AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Xavier Hébert (Traducteur)Naomiki Sato (Traducteur)
EAN : 9782203005617
166 pages
Éditeur : Casterman (30/01/2008)
3.64/5   25 notes
Résumé :
De nos jours, dans la région d'Akita, au Nord du Japon... Ichiko vit à Komori, un hameau dont le nom signifie "petite forêt". Son existence s'écoule paisiblement, entre ses expérimentations culinaires, basées sur les produits naturels locaux, et ses voisins et amis, Kikko et Yûta. La jeune femme, éprise de la généreuse campagne qui l'entoure, tente d'apporter un semblant d'animation auprès de ses habitants. Mais sous son enthousiasme sincère, se cache le coeur meurt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
LunaZione
  06 octobre 2013
J'ai emprunté ce livre un peu par hasard à la bibliothèque : tous ceux que je voulais emprunter n'étaient pas disponible, du coup, je me suis rabattue sur des séries courtes au niveau manga/BD et mon choix s'est porté sur Petite forêt dont la couverture très bucolique me donnait envie. Et puis, comme ça, je peux participer une nouvelle fois au mois blanc du challenge Bookineurs en couleurs de Liyah.
Ce n'est pas que ce premier tome m'a déplu, mais il m'a profondément déstabilisée : il est très contemplatif et proche de la nature ce qui m'a vraiment déroutée. Je pensais qu'il y aurait une "vraie" histoire et non pas des tranches de vie que l'on découvre à travers des recettes...
Pour autant, cela ne le rend pas désagréable au contraire : il y a une approche de la nature très intéressante dans ce manga. Chaque chapitre porte le nom d'une recette et chaque recette suit les saisons et est le prétexte pour nous raconter une anecdote de la vie d'Ichiko.
Bon, personnellement, je ne pense pas que j'aurais un jour l'occasion de réaliser l'une de ses recettes : la plupart du temps, je ne connaissais pas tous les ingrédients et en regardant sur internet, j'ai découvert qu'ils étaient vraiment difficile à trouver en France (pas vraiment étonnant) et pas donné (ça va de paire...). Par contre, j'aurais vraiment plaisir à les goûter à l'occasion !
Ichiko m'a beaucoup plu : j'ai beaucoup aimé la redécouvrir à chaque chapitre. Au début j'avais l'image d'elle d'une fille qui se laissait vivre, un peu soumise, mais plus j'ai avancé dans le tome et découvert des épisodes de sa vie, mon avis sur elle à beaucoup changé : on la découvre solitaire, forte et courageuse.
L'écriture et les dessins de Daisuké Igarashi m'ont bien plu : ils sont tout en finesse, d'une simplicité très plaisante et proche de la nature. Ils reflètent vraiment le calme et une sorte de plénitude...
Petite forêt est un premier tome très étrange mais agréable.
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Krystov
  26 avril 2014
Critique qui vaut pour les deux tomes.
Ce manga est un recueil de chroniques d'une jeune femme qui revient dans le village de son
enfance après avoir fait un petit passage "dans la grande ville".
C'est à la fois un recueil de recettes, un petit précis de jardinage et un journal intime.

Ces tranches de vie se passent au Japon, préparez vous donc à des noms exotiques genre amazaké, hittsumi, myôga et autres shiitaké.
Mais ce retour à la terre bien qu'ancré dans la culture nipponne a une valeur universelle.
Les chroniques suivent le fil des saisons d'un climat tempéré comme le nôtre. Un auteur vosgien ou gascon aurait pu écrire la même chronique... les rizières en moins.
La gestion et le respect de son environnement et sa mise en culture, essayer de vivre en autarcie sont des sujets à la mode depuis quelques années déjà même sous nos latitudes. Pierre Rabhi et son mouvement des colibris en est un des nombreux exemples.
J'ai donc suivi avec plaisir les expérimentations culinaires d'Ichiko et ses doutes sur son retour dans son petit village. Il y a quelques moments oniriques et contemplatifs dans lesquels je me retrouve complètement.
J'ai aimé qu'il n'y ait pas d'admiration béate de la nature mais un profond respect pour ce dont on se croit parfois le maître mais qui nous impose tout de même ses lois.
La relation avec sa mère est touchante même s'il elle n'est évoquée que par petites touches.
Ce manga a beaucoup de similitudes avec l'excellent dessin animé d'Isaho Takahata : Omohide Poroporo (Souvenirs gouttes à gouttes en français). le film narre lui aussi le retour d'une jeune femme dans sa campagne où elle retrouve les plaisirs simples d'une vie plus dépendante du rythme des saisons.
S'il fallait lui trouver un défaut, les photos qui agrémentent les fins de chapitres sont en noir et blanc et manquent vraiment de netteté. Je reconnais qu'en couleurs, elles auraient brisé à chaque fois l'unité chromatique du livre mais une meilleure définition n'aurait pas été du luxe.
Mise à jour au 08/12/2014 : J'apprends qu'un premier film adaptant ce manga est sorti au Japon fin août 2014. Son titre : Little forest - Natsu Hen / Aki Hen. Ichiko y passe l'été et l'automne.
Et un second film intitulé cette fois : Little Forest - Fuyu hen/Haru hen sort en février 2014 toujours au Japon. Ichiko y fera face à l'hiver. L'histoire se centrera notamment sur la relation de l'héroïne avec sa mère et ses amis d'enfance.
(source manganews.com)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Erik_
  04 septembre 2020
On oscille avec cette lecture entre la vie intime d'une jeune femme au coeur encore meurtri par l'abandon de sa mère et l'absence du père et le livre de recettes pour gourmet.
J'ai l'impression que la gastronomie est à la mode depuis un certain le Gourmet solitaire de Jiro Tanaguchi. L'oenologie connaît également son heure de gloire entre Les Gouttes de Dieu et Sommelier. Bref, le manga se met à nous livrer tous les petits secrets de la gastronomie en revenant à la simplicité saine d'un monde rustique.
La maman d'Ichiko lui avait dit jadis cette phrase que j'ai notamment retenue : "la cuisine est le miroir de ton âme. Fais attention... sinon tu vas te brûler !". Il ne s'agit pas de rater sa confiture !
Cette série va peut-être un peu plus loin que les bds que j'ai évoqué car elle réussie la symbiose entre la nature et la cuisine. Ainsi la confiture de goumi, la sauce Worcester, le riz aux noix ou les marrons glacés n'auront plus de secret pour vous. Je ne peux également m'empêcher de repenser au chef d'oeuvre animée des Studios Pixar qu'est Ratatouille car la démarche demeure la même.
Chaque chapitre regorge d'anecdotes plaisantes qui sentent le vécu. On ne s'ennuie jamais dans cette lecture qui évite les pièges de la facilité. L'auteur cherche à faire partager avec les lecteurs les sensations de son héroïne qui prend plaisir à cuisiner les ingrédients de la forêt.
On ressort de cette lecture avec un profond sentiment d'apaisement intérieur. Bien entendu, cela fera fuir tout ce qui voit d'un mauvais oeil ce courant bio voir naturaliste au symbolisme lourdement écologique. Pour les autres, c'est que du bonheur pour les papilles gustatives !
Tranches de vie campagnarde accompagnée de mets raffinés, petite forêt est un récit émouvant à savourer sans modération...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
faelys
  31 mars 2009
"Dans la région d'Akita, au nord du Japon. Ichiko vit paisiblement à Komori, un hameau dont le nom signifie petite forêt. Elle est passionnée par la cuisine, vit en bons termes avec ses voisins et amis Kikko et Yûta, et tente d'apporter de l'animation auprès des habitants. Mais son enthousiasme cache le coeur meurtri d'une petite fille autrefois abandonnée par sa mère".
Ce résumé ne laisse pas assez de place à la sensation de plénitude qu'offre ce petit manga, une bouffée d'air frais, une cure de verdure et de recettes traditionelles. Si vous n'aimez pas le contemplatif, passez votre chemin. Si vous êtes curieux d'un retour à la nature et de la vie quotidienne basée sur des traditions ancestrales, ce manga est une pépite!! Je ne connaissais quasiment aucun ingrédient ni aucune des recettes présentées, mais j'aurais plaisir à les croiser un jour dans mon assiette! Chaque chapitre porte le nom d'une recette, mais il suit aussi le cours des saisons, et l'évolution du personnage d'Ichiko. On s'attache à cette jeune femme courageuse et solitaire, en accord avec la nature mais préocuppée par des soucis sentimentaux ou même matériels. L'image de sa mère est notamment très présente dans ce tome. Les animaux des alentours ont aussi leur place dans le quotidien de la jeune femme et des pages leur sont consacrées avec des dessins très fidèles!!
Vivement le tome 2 pour une autre bulle verte!

Lien : http://petitesmadeleines.hau..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
lessorcieres
  23 juin 2016
Komori, de nos jours. Ce hameau, dont le nom signifie « petite forêt », voit sa vie s'égrainer de façon paisible. Ichiko y reviens et y mène une vie paisible, entourée de ses amies Kikko et Yûta. Avec elles, elle expérimente des recettes aux fils des saisons et avec leur produits locaux.
Ce manga m'a un peu déstabilisée. Je savais qu'il serait différents de ceux que j'ai pu lire mais pas à ce point tant dans sa construction que dans son contenu. Peut on parler de manga comtemplatif ? C'est assez proche de cette idée quand même.
Chaque chapitre porte le nom d'une recette, qui sera rapidement expliquée (ce n'est pas un livre de cuisine ! ) . Ces recettes servent de prétexte va-t-on dire pour que l'on nous raconte une anecdote de la vie d'Ichiko, concernant ses relations avec sa mère. Nous faisons donc connaissance d'Ichiko au fil des chapitres. Et même si au début elle semble être une personne nonchalante, nous la découvrons volontaire et forte au fur et à mesure.
Cette lecture fut étrange, mais non pas moins agréable.

Lien : https://memelessorciereslise..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
PalmyrePalmyre   26 juillet 2014
Quand je contemple les étoiles, il arrive qu'un hibou à la silhouette noire traverse le ciel sans faire le moindre bruit. Ce silence absolu est impressionnant. L'oiseau semble surgir d'un autre monde. Le hibou est vraiment le roi de la nuit.
Commenter  J’apprécie          190
Erik_Erik_   25 septembre 2020
On doit mettre tout son coeur dans la cuisine.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Daisuké Igarashi (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Daisuké Igarashi
Little Forest, film 2018 - Trailer
autres livres classés : japonVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Le manga en quelques mots (facile)

Quel est le pays d'origine du manga ?

La Chine
Le Laos
Le Vietnam
Le Japon

5 questions
1003 lecteurs ont répondu
Thèmes : manga , mangakaCréer un quiz sur ce livre