AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226248498
Éditeur : Albin Michel (02/05/2013)
Résumé :
Cette biographie très alerte fait fi des clichés qui accompagnent la vie de Francis Scott Fitzgerald. D'un côté, un jeune écrivain talentueux, beau, marié à une femme excentrique, emblématique de toute une époque, qui, à l'âge de 24 ans publie un premier roman, L'envers du paradis, au succès foudroyant. De l'autre, la chute vertigineuse, qui passe par l'alcool, l'argent, la folie.
Celui que Philippe Sollers appelle le « vaincu exemplaire » et Eric Neuhoff le... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  09 mai 2014
L'oeuvre de Scott Fitzgerald est indissociable de sa vie. Il nourrit son écriture de ses fêlures même si souvent la tentation est grande de vivre dans la fiction plutôt que de l'écrire.
La mère de Scott Fitzgerald est issue d'Irlandais fortunés alors que son père descend d'une vieille famille influente américaine du Sud. Il existe une condescendance de ces Irlandais envers les Américains qui marque le jeune Scott. Quand il entre à Princeton, il se lie d'amitié avec des fils de familles prestigieuses et fortunées mais a conscience de ne pas faire partie du sérail. A cette époque, son père est licencié de son entreprise et se met à boire. Toute sa vie, Fitzgerald sera obsédé par l'idée de gagner de l'argent.
Au moment où il rencontre Zelda, il a abandonné Princeton et s'est engagé dans l'armée. Il écrit depuis longtemps et espère être édité chez Maxwell Perkins. L'éditeur renommé accepte finalement de publier L'envers du décor qui connait un très grand succès. Scott peut épouser Zelda et s'installer en France. Entre la Côte d'azur et Paris, Zelda et Scott vivent une vie mondaine et côtoient des Américains riches et des intellectuels. Ils sont heureux et célèbres, mais après le demi succès de Gatsby le magnifique, Scott a le sentiment de ne pas consacrer suffisamment de temps à l'écriture. Zelda, de son côté, veut exister par elle-même : elle rédige un roman autobiographique et prend des cours de danse.
Bientôt ils sont rattrapés par leurs excès. Zelda perd pied et Scott doit accepter un contrat de scénariste à Hollywood pour faire face à ses problèmes financiers. Les années qui suivent sont un combat contre la maladie mentale de Zelda et contre l'alcoolisme et la tuberculose de Scott. Ainsi qu'il l'écrit à Zelda : « les mauvaises cartes sont sorties trop tôt ».
Avec cette biographie, Liliane Kerjean revient sur la vie d'un auteur de l'entre deux guerres « très représentatif de la nouvelle écriture américaine ». Elle décrit « sa prose envoûtée, ses instants de pure magie, de finesse sensuelle, sa sensibilité élégante aux promesses de la vie ».
Même si on peut regretter son manque d'originalité et la présence de quelques erreurs factuelles (notamment les dates de naissance de Lillian Gish et de Buster Keaton), ce livre a le grand mérite de nous inciter à nous replonger dans l'oeuvre de Scott Fitzgerald.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          261
tynn
  07 décembre 2013
En refermant ce livre, je constate n'avoir pas grand chose à en dire ( ça commence bien, en guise de critique! ).
Cet essai sur la vie des Fitzgerald, couple emblématique des années folles, a le mérite de se lire avec plaisir, sans pour autant apporter de nouveautés particulières à la connaissance que nous pouvons en avoir.
J'ai néanmoins suivi leurs pas dans la découverte approfondie et documentée d'une époque de frénésie créative, de futilité et de fêtes, dans les milieux artistiques et mondains des années 20/30.
Liliane Kerjan nous propose une vision intime et éloignée des pages glacées des magazines, une chronologie de deux vies réunies pour le meilleur et le pire, faite de talent et de réussite et suivie par une descente aux enfers avec excès, folie et pauvreté.
Fitzgerald est le beau parleur, l'écrivain inspiré, l'éternel dandy, romantique et maniéré, formant un couple en vogue avec une épouse superficielle et infantile, grisé dans un tourbillon de fêtes et satisfactions éphémères.
Fitzgerald, c'est aussi une face cachée occultée par la notoriété, faite de réalisme, de loyauté et de travail acharné pour faire bouillir la marmite, un époux impliqué dans l'épreuve de la maladie de Zelda, et un père attentionné.
Un livre à la une vision claire et touchante pour décrypter un gâchis personnel.
Je m'interroge: Qui lit encore Fitzgerald dans les nouvelles générations?

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
Griffe
  25 mars 2014
Quelle vie mouvementée ! J'ai rarement lu des biographies mais celle-ci, je l'avoue, se révèle être très passionnante.
Dès le début, on suit la famille Fitzgerald de Saint-Paul, à New-York, en passant par Buffalo puis à Syracuse où Scott Fitzgerald apprécie l'école et commence ses premières écritures en juillet 1909, en colonie de vacances. Il sera publié en octobre, dans le journal de son école la même année, il a alors 13 ans.
Au fil des pages on s'attache au personnage, on découvre sa personnalité, son ambition. Il voulait être respectable et bien vu de la société. Il visait toujours le meilleur, il est donc entré à l'université de Princeton le 24 septembre 1913.
Il fait la rencontre de sa dulcinée Zelda au country club, il est beau, elle est belle, ils forment alors un couple merveilleux, ils se marieront en avril 1920. Elle dépense tout, lui veut écrire un grand roman « le » roman de sa vie. Ils vivent sans cesse au dessus de leurs moyens jusqu'à ne plus pouvoir rembourser. Ils partent pour l'Europe en avril 1923, afin de repartir sur de bonnes bases et ne plus dépenser, mais cela ne durera pas et la vie Parisienne les rattrape. du coup, les voilà partis en Provence, Saint-Raphaël et autres destinations à la mode.
Tout au long de sa carrière Scott aura des périodes fastes et subira des échecs. L'isolement et l'influence des autres seront les raisons de ses échecs. Il cherchera toujours à faite la fête comme Gastby. Ces amis se détachent, trop d'alcool, trop de malaises et tout cela affecte son écriture. En 1930, Zelda est hospitalisée, on lui diagnostique une schizophrénie, Commence alors une longue période de folie et de démence qui durera jusqu'à sa mort. Son internement n'empêche pas une longue correspondance entre eux et jamais Scott ne cessera jamais d'aimer Zelda.
Que du bonheur, Liliane KERJAN a fait un travail de recherche formidable sur le parcours de Scott Fitgerald, sa vie et ses correspondances autant avec sa fille qui est en internat pour ses études qu'avec sa femme qui est hospitalisée sans oublier ses amis. Ce fut un moment de pur délice, le style simple et fluide en a facilité la lecture. J'ai été conquise par ce document.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Biancabiblio
  23 octobre 2013
Liliane Kerjean nous relate ici la vie de Fitzgerald de sa naissance à sa mort, et pour moi qui ne la connaissais pas du tout, j'ai appris énormément de choses, l'auteure m'a semblé très bien documentée aussi bien sur la vie et l'oeuvre de Fitzgerald que sur l'époque. Elle nous brosse ici le portrait d'un jeune homme doué et très talentueux, qui aura souffert toute sa vie de n'être pas riche, et qui n'aura de cesse de courir après l'argent. Très tôt il est attiré par l'écriture, le théâtre et la mise en scène et connaitra de jolis succès dès l'université avec ses pièces. Après la guerre de 1914-1918, il mettra un an avant de se faire éditer et de vivre de sa plume, parfois chichement, à son grand dam car il a besoin d'argent pour épouser son grand amour, Zelda, qui ne veut mener grand train. Fitzgerald va rapidement devenir un écrivain célèbre, notamment grâce aux nouvelles publiées dans les journaux qui le paient à prix d'or, et fêté de son vivant, grâce à cette folle décennie des années 20 qu'il va peindre comme personne et qu'il va vivre aussi pleinement. L'homme est intelligent et fin lettré, très grand connaisseur de la littérature de son époque aussi bien américaine qu'européenne et notamment française puisqu'il aura l'occasion de côtoyer le gratin littéraire de notre pays au cours de ses nombreux séjours à Paris et sur la Côte d'Azur.
Au sortir de la première guerre mondiale, il épousera sa perle du sud, Zelda, qui sera son bonheur mais aussi son malheur. L'auteure ne voue pas Zelda aux gémonies mais elle penche un peu du côté de Scott tout de même. Les amoureux seront en fait un poison l'un pour l'autre, jaloux l'un de l'autre. Zelda est dépensière et il faut toujours plus d'argent pour des vêtements, des bijoux, des maisons, des voyages, rien n'est trop beau. Désireux de briller au yeux du monde et de s'enivrer chaque nuit davantage, le couple pourtant parent d'une petite Scottie dont son père est très proche, n'aura de cesse de brûler la chandelle par les deux bouts, poussant Zelda dans la folie et Scott dans un alcoolisme qui lui coûtera la vie. Liliane Kerjean dépeint admirablement la vie de ce couple infernal, pris dans le tourbillon des années 20, qui va se retrouver K.O debout dès le début des années 30. Adieu alors à la vie de rêve, place à la longue descente aux enfers : l'asile pour Zelda et le tarissement de la sève littéraire pour Scott, qui, lorsqu'il dresse le bilan des années écoulées, a l'impression de n'avoir rien fait. Il a moins de succès, ses livres ne se vendent plus et c'est son grand ami Ernest Hemingway qui règne désormais au sommet des lettres américaines, il en aura beaucoup d'amertume. Heureusement, le dernier nabab, lui permettra de renouer un court moment avec le succès et apaisera sa crainte de ne pas rester dans l'histoire littéraire de son pays.
Lire la suite...
Lien : http://deslivresdeslivres.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
abfabetcie
  26 mars 2014
Biographie de Fitzgerald assez conventionnelle, bien documentée mais loin d'être passionnante, et pourtant, paradoxalement, cela donne envie de lire (ou relire) son oeuvre
La détresse de Fitzgerald et sa descente aux enfers est aussi pourtant extrêmement touchante, particulièrement les dernières années de sa vie lorsqu'il cède aux sirènes d'Hollywood et se fait littéralement broyé par la grosse machinerie des studios américains, pour survivre.
Cette biographie nous montre la face intime de Fitzgerald, celle d'un mari aimant, attentionnée auprès d'une femme glissant lentement mais sûrement vers la folie, et celle d'un père qui entretient une vraie et belle relation avec sa fille Scottie. Elle nous montre aussi avec force réalisme la face plus connue de l'écrivain, celle du dandy, chantre de l'élégance, qui aime la fête, les mondanités et l'alcool mais cet ouvrage dresse avant tout le portrait d'un jeune homme charmant, fantasque, cultivé doté d'une bonne éducation dont on sent rapidement les fêlures et la désillusion, quelqu'un que l'argent va obséder tout au long de sa vie. Elle nous montre surtout un être déterminé qui va sacrifier beaucoup pour se consacrer à l'écriture, dont il avait, dit-il « un besoin incessant mais jamais assouvi ».
Le « personnage » Fitzgerald a de l'épaisseur dans cette biographie riche de détails et anecdotes mais le tout est, me semble-t-il quand même au final réservé à une élite, celle des amateurs de la littérature américaine en général et de Fitzgerald en particulier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
NonFiction   17 juin 2013
Peu originale mais bien documentée et actualisée, cette biographie rappelle qui fut Fitzgerald à ceux qui ne l’ont pas lu.
Lire la critique sur le site : NonFiction
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
StemilouStemilou   13 décembre 2014
Avant de croquer le diamant
Qu'est-ce qui nous fascine tant chez Scott Fitzgerald ? Ses folles fêtes nocturnes ou sa petite musique de nuit ? Les palmiers d'Hollywood, les tapages de New York ou le tapis brûlant de ses plages dorées ? Le gaspillage et la dissipation de sa vie ou le rêve épique des pionniers et des pères qu'il n'a cessé de vénérer ? Est-ce l'émerveillement du provincial du Middle West ou la fêlure de l'Inconstant ? La légende d'un homme qui passe vingt ans de sa vie à s'amuser ou la magie de ses nouvelles ? L'endroit du décors ou l'envers du banquet ? Les deux, bien entendu. Tout à la fois ses costumes trois pièces de dandy et ses vieux pulls de laine irlandaise. La voix d'une génération qui chevauche vers une nuit romantique et son jazz des adieux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : correspondanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1854 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre