AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782820509659
143 pages
Éditeur : Bragelonne Classic (29/04/2013)

Note moyenne : 3.58/5 (sur 13 notes)
Résumé :
La Terre a sauté et Cal échoue, des millénaires plus tard, sur une planète habitable, Vaha. Une tribu d'hommes bronzés, aux cheveux d'un blond presque blanc, l'accueille. Cal décide de faire de leur civilisation ce que les Terriens n'ont pas su faire de la leur. Il leur fait découvrir la roue, les bateaux et les chars à voiles, leur invente une écriture phonétique, les organise et leur apprend à se défendre. Mais il va découvrir une puissance prodigieuse : une base ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Vexiana
  09 mai 2016
C'est assez amusant de relire de la SF des années 70-80... Ca parait gentillet, désuet et très très loin de nos canons habituels. A une époque ou les anti-héros et les parts obscures sont de mise, on se rend compte que les auteurs des années 1980 n'avaient pas la même vision de leur personnage principal. Cal, notre héros, est débrouillard, intelligent, doué...bref, sans défaut, bien au contraire. Envoyé au hasard dans l'espace juste avant que la planète Terre ne soit détruite, il se réveille longtemps, très longtemps après sur une planète inconnue peuplé de créatures diverses et d'humanoïdes. Nous découvrons, dans ce premier tome d'une saga qui en compte 7, son installation sur cette planète qui ressemble à un jardin d'Eden et son intégration parmi les populations indigènes.
C'est rafraîchissant mais c'est bourré de clichés. Certes, j'ai lu ce court roman avec les yeux d'aujourd'hui mais c'est difficile de ne pas être assez vite lassé par le caractère sans peur/sans reproche/sans défauts du héros. Il faut aussi souligner que certains aspects techniques ont assez mal vieilli, mais c'est amusant plus que dérangeant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
levri
  01 janvier 2020
Cal se réveille dans un vaisseau spatial, alors qu'il pensait se réveiller d'une opération, en fait le message enregistré par son meilleur ami lui apprend que la terre a été détruite et que des milliers d'années se sont écoulées. le vaisseau est en orbite à proximité d'un planète bleue, il n'a d'autre choix que d'atterrir et d'essayer de se débrouiller pour survivre …

Un roman paru au Fleuve Noir en 1975 que Bragelonne a réédité comme "Classique", on se demande bien pourquoi, effectivement quelques rares perles sont parues au Fleuve Noir mais ici ce n'est qu'une production typique de cette maison d'édition, un langage simple dans un format court, 143 pages ici. Il ne faut pas chercher de la logique, de la finesse ou de la complexité, c'est du basique.
Transposé en SF le mythe du bon explorateur ou missionnaire issu d'une culture "évoluée" qui va amener la "civilisation" aux sauvages … Rien d'original ni dans le scénario ni dans son développement.

L'écriture est assez sèche et basique, le développement ne surprendra personne, un livre qu'il est facile d'éviter.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Bricolomecae
  04 décembre 2012
premier de la série cal de ter
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
levrilevri   06 février 2020
Il doit y avoir quelques homosexuels de temps à autre ; c’est un mot qui n’existe pas dans leur langue, car ils sont très simples. Ce qui s’en approche est « amitié », et il n’y a pas d’« amitiés particulières ». Seulement des amitiés. Mais comme des tas d’hommes et de femmes vivent ensemble avec naturel, si des couples homosexuels existent, personne n’a de raison de les remarquer. La mise à l’index que l’on connaissait sur Terre ne peut donc pas exister ici. Chacun mène sa vie comme il l’entend.
J’avoue avoir été choqué au début par ces mœurs, mais à voir vivre les Vahussis, je me suis aperçu qu’ils avaient simplement effacé les contraintes et l’hypocrisie. On s’aime ? On vit ensemble. On aime quelqu’un d’autre ? On vit avec lui. On ne s’entend plus avec l’autre ? On vit seul. On aime bien faire l’amour avec l’autre, mais la vie commune est impossible ? On s’installe ailleurs pour ne se retrouver que dans les moments amoureux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2020
Maintenant, la curiosité du trajet aller et aussi l’inconscience, il s’en rend compte, ont fait place à une attention soutenue. Il s’aperçoit qu’il vient déjà de changer ! La rencontre avec l’animal l’a fait évoluer en quelques minutes. Ce n’est plus le même homme. Finalement, jusqu’à cette rencontre, il était toujours Cal le Logicien. Maintenant, il est Cal l’Homme-qui-veut-survivre, et c’est un autre personnage. Il regarde toujours autour de lui, mais pas en aimable promeneur traversant avec curiosité un jardin zoologique. Non, plus du tout. C’est maintenant un homme sur ses gardes, observant le sol et les traces qu’il peut y déceler, les mouvements éventuels autour de lui, prêt à se cacher.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2020
Faut-il suivre cet homme ? Il ne vit sûrement pas seul, donc il y a quelque part un village, ou un équivalent. Cette pensée le frappe. Il s’est mis à penser « terrien ». Ce sol est celui d’une autre planète, il ne doit pas la contaminer avec sa forme de pensée, il ne doit pas agir inconsidérément afin de ne pas les influencer. En tout cas, pas de mauvaise manière. Puis il songe que l’autre est le seul à avoir parlé. Avec son pagne fait en peau, il va peut-être le prendre pour un arriéré ? Alors il se retourne.
— Dis donc, mon vieux, tu ne comprends pas, bien sûr, mais tu n’as pas l’air bête. On va bien trouver un moyen de communiquer ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2020
Penser que la Terre a ressemblé à ça, qu’elle a été aussi belle, qu’il y a fait aussi beau et que tout a changé par pure bêtise ! À chaque fois que l’humanité est arrivée à un croisement, elle a pris le chemin le plus facile et le plus mauvais pour la suite. Au fond, la vie n’est pas dangereuse, rien n’est vraiment dangereux, sauf les initiatives des hommes. Même sur une planète comme celle-ci, on peut vivre tranquille et à l’abri. Mais qu’en aurions-nous fait si nous l’avions découverte ? Polluée d’abord, puis sûrement détruite ! Jamais je ne pourrai leur pardonner…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
levrilevri   06 février 2020
Les Vahussis n’ont aucune religion, au sens habituel du terme, car en fait ils appliquent naturellement quelques lois simples sur le Bien et le Mal. Finalement, les religions terrestres n’avaient d’autre but que d’inciter à faire le Bien sous la menace de la punition.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : science-fictionVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
3434 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre