AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2081422204
Éditeur : Flammarion (08/11/2017)

Note moyenne : 4.32/5 (sur 141 notes)
Résumé :
Vous êtes à quelques milliers de kilomètres au-dessus de la surface du Soleil. Sa puissance est à couper le souffle. D'énormes boules magnétiques gonflent et se percent, éjectant vers l'espace des milliards de tonnes de matière brûlante qui transpercent votre corps éthéré. Le spectacle est extraordinaire et vous vous demandez soudain, avec une légère jalousie, ce qui rend le Soleil si spécial par rapport à la Terre. Imaginez que vous puissiez voyager à travers les é... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
gouelan
  13 mars 2016
« L'imagination, a dit Einstein, est plus importante que le savoir … »
Et grâce à cela nous pouvons aller au-delà de ce que nous permettent nos sens. Ce livre nous invite à un voyage cosmique ; faire des expériences de pensées pour comprendre les lois qui régissent notre Univers, pour avancer vers la découverte de l'origine de l'Univers.
Voyager sur le tissu de notre réalité, comprendre l'espace-temps, la lumière, côtoyer les trous noirs, se retrouver nez à nez avec la surface de dernière diffusion, essayer d'imaginer ce qui se trouve derrière le mur de Planck, devenir tout petit pour observer les atomes…
Comme le dit l'auteur : « À vrai dire, si vous êtes un humain normal, le simple fait d'essayer de voir cela dans votre tête devrait faire fondre votre cerveau. » « Et pour les chercheurs (qui sont des humains à moitié normaux), il s'agit d'un casse-tête… »
Mais de leur casse-tête, de leur imagination fébrile, de cet échafaudage de connaissances, en sortent des théories, des théories qui un jour seront peut-être rejetées et remplacées par d'autres. Mais peu importe, des échecs naissent des découvertes.
Bienvenue dans le monde des univers parallèles, des univers bulles, des multivers, de l'énergie sombre, de la matière noire, des cordes et des branes. Attachez vos ceintures, ce voyage va secouer vos neurones !
Un livre qui met l'Univers à portée de main, sans nous soumettre à la torture des équations. Comprendre l'Univers non sur le plan technique, mais sur le plan des idées. Évidemment on ne comprendra jamais tout, enfin pas avant longtemps :
« La nature nous offre la possibilité de la découvrir, pas nécessairement de la comprendre. Il nous faut l'accepter telle qu'elle est. » « Nos sens sont nos fenêtres sur le monde, mais ce ne sont que de minuscules hublots donnant sur une immense mer qui nous est inconnue. »
La curiosité, l'imaginaire et la science se mêlent pour permettre un jour aux hommes de continuer l'aventure, dans ce bel Univers cachotier et surprenant, ou ailleurs. Donc, même si vous n'êtes pas des scientifiques chevronnés, vous êtes concernés par cette quête, vous pouvez y participer, ne serait-ce qu'en lisant ce livre. Une lecture passionnante et enrichissante, qui répond à certaines questions, mais pas à toutes. De quoi laisser la place à la philosophie, aux scénarios les plus farfelus (un bon terreau pour les romanciers et les cinéastes), aux poètes, aux rêveurs, à la religion….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          430
Aela
  06 juillet 2015
Une odyssée captivante dans l'univers ou plus exactement dans l'espace et dans le temps. Nous parcourons avec ce livre l'immensité galactique et nous arrivons aux premiers instants du Big Bang, il y a 13,8 milliards d'années.
Nous arrivons au "mur" de la surface de dernière diffusion, au moment où l'espace quitte son opacité.
C'est un voyage surprenant au royaume de la matière et de l'anti-matière.
Nous découvrons que nous connaissons très peu de choses sur les constituants de l'Univers, et plus exactement sur la matière noire et l'énergie noire qui constituent à elles deux, près de 90% de l'univers.
L'énergie noire, découverte récemment , est responsable de l'expansion de l'univers qui s'accélère de plus en plus.
C'est un voyage au coeur de l'infiniment petit aussi, et les dernières découvertes dans le domaine de la physique quantique sont décrites dans ce livre.
C'est un ouvrage passionnant et accessible au grand public.
Les avancées en matière d'astronomie sont étonnantes depuis les années 90.
Certaines découvertes récentes ont confirmé les théories d'Einstein.
Le chapitre sur les univers paralllèles, les branes et la théorie des cordes m'ont paru plus ardus, mais c'est le genre d'ouvrage qu'il faut lire plusieurs fois.
L'auteur nous passionne avec des hypothèses amusantes:
imaginez ce qui se passerait si vous voyagiez 8 heures dans un avion qui aurait une vitesse de 99,99% de la vitesse de la lumière?
Quand vous reviendriez sur Terre, vous découvririez que vous êtes en l'an 2415, soit un bond dans le temps de 400 ans pour un voyage de 8 heures.. simple illustration des lois de la relativité d'Einstein.
L'auteur du livre, Christophe Galfard, est un jeune physicien qui a travaillé avec Stephen Hawking à Cambridge.
Il a le don d'expliquer des choses difficilement accessibles avec des mots simples.
Excellent ouvrage de vulgarisation.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
ChtiSuisse
  21 novembre 2015
Un chef-d'oeuvre de vulgarisation scientifique !
L'ouvrage vous emmènera de l'infiniment grand à l'infiniment petit, du plus ancien à l'avenir le plus lointain, du plus proche aux limites de l'univers connaissable. Il vous emmènera de Newton à Einstein en passant par Hubble jusqu'aux dernières hypothèses faites pour unifier les plus grandes théories.
Il n'y a qu'une seule équation e=mc2. le reste est expliqué par des histoires bien choisies, mais surtout par des voyages de l'esprit. Les métaphores sont adaptées. Tout est rendu extraordinairement clair sans aucun schéma !
Le livre est progressif et aborde des sujets de plus en plus poussés sans vocabulaire obscur et alambiqué. Ici, point de vortex spatio-temporel à champ de Sydow-Kernth inversé agissant sur les particules de von Schmurk. Certes, il y a des champs. Mais j'ai compris sur quoi et comment ils agissent. Les mots restent simples malgré des concepts très éloignés de notre quotidien.
Je le recommande à tous.

Lien : http://travels-notes.blogspo..
Commenter  J’apprécie          280
ThierryA
  22 avril 2018
Dans ce livre incroyable on commence par découvrir notre système solaire (la proche banlieue de notre planète) et notre galaxie (la Voie Lactée) et là déjà, rien qu'à ce niveau on manipule des chiffres en milliards et des distances du même ordre.
Puis on part à la découverte du reste de l'Univers dans son ensemble avec les milliards d'autres galaxies et les milliards d'étoiles qui les constituent, l'expansion de l'Univers qui éloigne les unes des autres les galaxies, la gravitation qui attire les astres entre eux à cause de leur masse et qui constitue en fait la courbure de l'espace-temps, la vitesse de la lumière, la dilatation du temps, l'Univers qui n'a pas de centre… et nous arrivons au premier mur qui limite l'Univers visible (« la surface de dernière diffusion »), à 13,8 milliards d'années-lumière de la Terre (au-delà, la lumière ne peut pas se propager, c'est « l'âge sombre de l'Univers »).
Ensuite nous plongeons en détail dans le monde de l'infiniment petit et celui de l'infiniment grand. le premier monde étant représenté par les atomes et les champs quantiques avec leurs particules élémentaires (électrons, photons – particules de la lumière, protons avec leurs quarks) et leurs porteurs de forces (comme les gluons) : ces champs sont les forces fondamentales de la Nature et sont principalement, la force électromagnétique qui lie les électrons au noyau atomique (garantissant ainsi la cohésion de la matière) et l'interaction forte qui maintient la cohésion du noyau atomique. le comportement des champs quantiques et de leurs particules est déroutant ; il y a de quoi rester perplexe devant certains phénomènes assez difficiles à comprendre ou en tout cas à s'imaginer tant il faut faire preuve d'abstraction et ne pas hésiter à tout remettre en cause ; c'est vertigineux : Une particule est partout à la fois si elle n'est pas « observée » (!), les particules peuvent se scinder et devenir autre chose, se déplacer à travers n'importe quoi, et n'importe où dans l'espace et le temps, apparaitre et disparaitre comme ça en empruntant ou en rendant de l'énergie aux champs quantiques (notion de vide quantique lié aux champs quantiques) où la matière se transforme en énergie et vice versa (E =mc2) ; Les particules sont en fait des ondes qui se baladent partout avant de redevenir des particules lorsqu'on les détectes, on découvre aussi la notion d'antimatière… bref, accrochez-vous !
Le deuxième monde nous plonge en détail dans L Univers, depuis « la surface de dernière diffusion » (le premier mur qui délimite l'Univers visible, à 13,8 milliards d'années-lumière de la Terre), jusqu'au Big-Bang que l'auteur qualifie de « déflagration démentielle et universelle impliquant une énergie qui dépasse l'entendement et défie la raison en étant confiné dans un volume tellement minuscule que c'en est absurde ». Ce Big-Bang s'est produit 380 000 ans « derrière » le mur, donc de façon antérieure dans le temps, où là on s'aperçoit que ce n'est pas encore le début de l'histoire, car avant le Big-Bang nous découvrons que tout disparait, nous voyons un effondrement de l'Univers, provoqué par une force gravitationnelle répulsive où les lois de la nature ne s'appliquent plus ici : il n'y a plus de notion de temps et d'espace et c'est là qu'on pense que toutes les forces quantiques et la gravitation se sont unifiées pour former le grande théorie de l'unification que les scientifiques recherchent : le théorie de la gravitation quantique et l'existence d'ondes gravitationnelles. Quand on en est là dans le remontée du temps pour découvrir l'origine de l'Univers, on est bloqué par un deuxième et dernier mur, le mur de Planck au-delà duquel on ne sait pas ce qu'il se trouve ni même on ne sait penser ce qui se trouve derrière ; c'est là le domaine de la gravité quantique qui nous est totalement inconnu. Au passage l'auteur nous fait découvrir les grands mystères de l'Univers tels les trous noirs, la matière noire, l'énergie sombre les singularités… la réalité dépasse la fiction.
A travers tout cet exposé l'auteur, grâce à l'inflation cosmologique (dans ce cas précis, l'inflation éternelle) et aux propriétés des champs quantiques, en arrive à évoquer la possibilité de la naissance de plusieurs univers bulles au sein même de notre Univers : un multivers ! Mais l'auteur évoque aussi la possibilité d'un Univers né des fluctuations quantiques, un Univers sans commencement inscrit dans le temps qu'on appelle un Univers sans bords.
Finalement après avoir exploré l'immensément grand nous retournons dans l'immensément petit où on essaye d'atteindre des tailles de celles de la longueur de Planck qui ne peuvent pas être atteintes aujourd'hui par l'homme et où se produirait les phénomènes recherchés de la gravitation quantique. Une théorie très avancée sur le sujet et celle des Cordes. Ces cordes seraient parcourues de vibrations quantiques qui provoquent de la lumière. Il y aurait aussi d'autres cordes dont les vibrations généreraient des gravitons, instruments de la gravitation quantique ! Ainsi il nous est expliqué que les particules deviennent des vibrations de cordes et les vibrations de cordes deviennent des particules. Ces deux types de cordes unifieraient de fait la gravitation et l'électromagnétisme en une théorie quantique et tout ne serait constitué que de cordes… mais attention, ces cordes ne peuvent existées que dans un espace à dix dimensions dont six nouvelles dimensions d'espace qui s'entrelacent en dehors de notre Univers et qui seraient à l'origine de la matière dont nous sommes composés ! La façon dont ces dimensions de cordes s'enroulent différemment, donne un socle différent à la réalité… autrement dit un univers différent. On découvre que les cordes gravitationnelles nous permettent de « voyager » d'un univers à l'autre, chaque univers étant une Brane, notre Univers étant un Brane… On ne peut évidemment pas concevoir un tel modèle dans notre cerveau.
Personnellement, heureusement que j'avais déjà quelques connaissances sur L Univers et les particules élémentaires car cela m'a aidé à avaler le sujet qui est fantastique et titanesque. Superbe livre qui nous permet de comprendre un peu d'où nous venons et où nous vivons et qui permet également de relativiser notre importance (nous les humains :))
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Giraud_mm
  21 mai 2018
Christophe Galfard est incontestablement un excellent physicien et un excellent conteur. C'est aussi un bon historien, puisqu'il a le soucis de resituer les grandes découvertes de la physique aux 20ème et 21ème siècles dans la trajectoire historique.
Ingénieur de formation, j'ai découvert Newton, Einstein et la physique quantique sur les bancs de l'école, il y a quarante ans.
Les livres d'Hubert Reeves ("Patience dans l'azur", "Poussières d'étoiles", "L'heure de s'enivrer, L'univers a-t-il un sens?" notamment) m'ont initié à l'astro-physique il y a près de 35 ans. Mais ces ouvrages de vulgarisation restaient assez "pointus" et nécessitaient une bonne culture scientifique pour être compris (avec tout le respect que je dois à leur auteur, pour qui j'ai une grande admiration !).
La force de Christophe Galfard est de mélanger conte et concepts scientifiques pour mieux faire comprendre et partager ces derniers. J'ai donc lu avec beaucoup d'intérêt les quatre premières parties, même si elles n'apportent pas vraiment de nouveauté par rapport à ce que Reeves a vulgarisé 35 ans plus tôt. La forme est ici très différente et permet de maintenir l'attention du lecteur, qu'il connaisse déjà, ou qu'au contraire ce soit une initiation aux grandes théories de la physique et de l'astro-physique.
J'ai évidemment pris encore plus de plaisir à lire les trois dernières parties, qui abordent des idées, théories et concepts plus récents, auxquels je ne m'étais pas particulièrement intéressés depuis 30 ans : l'antimatière, les infinis quantiques, la matière noire, l'énergie sombre, les singularités, les cordes, ... Des mots qui peuvent effrayer, mais qui nous sont expliqués ici avec les mots de notre quotidien, dans le contexte d'un conte dans lequel nous pouvons tous, adultes et adolescents, nous projeter.
C'est aussi ce qui fait pour moi de Christophe Galfard un excellent physicien. Car pour expliquer aussi simplement des théories aussi complexes, il faut les maîtriser parfaitement. On m'a souvent dit : "Ce que l'on conçoit bien, s'énonce clairement." (citation de Nicolas Boileau). L'auteur nous en apporte une nouvelle preuve.
Pour terminer, j'ai envie de lui souhaiter de rejoindre un jour Marie Curie et Linus Pauling, les seules personnes a avoir reçu deux prix Nobel différents : physique en 1903 et chimie en 1911, pour la première ; chimie en 1954 et paix en 1962, pour le second. Alors physique et littérature dans les prochaines années pour Christophe Galfard ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110

critiques presse (3)
LeFigaro   12 juin 2015
Le physicien, qui fut l'élève de Stephen Hawking, veut faire du cosmos un territoire accessible à tous.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Culturebox   11 juin 2015
Christophe Galfard nous "réconcilie avec l'espace" et ses mystères.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Culturebox   09 juin 2015
Christophe Galfard nous "réconcilie avec l'espace" et ses mystères.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (91) Voir plus Ajouter une citation
myre77120myre77120   01 juin 2016
Nous existons. C'est un fait prouvé expérimentalement. Des milliards de milliards de milliards... de milliards de milliards d'univers sont possibles, et existent peut-être.
Tous ont des lois de la nature différentes.
Ou pas.
Mais pour que nous soyons là et que nous puissions penser cet Univers auquel nous appartenons, les lois de la nature doivent être celles qui correspondent à notre Univers à nous et non pas à un autre.
Si la gravitation était plus forte, par exemple, les étoiles vivraient beaucoup moins longtemps et la vie sur Terre ne serait pas apparue, ou bien elle n'aurait jamais eu le temps d'évoluer jusqu'à nous.
Et si les forces nucléaires étaient plus faibles, ce qui peut arriver avec certains enchevêtrements de dimensions supplémentaires, les atomes ne seraient pas stables et nos corps ne pourraient pas exister non plus.
Faire varier les formes des dimensions supplémentaires revient à imaginer presque toutes les variantes possibles des lois de notre nature, avec un constat : dans l'immense majorité des cas, la vie telle que nous la connaissons ne serait pas apparue.
Mais voilà, une fois de plus, nous sommes là, vivant dans notre Univers avec ses lois.
Les bonnes lois.
Pourquoi ?
Eh bien, parce que nous ne pourrions pas être ailleurs, tout bêtement.
Exploiter le fait que nous existons pour justifier a posteriori de la forme des dimensions supplémentaires, voici le fondement du principe anthropique.
Ce dernier énonce que parmi le nombre inconcevable de possibilités dans lesquelles des univers peuvent se trouver, il suffit, pour comprendre le nôtre, de ne prendre en compte que celles qui sont compatibles avec l'existence humaine.
L'idée est assez séduisante vu qu'au fond, ce qu'elle affirme, c'est que les choses arrivent là où elles peuvent arriver, et non pas ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
gouelangouelan   12 mars 2016
Être et ne pas être, plutôt.
Certains pensent que les possibilités non observées n’ont pas disparues mais se sont fondues, comme des gouttes d’encre dans un lac – le lac étant ici la réalité dans laquelle nous vivons -, comme si des perles de réalités possibles non réalisées s’étaient diffusées dans la seule et unique réalité qui prévaut, celle dont nous faisons partie.
D’autres estiment pour leur part, que notre conscience joue un rôle dans tout cela, que l’acte même d’expérimenter ou de seulement penser gèle la réalité qui nous entoure dans un état unique, et le crée donc. Pas très modeste comme idée, mais elle est sympa.
[…] Selon Everett, la physique quantique impose qu’il devrait exister une incroyable multitude d’univers parallèles où toutes les possibilités, toutes les alternatives et toutes les interactions possibles, soit réalité.
[…]Les possibilités qui nous échappent sont bien réelles, mais se trouvent ailleurs.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
myre77120myre77120   01 juin 2016
On vous a toujours appris qu'il est impossible de voir l'Univers de l'extérieur. Que parler de son bord, de sa limite, est absurde. Et pourtant [...] ça y est. Vous en êtes sorti.
Vous voyez tout.
Votre Univers tout entier.
Vous flottez devant, depuis une autre dimension.
[...] Brutalement conscient d'une présence derrière vous, vous vous retournez et restez bouche bée.
Il y a un autre univers. Parallèle au vôtre, à celui que vous venez de quitter. Et vous voyez des cordes fermées passer de l'un à l'autre prouvant que les deux mondes sont capables de communiquer par l’intermédiaire de la gravitation.
Vous avez là le quatrième et dernier exemple de multivers que vous rencontrerez dans ce livre : un cas particulier d'univers parallèles, le plus impressionnant de tous.
[...] Notre univers est une brane. Celle que vous regardez maintenant en est une autre, un autre univers, mais il se peut qu'il y en ait bien d'autres encore. Il est même possible que ces branes aient des dimensions différentes, car le mot brane s'applique à tout objet ayant une certaine extension. Notamment aux cordes elles-mêmes. Les cordes sont des branes, notre Univers en est une autre. Et les chercheurs ont découvert qu'elles peuvent toutes se muer les unes en les autres, qu'une brane comme notre Univers peut tout à fait se comporter comme un ensemble de cordes ou comme d'autres branes encore, ayant plus de dimensions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
AelaAela   06 juillet 2015
Ce moment, ce lieu du passé de notre Univers où l'espace-temps est devenu suffisamment vaste pour que la lumière y circule librement, nous l'avons appelé surface de dernière diffusion.
L'Univers avait alors une température de 3000 degrés Celsius.
Avant cet instant, l'Univers était opaque.
Depuis, il est transparent.
Ce qu'il reste aujourd'hui de la température qui rayonnait lors de cette transition est le fameux rayonnement du fond diffus cosmologique.
C'est dans ce rayonnement que résident des traces, des indices, une sorte d'empreinte de ce qu'était notre tout jeune Univers.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
gouelangouelan   11 mars 2016
Personne ne sait réellement comment ni pourquoi la nature agit ainsi, mais cela ne change rien. Le résultat est là. Lorsque nous interagissons avec le monde quantique, ce qui était multiple devient unique. C'est un peu comme lorsque, répondant un peu vite à une question qui vous est posée par surprise, toutes les idées inexprimées et parfois même contradictoires que vous avez pu avoir à propos d'un sujet se figent en une réponse hâtive. Une réponse qu'il n'est plus possible de corriger.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
Videos de Christophe Galfard (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Galfard
Christophe Galfard nous offre « L'univers à portée de main »
autres livres classés : universVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Pas de sciences sans savoir (quiz complètement loufoque)

Présent - 1ère personne du pluriel :

Nous savons.
Nous savonnons (surtout à Marseille).

10 questions
280 lecteurs ont répondu
Thèmes : science , savoir , conjugaison , humourCréer un quiz sur ce livre
. .