AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Julien Hervier (Éditeur scientifique)
EAN : 9782070116294
944 pages
Éditeur : Gallimard (21/02/2008)

Note moyenne : 4.92/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Un jeu magnifique et sanglant auquel les dieux prenaient plaisir »: on songe à Homère et à la guerre de Troie ; c'est 14-18 vue par Jünger. L'idée que des hommes aient pu consentir librement à une telle épreuve est presque scandaleuse aujourd'hui. On préfère penser que les combattants furent des victimes et souligner ce que leur héroïsme doit à la contrainte. Alors Jünger, évidemment, dérange. En 1920, Orages d'acier décrit une expérience des limites dont il a cl... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
SCOman
  22 octobre 2013
Les Journaux de guerre d'Ernst Jünger sont une oeuvre majeure de la littérature du XXe siècle. Non seulement ils constituent un témoignage inestimable de la Première Guerre mondiale vécue depuis les tranchées, mais la force d'écriture d'Ernst Jünger permet de vivre au plus près cette véritable « expérience de chair et de sang ». Contrairement à ce que pourrait laisser penser le titre choisi par la Bibliothèque de la Pléiade, Ernst Jünger choisit de publier ses notes de carnets non sous la forme de journaux mais sous celle de véritables récits de guerre. Il n'hésitera d'ailleurs pas à retravailler à de multiples reprises ses écrits, remaniant par exemple sept fois Orages d'acier lors des différentes publications échelonnées entre 1920 et 1978. Ce souci du mot juste et de l'intelligible description de la furie des combats nous transmettent, un siècle plus tard, « l'horreur, l'angoisse, l'anéantissement pressenti, la soif d'un (...)
Lien : http://leslecturesdares.over..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
WilliamineWilliamine   04 juin 2018
Héraclite a raison : nul ne traverse deux fois le même fleuve. Le mystère de ces changements c’est qu’ils répondent à nos propres transformations intérieures : c’est nous qui formons le monde, et les événements de notre vie ne sont pas soumis au hasard. Les choses sont attirées et élues par notre propres dispositions : le monde est tel que nous sommes. Chacun de nous est donc capable de transformer le monde. C’est l’immense signification qui est accordée à l’homme. Et c’est pourquoi il est important tant que nous travaillions à notre propre formation. (page 169)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
WilliamineWilliamine   04 juin 2018
De plus j’ai appris dès 1914 à travailler dans le voisinage du danger. A notre époque, il faut jouir d’un calme de salamandre si l’ont veut parvenir à ses fins. Cela vaut particulièrement de la lecture que l’on poursuit à travers des phases heureuses et funestes de la vie ; s’il l’on y ajoute chaque jour quelques briques, on peut, après soixante ou quatre vingt-ans, habiter un palais. (page 171)
Commenter  J’apprécie          10
SCOmanSCOman   22 octobre 2013
Que l’on tue des hommes cela n’est rien, il faut bien qu’ils meurent un jour, mais on n’a pas le droit de les nier. Non, les nier, on n’en a pas le droit.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Ernst Jünger (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernst Jünger
Diffusée sur France Culture tous les samedis de 17h à 18h, l'émission de Matthieu Garrigou-Lagrange intitulée "Une vie, une oeuvre", se consacrait le 15/02/2014 à dresser un portrait de l'écrivain allemand, Ernst Jünger. Par Matthieu Garrigou-Lagrange. Réalisation : Lionel Quantin. Ernst Jünger semblait indestructible. Blessé sept fois, combattant en première ligne dans les tranchées allemandes durant quatre longues années, il a survécu à la plupart de ses contemporains, en vivant jusqu’à l’âge de 103 ans. Jusqu’à la fin de sa vie, il demeurera un personnage très controversé en Allemagne, où on lui reproche son idéologie d’extrême droite. Car il fut proche du parti Nazi jusqu’en 1933, date de l’arrivée d’Hitler au pouvoir. Insaisissable, il refuse les avances de Goebbels qui veut en faire un député NSDAP. Dans le même temps, il rédige "Le Travailleur", un livre aux idées anti-démocratiques. Durant la guerre, il sera au courant du complot contre le Führer sans jamais dénoncer personne. Qui était donc Ernst Jünger ? Il se définissait comme anarque, c’est-à-dire en retrait. En exil intérieur.
Invités : François Sureau, avocat Julien Hervier, professeur de littérature comparée, traducteur de Nietzsche, il a publié des Entretiens avec Ernst Jünger (Gallimard, 1986) et, en Allemagne, un livre de souvenirs et de correspondance avec lui ; devenu depuis près de trente ans son principal traducteur Gilbert Merlio Georges-Arthur Goldschmidt, professeur d'allemand, écrivain, essayiste et traducteur. Danièle Beltran-Vidal, ancien professeur de littérature à l’université Louis Lumière, Lyon 2
Thèmes : Arts & Spectacles| 20e siècle| Histoire| Littérature Etrangère| Ernst Jünger
Source : France Culture
+ Lire la suite
Dans la catégorie : Batailles: 1914-1916Voir plus
>Histoire générale de l'Europe>Histoire militaire de la 1re guerre>Batailles: 1914-1916 (24)
autres livres classés : mémoiresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2075 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre