AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782330028183
368 pages
Actes Sud (22/01/2014)
4.5/5   35 notes
Résumé :

'Beta…civilisations' est le deuxième volet de la trilogie entamée par Jens Harder avec 'Alpha… directions', paru en janvier 2009. Poursuivant son compte-rendu de l'aventure de la vie, l'auteur s'attache maintenant à livrer une vision à la fois didactique et poétique des grandes civilisations humaines. 'Beta' comprendra deux volumes et totalisera environ 700 pages.
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,5

sur 35 notes
5
8 avis
4
2 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

GabySensei
  05 mars 2014
Quand j'ai croisé cette BD dans le bac des nouveautés de ma librairie, je n'ai pas pu m'empêcher de ressentir une grande excitation à l'idée du plaisir que j'allais avoir à la lire. Voilà plusieurs années que j'avais lu Alpha...Direction, qui racontait ni plus ni moins que toute l'histoire de l'Univers depuis la création jusqu'à l'apparition de l'homme ! Cette BD m'avait sidéré par excellence des illustrations et le tour de force de raconter une histoire aussi énorme en 400 pages.
Avec ce tome 2 l'auteur nous raconte l'histoire de l'humanité jusqu'à l'antiquité romaine. Les illustrations sont toujours aussi géniales et les raccourcis historiques fréquemment pris par l'auteur sont toujours pertinents. Il juxtapose des images de traditions différentes et fait des ellipses étonnantes entre l'invention de techniques préhistoriques et leurs aboutissements futurs dans nos sociétés actuelles. Il imite un peu Stanley Kubrick qui dans 2001 l'odyssée nous montrait les premiers hommes inventant "l'outil" pour passer ensuite à la vision d'une station spatiale moderne. Jens Harder procède de la même façon en nous racontant l'évolution de l'homme. Il se base pour cela sur les théories scientifiques communément acceptées de nos jours. Alors certes, les créationnistes auront envie de bruler ce livre car l'auteur adopte le point de vue évolutionniste pour retracer notre histoire. En tout cas je ne peux que saluer l'audace de sa démarche (tant scientifique, qu'artistique).
Vivement la suite !...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          141
colimasson
  29 mai 2015
Beta fait suite à Alpha qui résumait les quatorze premiers milliards d'années de la vie sur Terre, depuis le Big Bang jusqu'à l'apparition des premiers hommes. Ici, Jans Herder dirige toute son attention sur l'évolution des hominidés au cours de quatre millions d'années et termine en opérant un recentrement sur les 30 000 premières années des civilisations humaines jusqu'au début de l'âge chrétien.

Jans Herder ne semble clairement pas animé par une volonté didactique pure. Chaque fin de chapitre, lié à une grande étape géologique ou historique, est certes ponctuée par une frise chronologique détaillée, mais comment viser à l'exhaustivité et comment s'assurer de l'exactitude des événements mentionnés alors que la recherche s'oppose encore parfois sur certains événements discutables ? Jans Herder intervient de manière originale lorsqu'il reconstitue les étapes marquantes de chaque ère historique en élaborant une mosaïque d'images. Son dessin aux traits déliés et aux tonalités bichromatiques sobres s'inspire de planches scientifiques, de tableaux, de peintures rupestres, de statues, d'illustrations, de cartes, de photographies, de bandes dessinées et d'images de films pour reconstituer ces périodes. Peu importe si le résultat colle à la réalité du passé –nous ne la connaîtrons certainement jamais-, il indique toutefois la nature du regard que nous portons aujourd'hui sur nos origines. La lecture de cet ouvrage transmet le même frisson qui nous saisit lorsqu'on regarde l'introduction du film 2001, l'Odyssée de l'Espace de Stanley Kubrick : le passé et le présent ne cessent-ils de se modeler réciproquement ?

La lecture de cette bande dessinée est tombée judicieusement après la découverte de la pensée et le mouvant d'Henri Bergson et je ne peux m'empêcher de voir le rapprochement fécond qu'on pourrait effectuer entre l'ouvrage de Jans Herder et la conception du temps selon Bergson. Si on ne le faisait pas, certaines considérations de Jans Herder pourraient résonner étrangement à la lecture. Dans une de ses frises de fin de chapitre, il note par exemple : « 2200 avant notre ère, début de l'âge de bronze en Europe, entraînant la floraison du commerce et le développement des routes commerciales », comme si les hommes avaient d'abord inauguré le début de ce nouvel âge dans l'objectif déterminé de développer leurs ressources commerciales. Il s'agit bien entendu d'une vue rétrospective que nous pouvons nous permettre de porter sur cette étape avec le bénéfice de notre recul. Jans Herder, sans doute sans le vouloir, montre un possiblement ralliement à l'idée de Bergson selon laquelle « au fur et à mesure que la réalité se crée, imprévisible et neuve, son image se réfléchit derrière elle dans le passé indéfini ». Henri Bergson en concluait que « d'avant en arrière se poursuit un remodelage constant du passé par le présent, de la cause par l'effet ». Et c'est à cette lecture fausse mais qui fait sens que nous convie Jans Herder dans cet album dessiné.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Syl
  09 avril 2015
Une introduction personnelle s'impose ! Lorsqu'il a fallu choisir une BD de la sélection, j'ai été attirée par la couverture de « Beta… civilisation ». Je fabulais sur le titre et je me voyais déjà paléontologue ou paléoanthropologue en herbe. Sottement, j'imaginais retrouver les frises murales qu'il y avait dans mes classes primaires et qui représentaient l'évolution de la vie sur la Terre. Des schémas simples, colorés, et de belles illustrations.
L'aventure est autre ! certes, ce livre est illustré, mais il n'est rien de ce que je pouvais concevoir…
L'album fait suite au titre « Alpha… directions » qui a eu le Prix de l'audace au festival d'Angoulême en 2010 et qui retrace quatorze milliards d'années, du Big Bang à l'apparition des hominidés. Beta relate la continuité avec l'évolution des hommes sur quatre millions d'années.
(« Audace » dans l'originalité, la singularité, le travail… le tout est très surprenant.)
Ce livre, 1kg750, 367 pages, est divisé en deux grandes parties, Tertiaire et Protohistoire, qui ont plusieurs chapitres…
Paléolithique inférieur
Paléolithique moyen
Paléolithique supérieur
Mésolithique
Néolithique – Age de pierre
Antiquité – Premières grandes civilisations – Age de cuivre et Age de bronze
Haute Antiquité – Époque des premiers empires – Age de fer
L'auteur commence par présenter la disparition des dinosaures et l'extinction de toute vie sur la Terre. Enfin, ce n'est pas tout à fait exact car certains mammifères survivent et engendrent d'autres espèces qui se développent… La transformation est importante et donne « un être d'un genre nouveau disposé à conquérir un continent entier : l'australopithèque… ».
On retient notre souffle et on repart en arrière pour détailler le graphisme très riche en planches anatomiques, enluminures médiévales et iconographies bibliques. Car ce livre, ou cette « bible », est ainsi construit… Jens Harder mêle à ces mutations et à la progression des civilisations, tout un patchwork d'images puisées dans le vivier de la littérature, le cinéma, les sports, l'industrialisation, les religions… les mondes fusionnent. Sont côte à côte, des primates, Elvis Presley et Superman. Il ne faut point chercher l'erreur, mais plutôt un fil conducteur, et ça rend le parcours ludique. Lorsque l'homme préhistorique taille la pierre, Harder l'associe à Obélix taillant son menhir.
La chronologie nous fait avancer vers des postures et des traits plus humains. Il y a dans les regards des émotions troublantes et les gestes sont les nôtres. La chasse, le combat, les jeux, les mouvements ont une même origine. Aussitôt une analogie est esquissée.
Tout est dense, trop peut-être…, mais les illustrations sont superbes et on ne peut que saluer l'incroyable travail, même si on se perd dans ce labyrinthe.
Les âges défilent, pierre, cuivre, bronze, fer, la nature progresse jusqu'à l'Antiquité, jusqu'au règne de Caligula, jusqu'en Palestine où la naissance d'un petit garçon annonce une autre ère, celle qui sera racontée dans le deuxième volume.
L'humanité ainsi symbolisée, synthétisée, nous offre quelque chose de fabuleux, d'abondant, et surtout une approche atypique. Dorée, mordorée, bronze, argentée, métallique, la couleur change en fonction des chapitres et amène du minéral, du faste.
Vous ne resterez pas insensible…
Je vous recommande ce livre, mais avant je vous conseille de le feuilleter car il peut surprendre. Il n'est pas facile à aborder, il est hors-norme.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MarcoPolo85
  01 février 2014
Quel travail de fou que celui de Jens Harder. Son projet se tient en trois tomes : Alpha, Beta, Gamma.
Il raconte tout simplement l'Histoire de notre Monde par des centaines de planches dessinées.
Dans le présent ouvrage, on suit l'avènement de l'homme descendu de son arbre. Confiné, d'abord, en Afrique, il se la joue à l'égal des animaux prédateurs. Il devient même le Maître du Monde au fil des millénaires, car il est le plus intelligent de tous, il sait fabriquer des armes, maîtrise le feu et s'adapte à toutes les latitudes.
On voit l'Homme conquérir l'Eurasie, l'Océanie, l'Amérique. Des civilisations naissent, se développent, chacune de manière autonome.
Le livre ne laisse personne indifférent. Il est beau, travaillé, détaillé (très peu de texte). Les planches évoquent, bien sûr, les temps préhistoriques et l'Antiquité, mais Harder fait allègrement des digressions avec le Monde contemporain. de la création du feu, par exemple, il en donne les usages que l'Homme en fait dans L Histoire (jusqu'à la bombe atomique).
Pour finir, le dessin, monochrome, est mis en valeur par un fond brillant or, argent ou bronze donnant un aspect raffiné à l'ouvrage.
Ce livre est unique, singulier et un peu décalé. Les dessins de Harder sont parfois intercalés par une estampe Japonaise, un dessin d'Uderzo ou une oeuvre d'art Renaissance.
C'est plus qu'une Bande Dessinée, c'est un petit Chef d'oeuvre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Yvan_T
  15 mars 2014
"Beta … Civilisations" est le deuxième volet du projet titanesque du dessinateur allemand Jens Harder ("Leviathan", "La Cité de Dieu") : Une trilogie qui s'attaque à la création de l'univers ("Alpha… directions"), à l'apparition de l'homme ("Beta … Civilisations") et au futur du genre humain ("Gamma … Visions").
Le premier volet, paru il y a cinq ans et primé au festival d'Angoulême, était un véritable chef-d'oeuvre. L'auteur y narrait l'histoire de la création de la Terre et de ceux qui la peuplent, tout en proposant un condensé des connaissances actuelles dans tous les domaines du savoir (géologie, biologie, astrophysique, anthropologie, …). Parmi les différentes théories existantes, il faisait des choix et traçait avec brio le chemin de l'univers et de l'humanité.
Si Alpha partait du Big Bang initial pour aller jusqu'à l'apparition des différentes formes de vie, en passant la formation des galaxies, des étoiles, du soleil et des planètes, Beta suit le voyage de l'homme. Alors que le volume précédent résumait quatorze milliards d'années en plus ou moins 2000 vignettes (une image par sept millions d'années), la richesse de cette nouvelle période oblige l'auteur à ralentir le rythme à plus ou moins une image tous les deux mille ans et même à scinder cette seconde période en deux tomes. Cette première partie, qui raconte les premiers pas de l'homme, s'arrête donc à la naissance du Christ. La suite, prévue pour 2020 au plus tard, se concentrera sur l'histoire des deux derniers millénaires.
Au fil des pages de ce tome qui voit l'homme descendre de son arbre pour partir à la conquête de nouveaux territoires, le lecteur assiste à l'avènement de l'homme et à la création de différentes civilisations. de la maîtrise du feu à l'invention de la roue, en passant par l'apparition du langage, de l'écriture et de l'art, Jens Harder s'attarde sur les faits les plus marquants de l'évolution humaine. La technique narrative, consistant à proposer un kaléidoscope d'images empruntées aux sources les plus diverses (films, peintures, gravures, bandes dessinées, photographies, culture populaire, etc), voyage beaucoup plus dans le temps que lors du premier volume. Ce jeu des références qui consiste à faire des bonds dans le temps afin de montrer le potentiel de certaines inventions, tout en soulignant les dérives de l'humanité (par exemple de la maîtrise du feu à la bombe atomique), finit cependant par être trop répétitif, devient même un peu lassant à la longue et nuit finalement à la linéarité du récit. Ces ricochets visuels qui consistent à associer des images plus contemporaines aux événements décrits sont certes d'une richesse incroyable, mais deviennent pénible à la longue et font perdre le fil rouge du récit.
Cette juxtaposition d'images est à nouveau accompagnée d'une voix-off particulièrement discrète et d'une mise en couleur bichromique différente par chapitre, qui contribue à séparer les différentes périodes clés de l'histoire de l'humanité. Je suis cependant plus dubitatif vis-à-vis de l'utilisation des teintes métalliques et je regrette que la fin des phrases (qui se terminent dans la reliure) ne soit pas toujours lisible en début d'ouvrage.
Lisez "Alpha… directions" !
Retrouvez cet album dans mon Top de l'année !
Lien : http://brusselsboy.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (3)
Auracan   08 septembre 2014
Comme dans Alpha, Jens Harder réussie à nous interroger profondément sur le sens de cette évolution. Encore une fois, quel travail ! Et quelle histoire !
Lire la critique sur le site : Auracan
BoDoi   04 juin 2014
Aux côtés de Beta, ce nouveau volume imposant prouve qu’on peut faire une bande dessinée qui soit documentaire et poétique à la fois. Mais peut-être faut-il être un peu fou, à l’image de cet auteur qui s’est lancé dans un projet qui durera au final plus de 20 ans… Chapeau !
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   04 mars 2014
Longue attente pour retrouver un nouveau pavé signé Jens Harder relatant 30 000 ans de préhistoire et d’événements pré-antiques. Bien qu’il s’en défende, l’auteur offre bel et bien un manuel d’histoire universelle, avec des choix assumés, une iconographie jubilatoire, et une bonne dose d’humour intercalée entre de très sérieuses chronologies.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Citations et extraits (11) Voir plus Ajouter une citation
NievaNieva   15 juin 2015
Et pour preuve définitive qu'il a quitté le règne animal, l'homme domestique une force de la nature : le feu. Il apprend à utiliser les flammes : d'abord après la foudre ou un incendie de forêt, puis en l'allumant lui-même.
Commenter  J’apprécie          30
NievaNieva   21 juin 2015
Lors de la rencontre «Quatorze milliards d'années contre trois secondes», qui a eu lieu dans le cadre des GraphicNovelTage à Hambourg en 2011, mon très estimé collègue Marc-Antoine Mathieu a décrit ma méthode riche en renvois et bonds dans le temps comme une sorte de narration verticale — comme si des ascenseurs emmenaient constamment le lecteur vers des niveaux différents de l'Histoire.
Commenter  J’apprécie          10
NievaNieva   21 juin 2015
Ce sont toujours de minuscules pas en terrain inconnu qui ont mené l'Homme sur de nouveaux rivages, même si, avec le développement de la civilisation, tout va mille fois plus vite (et, depuis l'invention de l'ordinateur, un million de fois plus vite).
Commenter  J’apprécie          20
colimassoncolimasson   29 mai 2015
8000 ans avant notre ère, la phase que l’on désigne sous le nom de « révolution néolithique » marque pour l’homme le passage d’une existence nomade de chasseur-cueilleur à une vie sédentaire dans des villages et des villes, qui se caractérise par le passage à une économie de production ainsi que par la pratique de l’agriculture et le stockage des réserves.
Commenter  J’apprécie          10
NievaNieva   15 juin 2015
Trois millions d'années plus tard, un être d'un genre nouveau est disposé à conquérir un continent entier : l'australopithèque, le «singe du sud», part du grand rift est-africain pour peupler les savanes et les steppes.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Jens Harder (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jens Harder
Une très belle présentation du fabuleux "Alpha... Directions" de Jens Harder. Véritable saga de lEvolution, cette BD scientifique raconte 14 milliards dannées, du Big Bang aux premiers hommes. Fusion réussie et jubilatoire entre art et science, humour et poésie. Réalisation : Arno Caravel Production : Cité des sciences et de l'industrie 2009
autres livres classés : évolutionVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
4355 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre