AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782849410844
249 pages
Éditeur : François Bourin Editeur (10/04/2008)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
Pourquoi, aujourd'hui encore, tant d'enfants sont-ils maltraités par leurs parents ? Pourquoi met-on tellement de temps pour intervenir ? Et pourquoi a-t-on tant de mal à reconnaître que des parents puissent devenir les bourreaux de leurs propres enfants ? Pierre Lassus nous montre que toute notre culture, de la Bible à Freud, nous pousse à protéger les parents, à privilégier leur parole et leurs droits, à les considérer comme "forcément " bons, et à penser qu'ils o... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Nastie92
  19 février 2015
Pierre Lassus est psychothérapeute. Dans cet essai, il nous offre une plongée dans le monde des criminels. Non pas par voyeurisme malsain, mais pour essayer de comprendre l'origine de leur comportement déviant. Et son verdict est sans appel : "Il n'existe pas de criminels ayant eu une enfance heureuse."
Pour étayer sa théorie, Pierre Lassus l'illustre de très nombreux exemples.
Dans une première partie intitulée "Criminels", il retrace l'enfance d'un grand nombre de criminels, qu'il classe en deux catégories : les "criminels ordinaires", tels Ted Bundy ou Guy Georges et les "criminels d'état" comme Adolf Hitler ou Ivan le Terrible.
Dans chacun des portraits, il analyse l'enfance du sujet, et ce qu'il nous raconte est toujours saisissant.
La seconde partie est intitulée "le déni et le soin".
Le déni c'est, nous dit-il, ce triple refus de voir la réalité : de la part du coupable (ça se comprend !), de la victime (trop sidérée pour admettre l'ampleur de ce qui lui arrive), mais aussi des observateurs (les actes commis sont souvent si barbares qu'on ne peut accepter l'idée qu'ils aient été commis par un être humain).
Dans les dernières pages, Pierre Lassus évoque les soins, mais avant tout la prévention.
Il plaide de manière fort convaincante la cause des enfants, qui selon lui doivent à tout prix être protégés des adultes, lorsqu'ils sont défaillants, fussent-ils ses parents. Des parents à qui il va jusqu'à refuser ce titre de "parents", ne leur accordant que l'appellation de "géniteurs".
Pierre Lassus se place sans ambiguïté du côté des enfants : "On pourrait alors en finir avec ce maintien imposé des liens entre les parents criminels et les enfants victimes, avec ces visites "médiatisées" de la petite violée à son "papa" incarcéré, avec ces rencontres en terrain "neutre" et sous le regard supposé vigilant d'intervenants sociaux (il faut quand même bien empêcher des passages à l'acte dans le cadre de l'institution sociale) entre des petits apeurés et leurs ex-tortionnaires. Toutes ces pratiques n'ont en fait d'autres justification que le "droit" des parents, et elles ignorent résolument le "droit" des enfants à être protégés, à grandir en paix, loin des menaces et des manipulations perverses. "
Un essai assez complet, qui ouvre de nombreuses pistes de réflexion. Une lecture que j'ai trouvée très enrichissante.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          210

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Nastie92Nastie92   19 février 2015
Notre rencontre avec l'enfance des criminels tend à prouver que des parents "mauvais" sont une condition nécessaire à l'éclosion des comportements criminels. C'est bien chez l'enfant que tout se joue, tout se met en place, tout prend son origine. C'est par l'enfant que l'on peut, en éradiquant les violences, espérer changer le destin de l'humanité, parce qu'il est au commencement.
Commenter  J’apprécie          110

Video de Pierre Lassus (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Lassus
Pierre Lassus, psychothérapeute et directeur de l'Union française pour la sauvegarde de l'enfance et auteur de La violence en héritage. Le tragique paradoxe des relations parents-enfants (Editions François Bourin, janvier 2011) est l’invité d’Audrey Pulvar dans le 6/7 de France Inter (6h50 - 17 janvier 2011).
autres livres classés : DévianceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1910 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre