AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Flamant Noir (12/11/2019)

Note moyenne : 5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
Juillet 1936.
Corbigny, dans la Nièvre. Paul Perrin, alias « Le Bredin », un paysan, sillonne la campagne en quête de femmes qu'il agresse et tue. Peu cultivé, mais rusé, il échappe aux enquêtes de gendarmerie. La mobilisation de 1939 va lui éviter beaucoup d'ennuis...

Juillet 2006.
Un couple de randonneurs est retrouvé décapité sur un chemin, près de Clamecy, dans la Nièvre. L'une des victimes est le fils d'un magnat de la presse parisi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Sylvie71
  17 novembre 2019
Merci aux éditions Flamant Noir pour cette lecture, j'avais découvert Didier Fossey avec son roman Artifices, que j'avais beaucoup aimé. Et cela a été un vrai plaisir de lire Congés Mortels et de retrouver le commissaire Boris le Guenn.
Si on se réfère à la parution des romans, il s'agit de la 5ème enquête de Boris le Guenn, mais chronologiquement il s'agit de sa 2ème enquête. Mais tout est expliqué par l'auteur dans un préambule. Si vous n'avez pas lu les ouvrages précédent cela ne gênera en rien la compréhension de ce livre.
Congés Mortels est un roman policier qui nous fait voyager entre Paris et la Bourgogne. L'intrigue se déroule sur 2 époques. Dans un 1er temps on est juillet 2006, et l'enquête démarre par l'assassinat de 2 jeunes, dont le fils du magnat de la presse. Cette enquête nécessite une collaboration entre police et gendarmerie. La 2ème époque débute en juillet 1936, et nous parle de Paul Perrin et de son parcours criminel.
L'alternance entre les deux époques nous permet de découvrir les différents personnages et leur psychologie. L'auteur a un style d'écriture clair et fluide,(certainement dû son passé de policer) et je me suis laissée embarqué dans l'histoire, et à la fin de chaque chapitre je n'avais qu'une envie celle de continuer. J'ai été bluffée par le dénouement final. Les dialogues sont très bien écrits.
A la fin de cette lecture, si vous êtes amateurs du genre je ne peux que vous conseiller ce livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Amnezik666
  06 novembre 2019
S'il s'agit bel et bien de la cinquième enquête de Boris le Guenn, chronologiquement parlant c'est la seconde puisqu'elle se déroule en 2006 et vient donc s'insérer entre les romans Tr@que Sur le Web et Ad Unum. Didier Fossey nous explique brièvement la genèse de cette enquête oubliée en préambule au roman.
C'est avec beaucoup de plaisir que j'ai retrouvé Boris le Guenn et son équipe « d'origine » (aujourd'hui il ne reste qu'Antoine, le petit dernier est devenu le senior du groupe). Un plaisir doublé toutefois d'un petit pincement au coeur (tout particulièrement pour Guillaume… nostalgie quand tu nous tiens), même si l'équipe actuelle s'annonce des plus prometteuses (j'espère d'ailleurs bien la retrouver très vite sur le terrain).
L'intrigue s'articule autour de deux arcs narratifs. le premier concernant l'enquête de juillet 2006 et la cohabitation / coopération pas toujours facile entre gendarmerie et police (il faut bien reconnaître que Boris est un breton pur souche : quand il a une idée en tête il ne l'a pas ailleurs ; impossible de lui faire lâcher le morceau).
Le second démarre en juillet 1936 et s'intéresse au parcours criminel de Paul Perrin, un paysan qui n'a pas peut-être pas la lumière à tous les étages, mais est loin d'être con pour autant. Il est vrai que la chance jouera en sa faveur, alors que la gendarmerie resserre progressivement son étau autour de leur suspect, celui-ci reçoit son ordre de mobilisation en septembre 1939.
Didier Fossey mène son intrigue de main de maître, qu'il s'agisse du parcours de Paul Perrin (qui ne s'achève pas avec son départ à la guerre… loin s'en faut) ou de l'enquête particulièrement retorse de Boris le Guenn. Dans les deux cas, vous pouvez vous attendre à de sacrées surprises ! Quant au dénouement, j'avoue très humblement n'avoir rien vu venir…
Fidèle à son habitude, l'auteur accorde beaucoup de soins à ses personnages, le côté humain reste un élément prépondérant de ses romans.
Si vous ne connaissez pas encore Boris le Guenn et que vous souhaitez découvrir cette série, je vous serai tenté de vous suggérer de les lire dans l'ordre chronologique (celui-ci après Tr@que Sur le Web avant d'enchaîner sur les trois suivants). Si, comme moi, vous êtes déjà un inconditionnel de Boris le Guenn, ce retour en arrière ne vous empêchera pas d'apprécier pleinement le récit.
J'ai découvert Didier Fossey et Boris le Guenn avec le roman Burn-Out qui fut un véritable coup de foudre (et une monumentale claque dans la gueule), chacun des tomes lus par la suite a su faire vibrer les bonnes cordes chez moi, le coup de coeur a toujours été au rendez-vous. Et ce n'est pas ce roman, dévoré d'une traite, qui dérogera à la règle.
Lien : https://amnezik666.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Video de Didier Fossey (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Didier Fossey
RENCONTRE AVEC HUGHES PAGAN – DIDIER FOSSEY – MARIE TALVAT – ALEX LALOUE
autres livres classés : enquêtesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1756 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre