et de nom. le prénom Nathalie m'est venu comme ça sans raison particulière. Je trouvais que ça sonnait gai et positif, le prénom d'une femme dont la vie est un long fleuve tranquille.
Commenter  J’apprécie          110
iris29iris29   26 novembre 2020
Je ne cherche pas les problèmes.
Oui, réplique-t-elle. J'imagine. Mais il arrive parfois que les problèmes te trouvent.
Commenter  J’apprécie          190
LysetteLysette   08 juin 2021
Bien sûr, je ne souhaite que son bien-être et je suis soulagé qu'elle aille bien, mais une image me hante, une image que je n'arrive pas à chasser de mon esprit : celle de ma femme au beau milieu de la fournaise, consciente que Jade est coincé quelque part à l'intérieur, que sa vie ne tient qu'a un fil, et qui pourtant tourne les talons et l'abandonne dans la maison...
Commenter  J’apprécie          40

autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Rebecca Fleet (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2377 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre