AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Gisèle Prassinos (Autre)Pierre Fridas (Autre)
EAN : 9782266013956
411 pages
Éditeur : Pocket (30/11/-1)
4.04/5   23 notes
Résumé :
Cette vie de Saint François d'Assise, racontée par frère Léon, son humble compagnon de la première et de la dernière heure, il fallait tout le talent profondément humain et la ferveur chrétienne de Nikos Kazantzaki pour l'évoquer avec cette simplicité et ce sens du mystère tantôt effrayant, tant radieux. Voici la campagne italienne, les routes brûlées de soleil, les forêts sous la pluie, les cités médiévales toutes retentissantes des cris de la foule et du carillon ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  04 janvier 2016
Kazantzaki est un auteur captivant. Avant mon premier voyage en Grèce à mes 17 ans, j'avais lu beaucoup de livres d'auteurs grecs pour me mettre dans l'ambiance et c'est vraiment mon auteur grec préféré. Ici il traite du don de soi et de l'humilité
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
fernandsanchisfernandsanchis   18 juillet 2014
Roman magnifique, d'une profondeur et d'une poésie inoubliables. Je suis devenu un fan inconditionnel de François d'Assise grâce à ce chef-d'œuvre de Nikos Kazantzaki. Il s'agit d'un roman, mais après avoir lu diverses biographies historiques, j'ai constaté que dans "Le Pauvre d'Assise", il y a au moins 90% de vrai. Je recommande ce livre à tous les chercheurs de lumière.
Commenter  J’apprécie          120
DanieljeanDanieljean   30 décembre 2015
Pour la première fois, ce soir-là, je compris que tout se tient et que derrière la plus humble besogne quotidienne se trame le destin de l’homme. François sentait qu’il n’est pas de grande ou de petite tâche et que poser un caillou sur un mur en ruine, c’est redresser le monde qui menace de tomber, redresser l’âme qui chancelle.
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   30 décembre 2015
Aie la foi. Pour commencer, nous allons faire les petites choses faciles et, petit à petit, nous nous attaquerons aux grandes. Et quand les grandes choses seront faites, nous entreprendrons les choses impossibles.
Commenter  J’apprécie          43
DanieljeanDanieljean   30 décembre 2015
Le ciel est bas, il pleut doucement, la terre sent bon. Les citronniers sont en fleurs, au loin le coucou chante. Toutes les feuilles rient car Dieu s’est fait pluie et pleut sur le monde.
Commenter  J’apprécie          40
DanieljeanDanieljean   02 juillet 2018
Chaque homme, même le plus athée, a au fond de lui-même, dans son cœur, Dieu.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Nikos Kazantzakis (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nikos Kazantzakis
Nikos Kazantzakis : Le regard crétois (1974 / France Culture). Nikos Kazantzakis sur l'île d'Égine, en 1927 - Photo : Musée Benaki. Par Richard-Pierre Guiraudou. Les textes, extraits d'“Ascèse”, d'“Alexis Zorba”, de la “Lettre au Greco”, de “Kouros”, de “Toda-Raba” et de “L'Odyssée”, ont été dits par Julien Bertheau, François Chaumette (de la Comédie-Française), Roger Crouzet et Jean-Pierre Leroux. Et c'est Jean Négroni qui a dit le texte de présentation de Richard-Pierre Guiraudou. Avec la participation exceptionnelle de Madame Eléni Kazantzakis, et la voix de Nikos Kazantzakis, recueillie au cours de ses entretiens avec Pierre Sipriot, en 1957. Réalisation de Georges Gaudebert. Diffusion sur France Culture le 1er août 1974. Níkos Kazantzákis (en grec moderne : Νίκος Καζαντζάκης) ou Kazantzaki ou encore Kazantsakis, né le 18 février 1883 à Héraklion, en Crète, et mort le 26 octobre 1957 à Fribourg-en-Brisgau (Allemagne), est un écrivain grec principalement connu pour son roman “Alexis Zorba”, adapté au cinéma sous le titre “Zorba le Grec” (titre original : “Alexis Zorba”) par le réalisateur Michael Cacoyannis, et pour son roman “La Dernière Tentation” (dont le titre a été longtemps détourné au profit du titre du film et désormais republié sous son nom authentique), adapté au cinéma par le réalisateur Martin Scorsese sous le titre “La Dernière Tentation du Christ” (titre original : “The Last Temptation of Christ”). Penseur influencé par Nietzsche et Bergson, dont il suivit l'enseignement à Paris, il fut également tenté par le marxisme et s'intéressa au bouddhisme. « Il a poursuivi une quête tâtonnante qui lui a fait abandonner le christianisme au profit du bouddhisme, puis du marxisme-léninisme, avant de le ramener à Jésus sous l'égide de Saint-François. » Bertrand Westphal (in “Roman et évangile : transposition de l'évangile dans le roman européen”, p. 179) Bien que son œuvre soit marquée d’un réel anticléricalisme, il n’en reste pas moins que son rapport à la religion chrétienne laissa des traces fortes dans sa pensée : goût prononcé de l’ascétisme, dualisme puissant entre corps et esprit, idée du caractère rédempteur de la souffrance… Ainsi la lecture de la vie des saints, qu'il faisait enfant à sa mère, le marqua-t-elle durablement. Mais plus que tout, c’est le modèle christique, et plus particulièrement l’image du Christ montant au Golgotha, qui traverse son œuvre comme un axe fondateur. Bien que libéré de la religion, comme en témoigne sans équivoque son fameux « Je n'espère rien, je ne crains rien, je suis libre », Kazantzákis restera donc l’héritier de cet « idéal Christ » qui se fond aussi, il faut le souligner, avec celui emprunté à la culture éminemment guerrière d’une Crète farouche encore sous le joug turc dans ses années d’enfance.
Sources : France Culture et Wikipédia
+ Lire la suite
autres livres classés : littérature grecqueVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2450 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre