AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782818014394
144 pages
P.O.L. (04/11/2011)
3.67/5   6 notes
Résumé :

Un prévenu attend une décision de justice. Une femme juge perd sa bague et le sommeil. Sa fille apprend à tailler le marbre dans un atelier à Carrare. Un berger parle au téléphone en dialecte. Un enfant rêve assis sur un muret au soleil. Ils partagent un même temps minéral. Un jeu d'ombre et de lumière vient troubler l'immobilité des sculptures.

Que lire après CarrareVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Impossible de résumer Carrare : essayer de raconter ce texte serait le dénaturer. Certes il y a une histoire de juge et de prévenu, mais il ne s'agit pas d'un roman avec une intrigue, il ne s'agit presque pas d'un roman avec une histoire. C'est la rencontre d'instantanés, de trajectoires individuelles réunies dans un temps minéral : froid, doux, atemporel. Des détails insignifiants se juxtaposent et donnent vie et sensibilité au récit, tandis que la douceur de l'écriture modèle une courte éternité.

Les personnages sont multiples et ne sont pas le fruit d'un hasard construit qui les conduirait à entrer en contact ou en cohérence les uns avec les autres. Ils sont les éléments du paysage qu'est ce récit.

Carrare a pour moi été tel que son nom l'évoquait : un jeu d'ombre et de lumière sculptant un relief sur du marbre blanc, un brin de poésie hors du temps, un rien en filigrane. Peut-être sera-t-il autre chose pour vous…
Lien : https://auxlivresdemesruches..
Commenter  J’apprécie          120
On comprend tout de suite, en lisant Carrare, pourquoi Célia Houdart a reçu le Prix Françoise Sagan en 2012 pour ce court roman.
L'histoire est relativement simple, elle tourne autour d'une décision de justice, attendue par un personnage du nom de Marco Ipranossian. Dans les ruelles des villages italiens, les couloirs du tribunal et ceux de la prison, on suit ces personnages qui gravitent autour de la décision de justice: l'avocate de l'opposition, avec son mari en recherche d'emploi et sa fille qui travaille la pierre, mais aussi le berger, ami du prévenu et Filippo son co-détenu.
L'histoire coule doucement au fil des pages, agréable à lire, bénéficiant d'une profusion de détails qui font sa richesse. C'est une histoire tranquille, une "petite musique", où l'imagination du lecteur joue tout autant que les mots de l'auteure. Un petit délice.
Commenter  J’apprécie          20
Ce petit livre croise les destins de plusieurs personnages autour d'un procès . Mais c'est très loin d'être un polar et le plaisir de la lecture vient de la beauté de l'écriture, du regard porté sur les détails, des ambiances rendues par un choix de mots où la justesse ouvre la porte à l'imaginaire.
Cet auteur a une écriture qui dessine et laisse place dans une même phrase. C'est très beau.
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (4)
Lhumanite
17 janvier 2012
Le brillant troisième roman de l’auteur des Merveilles du monde prolonge dans une fiction qui confine au polar une réflexion sur la littérature comme art de la sensation.
Lire la critique sur le site : Lhumanite
LeMonde
09 décembre 2011
Dans l'apparent désordre d'une intrigue qui glisse sans à-coup d'une scène à l'autre, d'un personnage à l'autre, Carrare fourmille de lieux (Florence, Pise, San Francisco...), d'histoires fragmentées, ébauchées, suggérées. Et recèle plus d'un mystère. A commencer par celui régissant ses personnages, qui se croisent, se frôlent, s'aimantent, se figent, s'abandonnent ou se révèlent en transparence dans la minéralité d'une nature omniprésente.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LeSoir
05 décembre 2011
De son écriture précise comme un script de cinéma, Célia Houdart darde les projecteurs sur chacun des personnages. Elle l’accompagne un moment, nous le fait observer, puis le laisse momentanément et nous mène à une séquence avec un autre [...]. L’auteure saisit les petites choses de la vie, les instants, les lieux.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Liberation
28 novembre 2011
Les romans de Célia Houdart sont des fenêtres ouvertes sur le monde, mais l’auteur écrit sur les éclats de verre, sur les reflets. Ses phrases sont d’une simplicité limpide, avec une prédilection pour l’image juste
Lire la critique sur le site : Liberation
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
À la gare de Carrare des blocs de marbre et de granit étaient posés sur des wagons plate-forme le long des voies de triage. D’autres attendaient sur des palettes au bout d’un quai. Ce qui avait d’abord frappé Léa, la première fois qu’elle était venue, c’était la variété des pierres en transit et la forêt de grues. Alentour s’étaient installées des entreprises de découpe et d’import-export qui, depuis le premier choc pétrolier et la chute du marché saoudien, travaillent au ralenti.
Commenter  J’apprécie          80
Après les cinq heures trente qu'avaient duré l'audience, Marian était assise à son bureau, les coudes posés sur un sous-main. elle revoyait les visages, des détails figés: les tics nerveux du préfet, le calme de Marco Ipranossian, ses yeux verts, l'expression inquiète de Me Onofrio, son avocat, lorsqu'il avait cherché un soutien dans le regard de son client.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Célia Houdart (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Célia Houdart
Célia Houdart Les Fleurs sauvages - éditions P.O.L - où Célia Houdart tente de dire de quoi et comment est composé son nouveau livre "Les Fleurs sauvages" à l'occasion de sa parution en janvier 2024 aux éditions P.O.L, à Paris le 11 décembre 2023.
autres livres classés : romanVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (31) Voir plus



Quiz Voir plus

Adjectifs qui n'en font qu'à leur tête😋

Un bâtiment qui n'est plus une école

Une ancienne école
Une école ancienne

12 questions
83 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , adjectif , sensCréer un quiz sur ce livre

{* *}