AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782253242192
160 pages
Éditeur : Le Livre de Poche (25/08/2021)
3.47/5   34 notes
Résumé :
Jonna et Mari partagent leur vie entre leur appartement situé non loin du port de Helsinki, où leurs deux ateliers sont séparés par un grenier commun, et leur maison sur l’île, difficilement accessible lorsque le brouillard se lève. Partenaires bienveillantes et bavardes, les femmes peignent, écrivent, sculptent, filment, se retrouvent pour les pauses-cafés et cigarettes ; elles se disputent, se soutiennent, philosophent à propos de tout et de rien. Au crépuscule de... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
saphoo
  26 mars 2019
Une lecture qui change de l'ordinaire, mais pour ma part sans grand intérêt si ce n'est de passer un peu de temps avec Jonna et MAri, deux femmes qui vivent côte à côte, séparées uniquement par un grenier commun. Elles partagent tout, passent beaucoup de temps ensemble.
Ce sont des petits moments racontés, parfois des débats sur une idée, une pensée. Des souvenirs qui refont surface.
Commenter  J’apprécie          190
kathel
  20 octobre 2019
Mari et Jonna sont artistes et vivent ensemble, en ville ou dans une maison de pêcheur sur une petite île de la Baltique. Elles créent, chacune dans ses domaines artistiques de prédilection, et chacune dans son espace dédié de la maison. Elles vont à la pêche, elles voyagent, au Mexique, en France, elles reçoivent des amis ou connaissances, elles partagent des activités ou se disputent de manière un peu routinière. La vie d'un couple d'un certain âge, qui se connaît depuis fort longtemps, mais continue de s'étonner de telle ou telle réaction pourtant prévisible…
Ni récit, ni roman, ni nouvelles, Fair-play consiste en une suite de textes courts, dont les personnages sont inspirés de l'auteure, Tove Jansson, auteure et illustratrice des célèbres Moumines finlandais, et sa compagne, artiste elle aussi. C'est agréable de voir ce livre n'obéir à aucun genre défini, dresser un portrait par petites touches de deux femmes qui peuvent être agaçantes autant qu'attachantes. L'une des nouvelles m'a particulièrement intéressée par la mise en abyme qu'elle propose, en faisant discuter Jonna et Mari à propos d'un texte de cette dernière.
La lecture gagne à être étalée dans le temps, et alors c'est toujours un plaisir de reprendre le livre. Une certaine philosophie, pas dépourvue d'humour, se dégage des pages, un charme aussi, à condition de se laisser faire, et de ne pas chercher midi à quatorze heures.
Lien : https://lettresexpres.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Arthore
  30 août 2019
Certes je savais que trouver les mêmes émotions derrière le livre de Jean-Claude Grumberg, La plus précieuse des marchandises, allait être un challenge... mais de là à parler de handicap....!!!
Tel fut le cas pour Fair-play de Tove Jansson.
Considérée comme une auteure à l'origine "d'une oeuvre littéraire exceptionnelle" notamment avec son roman le livre d'un été, la découvrir était une vraie curiosité!
La "rencontre" ne s'est pas faite.
Je n'ai pas cédé à la fraîcheur et au côté parfois déjanté de la vie de Jonna et Mari, deux femmes vivant dans la même maison, sur une île, non loin d'Helsinki. Leurs deux ateliers sont séparés par un grenier commun; elles peignent, écrivent, sculptent et se retrouvent pour des pauses-cafés et cigarettes.
Elles se disputent, Jonna voulant continuer de jouer toute sa vie, se souviennent, se disputent à propos de tout et de rien.
Pas véritablement un roman mais plus une succession de moments de vie passés ou présents, le style n'a pas suffit à me faire entrer dans l'histoire et apprécier ces deux femmes, libres, passionnées de travail, de création et d'amour.
Mais on ne peut pas tomber sans cesse sur une petite pépite!!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
cathulu
  01 mars 2019
Mari et Jonna, les doubles de Tova Jansson et de sa compagne, Tuulikki Pietalä, partagent un appartement où elles disposent chacune d'un atelier, relié par un grenier commun.
Les deux femmes ont environ soixante-dix ans, mais ont su conserver une capacité créatrice qui s'exerce sous différentes formes artistiques. Elles voyagent à l'étranger, se rendent aussi dans leur maison insulaire où elles pêchent et s'opposent parfois avec véhémence aux chasseurs qui ne respectent pas les dates d'ouverture de la chasse.
Une grande complicité et une grande fraîcheur se dégagent de ces textes courts, lumineux où Mari évoque aussi bien sa pratique artistique que des détails du quotidien, rituels ou disputes ,passagères, tant les deux partenaires semblent bien rodées l'une à l'autre.
Ce n'est qu'à la toute fin qu Mari évoque de manière explicite ses sentiments pour Jonna avec une infinie délicatesse : " Mari l'écouta à peine. Une idée audacieuse était en train de prendre forme dans son esprit : celle d'une solitude, rien qu'à elle, paisible et pleine de possibilités. Une fantaisie qu'on peut se permettre quand on a le bonheur d'être aimé."
Un bonheur de lecture.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Fanou87
  29 avril 2019
Le travail, l'amour et la liberté. Trois préceptes dans lesquels Mari et Jonna se retrouvent complètement. Toutes deux sont artistes , vivent ensemble mais mettent un point d'honneur à être libres grâce à leurs ateliers séparés.
Tove Jansson nous livre avec simplicité le quotidien de ces deux femmes entre Helsinki et leur maison sur une île. Leurs journées sont ponctuées, entre autre, de moments en solitaire et de créations. Dix-sept tableaux sont ainsi présentés où l'on suit leurs petites frictions, leurs travaux d'artistes avec un oeil curieux. Ces deux personnages sont libres de toutes contraintes. Mari et Jonna ont cette volonté de garder leur indépendance et de ne pas se fondre l'une dans l'autre.Fair-Play a ce petit quelque chose de doux et de tendre grâce auquel j'ai aussi rêvé d'une vie similaire où chaque jour serait ponctué de lecture, de balades… Si j'ai aimé les réflexions sur la solitude et l'art , je suis parfois restée de marbre devant leurs « aventures » qui me semblaient sans importance (mais je ne doute pas que des lecteurs pourront y trouver un certain charme). Ce n'est qu'à la toute fin que j'ai ressenti ce qu'elles éprouvaient l'une pour l'autre. Preuve de la délicatesse de l'écriture de Tove Jansson qui ne s'embarrasse pas de grandes envolées lyriques mais qui préfère se concentrer sur les subtiles touches du quotidien.
Ecrit en 1989, ce livre offre une vision éclairée de la vie de deux femmes artistes, probablement inspirée de la vie de l'autrice et de sa compagne Tuulikki Pietalä.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20


critiques presse (1)
LeMonde   11 juillet 2019
Ce livre est un hymne à la vieillesse, pleinement assumée et heureuse. [...] Une belle leçon d’art de vivre et une méditation à la fois intime et universelle.
Lire la critique sur le site : LeMonde
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
Alice_Alice_   08 mars 2019
De retour dans leur chambre, Jonna et Mari remarquèrent immédiatement qu'il y avait un changement. Tout petit, mais fondamental. Ce fut leur première rencontre avec Verity, la femme de chambre invisible. Elle avait beau ne plus être dans la pièce, sa présence était encore plus tangible et très puissante. Verity avait pris leur vie de voyageuse en main et l'avait organisée à sa manière. De toute évidence, elle était une perfectionniste dotée d'une bonne dose de non-conformisme. Elle avait rangé leurs affaires de façon symétrique, mais avec une certaine exubérance. Elle avait aligné leurs souvenirs de voyage sur la commode dans un ordre qui ne manquait pas d'ironie ; les chaussons étaient posés nez à nez, les chemises de nuit se tenaient par la main. Sur les oreillers, elle avait mis les livres qu'elle appréciait - ou qu'elle n'aimait pas - les cailloux ramenés de Death Valley servaient de marque-pages. Ces vilaines pierres avaient dû la faire rire. Verity avait donné un visage à leur chambre.
- Quelqu'un s'est amusé de nous, dit Jonna.
(La grande ville de Phoenix)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
deuxmotspassantdeuxmotspassant   20 février 2021
Dans le fond, il n'y a qu'une seule chose à retenir : ne jamais se lasser, ne jamais devenir indifférent, ne jamais perdre sa précieuse curiosité - car c'est là qu'on se permet de mourir. C'est aussi simple que ça.
Commenter  J’apprécie          120
Alice_Alice_   08 mars 2019
L'été progressait et on était déjà en juin. Joanna continuait de passer d'une fenêtre à une autre, lentement, persuadée que Mari ne l'avait pas remarqué. Elle tapotait le baromètre, sortait dans la cour, descendait jusqu'à la pointe, puis revenait en râlant à cause de la négligence avec laquelle certains objets étaient traités. Elle se plaignait des mouettes qui criaient et copulaient, commentait la radio locale qui diffusait des programmes stupides, notamment sur des expositions de peintres amateurs qui se prenaient pour des génies. Et le beau temps persistait, impitoyablement.
Mari ne disait rien. Que pouvait-elle dire ?
(Poisson pour le chat)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Alice_Alice_   08 mars 2019
Non. Les plus beaux films ne sont aux dépens de rien. Ils n'enferment pas, bien au contraire, ils ouvrent de nouvelles possibilités, de nouvelles prises de conscience. Ils aiguisent notre manière désordonnée de vivre, de nous prononcer avec légèreté en gaspillant temps, force et envie. Crois-moi le cinéma nous apporte énormément. Il nous donne une image vraie de la réalité. (La vidéomane)
Commenter  J’apprécie          20
Alice_Alice_   08 mars 2019
Le mauvais temps s'approchait. Un spectacle grandiose et étrange se déroulait sur la mer. D'une splendeur encore jamais vue et qui ne se reproduirait probablement jamais. Le ciel s'avançait vers elles, des grains en forme de fins rideaux délicatement dessinés, chacun présentant sa propre particularité. L'éclairage prenait une teinte jaune souterraine, les écueils devenaient vert fluorescent. Dans peu de temps, il n'y aurait plus qu'une pluie grise et verticale. (Poisson pour le chat)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Tove Jansson (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tove Jansson
Dans le cadre du cycle Visiteurs du soir, le Centre national de la littérature pour la jeunesse (CNLJ) de la BnF propose des rencontres avec des professionnels du livre et de l'enfance. Auteurs, illustrateurs, éditeurs ou chercheurs viennent présenter leurs projets et partager leurs expériences.Créés en 2006, les Éditions Cambourakis se sont dotées d'un domaine jeunesse en 2012. La maison devient éditeur associé au sein d'Actes Sud en 2013. La production éditoriale en littérature pour la jeunesse a la même diversité qu'en littérature générale, avec des albums coréens (de Han-Min Kim par exemple), suédois avec Eva Lindström, norvégiens avec ceux de Kenneth Steven ou encore italiens avec Annamaria Gozzi. En 2017, Un Grand jardin de Gilles Clément et Vincent Gravé reçoit le Bologna Ragazzi Award catégorie «Books & Seeds» à la Foire internationale du livre jeunesse de Bologne. A cette date débute une série de rééditions et traductions d'histoires inédites des Moomins, les personnages emblématiques de l'univers fictionnel créé par la grande artiste finlandaise Tove Jansson, qui constituent l'un des trésors du patrimoine de la littérature enfantine du XXe siècle.Marine Planche anime cette rencontre avec les Éditions Cambourakis.
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature finlandaiseVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
125 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre