AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Annick Le Goyat (Traducteur)Marc Daniau (Illustrateur)
EAN : 9782013220231
181 pages
Éditeur : Hachette Jeunesse (18/04/2003)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 769 notes)
Résumé :
David Eliot vient d'être renvoyé du collège et cette fois ses parents ont décidé de sévir ! Il se retrouve dans une école bien étrange, sur la sinistre île du crâne, au large de l'Angleterre. Très vite, il soupçonne le pire. Mais il est encore loin de la vérité... LOL
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (151) Voir plus Ajouter une critique
andamine
  05 janvier 2012
David vient d'être renvoyé de son école.Ses parents sont sur les nerfs. Quand tout a coup; ils reçoivent une lettre un peu bizarre...
Dans cette lettre, on leur conseille d'envoyer David dans une école qui lui donnera une bonne éducation. Dans le train qui l'emmène, il rencontre Jill et Jeffrey qui deviendront ses amis.
Toutes les nuits, les enfants disparaissent mystèrieusement....
David et son amie Jill vont mener l'enquète...
Commenter  J’apprécie          1350
fnitter
  30 juillet 2020
Mignon dans son genre.
David ne travaille pas à l'école. Sa famille (des cinglés) recoivent une lettre pour l'inviter à une école bien particulière. Dans le train, il devient ami avec un garçon et une fille. L'école s'avère rapidement tout aussi bizarre que les professeurs qui la composent. La magie et les créatures surnaturelles rodent dans le coin.
Oui, cela saute aux yeux. Nous sommes dans la littérature jeunesse et on dirait que je décris le début de Harry Potter. Mais évacuons de suite : L'Île du crâne a été écrit, du moins publié avant. Il est plus que probable de J.K Rowling ait lu cet ouvrage et se soit servi de l'idée et de quelques détails de départ pour faire son livre. Mais la comparaison s'arrête là. HP est plus développé, plus féerique, plus détaillé et indéniablement moins trash.
L'île du crâne est drôle (ouah, que de ^ dans cette affirmation). Horrifique, genre chair de poule, très accessible, l'histoire est sympathique, mais le tout manque quand même de détails. C'est un peu brut. Les relations entre les enfants sont survolées, les adultes manquent de consistance. Disons que l'idée de base est tellement intéressante, qu'on aurait adoré en faire un bouquin avec deux cents bonnes pages en plus.
Une curiosité à lire absolument néanmoins.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          741
Under_the_Moon
  19 juillet 2015
Si vous avez aimé l'ambiance à Poudlard et les aventures de la famille Addams, il y a fort à parier que ce roman vous plaira !
C'est la première fois que je lis Anthony Horowitz, auteur pourtant prolifique de littérature jeunesse anglaise. Ce qui est indéniable c'est que son livre porte bien le sceau des lettres anglaises, avec leur humour inimitable.
Au-delà des similitudes qu'on ne peut s'empêcher de relever entre David Eliot, Jill et Jeffrey ici et Harry Potter, Hermione et Ron de l'autre, l'auteur se moque des "Public school" à l'anglais et du public un peu trop guindé et trop propre (en apparence du moins!) qui les fréquente. On le voit des les premières lignes avec la description de la famille Eliot, végétariens convaincus, et avec le nom de l'école dont David s'est fait exclure. Si cette trame en elle-même n'a rien d'exceptionnel, la touche personnel d'Horowitz donne toute sa saveur à l'histoire, permettant au lecteur de garder l'intérêt au fur et à mesure des chapitres.
C'est vrai ! Rien de tel pour pimenter ce scénario si banal que d'envoyer le rejeton désobéissant sur l'Île du Crâne (Skrull Island en vo). Saupoudrer des quelques Evènements mystérieux et incorporez-y petit à petit des professeurs étranges (pléonasme certes) .. vraiment pas nets. Et hop : l'aventure commence ! D'ailleurs je recommande la description de la prof d'anglais qui vaut son pesant de cacahuètes (les scénaristes des Profs peuvent aller se rhabiller après celle-là ! )
Le tout servi avec une écriture assez fluide qui facilite la lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          511
Livresque78
  01 octobre 2014
Houlala! Quel bonheur de trouver ce livre ici. Il a été mon livre de chevet lorsque j'étais enfant, je l'ai lu, relu et relu encore. il est bien sûr toujours en ma possession. Je l'ai lu à mes enfants il y a quelques années. Il est composé de plusieurs histoires toutes plus jolies les unes que les autres. Je garde surtout le souvenir de la petit souris en sucre. Lorsque je l'ai de nouveau ouvert, j'ai découvert un vocabulaire bien particulier qui n'est plus utilisé dans les livres jeunesse aujourd'hui.
Chaque amateur de livres a un souvenir d'un livre d'enfance, qui respire les souvenirs et bien, le mien c'est "Histoires du bout du banc".
Commenter  J’apprécie          430
Sharon
  15 mars 2014
Si vous aimez Poudlard, vous aimerez Groosham Grange, sympathique collège, situé sur une île inaccessible, auquel un seul et unique bateau a accès – partir à la nage, avec les courants, les récifs, et autres joyeusetés, ce n'est pas très pratique. L'avantage est qu'Anthony Horowitz a crée Groosham Grange avant Poudlard. L'inconvénient est que les conditions d'accès sont plus strict : il est nécessaire d'être le septième fils d'un septième fils. Rassurez-vous : cela fonctionne aussi si vous êtes une fille. Ce qui est mieux encore est d'avoir des parents en dessous de tout, absents ou maltraitants, des parents à côté desquels oncle Vernon et tante Pétunia pourraient prétendre au titre de famille d'accueil de l'année.
Ce collège paraît normal de prime abord. Les mêmes matières y sont enseignés que dans des pensionnats plus traditionnels. Les professeurs sont un peu étranges, un tout petit peu. Quant aux deux directeurs, ils sont tout bonnement invisibles – et je connais peu d'élèves normalement constitués qui s'en plaindraient. Cependant… plus le temps passe, plus David s'étonne. Mieux encore : il a du mal à accepter ce qu'il voit, à s'intégrer au milieu de cette étrangeté pourtant assumé.
Y parviendra-t-il ? Pour ma part, une fois ce livre refermé, je n'ai eu qu'une envie : lire la suite.
Lien : http://deslivresetsharon.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          414

Citations et extraits (51) Voir plus Ajouter une citation
CrunchesCrunches   06 avril 2012
"Cher M. Eliot,

Vous êtes-vous jamais demandé où trouver un collège qui dresserait votre fils ? Pas un de ces endroits ramollis d'aujourd'hui, mais un établissement qui croit encore à la discipline ? et vous est-il jamais venu à l'idée que, de nos jours, la plupart des enfants ne savent même pas épeler le mot discipline... ?

Permettez-nous de vous présenter Groosham Grange. Comme l'indique la brochure ci-jointe, nous sommes un pensionnat et nous offrons un environnement unique à des enfants âgés de douze à seize ans, qui se sont montrés réfractaires aux méthodes modernes d'enseignement.
Groosham Grange est situé sur une île privée, au large de la côte du Norfolk. Aucun service régulier de ferry ne dessert l'île, il n'y a donc pas de congés fixes. En réalité, les élèves n'ont droit qu'à un seul jour de vacances par an. Les parents ne sont jamais invités à l'école, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, et seulement s'ils savent nager.
Je suis certain que votre fils profitera pleinement des excellentes méthodes de Groosham Grange et du niveau élevé d'études. J'attends avec impatience de vos nouvelles dans la prochaine demi-heure.
Sincèrement vôtre.

John Kilgraw,
directeur adjoint."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
fnitterfnitter   31 juillet 2020
Groosham Grange est situé sur une île privée, au large de la côte du Norfolk. Aucun service régulier de ferry ne dessert l’ïle, il n’y a donc pas de congés fixes. En réalité, les élèves n’ont droit qu’à un seul jour de vacances par an. Les parents ne sont jamais invités à l’école, sauf en cas de circonstances exceptionnelles et seulement s’ils savent nager.
Commenter  J’apprécie          264
SylSyl   07 novembre 2017
« Cher M Eliot,

Vous êtes-vous jamais demandé où trouver un collège qui dresserait votre fils ? Pas un de ces endroits ramollis d’aujourd’hui, mais un établissement qui croit encore à la discipline ? Et vous est-il jamais venue à l’idée que, de nos jours, la plupart des enfants ne savent même pas épeler le mot discipline… ?
Permettez-nous de vous présenter Groosham Grange. Comme l’indique la brochure ci-jointe, nous sommes un pensionnat et nous offrons un environnement unique à des enfants âgés de douze à seize ans, qui se sont montrés réfractaires aux méthodes modernes d’enseignement.
Groosham Grange est situé sur une île privée, au large de la côté du Norfolk. Aucun service régulier de ferry ne dessert l’île, il n’y a donc pas de congés fixes. En réalité, les élèves n’ont droit qu’à un seul jour de vacances par an. Les parents ne sont jamais invités à l’école, sauf en cas de circonstances exceptionnelles, et seulement s’ils savent nager.
Je suis certain que votre fils profitera pleinement des excellentes méthodes de Groosham Grange et du niveau élevé d’études. J’attends avec impatience de vos nouvelles dans la prochaine demi-heure.

Sincèrement vôtre,
John Kilgraw, directeur adjoint. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
linabdllinabdl   21 juillet 2012
- Tu te sens mieux aujourd'hui, mon petit pot de miel aux noisettes et aux fruits secs ?
- Je ne suis pas du müesli.
Commenter  J’apprécie          590
Under_the_MoonUnder_the_Moon   19 juillet 2015
'' Christmmas, of course, has very little to do with Christianity. […] There were festivals at the end of December long before Christianity appeared; the Roman 'Saturnalia' and the Persian 'Birth of the Sun', for example. In the north it is a festival of the dark spirits, for it is at Christmas that the dead return from their graves."
This was all news to David. But he had to admit that living in London and being surrounded by tinsel, department-store Santas, last-minute shopping, mince pies, puddings and too many old films on TV, Christmas had ever had much to do with Christianity there either.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Anthony Horowitz (36) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anthony Horowitz
Entretien avec Anthony Horowitz à l'occasion de la rencontre entre l'auteur et les lecteurs de Babelio.com le 19 mars 2018. Découvrez les 5 mots choisis par l'auteur pour évoquer son roman "Comptine mortelle".
Un grand merci à Fabienne Gondrand pour l'interprétation.
La page du livre : https://www.babelio.com/livres/Horowitz-Comptine-mortelle/1029323
Retrouvez-nous sur : F A C E B O O K : Babelio T W I T T E R : @Babelio I N S T A G R A M : @babelio_ P I N T E R E S T : Babelio S N A P C H A T : babelio_off
autres livres classés : fantastiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

L'île du crâne

Qui est le personnage principal ?

David Eliot
Jeffrey
Wilams Rufus
Roger Bacon

4 questions
264 lecteurs ont répondu
Thème : L'Ile du Crâne de Anthony HorowitzCréer un quiz sur ce livre

.. ..