AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782818966761
72 pages
Éditeur : Bamboo Edition (27/03/2019)

Note moyenne : 3.53/5 (sur 104 notes)
Résumé :
Se retrouver face à face avec soi-même. La pire compagnie qui puisse exister… Matthias vit à 200 à l’heure. Jusqu’à ce que son médecin lui conseille de mettre le pied sur le frein. Sans ça, Mathias risque gros. Il décide alors de suivre un stage un peu particulier. Pendant dix jours, pas d’ordinateur, pas de téléphone. La nature à perte de vue. Un séjour pour retrouver ce qu’il est vraiment au fond de lui. Mais avec quoi occupe-t-on son cerveau quand on n’a pas à c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  07 avril 2019
Mathias d'Ogremont est Directeur Général d'une société d'acquisition d'entreprises en cessation. Il mène une vie à 100 à l'heure, courant de réunions en rendez-vous d'affaires. Il part tôt et rentre très tard, laissant à sa femme l'éducation de ses deux enfants. Il ne se juge pas pour autant comme un mauvais père, son argent permettant à toute sa famille de vivre très confortablement. Sa relation très intime avec sa secrétaire, Victoria, ne lui procure aucun remords. Son rendez-vous médical annuel, il n'en a cure, abrégeant ainsi les conseils avisés de son médecin lui intimant de ralentir la cadence. L'AVC le guette ! Un soir, à un diner entre amis, Apolline lui parle d'un stage détox qu'elle vient de terminer et qui lui a fait un bien fou. Mais, pour Mathias, il n'en est nullement question de ces trucs chamaniques. le lendemain, lors d'une réunion, Victoria reste affalée sur sa chaise. Malgré des tentatives de réanimation, la jeune femme décède, victime d'un AVC. Un événement tragique qui va permettre au directeur de réfléchir sur son mode de vie...
Comme il le souligne en fin d'album, Jim s'est inspiré de l'histoire de l'un de ses amis qui, pour prendre du recul par rapport à sa vie ultra-connectée, a suivi un stage de détox. Aussi, les situations telles que passer seul une semaine loin de tout, sans parler à quiconque, ne boire qu'une décoction à base de romarin et, évidemment, lâcher son portable, sont-elles véridiques. Mathias d'Ogremont, un DG surchargé de travail, un homme un peu bourru et bourré de mauvaise foi, va ainsi vivre une semaine coupé du monde. Admirer le rien, redécouvrir la nature, faire connexion avec son corps et son esprit... Pas si facile dans notre monde actuel ! Dans ce premier album, l'auteur manie habilement l'humour et le décalage et fait montre d'une réalisation sans failles. Graphiquement, le dessin est réalisé à quatre mains : Jim pour les personnages et Antonin Gallo pour les décors. Les rues de Paris sont détaillées, les personnages encrés dans des décors riches, le tout dans un sépia réhaussé de touches plus orangées.
Un album original qui, pourquoi pas, donnera des idées à certains...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          562
Ziliz
  18 septembre 2019
Matthias d'Ogremont brûle la chandelle par tous les bouts : bon vivant, gros bosseur, il risque le burn-out ou l'AVC. Le médecin du travail l'a mis en garde. Il n'y croit pas, ça n'arrive qu'aux autres. Jusqu'au jour où…
Comme l'indique le titre, il est question dans cet album de stage de détox. On trouve donc une poignée de citadins stressés ou paumés venus se ressourcer et/ou trouver un nouveau sens à leur vie dans un trouduc du monde, au fin fond de nulle part.
Evidemment, pour lâcher prise, prière de commencer par oublier le portable et la voiture. Les animateurs proposent en outre de pratiquer « le jeûne spirituel et physique vers l'élévation ». Au menu : une potion fibro-diurétique à base de romarin, et rien d'autre. L'avantage à moyen terme de la mixture : vous purifier. A très court terme : vous familiariser avec les toilettes sèches.
On imagine le genre de gags : participants rétifs, petites ruses pour enfreindre le règlement, recadrage par des animateurs tenaces et parfois fatigués, etc.
La lecture est plaisante, amusante, mais sans surprises.
Il s'agit du premier volet d'un diptyque. On reste donc sur sa faim, et ça agace. Il faudra attendre (un an ? plus ?) pour savoir quel souvenir d'enfance douloureux éveille ce retour à la nature chez Matthias. Et surtout, quel est le parti pris des auteurs : se gausser de ce genre de stage, ou en vanter les mérites ?
Merci à Apik qui m'a offert cet album en référence à un film qui nous avait amusés 'La cloche a sonné' (Bruno Herbulot, 2005).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
robert7
  24 octobre 2019
Les éditions Grand Angle avec le concours de Jim & Antonin GALLO nous font découvrir s'il y a une vie sans la 4G ?
Matthias d'ogremknt un homme d'affaire parisien ultra-branché connecté et un peu stressé nous fait découvrir un stage sans ordinateur et téléphone en pleine nature. Une BD rigolote bien dessinée une histoire très réaliste.
Conseil: lisez là.
Commenter  J’apprécie          290
LePamplemousse
  04 novembre 2020
Matthias est un homme dans la cinquantaine qui ne vit que pour son travail, il est directeur général d'une société, travail qui le passionne autant qu'il le stresse.
Il y consacre ses journées, ses soirées et même ses week-ends, au désespoir de sa femme et de ses enfants, qu'il ne voit pas beaucoup.
Il ne vit que pour ça, tout comme sa jeune assistante qui va subitement mourir d'un AVC alors qu'elle semblait en parfaite santé. Cette mort brutale sera le déclic pour Matthias qui va décider de s'accorder une dizaine de jours de repos, on plutôt de détox, le terme à la mode.
Il va donc découvrir les joies du jeun et d'une retraite dans la nature dans le sud de la France, alors que c'est un bon vivant et qu'il ne semble pas pouvoir survivre plus de dix minutes loin de son téléphone.
J'ai beaucoup souri à la lecture de cette bande dessinée qui se moque un peu de toute cette tendance consacrée à des jeûnes, retraites spirituelles, détox digitales, gourous du bien-être et du développement personnel etc…
La bande dessinée est en 2 tomes, j'ai hâte de savoir comment le séjour de Matthias va se terminer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Imaginoire
  01 septembre 2020
Ce jour de rentrée scolaire, est le meilleur moment pour vous présenter ce premier tome de Détox : le déni, dont la suite et fin « l'acceptation » paraîtra le 30 septembre en même temps qu'une édition intégrale de la série signée Jim et Antonin Gallo dans la collection GRANDANGLE des éditions Bamboo.
Dans cette fiction inspirée de faits réels (la genèse de cet album est expliquée à la fin), nous faisons connaissance avec Mattias d'Ogremont, le directeur général d'une entreprise spécialisé en acquisition de sociétés proches de la faillite afin de les redresser, et de les revendre générant au passage de gros profits. Cette vie de dingue, il la mène à cent à l'heure épaulé au passage par sa dévouée assistante et maitresse au passage, Victoria. Mattias et marié, papa de deux enfants. Il se voit comme un bon chef de famille, puisqu'il est en mesure d'offrir à ses épouse et enfants tout ce dont ils rêvent. Enfin, ce dont lui pense nécessaire à les rendre heureux.
Même si nous ne sommes pas tous DG d'entreprise, nombre d'entre nous se retrouverons sur certains aspects de la vie de Mattias, noyés sous les obligations professionnelles dont notre conscience nous force un peu à nous donner corps et âmes souvent au détriment de notre vie familiale et de notre santé. Dans ce monde hyper connecté où nous sommes joignables en permanence, le vainqueur est le burnout.
Pour revenir à Mattias, ce n'est pas le burnout qui le guette, mais l'AVC. Et cet AVC, ce n'est pas lui qui le touche, il frappe Victoria qui s'écroule en pleine réunion. Dès la fin de la cérémonie des obsèques, ni une ni deux, Mattias fonce rejoindre un stage de détox « libère l'esclave qui est en toi » dont lui avait parlé une amie du couple, Apolline. Malgré le drame qui vint de se produire, Mattias mettra toute sa mauvaise foi ainsi que son mauvais caractère à nous décrire de façon très drôle ce stage au milieu de rien, déconnecté de tout moyen de communication, où il sera nourri à base de boisson au romarin, devra utiliser des toilettes sèches et prendre du temps en tête à tête avec lui-même.
J'ai vraiment aimé cet album dessiné à quatre mains aux douces couleurs orangées. La caricature du cadre hyper connecté que représente Mattias et la façon dont est dépeint le stage est à prendre au second degrés et nous permettent de nous pencher à notre tour sur notre vie : est-ce utile de se donner autant à un emploi ? et pourquoi ? avoir une plus grosse télévision, une plus grosse voiture, partir plus loin en vacances ? Mais est-ce cela le bonheur ? Ne ferions-nous pas mieux de profiter des bonheurs à porter de mains ? Nos familles, amis et plaisirs simple comme une ballade en nature, prendre le temps de se poser avec un bon livre…
Alors, commençons par une courte pause, allez dans une librairie, une bibliothèque vous procurer « Détox » et pensez un peu à vous.

Lien : https://imaginoire.fr/2020/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          161


critiques presse (6)
BoDoi   05 septembre 2019
Si on n’évite pas les poncifs classiques sur la vie moderne ou sur les stages de développement personnel, la BD se veut aussi, par l’expérience de Matthias, pédagogique sans être pontifiante.
Lire la critique sur le site : BoDoi
ActuaBD   28 mai 2019
Jim et Antonin Gallo nous offrent donc un album solide,malicieux, n’ayant peur ni de l’esthétisme ni de propos solides et originaux, totalement en phase avec notre époque.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
Bedeo   29 avril 2019
Détox T1 Le Déni est une nouvelle plongée dans notre société d’aujourd’hui et de certains de ses travers. C’est aussi l’occasion pour Jim de brosser à nouveau les portraits de nos contemporains.
Lire la critique sur le site : Bedeo
BulledEncre   10 avril 2019
Jim livre ici le premier tome d’un récit en deux parties, en travaillant avec le talentueux Antonin Gallo. Les deux auteurs arrivent à livrer une chronique que l’on peut qualifier de sociale dans notre monde hyper connecté et nous amène aussi à réfléchir, non sans humour. Que ferions-nous, si, comme Mathias, nous nous retrouvions sans portable, coupé de tout, dans un stage en pleine nature ? D’ailleurs, profitez du beau temps pour lire cet album en vous installant au pied d’un arbre…
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   09 avril 2019
Détox agissant un peu à l'image d'un anxiolytique, la posologie préconise la lecture de deux tomes. Il est donc conseillé de poursuivre le traitement.
Lire la critique sur le site : BDGest
Sceneario   15 mars 2019
Cet album n'est pas là pour nous pousser à faire une détox, mais elle est bien là pour nous faire réfléchir. Réfléchir à nos vies, notre passage sur terre, nos souhaits, nos envies, nos amis, nos familles...
Lire la critique sur le site : Sceneario
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   07 avril 2019
- Bienvenue sous l'arbre qui plie mais ne cède pas. Le sage Matthieu Ricard a dormi sous ces branches. Le Dalaï-Lama a dormi sous ces branches. Et le maître Padampa Sanguié y a également passé la nuit.
- Connais pas.
- Moi non plus.
- Angelina Jolie aussi a dormi sous cet arbre.
- Oooooh !
Commenter  J’apprécie          180
ZilizZiliz   18 septembre 2019
[ stage détox ]
« Quand les gens font du vélo, est-ce que c'est l'action de faire du vélo qui les rend heureux, ou… est-ce parce qu'ils sont heureux qu'ils font du vélo… ? Hein ? Je ne sais pas…
- Ah, je... Je suis comme vous… Je ne sais pas non plus ! »
Bon, c'est clair que je m'embarque chez les dingues. Ah, la vache, il y a du haut perché de compétition, là !
Commenter  J’apprécie          80
marina53marina53   07 avril 2019
- Vous n'aimez pas beaucoup les femmes vous, hein ?
- Moi ? Je les aime trop !
- Trop les aimer, c'est mal les aimer, ça revient exactement au même.
Commenter  J’apprécie          200
robert7robert7   24 octobre 2019
Je vous jure que je vais travailler l'acceptation... Je... Je m'sens tellement fatigué de lutter...
Commenter  J’apprécie          170
ImaginoireImaginoire   30 août 2020
... le petit jardin où j’ai tout vu.
Tout.
Tout ce qu’un enfant ne pourra jamais comprendre.
Commenter  J’apprécie          73

Lire un extrait
Videos de Jim (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Jim
De la BD aux romans : les secrets d'écriture de Jim
autres livres classés : burn outVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3928 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

.. ..