AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782264068712
360 pages
Éditeur : 10-18 (21/04/2016)
3.76/5   212 notes
Résumé :
Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé n'est certainement pas fortuite... Le livre a simplement été déposé dans sa boïte aux lettres. Sans cachet de la poste, sans aucun message. Depuis qu'elle l'a commencé, Catherine ne dort plus. C'est sa vie qu'elle lit, révélée sur le papier par un inconnu. Un certain E. J. Preston qui sait tout d'elle. Même son secret le mieux enfoui...
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (101) Voir plus Ajouter une critique
3,76

sur 212 notes

gruz
  13 avril 2015
Les thrillers psychologiques, mettant en scène le quotidien du couple pris dans la tourmente, ont le vent en poupe. Il devient difficile de sortir son épingle de ce petit jeu là. Autant vous le révéler de suite (je sais, le jeu de mot est facile), le roman de Renee Knight y parvient haut la main.
Un couple, un livre, un homme seul. Trois ingrédients simples que l'auteure mélange de manière subtile et intelligente pour provoquer une belle alchimie. le début de l'histoire est à la fois intriguant et assez ordinaire. Mais très vite, Renee Knight sait trouver les mots et l'angle d'attaque pour happer le lecteur et lui faire avidement tourner les pages.
Chapitres courts, alternance de narration parfaitement maîtrisée (entre « il » et « je ») et une retenue bienvenue. Un ton « à l'anglaise » qui ne fait aucune concession et ne tombe jamais dans la surenchère.
L'auteure travaille pour la télévision et sait donc comment construire un récit qui se tient. Il devient vite addictif, tant les acteurs prennent corps dans cette fiction réaliste, touchante et révoltante.
Une citation d'un de ses personnages, écrivain, est très parlante : « La fiction est le meilleur moyen de s'éclaircir les idées ». Rien n'est plus vrai et plus faux à la fois, tant Knight arrive à nous embrouiller l'esprit pour nous éclairer ensuite sur nos relations humaines altérées.
Révélée est le genre de roman qui vous mène en bateau avec finesse, sans jamais en faire trop. le style de récit qui vous donne envie de revenir en arrière dans votre lecture pour relire des passages en vous demandant comment (et pourquoi) vous vous être tant fourvoyé.
Évocation de la perte de repères tout comme de la perte de l'être cher. Se voir entrer en empathie avec les personnages pour alternativement les détester (ou vice versa), selon les points de vue et notre connaissance des circonstances. Comprendre combien un jugement hâtif est en général une condamnation à mort.
Oui, Révélée est une révélation, un premier roman subtil et maîtrisé de bout en bout. Un thriller qui fait froid dans le dos tant il est réaliste. Je ne serais pas étonné qu'il donne lieu à une adaptation cinématographique.
Lien : https://gruznamur.wordpress...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          515
indira95
  10 octobre 2016
Quand ça repart, ça repart ! I'm back ! Commencé le matin, abandonné en cours de journée (pour moult activités dominicales) et terminé le soir ! Dévoré notre Révélée ! Et comme ça fait du bien de se plonger à corps perdu dans un thriller psychologique qui va là où on ne l'attendait pas, après nous avoir gentiment menés en bateau durant la quasi-totalité du roman. de la graine de super thriller je vous l'dis !
Catherine Ravenscroft est une quinqua à qui tout réussit (ça horripile déjà la lectrice jalouse que je suis) : une carrière couronnée de succès dans le journalisme d'investigation, un mari dévoué et aimant qui la vénère comme la 7e merveille du monde, une belle maison à Londres et un fils de 25 ans, un peu cas social, un peu drogué, qui n'a pas vraiment accompli les ambitions familiales. Ok ok, une quinqua dont la vie n'est pas si parfaite que ça, je me suis trop avancée...
Et en effet, tout n'est pas si doré dans l'univers bourgeois de Catherine : les rapports qu'elle entretient avec son fils sont loin d'être au beau fixe (faut dire qu'elle l'a un brin poussé à quitter le nid familial mais c'est pour son bien) et cela plombe le tableau idyllique d'une vie accomplie. Et cerise sur le cheesecake, histoire de corser le tout, un certain EJ Preston a publié un roman dont l'héroïne ressemble à s'y méprendre à notre chère Catherine. le roman lui a été envoyé en courrier spécial et depuis c'est la dégringolade. Vous savez pourquoi ? Parce qu'il révèle (vous comprenez le titre maintenant) un pan de son passé dont elle aurait aimé nier jusqu'à son existence. Un squelette dans le placard, une belle casserole qui fragilise notre fringante quinqua qui perd peu à peu pied et n'arrive pas à se confier. Qui est EJ Preston et comment la connaît-il si bien ?
Là chers lecteurs, je suis tentée d'en dire plus afin d'assouvir votre soif inextinguible de petits curieux. Néanmoins, au risque de vous déplaire, je n'en dirais point plus sur l'intrigue et vous fait rester volontairement sur votre faim. Je laisse Renee Knight jouer habilement avec vos nerfs et vos préjugés. Catherine, on la déteste, puis on l'apprécie, puis on le re-aime, puis on la re-déteste (ce qui sera le cas avec tous les protagonistes de l'histoire).
Révélée contient tous les ingrédients qui selon moi sont indispensables pour une franche réussite : un rythme haletant (qui ne manque pas ici), des personnages travaillés et complexes plus que vraisemblables, des retournements de situation et du machiavélisme à revendre. Et pour couronner le tout, une belle palette d'émotions qui ajoute de l'envergure à ce roman. Les thèmes du deuil, de la vie à deux et des rapports parents-enfants au centre de ce roman, donnent du sens à ce thriller qui sort des sentiers battus et marque d'autant plus les esprits.
Lien : http://www.livreetcompagnie...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          410
diablotin0
  10 juillet 2016
Grâce à plusieurs critiques dont celle de Boulibooks, je savais que j'allais lire un vrai thriller psychologique, j'étais prévenue et je n'ai absolument pas été déçue.
Il y a une tension tout au long du livre, on redoute à chaque page ce qui va se passer, on a peur de découvrir ou encore on a peur que d'autres découvrent certaines choses et pourtant on est loin de la vérité. La tension monte, les doutes s'enchaînent puis la colère, le dégoût, l'écoeurement, la révolte mais aussi l'admiration pour un personnage ( je tairai le nom !) .
J'ai passé un très bon moment et je vous le conseille ! Un grand bravo à Renée Knight, l'auteur de ce thriller efficace.
Bravo également pour la couverture qui est très bien trouvée !
Commenter  J’apprécie          410
tiben
  04 mai 2015
Révélée est le premier thriller de l'anglaise Renée Knight. Et quel thriller!
Au risque de répéter ce qui a déjà été dit: ce livre est une révélation. C'est un vrai coup de coeur.
Tout y est:
- une quatrième de couverture aussi mystérieuse qu'intrigante qui nous pousse vraiment à d'abord acheter puis à lire le livre.
- une citation qui sort de l'ordinaire "Toute ressemblance avec des personnages existant ou ayant existé n'est certainemet pas fortuite..."
- 58 chapitres en général courts et percutants pour 350 pages haletantes.
- Un secret évoqué en début de livre, révélée vers le milieu du livre et... de multiples rebondissements par la suite.
- une vraie fin à couper le souffle et surtout qu'on ne voit absolument pas venir.
- Une alternance entre les points de vue des personnages (d'un côté la famille Ravenscroft et de l'autre la famille Brigstocke). On est vraiment et totalement absorbé par l'histoire. On la vit, on la ressent, on la prend de plein fouet!
- une écriture quasi parfaite où se succèdent empathie, accusation, violence, tristesse... En résumé, un style idéal pour maintenir le lecteur accroché, le perdre sans qu'il s'en aperçoive, le mettre suffisamment mal à l'aise pour qu'il déteste celui qu'il aimait et qu'il apprécie celui qui l'horripilait...
Oui j'ai vraiment beaucoup accroché sur ce thriller psychologique familial. C'est la mode en ce moment, peut être est ce aussi pour cela... mais c'est surtout grâce au talent de Renée Knight. Les descriptions sont longues quand cela est nécessaire, les dialogues percutants quand il le faut.
Parler de l'intrigue n'est vraiment pas utile et en plus je "spoilerai", ce qui vous enlèverait tout le bonheur de tourner les pages avec frénésie et gourmandise.
Révélée est une très belle surprise, aussi angoissante, électrisante qu'envoutante. Je pense que c'est un futur best seller qui m'a réellement marqué!
C'est si subtil et maitrisé que cela en fait froid dans le dos car comme le dit l'auteur "L'enracinement d'une histoire dans la vie domestique la rend plus accessible, mais défait aussi la notion de vie privée et l'idée reçue selon laquelle votre foyer devrait être un espace sécurisée".
Je ne peux que vous conseiller de le lire et d'être en forme pour le lire car il ne vous laissera pas indifférent.
Bravo Renée Knight !
5/5
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          304
Ydamelc
  12 avril 2015
Je le clame haut et fort :Lisez ce thriller !
Un vrai coup de coeur pour moi !
La 4ème de couverture m'a très vite fait céder à la tentation d'acheter ce bouquin !
Aussitôt en ma possession, aussitôt dévoré !
L'histoire commence d'entrée de jeu ! le décor est vite posé ! Très rapidement, nous apprenons des choses, à tel point que nous nous demandons ce qui pourra suivre étant donné que nous en sommes qu'à la moitié du bouquin ?!
Trop peur de spoiler, je n'en dirais donc pas plus...
L'intrigue est superbement bien menée, je suis conquise et encore sous le choc de ma lecture !
Ça remue bien les tripes, hein, quand même ! Je préfère prévenir...
Commenter  J’apprécie          364

Citations et extraits (46) Voir plus Ajouter une citation
missmolko1missmolko1   30 janvier 2019
Cela devait faire presque quarante ans que je n’avais pas lu ces mots. Elle avait écrit le roman l’été précédant la naissance de Jonathan. C’était comme si elle se trouvait dans le lit avec moi. Je pouvais entendre sa voix avec clarté : celle de Nancy, jeune femme, pas encore mère. De l’énergie se dégageait de ces pages, de l’intrépidité, et cela m’a renvoyé à une époque où nous étions excités par l’avenir, où les choses qui ne s’étaient pas encore produites nous réjouissaient plutôt qu’elles nous effrayaient. Ce soir-là, je suis allé me coucher heureux, conscient que même si elle m’avait quitté, j’avais eu de la chance d’avoir Nancy dans ma vie. Nous nous étions ouverts l’un à l’autre. Nous avions tout partagé. Je croyais que nous savions tout l’un de l’autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
lesbouquinsdeChloelesbouquinsdeChloe   16 avril 2016
La force que procure la colère est extraordinaire. J’ai littéralement retourné la maison, en quête d’autres secrets. Je me suis attaqué à notre nid familial comme s’il était l’ennemi. Je suis passé de pièce en pièce, j’ai déchiré, renversé, retourné, fichu une sacrée pagaille, mais je n’ai rien trouvé d’autre. Toute l’affaire m’a donné le sentiment d’être tombé dans une canalisation bouchée et de tâtonner dans des eaux usées pour tenter d’y voir plus clair. Sauf qu’il n’y avait rien de concret à quoi se raccrocher. Tout ce que je sentais, c’était une crasse molle, qui me rentrait par les pores et s’insinuait sous mes ongles, et sa puanteur m’emplissait les narines, s’accrochait à mes cheveux, s’imprégnait dans les petits vaisseaux sanguins et polluait mon corps tout entier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaireLunaire   24 mai 2016
Elle l'observe, posé à l'envers, encore ouvert tel qu'elle l'a laissé : ce livre auquel elle s'est fiée. Les premiers chapitres l'on amadouée et mise en confiance, ils lui ont procuré un sentiment de confort tout en lui laissant deviner le léger frisson à venir, le petit quelque chose qui l'incitait à poursuivre sa lecture, mais sans fournir aucun indice sur ce que le livre lui resservait. Il l'a appâtée, attirée dans ses pages, toujours plus loin, jusqu'à ce qu'elle était prise au piège. Alors les mots ont ricoché dans sa tète et claqué dans sa poitrine, les uns après les autres. Comme si toute une file de gens avait sauté devant un train et qu'elle , conductrice impuissante, était incapable d'éviter la collision fatale. Trop tard pour freiner. Impossible de faire machine arrière. Malgré elle. Catherine s'est retrouvée coincée dans les pages du livre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
YdamelcYdamelc   12 avril 2015
Catherine retourne à la cuisine et verse le reste de la bouteille dans son verre, puis ouvre la baie vitrée qui donne sur la terrasse. Elle allume une cigarette, et alterne entre une bouffée de tabac et une lampée de vin. Elle pense que ça va la calmer. Mais non. Ça lui met les nerfs à vif. Ça la rend agitée. Elle veut se punir. Et la cigarette fait partie du châtiment, un processus d'autodestruction lent, et le livre en est un autre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
iris29iris29   09 octobre 2015
Il fait jour à présent et elle est épuisée. Elle a les membres lourds , comme lestés, comme si tout le thé qu'elle a ingurgité s'était infiltré en eux , les remplissant et les alourdissant. Elle n'est plus qu'une petite éponge spongieuse , bouffie ramollie . Lorsqu'elle bouge , elle peut entendre le liquide s'agiter en elle . sa tête aussi est inondée, submergée d'images sur lesquelles elle n'a aucun contrôle et de souvenirs remontés du fond de sa mémoire et qui refusent d'en partir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60

autres livres classés : thriller psychologiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Renee Knight (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2121 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..