AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2277212822
Éditeur : J'ai Lu (25/06/1982)

Note moyenne : 3.47/5 (sur 15 notes)
Résumé :

Chassées de Saint-Domingue par la révolte des esclaves, les trois Demoiselles arrivèrent chez nous, en Poitou, au seuil de l'hiver 1804, en pleine épidémie de choléra. Elles n'étaient pas de notre monde, avec leurs domestiques noirs et le mystère qui les entourait. Mais elles étaient si belles, et si bienfaisantes, que c'est bientôt à Beaumoreau, leur maison, que battit le cœur du village. Un temps, nous partageâmes tout, les fêtes et les misères, les ma... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Celine_72
  16 février 2012
Il m'a été impossible de poursuivre cette lecture, je pense que c'est dû à l'écriture de l'auteure, maintenant il m'est difficile de faire une réelle critique car je ne l'ai pas lu en entier et donc je ne sais pas trop le sujet de ce roman.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
moraviamoravia   18 août 2018
Des hommes entraient, tout empruntés :
"Faites excuse, vous tous, si vous plaît."
Ils déposaient une offrande, des fruits sauvages, noix, châtaignes, champignons ; parfois un garenne aux poils ébouriffés dont la prunelle, encore figée d'étonnement, n'avait pas eu le temps de se ternir ; parfois un jau vivant, la crête batailleuse, les plumes bariolées de reflets mordorés, ou encore un brochet, gueule béante, ouïes palpitantes, englué dans les herbes longues arrachées à la berge ; ou même une pannerée d'écrevisses grouillantes et bruissantes sur leur lit d'orties.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
moraviamoravia   21 août 2018
A ce moment, ils entendirent un roulement de voiture au loin, le trot d'un équipage. La dernière fois, ç'avait été le médecin de Ruffec. Ils se regardèrent.
"Et qui c'est-il, dit la vieille, qui peut être assez fou pour redemander le fabricant de cadavres ?"
Commenter  J’apprécie          120
moraviamoravia   01 juillet 2018
Je n'ai connu d'elles que trois tombes pareilles, une grande maison déjà différente de celle où elles vécurent et une chape d'église en soie si lourde qu'elle faisait au prêtre comme un roide manteau de vierge espagnole. Au cimetière, à droite de la croix hosannière, la ferveur populaire avait entouré de buis leurs trois pierres moussues, sans nom, sans date. Pour la Toussaint, pour les Rameaux, quand on fleurit les tombes, les enfants que nous étions y déposaient rituellement une branchette bénie. Les vieilles femmes ne manquaient pas de venir se pencher sur ces mortes qu'elles n'avaient pourtant pas connues, elles faisaient un signe de croix et remuaient les lèvres pour une prière. Nous interrogions à voix basse : " Qui est-ce ?" et l'une ou l'autre de ces priantes en mante noire interrompait son chuchotement : "Des saintes, mes petites."

(Prologue).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
moraviamoravia   16 août 2018
Le curé et le charpentier, qui devaient bien approcher les cadavres, moururent à deux jours d'intervalle. Et depuis, les morts s'en allaient sans eau bénite et sans cercueil. On jetait seulement de la chaux dans les fosses avant de recouvrir les corps de terre, chrétiens et païens réconciliés dans la même sauvagerie.
Commenter  J’apprécie          40
moraviamoravia   01 juillet 2018
"Tu racontes, dis, marraine ?"
Elle remontait sur son front les lunettes cerclées d'acier, piquait entre le velours noir de sa coiffe et les bandeaux de ses cheveux gris la cinquième broche de la chausse en cours :
" Un conte ou une histoire ? " demandait-elle.
A dix ans, je ne craignais plus l'Ogre ni Barbe-Bleue, et je connaissais par cœur les aventures de Jean-le-Sot.
Marraine le savait bien, mais elle jouait avec mon impatience. Je suppliais :
" L'histoire des Demoiselles, tu veux bien ? "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Video de Marguerite Gurgand (1) Voir plusAjouter une vidéo

L'histoire et le roman font bon ménage
Ce numéro d'Apostrophes est consacré au roman historique. Barbara CHASE RIBOUD présente son livre :"La Virginienne", relation des amours de Thomas JEFFERSON, un président sudiste des Etats Unis et d'une esclave Sally HEMINGS ; Maurice DENUZIERE pour son livre : "Bagatelle"; Marguerite GURGAND pour :"Les Demoiselles de Beaumoreau"; à l'époque napoléonienne, trois demoiselles venues de...
autres livres classés : esclavageVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1439 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre