AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070647803
Éditeur : Gallimard Jeunesse (19/09/2013)

Note moyenne : 3.65/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Haïti, 2010. Enseveli sous les décombres du tremblement de terre qui a ravagé son île, Shorty, 15 ans, attend dans le noir d'être secouru. Terrifié, assoiffé, il fait défiler sa vie. Des bidonvilles de Cité Soleil aux gangsters qui y font la loi. Un monde qui transforme les rêves en poussières et les garçons en meurtriers.Dans l'obscurité, la limite entre présent et passé s'estompe. Et tandis que Shorty se bat pour survivre sa lutte fait étrangement écho à celle de ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
IreneAdler
  26 mai 2014
Haïti, après le séisme. Un jeune garçon, Shorty, est enseveli dans l'hôpital où soignait une blessure par balle. Toujours vivant, il va lui arriver une aventure pas banale : il va se retrouver transporté dans l'esprit de Toussaint Louverture, libérateur d'Haïti de l'emprise des esclavagistes (et de la France). Et M. Louverture va intégrer l'esprit de Shorty (mais uniquement pendant les phases de sommeil).
Globalement les idées sont bonnes. Mais, à la lecture, tout cela semble terriblement artificiel : il n'y a aucun lien entre les deux hommes (pas d'ancêtres commun, pas de lutte commune, Shorty sait à peine qui est Toussaint), aucun lien entre les deux existences (Shorty est devenu malgré lui un gangster, Toussaint délivre un pays...) La seule chose que l'on peut dire, c'est que les résultats finaux de l'indépendance sont pour le moins négatifs (et que la France n'a pas de quoi être fière) : alors que Toussaint souhaitait l'égalité, l'éducation, la disparition au maximum de la violence et de l'arbitraire, la situation en Haïti n'a jamais été plus catastrophique, avant et après le séisme.
C'est bien écrit (traduit) et documenté, mais ce n'est pas cohérent, pas lié. C'est dommage, parce que cela aurait pu être un texte fort. Voire même deux textes forts. Mais pas ensemble.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
MMChretien
  24 février 2015
Un portrait d'Haïti à travers les destins croisés de deux hommes, séparés par deux siècles d'histoire de l'île : de la libération des esclaves noirs à la fin du 18e siècle, au présent des haïtiens dans les cités bidonvilles de Port-au-Prince.
Tout commence avec une voix dans l'obscurité. Une voix qui appelle au secours, qui gémit, qui supplie et qui se meurt. Cette voix est celle d'un garçon de quinze ans enseveli après un tremblement de terre, sous les décombres de l'hôpital dans lequel il se faisait soigner pour une blessure par balle. En attendant d'être secouru, l'enfant se remémore sa vie, son enfance et raconte. Il s'adresse au lecteur, ou peut-être à lui-même et explique son parcours, son destin, celui de devenir un tueur à douze ans dans le bidonville de Cité Soleil.
A chaque chapitre le récit du jeune garçon alterne avec la grande Histoire d'Haïti, celle qui vit deux siècles plus tôt le soulèvement des esclaves noirs conduits par Toussaint Louverture, et qui préfigurèrent l'abolition de l'esclavage et l'indépendance de l'île. Le présent dialogue alors avec le passé, d'étranges connections se font entre la petite et la grande histoire, entre le petit caïd de la cité et le général d'armée. Par flash, l'adolescent se rêve en Toussaint, à moins que ce ne soit Toussaint qui rêve qu'il est le jeune garçon des bidonvilles. La mise en parallèle des deux époques et des deux destins, d'abord surprenante, est finalement très intéressante et permet de comprendre l'histoire tragique du peuple haïtien d'hier à aujourd'hui. Elle révèle aussi la permanence de croyances ancestrales et de pratiques religieuses qui ont toujours cours en Haïti : le culte des divinités autochtones, la vénération des ancêtres, la pratique du vaudou et de la magie, et la superstition parfois entretenue au sein des populations pour les maintenir dans l'ignorance, ou les tenir en respect.
Haïti, soleil noir est un roman aussi bouleversant qu'instructif sur l'histoire mal connue d'Haïti, et qui ne laissera pas le lecteur indifférent. Le destin de l'enfant d'aujourd'hui est particulièrement poignant et met en lumière la situation critique et les conditions de vie désastreuses d'une partie de la population dans les bidonvilles de Port-au-Prince, où règnent la violence, l'insécurité et la misère. On y découvre avec horreur des enfants armés jusqu'aux dents, confrontés à la mort dès le plus jeune âge, acquis à la loi des gangs, qui les prennent sous leur aile et les élèvent en petits soldats.
C'est là tout le paradoxe d'un système dont prend conscience peu à peu le lecteur : celui des gangs qui font régner l'ordre par la terreur, mais qui sont aussi les seuls à fournir nourriture et éducation aux familles de la cité, quand le gouvernement et les organisations humanitaires sont impuissants. Par la voix du jeune garçon, le roman apporte un éclairage vraiment enrichissant mais qui laisse sans voix sur les forces en présence et sur ce jeu précaire où les gangs dominent et où gouvernement, Nations-Unies et humanitaires peinent à trouver leur place et à apporter leur aide dans ce chaos.
Les chapitres mettant en scène Toussaint Louverture, essentiellement dans le cadre d'enjeux martiaux et de négociations, apparaîtront peut-être moins percutants face à l'horreur du présent, qui interpelle davantage parce qu'elle est malheureusement toujours d'actualité. Mais ils éclairent malgré tout la difficile histoire de l'île et de ses populations d'hier à aujourd'hui, et rappellent que les idéaux de liberté et de paix que portait l'ancien esclave pour ses pairs ne sont toujours pas une réalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
docidf
  02 novembre 2014

Haïti soleil noir /LAKE, Nick
Traduit de l'anglais par Laetitia Devaux
Gallimard jeunesse – Septembre 2013 – 368 pages (Scripto)
ISBN 978-2-012-064780-4 - Prix : 16,50 €

Résumé : Shorty est une chimère, un voyou haïtien. Alors qu'il n'a que 15 ans, il a déjà été blessé par balle, a failli mourir plusieurs fois, a tué ou essayé de tuer d'autres personnes. A Port au Prince, il habite le bidonville Cité Soleil qui a la réputation d'être le plus violent du monde. Hospitalisé après une fusillade, il se réveille sous les décombres de l'hôpital, seul rescapé, à son étage, du séisme qui vient de ravager Haïti en ce début d'année 2010. Luttant pour garder espoir et survivre en attendant les secours, il se remémore sa vie et ses souvenirs s'entrelacent avec ceux de Toussaint Louverture, un haïtien célèbre, qui deux siècles plus tôt a combattu pour l'indépendance d'Haïti et l'abolition de l'esclavage.
Mots clés: AIDE HUMANITAIRE / MISERE /BANDITISME /SOLIDARITE / FATALITE / ESCLAVAGE / ASSASSINAT / POLITIQUE INTERNATIONALE /
Commentaires : Un récit étonnant basé sur des faits historiques ou avérés qui fait découvrir de manière très vivante la réalité d'Haïti d'hier et d'aujourd'hui. L'alternance passé / présent est intéressante et permet une réflexion sur la condition du peuple noir (esclaves puis prisonniers de la cité). Certaines scènes sont très violentes mais elles permettent aussi d'alimenter la réflexion. L'auteur n'est pas haïtien et pourtant il arrive à retranscrire la vie des habitants du bidonville Cité Soleil et leurs pratiques religieuses de manière saisissante. La violence qui régit les relations entre les habitants de ce bidonville et la complexité du récit fait que ce livre est plutôt pour les 3èmes ou lycéens.
Pistes de discussion :
• Pourquoi le gouvernement haïtien n'aide-t-il pas les habitants de Cité Soleil ?
• Comprenez-vous ce qui se passe entre Shorty et Louverture ?
• Que pensez-vous de la participation des jumeaux aux cérémonies religieuses ?
• La violence dans ces quartiers vous semble-t-elle une fatalité ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Virgule-Magazine
  15 juin 2015
Haïti, 2010. Un terrible tremblement de terre vient de ravager l'île. Shorty, quinze ans, se retrouve seul dans le noir sous les décombres d'un hôpital dont il semble être le seul survivant. le monde s'est écroulé, et Shorty est terrifié : « Je suis la voix dans l'obscurité, celle qui vous appelle au secours. Je suis la petite voix dont vous craignez qu'elle ne s'éteigne, la voix que vous voulez continuer à entendre, parce que cela signifie qu'il y a encore quelqu'un en vie. » En attendant des secours qui n'arrivent pas, Shorty fait défiler sa vie. Il se souvient de sa famille, des bidonvilles et des gangsters. Et puis surgit Toussaint Louverture, héros du XVIIIe siècle...
L'avis de Nils, 13 ans : Un livre extrêmement émouvant du fait de son histoire dure et violente. Une histoire où deux destins se font écho : celui de Toussaint Louverture, chef de la révolution en Haïti, dans le but de libérer son peuple de l'esclavage, et celui de Shorty, un adolescent de quinze ans coincé sous un amas de décombres après le tremblement de terre. Shorty, qui a grandi dans le bidonville "Cité du soleil", considéré comme un des lieux les plus violents au monde, a une histoire bien semblable à celle de Toussaint, né pourtant deux siècles avant... 
L'avis de la rédaction : À la foi roman historique – avec l'évocation de Toussaint Louverture – et fiction fondée sur la tragédie du séisme de 2010 en Haïti, le parcours de Shorty, des ténèbres à la lumière, se lit avec l'appréhension du dénouement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Laviniaa
  22 octobre 2013
Haïti, 2010. La ville vient de trembler, les murs de s'effondrer. Shorty a 15 ans et se retrouve bloqué sous les décombres d'un hôpital. Les cadavres, la soif, la faim. Mais surtout son passé, un passé proche mais un passé plus lointain aussi.
Qui ne le concerne pas seulement lui mais la ville toute entière. le passé de Toussaint Louverture dans des rêves ou des visions qui semblent si réels, si justes. le destins de ces deux hommes s'entremêlent pour ne devenir qu'un seul: celui des Haïtiens, tout simplement.

Je suis très étonnée de ne pas avoir plus entendu parler de ce livre ou en tout cas de ne pas l'avoir plus croisé sur la blogosphère ou dans le monde littéraire en général. Ce roman mérite à être plus connu, j'en suis certaine.
La brutalité de la réalité côtoie ces croyances populaires, ces croyances autour de la magie et des vieux dieux. On y découvre des horreurs quotidiennes, la vie de Port-au-Prince. Celle pour qui Toussaint Louverture s'est battue n'a au final que peu changée: les habitants sont contrôlés par des soldats et ne peuvent sortir de la ville. Un bidonville où la misère est reine, voilà où vit Shorty. Son père est tué sous ses yeux alors qu'il n'a que 7 ans, sa petite soeur kidnappée. Il ne survit grâce à Dread Wilmè, un chef de gang qui les prend sous son aile sa mère et lui. Mais grandir entouré de tant d'horreurs ne se fait pas sans mal. Shorty se fera tirer dessus, tirera à son tour, connaîtra la faim mais aussi la peur, tout simplement. Il nous raconte la vie telle qu'elle est, sans artifices. Les habitants qui mangent des gâteaux de boue. Des bébés abandonnés à tous les coins de rue. Les fusillades, des tirs de gangs ou de soldats.
Et à côté il y a Toussaint bien sûr, le passé. Sa révolte, la liberté. Son intelligence et la trahison qui l'a condamné. L'auteur précise à la fin qu'il a simplifié son histoire, chose que je respecte tout à fait. Plus de détails ou d'explications auraient alourdi le texte, ce qui est important ici ce sont les sentiments, le côté humain.
J'ai pleuré, je l'avoue. Je fais partie de ces incorrigibles sentimentalistes qui essayent d'oublier que des choses horribles se passent dans le monde. Il est parfois bien de rappeler certaines choses. Ça fait mal mais c'est nécessaire.
Un joli texte, émouvant, rapide, d'une écriture agréable. Une touche de magie, une touche de réalité, un récit qui, au final, paraît juste authentique.
Lien : http://mamantitou.blogspot.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Ricochet   03 février 2014
Malgré la qualité informative indéniable et engagée de ce roman, on regrette le manque de concision de certains passages rendant à la longue la lecture fastidieuse et très pesante. Dommage.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
IreneAdlerIreneAdler   05 juin 2014
Je me suis avancé en titubant pour voir ce que j'avais fait. Il y avait un homme mort étendu par terre, mais j'ai à peine compris que c'était moi qui l'avais tué.
Je me suis retourné. Stéphanie embrassait Biggie, la langue dans sa bouche, et ça m'a rendu presque aussi malade que le sans partout. Elle s'est écartée et m'a souri, un sourire étrange.
- Bon, a dit Biggie. Bienvenue à route 9.
J'avais 12 ans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Virgule-MagazineVirgule-Magazine   15 juin 2015
Je suis la voix dans l’obscurité, celle qui vous appelle au secours. Je suis la petite voix dont vous craignez qu’elle ne s’éteigne, la voix que vous voulez continuer à entendre, parce que cela signifie qu’il y a encore quelqu’un en vie.
Commenter  J’apprécie          10
IreneAdlerIreneAdler   05 juin 2014
Voilà quelle était la magie de l'esclavage : une idée qui transformait des hommes en bêtes.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Nick Lake (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nick Lake
Va chercher bonheur plus bas :D - La vidéo en HD c'est encore mieux.
----------------------------------------­­-------------------
Formulaire pour voter pour un livre de ma PAL d'hiver (fin des votes, le 31/03/16)
----------------------------------------­­-------------------
Les livres cités : Les 5 romans adultes : ? Les tribulations de Tiffany Trott d'Isabel Wolff ? L'impératrice des roses de Bernadette Pecassou-Camebrac ? Une enquête de Stéphanie Plum, tome 1 : La prime de Janet Evanovitch ? Les fantômes de Maiden Lane, tome 2 : Troubles plaisirs d'Elizabeth Hoyt ? Highland Pleasures, tome 3 : Les péchés de Lord Cameron de Jennifer Ashley
Les 5 romans YA : ? Blood Magic, tome 1 de Tessa Gratton ? Les voleurs d'âmes, tome 1 : de toute mon âme de Rachel Vincent ? Rebelle, tome 2 : Rumeurs d'Anna Godbersen ? Blood Ninja, tome 1 : le destin de Taro de Nick Lake ? Immortels, tome 2 de Cate Tiernan
----------------------------------------­­-------------------
Mon blog : http://bloggalleane.blogspot.fr/ Ma page FB : https://www.facebook.com/pages/Le-blo... Twitter : https://twitter.com/GalleaneL Instagram : http://instagram.com/galleane
----------------------------------------­­-------------------
Ma wish-list (aucune adresse n'y est associée) : http://www.amazon.fr/registry/wishlis... Ma wish list sur LA : http://www.livraddict.com/profil/gall...
----------------------------------------­­-------------------
Musique d'introduction : Reflection (Mulan)
+ Lire la suite
autres livres classés : haïtiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Ce film d'horreur et d'épouvante est (aussi) un roman

Jack Torrance, gardien d'un hôtel fermé l'hiver, sa femme et son fils Danny s'apprêtent à vivre de longs mois de solitude. Ce film réalisé en 1980 par Stanley Kubrick avec Jack NIcholson et Shelley Duvall est adapté d'un roman de Stephen King publié en 1977

Le silence des agneaux
Psychose
Shinning
La nuit du chasseur
Les diaboliques
Rosemary's Baby
Frankenstein
The thing
La mouche
Les Yeux sans visage

10 questions
577 lecteurs ont répondu
Thèmes : cinema , horreur , epouvanteCréer un quiz sur ce livre