AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Jacqueline Le Bras (Traducteur)
EAN : 9782868695147
344 pages
Éditeur : Actes Sud (10/08/1993)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En 1766, Jens Kiöge débarque sur la côte guinéenne, soumet les populations noires et inaugure le commerce danois des esclaves. Moins d'un siècle après, le royaume de Danemark a déporté cent mille Africains aux Antilles. Tel est le dossier que Thorkild Hansen ouvre pour nous. Enquêteur attentif, il se rend sur place, explore les vestiges, donne la parole aux documents. Narrateur inspiré, il dresse le décor de la traite des hommes et fait revivre les circonstances de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
frannylfrannyl   27 mai 2015
Dans une vieille chanson, une négresse nous raconte :
Si tu as fait des sottises,
Si tu as fait des sottises,
Tu seras châtié.
Si tu as fait des sottises,
Tu verras que tes sottises,
Finiront par causer ta perte.

Je binais la terre derrière ma case,
j'étais comme une jeune volaille,
Qu'on a capturée pour la vendre.
Je n'avais pas brisé de pot de terre,
Je n'avais pas bosselé de plat d'étain,
Cependant, l'on m'a prise et vendue.

On les traitait comme de jeunes volailles. Leurs hommes étaient souples et minces. Hommes et femmes étaient doués d'un heureux caractère. Ils craignaient la précipitation, ne savaient pas se hâter, aimaient les couleurs vives, les tambours bruyants, les lentes décisions. Ils connaissaient les gorges profondes au coeur de la forêt tropicale, où le vacarme des cascades d'eau pulvérisée n'est dominé que par les courts orages de l'après-midi. Ils avaient vu les hippopotames s'accoupler sous la pleine lune. Ils savaient que la bile du crocodile est un poison violent qui agit rapidement. Ils pensaient que la graisse sous la peau de la lionne peut servir d'onguent contre les rhumatismes. Mais ils n'avaient jamais vu la mer, jamais vu une roue, jamais rencontré un homme blanc. Désormais ils se rapprochaient lentement de tout cela. Un par un. Pas à pas. La mer, la roue et l'homme blanc. Derrière eux, les malades qui ne pouvaient plus suivre jalonnaient la route. Des hommes, des femmes et des enfants gisaient à un point ou à un autre de la piste, terrassés par la fièvre des marécages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature norvégienne (218)
autres livres classés : ghanaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2161 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre