AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782811225711
416 pages
Hauteville (11/03/2020)
3.51/5   82 notes
Résumé :
« Ils ignorent de quoi je suis capable, tous autant qu'ils sont. Ils ignorent jusqu'à mon véritable nom. Ils ignorent qui est la personne qu'ils ont devant eux. Ils ignorent ce que je cache tout au fond de moi et ce que j'ai fait, il y a presque trois ans, quand ils ne me connaissaient pas encore. »

Lexie et Tom vivent à Londres dans un charmant appartement dans lequel ils espèrent accueillir un enfant. Mais récemment, il semblerait que quelqu'un s'in... >Voir plus
Que lire après Un mur entre nousVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (28) Voir plus Ajouter une critique
3,51

sur 82 notes
D'abord attirée par le résumé et la petite phrase sur la couverture, je n'ai pas hésité à choisir ce livre dans le catalogue des nouveautés Bragelonne/Haute Ville (que je remercie de nouveau pour cet envoi). L'intrigue avait l'air vraiment très alléchante et j'étais curieuse de voir quelles relations entretenaient les deux voisines. Hélas, je suis ressortie très déçue de ma lecture, car l'histoire a pris un chemin que je n'attendais pas. Cela pourra sans doute plaire à certains toutefois, cela n'a pas été mon cas… En effet, je pensais qu'on allait assister à une réelle montée en puissance avec la paranoïa de Lexie dont les affaires personnelles sont déplacées. Je m'attendais à plus de tensions. Je me demandais également comment allait fonctionner le tandem face à tous ces désagréments et s'il y allait avoir une espèce d'enquête. On est en réalité sur un rythme très calme et, surtout, sur une thématique actuelle difficile au sein d'un couple : l'incapacité à concevoir. À ma grande surprise, ce sujet va prendre les trois-quarts du récit au point que cela en devienne lourd… Lexie, qui a malheureusement fait une fausse-couche par le passé, tente d'avoir un bébé depuis deux ans avec Tom. Cette idée la hante au point que son quotidien est réglé sur du papier à musique. Dès qu'elle ovule, il faut un rapport. Interdiction de manger gras ou de boire de l'alcool. Travail à domicile, pour éviter le stress au boulot avec les collègues. Les échecs ont eu un énorme impact sur le duo qui bat de plus en plus de l'aile, notamment à cause de Lexie qui use sans cesse d'agressivité. Je comprends aisément que ces ratés pour avoir un enfant obnubilent cette narratrice. C'est une peine compréhensible ! Cependant, j'ai trouvé que la jeune femme était pénible à focaliser uniquement sur cela. J'attendais à ce que l'on aborde autre chose dans ce thriller psychologique… Ainsi, si je devais résumer ce roman, je me contenterais de deux phrases : « C'est l'histoire d'un couple qui n'arrive pas à avoir d'enfant. Leur voisine décide de leur pourrir la vie gratuitement. » Et c'est là tout mon regret : à mes yeux, il n'y a pas grand-chose de plus à ajouter ! Pas de suspense ou de rebondissement et surtout pas de crainte pour les personnages ! C'est tellement dommage ! J'en attendais beaucoup plus…

Ce qui fait la force d'« Un mur entre nous », c'est le personnage d'Harriet. J'ai trouvé cette narratrice intrigante, borderline, inquiétante et incroyable. Découvrir son passé, en particulier avec un personnage pervers narcissique et toxique, m'a beaucoup plu. Tout ce qui concerne sa famille et son travail m'a également séduite. Sa personnalité est véritablement complexe ! J'ai pris plaisir à essayer de la comprendre et à la voir agir. Je me demandais sincèrement ce qui dictait ses actes et jusqu'où elle agirait en pourrissant la vie de ses voisins. Il est encore plus intéressant de la comparer avec Lexie. Certes, elles ne se ressemblent pas du tout physiquement, mais on constate rapidement qu'elles ont de nombreux points communs comme le manque de confiance en elles, la jalousie qui les force à s'espionner en écoutant à travers le mur ou en surfant sur le web, la dépression, la paranoïa, etc. Mais alors, qu'est-ce qui justifie une telle animosité l'une envers l'autre ? Pourquoi embêter, voire envier l'autre à ce point ? C'est ce qui m'a donné envie de tourner les pages.

Hélas, cette histoire qui commençait si bien a fini par s'essouffler à cause du manque de dynamisme, de l'omniprésence du thème des bébés et de l'impression de tourner en rond. Vers la moitié du livre, j'ai commencé à ressentir des longueurs et un manque d'intérêt. Les choses stagnaient et le rythme me manquait. le dénouement tant attendu n'a finalement pas réussi à me convaincre. Je ressors donc déçue par cette lecture pourtant si prometteuse ! Bien évidemment, il s'agit d'un avis purement personnel : j'avais d'autres attentes et je ne pensais pas qu'on mettrait autant l'accent sur l'incapacité à concevoir un bébé. de ce fait, je suis curieuse de voir les avis de ceux qui liront ce roman et impatiente de pouvoir échanger !
Lien : https://lespagesquitournent...
Commenter  J’apprécie          245
Je referme à l'instant ce livre avec un petit goût amer... et c'est vraiment dommage car à plusieurs moments de ma lecture je me suis dis : ce livre a toute ses chances de finir dans la liste de mes livres préférés.

Commençons par le commencement.
Couverture attrayante, petite phrase accrocheuse pleine de mystère, quatrième de couverture super alléchante, ce livre a tout pour me plaire. Thriller psychologique, manipulation, obsession, jalousie, rivalité, un mix qui promet un intrigue de dingue. J'achète !
Et cerise sur le gâteau, le livre est comparé à « La Fille du train » et « Gone Girl ». Que demander de plus? Je fonce en caisse illico presto.

Je commence ma lecture et suis complètement absorbé. Je suis sous le charme, séduite par l'histoire. Pas moyen de décrocher.
La tension est palpable. le rythme commence à s'accélérer et soudain - un peu après le milieu du livre - ça s'essouffle. La récit a commencé à prendre une tournure qui m'a ennuyé.
Ça ne parle plus que des problèmes de famille de Lexie et de ses problèmes d'infertilité. de plus Harriet, la méchante voisine obsédée par Lexie commence elle aussi a ne parler que de ses problèmes de couple. Bref ça devient un peu monotone... malgré tout, l'auteur a réussit à me garder en haleine avec la promesse de découvrir le passé mystérieux de Harriet, la grande méchante qui ne faisait que de parler de sa dangerosité « si seulement Lexie savait à quel point je suis dangereuse, si seulement elle savait ce que j'ai déjà fait ». Mais quand on apprend enfin ce qu'il s'est passé avant, ma réaction ressemble à ça : c'est tout?? Tout ce cinéma pour ça??
Et la je suis super déçue. Depuis le début l'auteur annoncée un rebondissement prometteur puis la suite de l'histoire et je me retrouve à simplement attendre la fin qui au final était un peu prévisible je trouve. Enfin la chute n'est pas mal du tout, je l'avais juste deviné...

Je ressors donc un peu déçue de cette lecture mais qui dans l'assemble n'était vraiment pas mal du tout.
J'attend avec impatience le prochain livre de Caroline Corcoran.
En tout cas je recommande ce livre. N'hésitez pas.
Commenter  J’apprécie          204
Dans un immeuble tranquille du centre de Londres, vivent Lexie et son compagnon Tom, des trentenaires à la vie posée, qui tentent désespérément d'avoir un enfant. Lexie est à cran, le moral plombé, elle en veut à la terre entière et particulièrement à Harriet, sa voisine, à qui tout semble sourire. Harriet habite de l'autre côté du mur ; un mur si fin que chaque son est amplifiée. C'est une jeune trentenaire célibataire, à la vie rythmée, trépidante… mais illusoire. Car Harriet, bien qu'heureuse en surface, est en fait en proie à une dépression post-rupture qui la ronge depuis de nombreuses années. Tout comme sa voisine, elle idéalise la vie rêvée de Lexie à travers le mur de son appartement. Chacune souhaite vivre la vie de l'autre, sans savoir qu'elles vivent chacune, à leur façon, un enfer personnel.

C'est un thriller psychologique glaçant que nous livre Caroline Corcoran. On se retrouve face à deux protagonistes que tout oppose, qui vont donner leur point de vue à tour de rôle via une alternance de chapitres. le scénario est original, il nous fait tressaillir, tant il est empreint de réalisme : cela peut aisément nous arriver à nous aussi.

On découvre au fil des pages la psychologie des deux femmes. L'une, Harriet, est celle qui frappe le plus. Jeune femme machiavélique, ouvertement dérangée, souffrant de multiples troubles et traumatismes, qu'elle ne souhaite pas voir guérir. Elle est rusée, prête à tout pour arriver à ses fins, jalouse maladive, obsessionnelle paranoïaque, dépressive, inquiétante. Nous découvrons son histoire au gré du récit et comprenons avec évidence les raisons qui l'ont amenées à devenir la femme qu'elle est aujourd'hui : sa relation passée avec un pervers narcissique et toxique.

Quant à Lexie, c'est un personnage plus effacé, doux, calme, qui se montre quand même convaincante et sûre d'elle. À travers elle, Caroline Corcoran aborde une thématique sensible : le désir maternel ardent. Âgée de plus de 30 ans, elle essaie désespérément de concevoir un enfant avec son compagnon, sans jamais y parvenir. Cette idée la suit, la hante devrais-je dire, durant toutes les secondes de son existence. Une difficulté qui rejaillit invariablement sur son couple, avec des sautes d'humeur constantes, des disputes fréquentes, une routine sexuelle dénuée de désirs. C'est à partir de cette brèche de leur existence que Harriet va tenter de se faufiler pour leur détruire la vie. le personnage de Lexie se place à l'opposé de la personnalité d'Harriet, puisqu'elle est plus pragmatique, rationnelle et lucide. Néanmoins, malgré leurs caractères disjoints, elles ont quand même de nombreux points communs : un manque de confiance en elles flagrant, une solitude étouffante, des pensées obsessionnelles, une paranoïa évidente. En définitive, le mur de leurs appartements sépare deux femmes différentes, mais semblables.

Néanmoins, que ce soit aussi bien que l'autre, aucune des deux ne m'a particulièrement parue attachantes. Il restait un grand fossé entre elles et moi, qui n'a pas réussi à être traversé durant ces 430 pages. En sus, bien que ce soit un polar psychologique, dont une histoire focalisée essentiellement sur les personnalités des protagonistes, sur leurs différentes façons de réagir et d'interagir entre eux, il me manquait la dose de suspense minimum que l'on attribue à chaque polar. Aussi, c'est la raison pour laquelle j'ai ressenti une certaine lassitude arrivé à la moitié de l'histoire, qui ne m'a pas quitté jusqu'au rebondissement final ; inattendu et glaçant d'effroi.

Un roman psychologique original et addictif, dont il manque la dose de suspense essentielle à tout bon polar.
Lien : https://analire.wordpress.co..
Commenter  J’apprécie          140
Un mur entre nous est un thriller psychologique, qui aborde un schéma narratif assez souvent utilisé, celui de la voisine qui va envier la vie que mènent ses voisins et qui va tout faire pour s'y insinuer, pour elle aussi connaitre le bonheur.

J'ai mis un peu de temps pour m'installer dans ce roman. L'auteure a pris le temps d'introniser ses personnages pour que l'on saisisse bien qui ils sont et ce qu'ils vivent. Donc au départ, on effectue une reconnaissance de qui seront les deux personnages qui seront les narratrices de ce récit et de ceux qui les entourent. Ce sont deux personnages féminins que nous allons suivre tout du long : deux voisines qui ne se connaissent pas, si ce n'est leurs prénoms. Elles ont toutes deux la trentaine et vivent dans ce grand immeuble de Londres où les murs ne cachent que peu de choses de ce qu'il se passe chez le voisin.

Présentons rapidement ces deux femmes. Nous avons d'un côté, Lexie qui vit avec Tom, elle travaille depuis peu en free-lance de son appartement. Avec Tom, ils essayent d'avoir un bébé, mais les choses s'avèrent plus difficiles que prévu, et la jeune femme va vite vivre cette expérience comme quelque chose qui deviendra obsessionnel. Harriet, quand à elle, vit seule et exerce elle aussi à domicile. Elle a quitté son pays d'origine pour suivre son fiancé dans ses projets d'avenir loin de chez elle. Elles ne se sont jamais rencontrées, n'ont jamais échangé un seul mot et pourtant leur vie à chacune n'est pas une inconnue pour l'autre, enfin c'est ce qu'elles pensent savoir ! Chacune d'entre elles, est persuadée de connaitre la vie de l'autre, et semble avoir une vision bien positive de l'autre. Elles s'envient alors mutuellement et c'est à ce moment, que pour l'une, cela deviendra obsessionnelle.

Lexie est une jeune femme, fort attachante, on comprendra aisément sa détresse face à cette envie d'avoir un enfant, qui ne se concrétise pas. Quand certains éléments troublants viendront semer le doute dans son esprit sur les rapports qu'elle entretient avec Tom, sa fragilité instable lui causera bien des moments difficiles. le fait qu'elle travaille maintenant à domicile, qu'elle n'a plus le contact extérieur qu'octroie le travail en entreprise, cela fait qu'elle a multiplié les impressions négatives sur sa propre vie, un peu en pause, tandis que Tom lui a continué de vivre pleinement sa vie professionnelle. L'attrait développé vis à vis de cette voisine, qui semble mener une vie bien festive a développé une sorte de fascination pour elle, rendant sa propre existence plus insignifiante qu'elle ne l'est en vrai.

Harriet est un personnage déroutant, mais aussi très fascinante à découvrir quand on voit avec quelle envergure elle s'implique dans le but qu'elle s'est donnée d'atteindre. On apprendra d'elle, qu'elle a eu une vie qu'elle n'a plus, c'est pour cela qu'elle est seule maintenant, se raccrochant à des artifices de vie, entre les fêtes, les beuveries et beaucoup de faux semblants. Quand elle va commencer à s'intéresser à ses voisins, elle va voir en eux, tout ce qu'elle a perdu et elle va éprouver envers Lexie, une très forte jalousie et elle voudra tout simplement lui prendre ce qu'elle a. Elle s'y prendra avec méthode, minutieusement en intronisant des petits indices, semant le doute dans l'esprit de Lexie, la rendant plus anxieuse encore.

Le roman est parfaitement bien construit, puisque nous passons d'un point de vue à un autre, d'un chapitre à un autre, de Lexie à Harriet. Nous démarrons en ayant bien conscience des objectifs de chacune, mais plus nous avançons, plus nous comprenons l'importance de l'aspect psychologique des personnages et de l'impact que cela peut avoir sur la vie de chaque personnage. le récit qui démarre doucement, devient vite addictif et c'est alors que nous sommes pris par la découverte du passé qui vient se mêler au présent, nous dévoilant ainsi les travers de Harriet. Les chapitres sur le passé évoluent pour que l'on est bien conscience de l'ampleur que représente son trouble psychologique et surtout le danger qu'elle peut représenter pour la vie de Lexie et Tom.

J'aime beaucoup lire ce type de roman, les thrillers psychologiques sont toujours envoutants et fascinants, car on explore les méandres de la psychologie des personnages. Je mets aussi toujours un peu de temps à m'y mettre car je sais que c'est très prenant et il faut aussi trouver le bon moment pour lire ce type d'histoires. En tout cas, ce roman a su répondre aux attentes que j'en avais, j'ai beaucoup aimé m'attacher au couple principal de ce roman, mais aussi à comprendre pourquoi chacun d'eux agit de cette façon, même le personnage d'Harriet m'a subjuguée, tout en m'effrayant ! C'est un roman rythmé, qui nous présente avec approfondissement chacun de ses personnages, nous les rendant tous si fascinants à découvrir. C'est un plaisir de les suivre, et c'est captivant de voir à quel point le psychique des gens peut être facilement manipulé pour les pousser à croire telle ou telle chose.
Lien : http://www.livresavie.com/un..
Commenter  J’apprécie          00
Nous sommes embarqués à Londres dans une histoire de voisinage. Lexie et Harriet n'ont que deux choses en commun : un mur mitoyen et l'absolue certitude que l'autre vit une existence parfaite.
Lexie vit avec Tom dans un charmant appartement dans lequel ils espèrent accueillir un enfant.
De l'autre côté du mur, Harriet, compose, écrit et chante des comédies musicales. Célibataire, elle mène une vie sulfureuse. En bons citadins, elles vivent côte à côte sans se voir, mais entendent les sons du quotidien de chacune.
Harriet et Lexie commencent à idéaliser et à envier la vie de l'autre de manière pathologique et avec les réseaux sociaux quoi de plus simple d'espionner ? Mais de l'espionnage à l'addiction il n'y a qu'un pas....

Le roman nous livre grâce à des chapitres courts et bien rythmés le point de vue et la vie de chacune. Les deux personnages féminins sont très différents et les portraits psychologiques bien approfondis par l'auteure.
Au commencement de ma lecture, je suis sous le charme et séduite par l'histoire ; manipulation, obsession, jalousie, rivalité, tout ce qu'il faut pour un bon thriller psychologique. On a hâte de connaître le dénouement puis l'intrigue est alléchante.
Le rythme commence à s'accélérer, puis soudain ça s'essouffle. le récit a commencé à prendre une tournure plus ennuyante avec des longueurs qui ralentissent le rythme. Les choses ont commencé à stagner et l'ambiance installée dans ce huis-clos retombe malheureusement. Cette histoire qui commençait pourtant si bien a fini par s'essouffler à cause du manque de dynamisme et de l'omniprésence du thème des bébés.

Notamment avec le problème d'infertilité de Lexie qui commence à prendre trop de place à mon goût. de ce fait, le personnage d'Harriet est survolé. le dénouement tant attendu n'a finalement pas réussi à me convaincre. Je m'attendais à un rebondissement ou un twist final, mais je ressors déçue par cette lecture pourtant si prometteuse, pour une finalité tant prévisible... Je recommande tout de même ce livre, car j'ai passé un très bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
Mon cauchemar, depuis que j’essaie d’être enceinte, ce sont les gens qui se comportent comme si les bébés étaient un dû, comme si on pouvait décider du mois de leur naissance, entre un voyage en Argentine et une promotion au boulot. C’est un manque de respect envers ceux qui seraient prêts à en accueillir un à n’importe quel moment, dans n’importe quelles conditions.
Commenter  J’apprécie          190
Je suis encore à la recherche d'une bonne raison de ne pas me complaire dans l'anonymat de cette ville ; quelque chose, ou quelqu'un, qui m'aiderait à m'y sentir chez moi. J'ai quitté Chicago, ma ville natale, il y a quatre ans et je suis toujours aussi isolée à Londres. Je fais pourtant tout ce que je peux pour tisser des liens. Parfois, je me dis que quand on traîne derrière soi un passé comme le mien, on ne peut jamais vraiment être proche des autres. C'est trop risqué. Trop compromettant.
Commenter  J’apprécie          80
- Je suis célibataire.
Oh, ça oui, je suis on ne peut plus célibataire... Célibataire et malheureuse de l'être. Je ne m'aime pas. Je n'apprécie pas ma propre compagnie. Seule, je me sens décalée, inadaptée, incapable de prendre la bonne décision. Il me faudrait un alter ego pour atténuer mon être à cinquante pour cent. J'ai besoin qu'on me dilue, comme un sirop.
Commenter  J’apprécie          70
Quand on n'a plus personne et un vide dans le cœur à la place de ceux qu'on aimait, on peut faire vraiment n'importe quoi, tout ce qui nous passe par la tête, puisqu'on n'a plus à s'inquiéter des conséquences pour son entourage. C'est un des avantages que j'ai à être moi.
Commenter  J’apprécie          90
J'éteins la télévision et reporte mon attention sur mes voisins. Ils doivent faire ça sur leur canapé, parce que l'accoudoir vient cogner par intermittence contre le mur. Pardon, soyons précis : il vient cogner contre MON mur.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : thrillerVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus

Autres livres de Caroline Corcoran (1) Voir plus

Lecteurs (242) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2786 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..