AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2265115592
Éditeur : Fleuve Editions (11/05/2017)

Note moyenne : 4.4/5 (sur 25 notes)
Résumé :
" Sharko comparait toujours les premiers jours d'une enquête à une partie de chasse.
Ils étaient la meute de chiens stimulés par les cors, qui s'élancent à la poursuite du gibier.
À la différence près que, cette fois, le gibier, c'était eux."

Eux, c'est Lucie Henebelle et Franck Sharko, flics aux 36 quai des Orfèvres, unis à la ville comme à la scène, parents de deux petits garçons.
Lucie n'a pas eu le choix : en dehors de toute p... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Antyryia
08 mai 2017

J'ai eu la chance de me procurer Sharko en avant-première à la médiathèque Verlaine d'Arras, lors d'un évènement exclusif organisé par la grand librairie.
Sur place, Franck Thilliez était présent et a donc présenté son nouveau roman, répondant également à quelques questions. Je distillerai dans ma chronique ce que j'ai retenu de son intervention. Mais avant d'oublier, le lundi 15 mai prochain sera diffusé sur France 2 un téléfilm en deux épisodes, "La promesse du feu", dont il est le coscénariste.
Quarante-huit heures plus tard, je tournais la dernière des cinq cent soixante-huit pages qui composent ce millésime 2017, ce qui devrait déjà répondre à la question : est-ce que c'était prenant ?
Comme dans un épisode de Columbo, on connaît cette fois le nom du meurtrier dès les premières pages.
Lucie Hennebelle.
A-t-elle commis le meurtre parfait ?
"Elle avait pénétré chez quelqu'un en pleine nuit et tué avec son arme de service."
"Flic ou pas, aux yeux de la loi, elle avait commis un homicide."
On retrouve nos deux personnages principaux, et toute l'équipe du 36, quai des orfèvres deux ans après les évènements de Pandémia, en septembre 2015. Après une restructuration, l'équipe est désormais dirigée par Grégory Manien. Sont également présents Robillard, Levallois ,Bellanger toujours très affecté par le décès de Camille ou encore Chénaix, le légiste.
Franck et Lucie vivent désormais un bonheur bien mérité. Leurs jumeaux sont maintenant à l'école maternelle.
Lucie vient cependant de perdre son oncle, un enquêteur à la retraite qui avait à coeur de résoudre une dernière affaire : celle de la disparition de Laëtitia Charlent, une jeune fille adoptée par un couple d'amis. Elle cède aux supplications de sa tante et accepte de façon officieuse de se rendre chez le suspect, un individu particulièrement instable nommé Julien Ramirez, un homme qui a déjà été condamné pour agression et tentative de viol.
"Peut-être que ce salopard la retient dans une cache au fond de sa cave ou ailleurs pour lui faire subir je ne sais quelles horreurs."
Sur place, elle se rendra au sous-sol d'où émanent des cris de bébé après s'être assurée que la maison était inoccupée. Mais Ramirez lui tombera dessus, tentera de l'étouffer, et dans un réflexe d'auto défense elle tirera au jugé. L'homme s'effondre, mort sur le coup.
Prête à se rendre, elle avertit cependant Sharko qui lui ne l'entend pas de cette oreille.
"En une fraction de seconde, tout ce qu'il avait construit, l'ensemble de ces épreuves surmontées pour arriver à mener une vie à peu près normale avait volé en éclats."
"Non, il ne laisserait pas leur bonheur se briser."
Sharko prend les choses en main. Pas question de priver leurs enfants de mère. Il maquille la scène de crime de façon à ce qu'on ne puisse pas remonter jusqu'à eux. Il réfléchit tel un criminel, anticipe, analyse, garde son sang froid à l'inverse de sa compagne.
Mais il leur est impossible de retrouver la douille compromettante. Alors il n'y a plus qu'une seule solution.
"- Je ne vois plus que la dernière option... On récupère l'affaire. On enquête sur ton propre meurtre."
Et c'est ainsi que commence très fort Sharko, qui nous livrera tout du long deux enquêtes en une. Parce que le sous sol de Julien Ramirez n'est pas net lui non plus. Des éprouvettes avec des larmes, des tableaux peints avec du sang, des chats noirs enterrés dans le jardin, une affiliation à un réseau sado masochiste voire sataniste, d'étranges tatouages sur le corps. Un lien sera rapidement établi avec un second meurtre. Et ce n'est que le début des ramifications qui mettront à jour un complot de plus en plus dense, complexe et cauchemardesque.
"- C'est curieux, j'ai l'impression qu'il y a une affaire dans l'affaire. Une seconde énigme imbriquée dans la première."
Sharko et Lucie ne pouvaient pas tout prévoir, des grains de sable vont venir enrayer progressivement leur mise en scène si parfaitement orchestrée. L'étau va progressivement se resserrer. Ils ne sont pas les seuls flics compétents au 36, quai des orfèvres.
"Nicolas est comme un chien fou sur cette enquête, il en fait une affaire personnelle."
Et on le sait, tout peut arriver dans les romans de Thilliez. Ses personnages, qu'ils soient principaux ou secondaires, ne sont jamais totalement épargnés. Les happy ends jamais acquises, loin de là. Malgré la gravité de son acte, le lecteur n'a aucune envie que Lucie Hennebelle soit condamnée à une peine de prison ferme. C'est un personnage qui n'a fait que défendre sa vie et qui a débarrassé le monde d'une sacrée ordure : comment souhaiter la voir derrière les barreaux alors qu'elle incarne la gentillesse et qu'il lui est déjà arrivé les pires malheurs précédemment ? Mais Franck et elle ne vont-ils pas finir par se contredire ? Et n'ont ils de toute façon pas déjà été trop loin pour couvrir leurs arrières ? Est-on cette fois au point de non retour ?
"Comme l'océan, le mensonge avait-il un fond sablonneux qu'on ne pouvait franchir ?"
Le titre - Sharko - s'est imposé à Franck Thilliez comme une évidence et il a assuré ses lecteurs qu'ils comprendraient sa légitimité pendant leur lecture. Pour ma part, j'ai pu constater à quel point ce flic en imposait encore une fois, que sa personnalité écrasait en quelque sorte celle, plus lisse, de Lucie Hennebelle. Lucie est davantage dans la recherche de rédemption.
Sharko, lui, c'est un animal.
Parfois à sang froid de par son aspect calculateur. Ce qu'il est prêt à faire ou à dissimuler pour préserver ses propres intérêts est effrayant.
"Le cerveau de Lucie surchauffait, Frank gardait la tête froide."
Et parfois à sang chaud. Parce que Franck, il ne faut pas trop le chercher, il est également capable de réagir au quart de tour à l'instinct, et de faire de sacrées bêtises s'il s'agit de sauver sa peau ou celle des siens. Il ne lâche rien.
Les deux enquêteurs ont cela dit la même importance au sein de l'enquête, mais de ce livre ce seront surtout des images de Sharko qui resteront en mémoire. Il aura cependant fallu attendre l'épilogue pour être pleinement convaincu que le titre de ce roman était adapté.
Avec un clin d'oeil cependant au "Shark" de Sharko dès le prologue, avec une scène d'anthologie où un plongeur se fait dévorer par les requins de l'Océanopolis de Brest. En quelques secondes, il n'en restera rien.
L'homme s'est entaillé la main volontairement, et à aucun moment n'a paru effrayé.
La peur, qu'elle soit génétique ( serpents, araignées ) ou liée à un apprentissage sera un des thèmes exploités par le roman. Cette émotion si incontrôlable, parfois lâche, est pourtant prioritaire pour notre survie.
A nouveau, Franck Thilliez nous propose un thriller extrèmement documenté, très riche en informations de toutes sortes. J'ignorais par exemple que l'Etat français avait participé à la déportation d'enfants réunionnais pour repeupler certains départements de la métropole dans les années 60. Je ne savais pas qu'il existait des balles de pistolet écologiques, des termes qui cohabitent difficilement.
Thilliez cette fois ne fait pas voyager ses personnages plus loin que la Belgique, mais il nous rapporte des morceaux de l'histoire de la Nouvelle Guinée et de la frontière mexicaine.
Très complexe, l'histoire ne cesse de rebondir et de nous offrir de nouvelles pistes tout en enrichissant notre culture, sur des sujets aussi divers que la balistique ou le bio-art. Je n'ose même pas imaginer le travail qu'a demandé la contruction d'un tel roman. Afin de ne jamais nous perdre, l'auteur profite de séances de débriefing lors desquels les policiers, en faisant un point général, rappellent en même temps au lecteur exactement où on en est, ce qui a été découvert et les pistes qu'il reste à explorer.
Alors qu'au début, l'enquête est très portée sur l'ésotérisme, la sorcellerie ou le satanisme ( par moments on croirait lire du Sire Cédric ), le roman revient rapidement à une trame scientifique en digne successeur de Gataca ou de Pandemia. Son thème principal, c'est cette fois le sang.
D'ailleurs, c'est ce que représente la couverture : une goutte de sang qui se dilue, devenue blanche par une volonté éditoriale de sobriété visuelle.
Dans "Lasthénie", sa nouvelle du recueil 13 à table ! 2017, il était déjà question du sang avec une histoire de transfusion d'un groupe rare.
Transfusion, groupe sanguin, don du sang, sang contaminé ... Tout cela, il en sera également question. Mais aussi vampirisme, abattoirs, sangsues et hirudiniculture, fabrication du boudin ...
"Il y a un rapport très fort au sang dans notre enquête, mais on n'arrive pas à comprendre lequel."
"Le business du sang, celui dont personne ne parle, mais qui génère des milliards de profit, existe depuis toujours."
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le sang - ou ce que vous auriez préféré ne pas savoir - se trouve dans Sharko, où la science est de nouveau au service du mal absolu.
Mais, et c'est le seul reproche que je ferai à ce livre, malgré son argumentation, ses faits prouvés d'histoire, de société ou de sciences qui font froid dans le dos, j'ai trouvé que cette fois on était vraiment dans la démesure. Je ne peux pas en dire plus mais les ultimes démonstrations pour aller au bout du raisonnement m'ont un peu noyé. Tout en saisissant bien le concept général j'ai trouvé que ça allait vraiment loin, que cette fois c'était quand même sacrément trop tordu pour être crédible.
En tout cas ce roman devrait ravir les fans de Thilliez une nouvelle fois, avec une intrigue inédite même si la recette ne l'est pas ( mais elle fonctionne, alors pourquoi en changer ? ).
L'auteur nous fait à nouveau profiter de son érudition. le résultat de ses recherches est étalé tout au long du livre, toujours simplifié pour nous être accessible.
Et puis bien sûr, avec pour point de départ audacieux le couple mythique en fâcheuse posture, le roman impose immédiatement un rythme infernal, et la tension ne fera que croître tout au long des pages.
Je ne vous dirai pas si Sharko et Hennebelle risquent de revenir pour une septième enquête ensemble, en revanche une série télévisée française serait bien partie pour voir le jour et les mettre en scène. Pour sa première saison, les dix épisodes reprendraient l'histoire du syndrôme E.
             
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          242
gruz
11 mai 2017
Je n'ose imaginer ce que contient l'historique de recherches internet de Franck Thilliez. Je pense qu'il y a de quoi en faire de longs cauchemars…
Un cauchemar, c'est ce que vont vivre Lucie Henebelle et Franck Sharko tout au long de ce nouveau roman. Les deux personnages fétiches de Thilliez en ont déjà beaucoup vu et supporté. Mais à la différence des précédents romans les mettant en scène, l'enquête en cours n'a pas seulement des impacts sur leurs vies personnelles. Cette fois-ci, ils sont au centre de tout, le coeur de cible de l'intrigue (et d'une certaine façon, ils l'ont cherché).
Depuis plusieurs années et à chaque nouveau livre de l'auteur, je me dis que, dans le genre du thriller, il frôle l'excellence. A chaque fois, je me demande s'il va réussir à maintenir un tel niveau tout en apportant une nouvelle pierre à son impressionnant mur des monstruosités et des émotions. Ses personnages sont si humains, et l'écrivain met tant de coeur à l'ouvrage…
Sharko (le livre) est du Thilliez pur jus, et pourtant Sharko est sensiblement différent de ses prédécesseurs. L'aspect scientifique est bien là, mais à une autre place, et le fait de concentrer l'attention sur les deux enquêteurs fait que l'émotion ressentie est encore plus forte, prégnante et omniprésente. La frontière entre thriller et polar est vraiment poreuse, cette fois-ci.
La méticulosité avec laquelle Franck Thilliez a construit cette intrigue est proprement stupéfiante. le moindre détail compte, tout y est réfléchi sans que pour autant l'aspect humain ne perde de son importance. Réussir un tel alliage est, pour moi, du grand art.
Rien n'est laissé au hasard, mais rien n'est cousu de fil blanc. On navigue en eaux troubles, collés aux personnages. le thème de l'enquête (dont je ne vous dirai rien) est, une fois de plus, effarant et pourtant si crédible.
Et quelle bonne idée que de placer les deux enquêteurs vedettes au centre. Comment ne pas être pris aux tripes face aux événements qui s'entrechoquent et qui peuvent avoir des répercutions désastreuses pour eux. Ils n'ont jamais été à ce point sur un fil…
Franck Thilliez est un conteur hors pair. A chaque roman, je trouve que son style d'écriture s'améliore encore en fluidité. Croyez-moi, ce n'est pas donné à tout le monde que d'écrire avec autant de concision et de conviction. Tout est limpide, chaque phrase coule de source.
D'une enquête qui pourrait sembler banale de prime abord, l'écrivain construit pas à pas un récit si prenant que plus rien ne compte que Sharko et Henebelle. Ressentir avec eux, découvrir (avec effarement) à leur coté. Croyez-moi, il y a de quoi ouvrir de grands yeux et faire quelques recherches sur internet en parallèle (comme ce que l'auteur raconte sur cette artiste invraisemblable mais pourtant réelle qu'est Rose-Lynn Fisher).
Une fois de plus, Franck Thilliez prouve qu'il est maître incontesté du genre. Sharko ne fait qu'en rajouter à la légende en marche. Ne la ratez pas (la marche) !
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          302
Zephyrine
14 mai 2017
Encore une claque ! Thilliez est vraiment dans mon trio de tête des auteurs de polar/thriller en France.
Je trouvais depuis deux tomes de la saga Hennebelle/Sharko que Thilliez ralentissait le rythme de son duo phare mais alors là que d'actions et de rebondissements. L'intrigue est là, hyper bien bâtie (je vous révèle rien, parce que ce serait trop dommage de pas se faire surprendre), les personnages sont très actifs, la tension est à son comble. Bref, à tous les fans de Thilliez, foncez (je dirais même qu'est-ce que vous attendez ????) et pour tout ceux qui aime ce style de livre et qui ne connaissent pas encore Thilliez, dépêchez vous de vous faire toute la bibliographie de cet auteur !!!
Commenter  J’apprécie          200
Amandine49
18 mai 2017
Un nouveau livre de Franck Thilliez c'est toujours un moment très attendu. Et en plus retrouver le duo Sharko/Hennebelle c'est encore plus intéressant.
Le livre commence par prologue très fort. Il est très fort en émotion et nous laisse avec plein de questions. Puis nous commençons par retrouvé Lucie qui rend visite à sa tante qui a perdu son mari quelques temps avant. En faisant du tri elle a découvert que son mari, qui travaillait dans la police, n'a pas pu se résoudre à partir en laissant une enquête en cours. La tante demande à Lucie de continuer cette enquête car son mari était sur une piste qui semblait sérieuse mais il était le seul à le croire. Au moment où Lucie accepte, on a le sentiment que les choses vont mal se passer surtout quand on connait le personnage de Lucie et les risques qu'elle peut prendre.
C'est ainsi que le livre va commencer par un événement très grave qui pourrait mettre en péril Lucie et Sharko. Ils vont devoir enquêter sur un meurtre dont l'auteur est Lucie. Ils vont devoir éloigner leurs collègues le plus possible et leur cacher beaucoup de choses. Mais en enquêtant sur la personne qu'a tué Lucie, ils vont très vite se rendre compte que cette personne était lié à des choses pas très nettes....
On va donc se plonger dans une enquête très sombre avec comme thème principal le sang. Mais nous allons aussi être sur le fil en permanence car un rien pourrait mettre à jour le secret de Lucie et Sharko... La tension est donc constante dans ce livre et elle connait parfois quelques pics qui nous font trembler.
Retrouver Lucie et Sharko c'est un vrai bonheur. Ce couple ressemble presque à n'importe quel couple en apparence.
Mais on sent qu'ils ont changer et surtout Sharko. On le sent plus fatigué et plus tourmenté. On se demande même si il prend encore du plaisir à faire son métier. Cette histoire va lui mettre un sacré coup. Il tient énormément à Lucie et aux jumeaux. On le sent vraiment près à tout pour sauver sa famille.
Lucie, elle, apparaît très fragile dans ce livre mais aussi assez forte pour donner le change face aux autres. Elle aussi semble prête à tout pour sauver sa famille et surtout Sharko. Elle s'est encore mise en péril et elle se sent très coupable. On a peur pour elle pendant le livre, peur qu'elle craque au moindre faux pas.
Puis il y a Nicolas. Pour lui on a peur mais on le hait aussi. Il est encore extrêmement marqué par la mort de sa femme. Il est moitié alcoolique et surtout il se drogue. Cela agit beaucoup sur son comportement et sur son rapport aux autres. Mais ainsi il fait preuve de perspicacité. C'est un peu grâce à lui que l'enquête avance car il prend beaucoup de liberté par rapport aux règles. Il va lui aussi se mettre en danger.

Dans ce livre on sent que tout est possible pour les personnages. On a peur à chaque instant pour eux. On se dit vite qu'il pourrait arriver un grand malheur pour l'un d'entre eux. Et tout cela repose sur une histoire très forte, intrigante et passionnante ! Tout cette histoire autour du sang est très souvent glaçante. On parle du sang sous toutes ses formes et même sous certaines que l'on ne connaissait sans doute pas comme le bio-art. Plus l'enquête avance, plus elle semble se complexifier. On a peur de se perdre par moment mais on arrive cependant à bien suivre.
L'auteur nous montre qu'il maîtrise à la perfection le sujet grâce à de nombreuses recherches. On apprend énormément sur le sang mais parfois les détails vont un peu trop loin et là ça commence a être difficile de suivre. On est loin de se douter des multiples façons dont le sang peut être utilisé. le fait le plus surprenant et que j'ai beaucoup aimé c'est de savoir ce qu'il se passe après un simple don dans un centre.
Comme souvent avec Franck Thilliez, la fin va à 100 à l'heure ! Là c'est le cas car il faut vraiment attendre la fin du livre pour avoir réponse à toutes les questions. Cela donne donc une fin très surprenante auquel on ne s'attend pas du tout.
Ce livre est donc très réussi et cela n'est pas une surprise ! Mr Thilliez signe là un très grand polar qui nous marquera par son histoire mais aussi par la part de vérité de cette histoire....
Lien : https://leslecturesdamandine..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
chevalierortega33
22 mai 2017
Le dernier paru et sixième de la saga Shako et Henebelle n'a rien à envier à Pandémia. Nos héros préférés vont souffrir tout au long de ses presque 600 pages. Sharko va offrir à Lucie un énorme gage d'amour en se mettant personnellement en danger pour sauver sa famille. Nous retrouvons avec plaisir Nicolas qui surfe sur la pente dangereuse de l'addiction et Robillard qui soigne toujours sa musculature de façon scientifique.
L'auteur nous dissèque un nouveau scandale sanitaire à faire trembler … et on se dit que la réalité peut malheureusement dépasser cette fiction. le style toujours aussi ciselé et précis est au service d'une intrigue dont l'intensité va crescendo pour aboutir en apothéose. Que dire de plus sans spolier… que je suis toujours aussi accro à cet auteur qui cache son imaginaire débridé sous des allures de « very good boy » tellement sympathique et abordable !
Pour ceux qui affectionnent ce type d'intrigue, ils pourront lire également « le loup peint » de Jacques Saussey, « pire que le mal » de Sylvain Forge ou le prochain roman de Katia Campagne prévu pour la fin de ce mois de mai « Kuru »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          81
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
Armony22Armony2216 mai 2017
La mort.
Sous ses formes les plus abouties. Sans fard ni artifices. Corps secs, humides, flasques, verdâtres, ou momies poreuses, légères, presque aériennes et artistiques, semblant extraites d'un musée des horreurs. Silhouettes nues, découpées aux instruments chirurgicaux dans la mesure du possible, ronde macabre de visages décharnés, d'os scintillants, de ligaments à fleur de peau, alignés sur deux rangs comme pour une ultime photo de famille, aller simple pour l'enfer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Armony22Armony2216 mai 2017
Franck, Jacques et Nicolas, regroupés dans un coin face à l'armée des ténèbres, les visages trop fatigués, alourdis d'insomnies à répétition. Aux premières loges de la violence du monde, cernés de cette odeur épouvantable, morceau d'atmosphère arraché au ventre même de l'outre-tombe, mélange du pire, entre végétal et animal, champignon et charogne.
Commenter  J’apprécie          10
Armony22Armony2216 mai 2017
Des nuages s'arrachaient au ciel tourmenté comme l'écume à la mer, s'étiraient à la verticale et s'aplatissaient dessous, telles des enclumes géantes inversées.
Commenter  J’apprécie          20
NinaaluNinaalu12 mai 2017
Cette fois, le gibier, c'était eux.
Commenter  J’apprécie          30
autres livres classés : thrillerVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Franck Thilliez, auteur de polars (facile pour les fans)

Franck Thilliez est né...

à Lille
à Bruxelles
à Annecy
à Paris

15 questions
248 lecteurs ont répondu
Thème : Franck ThilliezCréer un quiz sur ce livre
. .