AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791095360506
Éditeur : L'Antilope (15/02/2018)

Note moyenne : 3.9/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Espagne, XVIIe siècle. Juan, le narrateur, est fils de marranes, ces juifs contraints par l’Inquisition à se convertir au catholicisme et qui continuèrent à pratiquer le judaïsme en secret. Son père, un riche marchand de Séville, décide de l’envoyer en pension dans la lointaine Valence. Là, Juan découvre le vol, la traîtrise, le mensonge. Au bout d’un an, il s’enfuit et veut retourner chez ses parents à Séville. Le chemin sera plus long que prévu…
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
tristantristan
  22 avril 2019
Aventures picaresques en diable, avec un côté Lazarillo de Tormes pour ce roman qui met en scène les aventures d'un jeune garçon sur fond de guerres de religion. Par la bouche d'un des personnages, l'auteur émet l'idée que les Juifs furent persécutés par les grands d'Espagne qui ne produisaient rien par peur de se voir déposséder de leurs privilèges par ceux dont l'intelligence te l'industrie enrichissait le pays. Que dire alors de ceux qui veulent imposer leur religion et ses sujétions aux autres alors qu'eux mêmes ne produisent rien?
Ce livre, conforme avec la réalité historique d'une époque, agrémenté par beaucoup d'humour, n'est jamais vulgaire et se lit d'une traite.
Commenter  J’apprécie          162
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
tristantristantristantristan   22 avril 2019
- Vous n'êtes donc pas un marrane?
- Non (...) en revanche je suis sur que vous, vous en êtes un. On le comprend à votre air inquiet, à votre façon d'être sur vos gardes, comme si, à chaque instant, une catastrophe pouvait vous tomber dessus.
Commenter  J’apprécie          40
tristantristantristantristan   22 avril 2019
Furieux, il me traita de fornicateur de porcs et de boucs, de lécheur de bêtes à cornes et de bâtard conçu pendant les règles, souhaita que le diable entrât en mon père et dévorât la vulve de ma mère, mais je tins bon.
Commenter  J’apprécie          30
rkhettaouirkhettaoui   16 mars 2018
Au collège du Saint-Sacrifice, les châtiments donnaient lieu à un fructueux commerce. Le remplacement le plus lucratif était le fouet. Pour y échapper, les collégiens fortunés rémunéraient un remplaçant. La même punition pouvait être revendue plusieurs fois : un remplaçant rétribué un peso pouvait se faire remplacer pour quatre réaux. Le nouveau remplaçant en trouvait un autre à deux réaux, et ainsi de suite. En bout de chaîne, la rétribution pouvait tomber à quelques maravédis. Pour que l’affaire fût rentable, il importait d’être parmi les premiers informés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 mars 2018
Souvent, nous croisions des personnages à l’allure pitoyable. La plupart étaient d’une saleté repoussante, hirsutes, barbus, édentés, agités de tremblements. Tout chez eux dénotait une extrême misère. Ils marchaient à grand-peine, trébuchant sur les cailloux qui blessaient leurs pieds nus. Où allaient-ils ? Sans doute ne le savaient-ils pas eux-mêmes, comme si leur destin consistait à errer d’un endroit à un autre sans se poser de questions. Ceux qui en avaient encore la force nous poursuivaient en tendant une main implorante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   16 mars 2018
Il ne m’indiqua pas où trouver de l’eau, si bien que je me perdis à en chercher dans ces couloirs qui n’en finissaient pas. Leur fonction devait consister à égarer l’imprudent qui s’y aventurait. J’aurais pu les parcourir jusqu’à la fin des temps sans aller nulle part. Si mes persécuteurs voyaient mon désarroi, leur joie redoublerait certainement. Jamais je n’aurais imaginé que l’on pût éprouver ainsi du plaisir à tourmenter ses semblables. Je me sentais démuni en face de telles cruautés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Video de Jean-Pierre Gattégno (2) Voir plusAjouter une vidéo

Jean Pierre Gattégno : Lontemps je me suis couché de bonne heure
Dans le café parisien "Le Rostand", Olivier BARROT reçoit l'écrivain Jean-Pierre GATTEGNO pour son roman policier " Longtemps, je me suis couché de bonne heure" . Tous les deux racontent l'histoire du roman .
autres livres classés : saloniqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1153 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre