AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Sophie Aslanides (Traducteur)
EAN : 9782351782569
384 pages
Gallmeister (05/05/2022)
3.86/5   74 notes
Résumé :
Dans une petite ville d’Arkansas, Lily Stevens, la fille du pasteur, a 18 ans et s’apprête à épouser Peter, le père de son enfant à naître. Sauf que le fiancé disparaît juste avant le mariage, mettant la pieuse famille dans une situation bien délicate. Si toute la communauté pense que Peter a simplement fui ses responsabilités, Lily, elle, refuse d’y croire : Peter ne peut l’avoir abandonnée, il lui est forcément arrivé quelque chose. Envers et contre tous, la jeune... >Voir plus
Que lire après Rattrape-le !Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
3,86

sur 74 notes
5
5 avis
4
16 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis
J'avais découvert Jake Hinkson avec son précédent roman "Au nom du bien". Et la belle critique de Christophe_bj sur ce nouveau livre de l'auteur m'a donné envie de le découvrir.

Jake Hinkson vient d'une famille religieuse : un père diacre, une mère secrétaire pour une église, un frère pasteur. C'est un milieu qu'il connait de l'intérieur et dont il dépeint l'hypocrisie dans ses romans.

Lily est fille de pasteur et enceinte, dualité pas très appréciée par la communauté religieuse dont son père est le pasteur, communauté assez extrémiste. Son futur mari, Peter,vient de s'évanouir dans la nature. Pour échapper aux mariage, raconte les mauvaises langues. Lily qui n'y croit pas, se lance à la recherche de Peter, avec l'aide d'Allan, géant homosexuel, ancien collègue de Peter.

J'ai mis un peu de temps à renter dans ce roman,un peu exaspérée par le personnage de Lily, qui malgré cette grossesse non prévue, se montre au début très respectueuse des préceptes de son église, malgré les critiques dont elle est l'objet. Et puis, son enquête lui révèle bien des faits qu'elle n'aurait pu imaginer. Loin de se laisser abattre , elle va persévérer, faire front, et s'autoriser enfin à être elle-même, ne plus museler ses émotions au nom de principes figés.

Alors bien sûr l'enquête est intéressante, la tension présente, les rebondissements nombreux, mais plus que cet aspect roman policier, j'ai aimé dans ce livre les personnages. Lily d'abord, et puis Allan, qui va l'accompagner et lui aussi remettre en cause son attitude passée. Il est stigmatisé par cette communauté en raison de son orientation sexuelle, il ne croit pas, mais sera celui qui s'efforcera le plus d'aider Lily et d'agir en fonction de ce qu'il pense être le bien. Il y a aussi les parents de Lily, qui même profondément religieux, sont toujours là pour leur fille, l'entourent de leur amour et ne laissent pas les critiques des autres membres de la congrégation, assez détestables pour la plupart, confits dans leur religion, entièrement dans le paraitre et dépourvus de la moindre charité, semer la zizanie dans leur famille.

Ce roman, via cette enquête menée par Lily et Allan est une charge contre les dérives de la religion, quand elle devient extrémiste, et l'hypocrisie de ces personnes pour qui le paraitre est essentiel, plus que leurs actes. Elle est d'autant plus crédible que l'auteur sait rester nuancé. Il y a des méchants et des gentils dans les deux camps, les religieux et les non religieux.
Commenter  J’apprécie          5814
Dans cette petite ville de l'Arkansas, la famille Stevens est fort appréciée et respectée. En effet, le père, David, est pasteur à l'église pentecôtiste unitaire. Lorsque Lily, à peine 18 ans et lycéenne, tombe enceinte de son petit ami, Peter, il ne fait aucun doute, pour la communauté, que le jeune couple doit se marier. Mais deux jours avant la célébration, le jeune homme disparaît mystérieusement. Si tous pensent qu'il a fui ses responsabilités, même le chef de la police qui n'envisage aucune recherche, la jeune femme, elle, n'y croit pas un seul instant. Elle est persuadée qu'il lui est arrivé quelque chose, d'autant que son jeune frère, Adam, lui apprend qu'un certain Chance cherche à le joindre. Bien décidée à le retrouver, elle se tourne vers Allan Woodson, le collègue de Peter qui travaille aussi de nuit au Corinthian Inn Hôtel...

Fils d'un prêcheur baptiste, Jake Hinkson connaît, l'on n'en doutera pas, les aspects et les fondements de cette Amérique puritaine. Et la critique de l'église est bien dépeinte, notamment la façon dont les membres doivent se comporter, interagir et se jugent. L'on ressent le poids porté par les nouvelles générations. Avec cette toile de fond comme décor, l'on s'attendait à des révélations et des rebondissements mais il n'en fut rien. Cette histoire de disparition, où surgissent proxénètes et escrocs à la petite semaine, est décevante. La faute peut-être à ces personnages pas assez approfondis, à ces retournements peu crédibles, à ce rythme trop lent et plat, à cette écriture manquant de personnalité...
Une lecture en demi-teinte...
Commenter  J’apprécie          590
Dans l'Arkansas, la famille Stevens appartient à la communauté religieuse pentecôtiste intégriste d'une petite ville. le père en est le pasteur. Mais sa fille de 18 ans, Lily, encore lycéenne, est enceinte de son petit ami Peter. C'est une tache pour la famille, mais Peter semble décidé à épouser Lily, ce qui pourrait limiter les dégâts. Cependant, de manière inexplicable et soudaine, Peter disparaît. Tout le monde pense qu'il a voulu fuir à la fois Lily et ses responsabilités, mais Lily se refuse à croire à cette version des faits. Envers et contre tout et tous, elle va mener l'enquête, ce qui va l'amener à bien des découvertes totalement inattendues. ● J'ai lu tous les livres de Jake Hinkson (sauf The Big Ugly, introuvable en français comme en anglais) et à chaque fois pour moi la magie opère. C'est un maître en matière de composition d'intrigue, il excelle dans le roman noir. le rythme de son récit n'est ni trop lent, ni trop rapide : il est efficace et au service de l'intensité de l'histoire racontée. Les rebondissements, tous vraisemblables, abondent et on ne lâche pas le livre avant de l'avoir terminé. La fin est magistrale. Les personnages sont travaillés, ont de la profondeur. On s'attache à Lily et à son oncle Allan, mais aussi à son père et à sa mère, désorientés, perdus, ne sachant que faire. Allan est un personnage magnifique : celui qui ne croit pas, qui est considéré comme un pestiféré par la communauté est aussi celui qui agit le plus en faveur du Bien, par simple souci moral. ● Ayant baigné toute son enfance, son adolescence et sa jeunesse dans une communauté évangélique (son père était diacre, sa mère secrétaire dans une église, ses oncle et tante dirigeants d'une église dans la si particulière région des Ozarks), sa critique de cette Eglise est particulièrement bien menée. La façon qu'il a de dénoncer l'hypocrisie de ce milieu est jubilatoire et implacable (— Ça alors. Je ne savais pas que ce petit connard était doué à ce point. Pour moi, c'était un bon petit rat d'église. — Souvent, ce sont les pires.) Mais dans ce roman, la religion peut aussi être vécue avec sincérité : c'est le cas de Lily par exemple, mais aussi de son père. le livre évite le manichéisme. ● La critique sociale s'associe à la perfection aux éléments du roman noir et du polar pour produire des récits brillants dont on se délecte. Je conseille sans réserve celui-ci ! ● (Mesdames et Messieurs de Gallmeister, quand traduirez-vous et publierez-vous The Big Ugly paru en anglais en 2014 ?)
Commenter  J’apprécie          528
Quand tu es né d'un père diacre et d'une mère secrétaire dans une église, que ton frère est pasteur, que tu as passé le temps libre de ta jeunesse à la messe ou en camps religieux avant, un peu plus tard, de t'éloigner de la religion, comment s'étonner de la retrouver au centre de ton oeuvre une fois devenu écrivain ?

C'est le parcours atypique de Jake Hinkson, qui a fait de la question de la foi et de la façon dont la pratiquent certains américains, le fond de sauce de ses livres. Et encore cette année avec Rattrape-le ! traduit par Sophie Aslanides

Un livre qui aurait pu s'appeler Recherche Peter désespérément, puisque l'impétrant n'a rien trouvé de mieux que de disparaître juste avant d'épouser la jeune Lily qui attend son enfant. Fille de pasteur, cette union ne fait pas l'unanimité dans sa famille, et encore moins dans la communauté pentecôtiste apostolique de cette petite ville de l'Arkansas.

Alors que chacun pense que Peter n'a fait que lâchement fuir ses responsabilités, jetant la honte sur la famille de Lily, celle-ci est persuadée du contraire et qu'il est arrivé malheur à son promis. Avec l'aide plus ou moins volontaire d'Allan, collègue de Peter qui en sait plus qu'il ne le dit, elle décide de mener l'enquête.

Entre prostitution sordide et petits trafics de drogues locaux, l'intrigue de Rattrape-le ! se laisse lire, sans déplaisir aucun mais, avouons-le, avec un peu moins d'enthousiasme que pour les précédents.

Toujours la même délectation en revanche pour cette observation acérée de ce microcosme de tartuffes ricains et cette dénonciation de leurs travers qui les poussent généralement à voir davantage les pailles que les poutres dans les lits de leurs voisins.

Et rien que pour ça, j'en redemande du Hinkson !
Commenter  J’apprécie          433
Avec un tel titre on pourrait s'attendre à quelque chose de "léger " . C'est loin d'être le cas ...

Une très jeune femme, Lily Stevens, 17 ans , fait partie de la communauté des Pentecôtistes.
Enceinte, elle doit épouser Peter , le père du bébé, car sa situation est très mal vue par les membres de cette communauté , d'autant plus qu'elle est la fille du pasteur.

Or, Peter disparait deux jours avant le mariage . Lily ne peut admettre que le jeune homme l'ait abandonnée et sortant du carcan religieux qui isole de la réalité les adeptes de cette branche évangélique aux principes très stricts , elle va affronter le monde , aidée par le collègue de Peter , un géant homosexuel , Allan .
Sans connaitre les vices et les dangers qui l'entourent, elle se lance tête baissée dans une quête qui l'entraine dans les milieux sordides de la prostitution, de l'esclavage sexuel et de ses trafics mêlés à ceux de la drogue.
Quel rôle Peter a t'il pu avoir avec cette engeance , c'est tout l'enjeu de l'intrigue qui rebondit jusqu'à la fin.

L'auteur, lui-même fils de pasteur connait bien entendu parfaitement ce microcosme religieux , ayant lui-même grandi dans ce milieu. Il décrit bien toute l'ambiguïté et une certaine hypocrisie qui n'est pas l'apanage de ce mouvement .

Même si l'empathie vis à vis de Lily met un certain temps à se créer , les descriptions de la vie chez les Pentecôtistes ne m'ont pas paru lourdes dans ce roman, elles permettent d'imaginer un peu ce qui fait le fondement de leur foi . Il n'y a pas de complaisance de l'auteur qui sait montrer qu'ils ne sont ni meilleurs ni pires que les autres ...
Et finalement, un roman dont le rythme se maintient et une intrigue qui tient bien la route .
Commenter  J’apprécie          317

Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
Nous avons tous des préjugés. Et nous sommes tous égoïstes. La clé est d'essayer d'agir mieux, pas d'agir comme si on était né parfait. On ne peut pas se détourner de son péché si on refuse d'admettre qu'on est un pécheur, au départ.
Commenter  J’apprécie          140
Pour certains, l'amour c'est rien que la peur de perdre l'autre, vous voyez. C'est pas une excuse, mais ça permet de comprendre pourquoi des gens pètent les plombs.
Commenter  J’apprécie          130
La santé, c’est juste la façon la plus lente de mourir.
Commenter  J’apprécie          240
Elle n’est pas romantique de nature. Elle n’est pas sensible aux contes de fées ni au genre d’absurdités qu’on trouve dans les chansons d’amour profanes. Mais ce en quoi elle croit, et en quoi elle a confiance par-dessus tout, c’est au baptême dans le Saint-Esprit. Et quand les yeux de Peter s’ouvrirent ce soir-là, mouillés et presque déments d’épuisement émotionnel, elle le vit dépourvu de son ego et de ses défenses, exposé dans toute son incomplétude humaine, tout son émerveillement, et elle apprécia l’homme qui avait été révélé.
Commenter  J’apprécie          10
Discuter avec elle, c’est comme discuter avec la météo. C’est inutile.
Commenter  J’apprécie          130

Videos de Jake Hinkson (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jake Hinkson
Jake Hinkson vous parle de L'Enfer de Chruch Street, lauréat du Prix TOTEM des jeunes libraires 2022. Merci à tous d'avoir été aussi nombreux à participer à ce prix !
autres livres classés : roman noirVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (193) Voir plus



Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1797 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..