AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Eric Dussert (Préfacier, etc.)Amandine Urruty (Illustrateur)
EAN : 9782916141350
107 pages
Éditeur : L'Arbre vengeur (20/11/2008)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
" Pour cette année 4908, nous vous proposons en exclusivité un voyage haletant à l'autre bout du monde, dans les ruines de cette mythique Capitale de la France, Paris, trésor du patrimoine mondial dont quelques archéologues subtils ont mis à jour les reliefs splendides. Amateurs de passé, amis de l'aventure, cette expédition est pour vous ! " Personne ne glissera cette annonce dans votre boîte aux lettres, à moins qu'ayant survécu à quelques cataclysmes, vous ne soy... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Fifrildi
  06 mai 2020
Tout d'abord je tiens à remercier les éditions de l'Arbre vengeur pour avoir offert ce livre dans le cadre de l'opération bol d'air. Je n'avais jamais entendu parler d Alfred Franklin (1831-1917). Il a fait une belle carrière de conservateur et d'administrateur de la Bibliothèque Mazarine. C'était un spécialiste de l'histoire de Paris.
Les ruines de Paris en 4908 est un petit livre fort plaisant qui se lit très vite. L'Amiral baron Quésitor est le commandant d'une flottille d'exploration qui arrive de Nouméa. Avec son équipage, il va explorer les ruines de Paris.
C'est très amusant de deviner les monuments qui se cachent derrière les interprétations totalement à côté de la plaque qu'il en donne. C'est très drôle.
Seul bémol,certaines illustrations sont illisibles sur la liseuse mais quand on les regarde sur le pc elles sont impeccables. Il serait dommage de passer à côté ^_^
Si le livre est encore disponible, n'hésitez pas !

Challenge mauvais genres 2020
Commenter  J’apprécie          441
gloubik
  06 mai 2020
C'est par hasard que j'ai découvert ce titre. En effet, dans le cadre du confinement lié à l'épidémie de COVID-19, un certain nombre d'éditeur se sont associés pour proposer une opération « un jour, un livre numérique offert », l'opération bol d'air. Et hier 5 mai, c'était au tour des éditions L'arbre Vengeur de proposer un titre. Leur choix s'est porté sur ce petit titre qu'ils ont réédité en 2008.
Leur édition est bien sympathique, avec de très jolies illustrations d'Amandine Urruty. Elle basée sur l'édition de 2008. Mais comme je suis un curieux, j'ai découvert que la toute première édition date de 1875. L'auteur, Alfred Franklin, avait fait le choix de l'anonymat, mais la vie en a décidé autrement. Et, de fil en aiguille, il a retravaillé son texte pour en proposer une nouvelle version en 1908. C'est cette dernière que L'Arbre vengeur a choisi de republier.
Voilà un petit texte de science-fiction ancienne qui vaut le détour. Peut-on parler de roman ? Je dirais non, même si c'est une oeuvre de fiction pure... et de la plus belle eau. Pourquoi un avis aussi catégorique ? Parce qu'il est présenté sous la forme de rapports et de courriers officiels à propos de fouilles archéologiques : Les ruines de Paris, redécouverte dans 3000 ans, après qu'un cataclysme non-défini l'ai détruite au XXe siècle.
Je soupçonne l'auteur, archéologue et historien éminent vu les titre de ses autres publications, d'avoir voulu jouer sur les erreurs faites assez facilement dans ces deux domaines scientifiques quand on travaille avec des données incomplètes. Et c'est ainsi que la République devient une reine de France dont la statue est en fait celle de Jeanne d'Arc. Nous lecteur, nous le savons, mais les protagonistes ne pouvant se fier qu'aux informations dont ils disposent, en arrivent à une tout autre conclusion. Et quelles conclusions peuvent-ils bien tirer de la découverte d'un obélisque couvert de hiéroglyphes...À vous le découvrir en lisant ce petit opuscule d'à peine plus de cent pages.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          188
TmbM
  07 mai 2020
Cette nouvelle d'anticipation rétro est maligne et ludique. Absurde et légèrement politique, joliment illustrée, elle ravira les amateurs de belle langue, de badinages post-apocalyptiques et de promenades sur les Champs-Elysées.
L'article complet sur Touchez mon blog, Monseigneur...
Lien : https://touchezmonblog.blogs..
Commenter  J’apprécie          20
MarcBibliotheca
  04 mars 2010
Les ruines de Paris en 4908 est un savoureux et étonnant roman de science-fiction écrit en 1875 et qui mérite bien plus de reconnaissance qu'il ne connaît aujourd'hui. Son écrivain, Alfred Franklin, n'a guère...
Suite : Cliquez sur le lien ci-dessous !!!
Lien : http://bibliotheca.skynetblo..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Actualitte   05 février 2019
Bref, je vous recommande cette lecture délectable qui n’a qu’un défaut, c’est d’être vraiment trop courte. Mais en si peu de pages, Alfred Franklin vous aura convaincu, s’il en était besoin, de l’humilité dont nous devons faire preuve face à l’immensité de ce que nous ne savons pas.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
FifrildiFifrildi   06 mai 2020
Il avait, disait-il, consulté aux Archives des documents démontrant avec la dernière évidence que le vrai fondateur de ce Muséum n'était ni le cardinal Mazarino, ni un éminent naturaliste, comme le prétendait M.A. de la Grive; mais un sieur Georges-Louis Leclercq, qui avait joué le rôle, rempli les fonction de bouffon à la Cour du roi Louis XV. J'abandonne aux lumières de notre Académie des Inscriptions la solution de ce problème angoissant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
FifrildiFifrildi   06 mai 2020
La faune ne nous a fournit l'occasion d'aucune découverte importante. Cependant les ossements du Canis canichus et ceux du Felis gouttierius sont nombreux, et nous avons recueilli une tête complète de Lepus civeticus; mais ces animaux sont décrits déjà dans nos traités de paléontologie.
Commenter  J’apprécie          163
FifrildiFifrildi   05 mai 2020
On a tôt fait de penser que bibliographe, bibliothécaire ou érudit sont d'imparfaits synonymes de rat de bibliothèque, de vieux singe, de cornichon passé au travers de la vie sans l'avoir vue, de bison mâchouillant dans une prairie sans fin des herbes qui n'hallucinent que lui.

(Extrait de l'avant-propos, Eric Dussert)
Commenter  J’apprécie          142
FifrildiFifrildi   06 mai 2020
A l'instar des tenants de l'utopie et de l'uchronie, Alfred Franklin savait qu'en pliant le Temps en origami on en recueille et les sourires et les nectars. Pour nous, la leçon est simple : méfions-nous des bibliothécaires, et de celui-ci en particulier.

(Extrait de l'avant-propos, Eric Dussert)
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : archéologieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Alfred Franklin (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1972 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre