AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253069388
Éditeur : Le Livre de Poche (03/05/2017)

Note moyenne : 3.16/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Au fil de dix nouvelles au charme indéniable, Victoria Hislop nous emmène à travers les rues d'Athènes et les parcs ombragés des villages grecs. En évoquant leur atmosphère si particulière, elle donne vie à un grand nombre de personnages inoubliables : un prêtre solitaire, deux frères qui n'arrêtent pas de se quereller, un étranger indésirable ou encore un jeune marié à la mémoire défaillante.
Ces nouvelles douces-amères ont pour thème l'amour, la loyauté, la... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (27) Voir plus Ajouter une critique
KATE92
  22 novembre 2016
UN BEAU VOYAGE
J'ai beaucoup aimé de ce petit livre de nouvelles, de souvenirs sur la Grèce, la Crète et Victoria HISLOP, avec sa plume habituelle, en a fait un petit bijou.
A lire pour rêver et/ou penser aux anciennes et/ou à venir vacances.
Commenter  J’apprécie          420
Geodaney_alias_Louis_Lucas
  01 avril 2017
En une poignée de romans, Victoria Hislop s'est imposée comme une auteur à succès dans le paysage littéraire européen. Il faut avouer que son écriture ne manque pas d'arguments et a su si bien me conquérir avec son premier roman, "L'île des oubliés », que je n'ai pas hésité une seconde à lui accorder ma modeste voix de juré lors de la sélection finale du Prix des Lecteurs du Livre de Poche en 2013.
Je ne suis pas devenu pour autant un inconditionnel de sa plume mais j'ai tout de même fait un petit détour l'an dernier dans "La ville orpheline" afin de retrouver ce qui m'avait séduit trois ans plus tôt. Une lecture plus que sympathique, le plaisir de retrouver cette langue parsemée d'expressions et de mots grecs désormais familiers - kyrios, kyria, agapi mou, kafenion pour n'en citer que quelques uns - mais surtout ce talent de conteuse hors pair. Toutefois, j'avais l'impression durant toute la lecture que l'auteure avait trouvé une formule dont elle utilisait avec parcimonie les ingrédients qui avaient fait le succès de ses précédents romans.
Pour en avoir le coeur net, savoir si cette impression allait se confirmer, j'ai jeté mon dévolu en ce début (?) d'année 2017 sur "Une nuit en Crête", un recueil de nouvelles paru en 2014, soit chronologiquement un an avant "La ville orpheline ». Au programme, un peu moins de deux cents pages réparties en dix nouvelles qui déclinent, chacune à leur manière, des thèmes qui sont chers à l'auteure. le poids des traditions qui pousse les éperdus les plus épris à céder aux sirènes de la raison plutôt qu'aux palpitations ardentes du coeur. La famille, cocon réputé chaleureux qui nourrit pourtant son histoire de secrets enfouis, de contradictions inexplicable ou parfois de haine tenace qui traverse les générations. Toutes ces histoires sont bien entendu contées avec maestria par Victoria Hislop qui sait donner à chaque petit détail la consistance nécessaire pour nous faire entrer rapidement dans ces courtes histoires.
Pourtant, malgré le plaisir de retrouver cette langue singulière, ces lieux ensoleillés qu'elle dépeint si bien, la plupart de ces nouvelles nous laissent sur notre faim. Trop courtes sans doute, trop peu nombreuses - cent pages de plus n'auraient pas été de trop - ces dix historiettes déçoivent quelque peu par leur chute. Alors qu'une nouvelle, à mon sens, marque justement par son dénouement final, forcément incongru, inattendu, laisse entrouvrir le champ des possibles et laisse l'imagination prendre le relais, ici, la moitié d'entre elles - "Le Kafenion", "Embrasement à Athènes", "Le periptero » par exemple - se distingue par une propension à l'optimisme, à la limite du "happy-end". Les personnages principaux, s'ils se sont détournés du "droit chemin", retournent inévitablement du bon côté de la barrière.
Avec "Le coeur d'Angeliki" ou "La dernière danse", l'ensemble se charge d'une mélancolie bienvenue qui équilibre toutefois la balance. Les chutes de "Le boucher de Karispolo", "Une soirée crétoise" ou "Le sapin" sont à, quant à elles, plus amères. Est-ce le climat méditerranéen ou la luminosité incomparable des lieux dans lequel baigne chacune de ses histoires ? Quoiqu'il en soit l'obscurité est vite chassée par la lumière, ce qui rend ces histoires un peu trop digestes, pas assez profondes et dotées d'une complexité un chouïa timorée pour restituer les errances de l'âme humaine.
« Une nuit en Crète » est une lecture plaisante, regorge de personnages attachants mais une question demeure inévitablement en suspens à l'issue de la lecture? Quels souvenirs me restera-t-il de ce recueil dans quelques mois ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          174
stokely
  18 mars 2017
Avec ce temps maussade je me suis retrouvée nez à nez avec ce livre à la bibliothèque et ni une ni deux je l'ai embarqué afin de partir en voyage au soleil.
Ayant déjà lu de l'auteur L'île des oubliés et La ville orpheline je savais à quoi m'en tenir au niveau du style de l'auteur et je dois avouer que j'ai été surprise quand j'ai vu cet opus si fin. J'ai ensuite compris lors de ma lecture qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles mais qui se passe ou en Crète ou en Grèce.
Comme dans chaque opus de nouvelles celles-ci sont inégales et certaines sont plus réussies que d'autres cependant on retrouve bien le style d'écriture de Victoria Hislop.
J'ai plus aimé les premières nouvelles que les dernières mais cela reste une question de goût.
Commenter  J’apprécie          162
sld09
  27 décembre 2017
Une nuit en Crète a été une lecture très agréable, mais il m'a manqué l'ampleur des grandes sagas familiales que nous racontent si bien Victoria Hislop pour être tout à fait conquise par ce recueil...
Parmi la dizaine de nouvelles proposées, je connaissais déjà le coeur d'Angeliki, un texte offert en téléchargement gratuit il y a environ deux ans et que j'avais déjà beaucoup aimé.
L'auteur nous propose une vision pittoresque de la Grèce, avec des personnages hauts en couleur, attachés à leurs traditions et à leur mode de vie. La famille est au centre de la plupart des textes, parfois fardeau, parfois refuge, mais toujours là comme une valeur essentielle d'une société en pleine mutation.
Même si Victoria Hislop évoque des sujets très actuels, comme la crise économique, les manifestations étudiantes à Athènes ou la place prépondérante du tourisme, les nouvelles sonnent bien souvent comme des fables non dénuées d'ironie où la vérité ou la morale finissent par avoir le dernier mot.
Un joli moment d'évasion...
Lien : http://lecturesdestephanie.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          162
mfrance
  04 avril 2017
Une dizaine de nouvelles dans ce maigre recueil, que l'on peut très aisément épuiser en un très court laps de temps. Difficile avec ces historiettes de se faire une idée du talent de leur auteur. On peut même imaginer que Victoria Hislop a vidé ses fonds de tiroir pour en extirper quelques histoires plus ou moins bien ficelées, à la chute plus ou moins crédible, écrites pour se faire la main avant de se lancer dans la composition d'un roman !
On ne s'imagine pas vraiment en Grèce, pas plus qu'en Crète en les lisant. Quelques mots de grec par-ci par-là ne suffisent pas à créer une atmosphère !
Et à faire croire au lecteur qu'il va passer « une nuit en Crète » !
Seules les nouvelles évoquant le passé douloureux du pays (le boucher de Karapoli, le sapin) possèdent une certaine force, suffisamment pour laisser une trace dans la mémoire du lecteur.
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
giatigiati   15 octobre 2017
La peau de sa fille était aussi lisse et dorée que les miches de pain, et même lorsqu'elle plongeait des cerises ou des amandes dans leur glaçage au chocolat, elle réussissait à conserver la blancheur immaculée de sa blouse. Elle n'avait aucun défaut, et sa mère ne s'expliquait pas pourquoi une jeune femme comme elle, plus douce qu'un gâteau, plus parfaite que ses baklavas les plus réussis, semblait avoir été oubliée dans la boutique tel un biscuit de l'an passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
NATBNATB   19 mars 2017
Une manifestation était attendue.
La circulation avait été déviée en amont, pour libérer le centre-ville. Il régnait un calme étrange. Pour une fois, le silence n'était troublé ni par des klaxons impatients, ni par des scooters pétaradants, si bien qu'on aurait presque pu entendre respirer les pavés.
Commenter  J’apprécie          60
luis1952luis1952   28 juillet 2017
Katerina se rendit dans la ville la plus proche pour acheter une petite plaque d'argent représentant une femme et la placer à côté de l'icône de la Vierge. Elle la suspendrait avec un ruban, parmi les autres offrandes déposées par dizaines dans l'église, en guise de remerciements.
Il y avait des images de cœurs et de mains, des jambes, des pieds nus et des orteils, en somme toutes les jolies parties du corps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LePetitCrayonLePetitCrayon   25 septembre 2016
Elle avait été subjuguée par ces symboles de Noël, conçus en Europe du Nord, fabriqués en Chine et, aujourd'hui, exposés dans la vitrine d'une rue étouffante et poussiéreuse de Chypre. Leur présence était si incongrue dans ce cadre... Dans cette ville où le soleil faisait encore miroiter les pavés en novembre et où la neige n'était jamais plus qu'un rêve. - Le sapin
Commenter  J’apprécie          40
sld09sld09   27 décembre 2017
Angeliki savait que son célibat contrariait sa mère au point que cela virait à l'obsession. Pourtant, au contraire de ses anciennes camarades de classe, la jeune femme préférait attendre éternellement plutôt que transiger.
Commenter  J’apprécie          70
Videos de Victoria Hislop (60) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Victoria Hislop
Bande annonce de "TO NISI", série grecque. Adaptation du roman, L’île des oubliés de Victoria Hislop.
autres livres classés : crèteVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

L'île des oubliés

Sous quel régime vit la population de l'île?

Tyrannie
Dictature
Monarchie
Démocratie

20 questions
92 lecteurs ont répondu
Thème : L'île des oubliés de Victoria HislopCréer un quiz sur ce livre
. .