AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Henri Gougaud (Éditeur scientifique)René Nelli (Traducteur)René Lavaud (Traducteur)
ISBN : 2757814249
Éditeur : Points (24/09/2009)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
La littérature de Langue d'oc diffuse en Europe la fin'amor, appelée plus tard « amour courtois », et la poésie des troubadours constitue un art lyrique majeur et fondateur. Issus de tous Les milieux, les troubadours louent la nature, chantent l'amour et la joie d'être au monde, évoquent le néant, la fin des temps et la société de leur époque.

Cette anthologie, dirigée et préfacée par Henri Gougaud, rassemble une quarantaine de poètes occitans parmi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
MacabeaMacabea   18 février 2018
Guette bien...

Guette bien, guetteur du château,

Quand l'objet qui m'est le meilleur et le plus beau,

Est à moi jusqu'à l'aube,

Le jour qui vient sans défaillir.

Jeu nouveau

Ravit l'aube, l'aube, oui l'aube!



Guette, ami, veille, crie, hurle,

Je suis riche, j'ai ce que je désire le plus,

Mais je suis ennemi de l'aube.

La tristesse que nous cause le jour

M'abat

Plus que l'aube, l'aube, oui l'aube!



Gardez-vous, guetteur de la tour,

Du jaloux, votre mauvais seigneur,

Gêneur plus que l'aube;

Là-dessous parlent nos cœurs.

Mais peur

Nous fait l'aube, l'aube, oui l'aube!



Dame, adieu!
Je ne puis rester davantage:

Malgré moi je dois partir;

Combien m'attriste l'aube!

Avec quel chagrin je la vois se lever!

Nous berner

Veut l'aube, l'aube, oui l'aube!

Raimbaut de Vaqueiras
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   26 mars 2010
Et quand vint un certain jour, Raimon du Château Roussillon trouva Guilhem prenant son repas sans grande compagnie et le tua ; et il lui ôta le coeur du corps, le fit porter par un écuyer à son hôtel, le fit rôtir et préparer en poivrade, et le fit donner à manger à sa femme. Et quand la dame eut mangé devant lui le coeur de Guilhem de Capestaing, sire Raimon lui dit à qui il était. Et elle, quand elle entendit cela, perdit la vue et l'ouïe. Et quand elle revint à elle, elle dit ainsi : "Seigneur, vraiment vous m'avez donné si bon manger que jamais je n'en mangerai d'autre." Et quand il entendit ce qu'elle disait, il courut à son épée et voulut la frapper à la tête ; et elle s'en alla au balcon et se laissa tomber en bas et elle mourut.


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   26 mars 2010
Le larron pauvre, on le pend pour un ruban,
Et tel le pend qui a volé un cheval ;
Et c'est justice plus rapide qu'une flèche ;
Le riche voleur pend le voleur pauvre.
Commenter  J’apprécie          30
brigetounbrigetoun   26 mars 2010
Beau doux ami faisons un jeu nouveau,
Dans ce jardin où chantent les oiseaux,
Tant que le guet ne joue de son pipeau !
Mon Dieu mon Dieu comme l'aube vient tôt !
Commenter  J’apprécie          20
brigetounbrigetoun   26 mars 2010
Giraut, je ne souhaite pas que ma poésie
Retourne en telle cohue où l'on aime autant
Le mauvais que le bon et le petit que le grand.
Jamais les sots
Ne la loueront,
Car ils ignorent et ils s'en moquent
Ce à quoi j'accorde du prix.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Henri Gougaud (11) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henri Gougaud
Henri Gougaud P2
Dans la catégorie : Littérature belgeVoir plus
>Littérature des langues romanes. Littéraure française>Littérature provençale et catalane>Littérature belge (20)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
751 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre