AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2803625784
Éditeur : Le Lombard (30/11/2009)

Note moyenne : 3.68/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Il était une fois un jeune prince vivant dans un royaume lointain et merveilleux. Chaque fois que son regard croisait celui d'un animal, il en prenait les traits, tout en conservant son corps d'humain. Effrayés parce phénomène., le roi et la reine décidèrent de le cacher et de l'enfermer dans une chambre du palais. Un beau jour, alors que son visage est celui d'un chat, le prince décide, de s'enfuir...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
DoVerdorie
  09 février 2014
Il était une fois... un petit royaume heureux, gouverné par un roi juste et d'humeur toujours égale. La reine venait d'accoucher d'un prince héritier et le pays fêtait ce fait en tout faste...
Hélas...le petit prince était victime d'un sort inconcevable : il prenait le visage de chaque animal qui le regardait, tout en gardant son corps humain. le conseiller manipulateur du roi recommandait à ce dernier d'enfermer l'enfant grandissant dans un cachot afin que nul ne puisse contempler cette erreur de la nature.
Le roi devenait triste et coléreux...la reine se mourait de chagrin...et l'enfant s'échappait...
Recueilli par un sage ermite, puis par une troupe de comédiens ambulants, le prince apprendra à accepter sa différence...
Dans ce conte, à l'ambiance 17e siècle, magnifiquement illustré par les aquarelles de René Hausman, tout est dit avec justesse : la révolte contre le destin, les renonciations que la différence impose, l'acceptation de soi...
Cette BD pour un très large public (les plus jeunes passeront peut-être rapidement sur les quelques citations d'Eschyle) m'a surtout enchantée par ses illustrations (peintures ?) dans une palette de couleurs près du réalisme. le dessinateur-peintre est (e.a.) connu pour son talent à refléter le monde animalier... il sait tout aussi bien exprimer l'âme humaine !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          681
TheWind
  27 octobre 2016
Il était une fois...
Cette chronique ne pourrait commencer autrement car « Le chat qui courait sur les toits » est une bien belle fable qui revêt tous les effets d'un conte.
Il était une fois, dans un royaume merveilleux, un roi et une reine qui vivaient heureux. de cette union, naquit un petit prince, un beau bébé bien dodu.
Alors qu'il tirait goulûment sur le tétin généreux de sa nourrice endormie, une pie vint se poser sur le rebord de la fenêtre et le nourrisson croisa son regard.
A cet instant, la nourrice éveillée par le pincement de l'enfant, poussa un cri de frayeur et succomba de terreur.
Le roi, la reine, le frère du roi, alertés par le cri, accoururent. Qu'elle ne fut leur stupeur en découvrant le petit prince avec une tête de pie ! Tour à tour, son visage prit les traits d'un papillon qui voletait dans la pièce puis ceux d'un beau chat roux que la curiosité attirait en ces lieux...
Il n'y avait plus aucun doute. Il y avait là sortilège, diablerie, malédiction !
Le roi et la reine décidèrent alors de cacher et d'enfermer le petit prince devenu si disgracieux...
Nous en sommes à la page 11. Il en reste encore 49. Bien entendu, je vais vous laisser sur votre faim.
Sachez seulement que comme dans tout conte, rien n'est laissé au hasard et qu'il convient d'en tirer une belle leçon de philosophie sur le thème de la différence.
Mais ce n'est pas tout. Les aquarelles de René Hausman tiennent elles aussi du merveilleux et les quelques cases en pleine page ou en demi-page qui jalonnent cette bande dessinée sont vraiment admirables. Hausman sert remarquablement cette histoire par ses talents d'illustrateur. Les décors médiévaux sont enchanteurs, les représentations des animaux sont soignées à l'extrême, les couleurs patinées donnent un charme à l'ensemble.
Ajoutez à cela quelques références classiques insérées ça et là : le Capitaine Fracasse, Cyrano de Bergerac, Eschyle, le Chat Botté...
Tout cela est bien tentant, n'est ce pas ?
Alors, prenez ce fauteuil là au coin du feu et laissez-vous porter par la magie des mots et celles des images.
- Ohh il est beau le château avec la lune qui l'éclaire. Et la chouette, elle me fait peur avec ses yeux tout ronds !
- C'est un hibou. C'est comme ça qu'on le différencie de la chouette, avec les aigrettes qu'il a sur la tête. Tu vois, là ? On tourne la page maintenant ?
- Oohh regarde il y a un homme qui court sur les toits. Il a une tête de chouette !
- Hibou, il a une tête de hibou. Écoute un peu l'histoire maintenant :
«  Quinze printemps plus tôt, lumières et couleurs déferlaient en un torrent de liesse...Tout le royaume était en fête car venait d'arriver celui que l'on n'attendait plus...le prince héritier ! ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
manU17
  24 mars 2017
« Lorsque revient la nuit, l'homme a rendez-vous avec ses doutes, ses peurs issues de légendes séculaires, de superstitions ancestrales… Étrange paradoxe, le jeune prince se sentait en harmonie avec l'obscurité, comme un long vêtement qui le protégeait… Alors, il s'enveloppa de ce manteau de nuit et s'enfonça dans la forêt avec pour seule compagnie cette solitude qu'il connaissait si bien… » 
Je suis venu à cette bande dessinée en allant voir la belle exposition consacrée au Château des étoiles d'Alex Alice au Pôle image Magelis à Angoulême. Quel est le rapport vous allez me dire ? J'y viens ! C'est d'abord parce qu'elle figurait parmi les multiples sources d'inspiration d'Alex Alice. C'est ensuite qu'elle est publiée dans l'excellente collection Signé des éditions Le Lombard et c'est enfin parce qu'elle est illustrée par Hausman dont j'avais beaucoup aimé Capitaine Trèfle également publié dans la même collection.
Il était une fois dans un « royaume lointain et merveilleux », un jeune prince victime d'une terrible malédiction. Dès son plus jeune âge, dès que son regard croise celui d'un animal, son visage en prend  l'apparence, pie, papillon, hibou, renard ou chat.
A l'heure des peurs ancestrales et des croyances les plus fumeuses, impossible de révéler au peuple le(s) vrai(s) visage(s) de l'unique héritier du royaume. On choisit donc de l'isoler, de chercher un remède à ce sortilège tout en se réfugiant, pourquoi pas, dans la prière. Avec les années, n'y tenant plus, le jeune prince choisit de s'enfuir. Fuir pour se trouver peut-être…
Dans un marais humide et boueux, à l'ombre d'arbres aux branches aussi tentaculaires qu'inquiétantes, celui qui n'est plus qu'un fuyard aux apparences aléatoires va rencontrer un vieil ermite qui pourrait bien être un premier pas vers une nouvelle vie…
Si je m'attendais ou espérais une fin différente, je me suis laissé envouter par cette histoire, entre charme et diablerie, transcendée par le dessin d'Hausman qui ajoute encore à son ambiance nimbée de merveilleux.
Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          310
Saiwhisper
  12 février 2016
Alors que tout allait bien dans un royaume dirigé par un roi juste et aimé, la naissance du Prince héritier vint tout chambouler. En effet, alors qu'elle lui donnait le sein, la nourrice constata que le bambin était atteint par un bien curieux sortilège : lorsqu'il croisait le regard d'un animal, son visage se transformait instantanément en celui-ci. le conseiller et frère du roi proposa aussitôt de cacher cette erreur de la nature. le peuple n'accepterait jamais cette abomination sur le trône ! Il proposa donc d'enfermer le Prince dans une cellule où seule la mère pourrait y entrer. Plusieurs stratagèmes furent inventés pour que le Prince vivre reclus sans jamais rencontrer personne : une grille/isoloir pour se confesser ou écouter ses leçons, un guichet pour déposer de la nourriture, ... Alors que l'enfant grandissait en ignorant ses différences (il n'y a pas de miroir), le roi changeait et devenait violent, maussade et colérique. Quant à la reine, elle se laissait peu à peu s'éteindre...
Un jour, l'enfant vit son reflet dans un plateau à repas. Son sang de fit qu'un tour : pendant toutes ces années on lui avait menti ! Il était différent des Hommes et donc de Dieu. Il prit alors la fuite, puis trouva refuge dans un coin de la forêt où il rencontra un ermite, un ancien médecin à la Cour. le vieillard, devenu son mentor, tenta de lui apprendre à contrôler ses métamorphoses et, par la même occasion, essaya de lui faire accepter sa vraie nature. Jusqu'au jour où une troupe de comédiens ambulants croisa leur route. Parmi les hommes du spectacle se tenait Aygline, une superbe jeune femme...
"Le chat qui courait sur les toits" est un conte en BD. Tout y est : un jeune prince, un traitre, un personnage qui aide le héros, une fin plus ou moins heureuse avec une petite morale. En empruntant cette bande dessinée dans le cadre du Club des lecteurs de ma médiathèque, je ne m'attendais pas à cela. Ce fut une très belle surprise. L'histoire est vraiment originale et aborde des thèmes qui parlent à toutes les tranches d'âge : la différence, l'acceptation de soi, le regard des autres, l'Humanité, le Pouvoir, etc. Par ailleurs, le personnage du Prince est touchant, si bien que l'on éprouve de l'empathie pour lui. Il a dû se battre pour finalement s'accepter tel qu'il est et pour choisir ce qui est le mieux pour lui. de plus, il est capable d'avoir grand coeur (trop ?) : malgré ses sentiments, il cède la douce dame de ses pensées à Léandre...
Les dessins sont fantastiques et d'un réalisme impressionnant. L'auteur a su rendre ses illustrations "vivantes" grâce aux regards de ses personnages ou des animaux. J'ai beaucoup apprécié son coup de crayon ou pinceau (on dirait de l'aquarelle ou de la peinture, c'est superbe), car il a su donner une très belle atmosphère à l'ouvrage. Chaque planche est un régal visuel !
Pour conclure, je recommande donc vivement cette fable en BD qui m'a fait passer un très bon moment de lecture. E. C.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
badpx
  26 mars 2018
Cette BD est un petit bonbon savoureux au goût de l'enfance. Classée en BD adulte dans ma médiathèque, je suis un peu étonnée qu'elle ne soit pas en jeunesse.
C'est un joli conte, avec les gentils vraiment gentils et les méchants très méchants, et entre les deux des victimes.
Ça commence bien, ça tourne au dramatique et tout fini bien, évidemment.
Et tout ça présenté avec un dessin magnifique, tout à fait dans la veine des livres illustrés que j'ai pu lire étant enfant.
Commenter  J’apprécie          100
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
DoVerdorieDoVerdorie   09 février 2014
Car vois-tu, l'homme est ainsi. Il a peur de l'étrange, de l'inconnu. Alors il se fabrique des croyances faites elles-mêmes d'irrationnel et s'oblige à croire à ses propres fantaisies pour se rassurer ! Que tout cela est tellement contradictoire ! Tellement humain !
Commenter  J’apprécie          300
DoVerdorieDoVerdorie   09 février 2014
[...] la vie, elle t'appellera tôt ou tard...
Elle te ramènera vers le monde des hommes où tu t'apercevras très vite que, comme toi, tout un chacun porte un masque. Tu y verras des loups nombreux. Et des moutons encore plus nombreux.
Commenter  J’apprécie          320
Videos de René Hausman (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de René Hausman
Extrait du documentaire "La Malle aux trésors" de René Follet: René Follet est un dessinateur d'exception qui fait le lien entre la Bande dessinée d'expérimentation graphique et la Bande dessinée Traditionnelle, entre la BD et L Illustration ; René Follet : Plus de 60 ans de Création face à sa fidèle planche à dessin ! Lors de son son apprentissage, il reçoit les conseils avisés d'Hergé, de Jijé , de Franquin: Excusez du peu ! Et pourtant le grand Public le connait peu : Il fallait absolument lui rendre Hommage ! On sait peu que René Follet fut un pilier de Spirou et du journal Tintin dès les Origines . Il a illustré Jean Ray avec Brio , repris la série Valhardi, collaboré avec Tillieux; Il a travaillé dans l'ombre pour William Vance et Mitacq....et réalisé de fabuleuses illustrations pour des ouvrages grand format sur les Grecs ou la Chevalerie... Des collègues dessinateurs, au premier rangs desquels Emmanuel Lepage, René Hausman, Frank Pé , Jean-François Charles, évoquent son style nerveux et aérien, son impressionnant sens du mouvement ! Un hommage appuyé lui est également rendu par les critiques et Bio-bibliographes Patrick Gaumer, Gilles Ratier ,Josef Peeters ainsi que par Rodolphe qui fut un de ses scénaristes pour une vie de Stevenson. René Follet n'a pas rangé ses pinceaux : à plus de 80 ans, ses lavis ou ses BD en couleur directe émerveillent plus que jamais ; Tout récemment, il est retourné vers son goût premier pour l'illustration: les petites cases de la BD n'ont pas réussi à enfermer sa volonté de liberté graphique... Un film Grif'GRAPHE de Patrick Dillies et Denis Pattyn/musique Juliette Dillies , à l'occasion des expositions organisées par Christian Antoine ( "Sur la pointe du Pinceau") Louis et Fabien Malré ( "Les amis de René Follet") à BD BOUM -Blois Novembre 2015 et au centre culturel de Rouge-Cloître près de Bruxelles ( 1er trimestre 2016). Ce documentaire a fait l'objet d'un DVD bourré de Bonus, avec notamment la complicité de Frank Pé.
+ Lire la suite
autres livres classés : SortilègesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3521 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre