AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2017028118
Éditeur : Hachette (01/03/2017)

Note moyenne : 3.34/5 (sur 58 notes)
Résumé :
Qui a dit que la vie était un conte de fées ?
Lorsqu'on est trahie par sa meilleure amie, difficile d'y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s'enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseaux social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s'en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d'amour et découvrir le coe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (46) Voir plus Ajouter une critique
garrytopper9
  10 juin 2017
J'ai aimé cette originalité qu'il y avait au début du récit, avec ce monde dont on ne sait pas vraiment si c'est réel ou pas. Un conte de fée moderne qui jouait sur l'univers de Blanche-neige. Alors je me suis sans doute précipité avec cet achat, mais j'aime bien acheter un livre lorsqu'il me plait, je me dit que je soutiens l'auteur et la maison d'édition en faisant cela.
Mais hélas, l'originalité du départ est vite passé, et je me suis retrouvé avec un livre, pas mauvais, mais pas aussi bon que je ne l'espérais. Au final, point de conte de fées, juste un nouveau réseau social et des personnages assez classiques, voire un peu cliché par moment.
C'est typiquement le genre de lecture piège, qui vous promet de belles choses, et que, au fil de votre avancement vous vous rendez compte que ça ne tient pas ses promesses et que l'histoire, sans être mauvaise est assez classique.
Pourtant, c'est fou car dès le départ cela commençait super bien avec le personnage de Blanche qui découvre que son père couche avec sa meilleure amie ! A peu près au même moment je lisait aussi Make me bad, qui démarre un peu dans le même genre. Mais à l'inverse de Blanche, le personnage de Make me bad, ne se contente pas de pardonner ou de s'enfuir en pleurnichant. La pauvre Blanche passe pour une cruche, une potiche, qui finalement pardonne tout, comprend tout.
J'ai trouvé cette histoire trop facile alors qu'il y avait matière à faire tellement mieux. de plus la romance est assez étrange, durant toute la lecture on ne ressent pas spécialement l'attirance de Blanche pour les deux frères, mais finalement si.
Je n'irais pas jusqu'à dire que je regrette mon achat, car ça se laisse lire sans aucun soucis (et c'est bien ça le piège) mais le postulat de départ est clairement sous-exploité.
L'édition Hachette est de très bonne facture, aucune coquille, une bonne qualité de papier et une très jolie couverture blanche et dorée. le seul soucis vient de la couleur dorée utilisée pour la tranche, les couvertures avant et arrière. Elle a le vilain défaut de s'imprégner sur vos doigts et donc de disparaître du livre, laissant des trous blancs pas très jolis.
Une lecture sympathique mais sans plus.

Lien : https://chezxander.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
Entournantlespages
  17 mars 2017
Blanche-Neige n'est pas forcément mon conte préféré. Par contre, j'adore les réécritures de contes, ayant alors la chance de redécouvrir, Blanche-Neige, le Petit Chaperon rouge, Cendrillon, etc... Je remercie donc Hachette pour me permettre de découvrir ce nouveau roman. Et c'est donc avec peu d'appréhension que je l'ai commencé, et ce qui frappe dès le début est bien la modernité. L'auteure jouit de la technologie et des réseaux sociaux afin de créer un lien étroit entre notre monde contemporain et l'histoire de cette jeune fille qui va être sauvée par le prince charmant. C'est par le biais d'une application internet, Pomme-d'amour.com, que Blanche, jeune fille de dix-huit ans à l'université dans la capitale parisienne, va voir s'exaucer ses voeux les plus profonds. Alors qu'elle découvre la relation entre sa colocataire Laurine et son père, Blanche, complètement déboussolée, décide d'aller se changer les idées dans les rues de Paris. Elle tombe alors sur une femme farfelue, la "sorcière" qui l'invite à découvrir l'application internet qui sert de réseau social et à se rendre à une petite fête. D'abord réticente, Blanche décide finalement d'aller s'aérer l'esprit lors de cette soirée et tombe nez à nez avec Rob, un jeune homme sexy, conscient de ses atouts et jouant de ses charmes. Loin de ressembler à une top-model superficielle et bimbo, et possédant un sens aigu de la répartie, Blanche va immédiatement intriguer Rob. Elle va alors passer la soirée avec l'éphèbe, son ami Jay tout aussi séduisant et séducteur, et les filles les accompagnant, notamment Roxanne.
C'est à cet instant que la vie de Blanche va changer du tout au tout. Car, le lendemain, alors qu'elle pensait reprendre sa vie où elle l'avait laissée la veille, Blanche va se lier d'amitié avec ses différents personnages jusqu'à faire pleinement partie de leur quotidien. Abandonnée par son père parti à l'étranger afin d'éviter toute discussion, sa meilleure amie qui se révèle calculatrice, et son petit ami qui semble ne pas sortir avec elle pour de bonnes raisons, elle va découvrir la vie auprès de Roxanne qui va l'héberger, de Jay et de Rob. Mais aussi de Mathias, le frère de ce dernier, qui se montre mystérieux et ambigu. Bientôt, Blanche va travailler pour lui, ce qui va déclencher chez Rob une énorme jalousie, ce qui ne m'a pas permis, à plusieurs reprises, de m'attacher autant que je l'aurais voulu à ce personnage.
On peut dire que dans la vie de Blanche, c'est tout blanc ou tout noir ! Tout semble lui tomber dessus d'un coup, soit comme si c'était le coup du hasard, soit comme si elle était extrêmement naïve. J'ai un peu traînée des pieds au début de ma lecture, ressentant à trop de moments l'immaturité de Blanche face aux événements auxquelles elle devrait faire face mais qu'elle fuit. J'ai adoré sa répartie presque sans failles, mais entre ce qu'elle dit et ce qu'elle fait, il y a un grand écart ! Et puis, elle semble ne pas se poser beaucoup de questions face à tout le mystère que ses nouveaux amis semblent vouloir laisser planer. Ceux-ci s'étonnent que cette nouvelle venue qui ne semble pas connaître pas leur identité, Jay ayant justement peur qu'elle joue un double-jeu pour profiter d'eux, et Blanche attend un bon bout de temps avant de s'interroger réellement. Elle préfère laisser les événements se dérouler, restant dans le flou et étant donc pour la majorité du temps plutôt étonnée par ce qui lui arrive. Roxanne qui la considère déjà comme sa plus grande amie alors qu'elles ne se connaissent que depuis quelques jours, Jay suspicieux et agacé de sa présence, et Rob qui vacille entre intérêt à son égard et une parfaite ignorance lorsqu'elle est au côté de Mathias. Un jeu semble alors se jouer entre les deux frères ayant une relation conflictuelle, et Blanche se retrouve vite au milieu, étant la pièce maîtresse pour que l'un des deux gagne la partie. Et je peux dire que toute cette jalousie m'a vite agacée. N'est-il pas plus facile de discuter ? Tout ce jeu de jalousie, de possession et de manipulation est parfois trop important pour réussir à adhérer au tout. Les réactions des personnages ne sont pas toujours entièrement compréhensibles et laissent place à une petite frustration du côté du mystère entre Mathias et Rob, et d'une pointe d'immaturité de la part principalement de Blanche mais également de Jay. J'ai trouvé que les personnages ne faisaient pas leur âge, à part Mathias qui est le plus vieux. À part lui, je leur aurais tous donné entre quinze et seize ans au vu de leur réactions et de leurs paroles parfois enfantines, notamment les échanges entre Stella et Jay.
Comme je le disait au début, le conte est bien retravaillé. Avec l'application internet, tout le potentiel est accompli par la référence des nains, du chasseur, de la reine, etc... chacun revêtant un personnage du conte original. Par contre, les allusions explicites dans les dialogues, notamment par le biais des surnoms (Grincheux, Prof, etc...) m'a parfois dérangé. Je préfère lorsque c'est plus implicite et nuancé. Cela apporte encore davantage un cadre plutôt jeunesse à l'histoire, ce qui ne me convient pas souvent, n'étant pas trop friande des lectures trop jeunesse. L'histoire globale, sans être imprévisible, reste intéressante à suivre par cette touche de modernité et de fraîcheur même si j'aurais plus accrochée avec une écriture moins simple et plus poétique et stylisée. Blanche semble réussir au final à faire la part des choses, à réfléchir à ce qui lui fait face en prenant tous les données en compte. Elle est enfin prête à avancer, elle qui se refuser à l'amour.
Lien : http://entournantlespages.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
doyoulikefrogs
  16 mars 2017
Voilà, c'est fait, j'ai lu "Ne m'appelez pas Blanche-Neige" grâce à NetGalley et les éditions Hachette Romans qui ont bien voulu que je le reçoive en e-book gratuitement. C'était une très bonne lecture. Même si, même si... il reste des points négatifs...
Lorsque j'ai commencé ma lecture, je me suis dit "chouette, un conte de fées moderne", et vous savez j'adore. Oui depuis la série Once Upon a Time ou encore la saga des Chroniques Lunaires, les "story retellings" j'aime bien, j'adhère. Pour ne rien vous cacher, je préfère tout de même le conte original. Les contes sont universaux et donc modernes à jamais à leur manière. Je me souviens du visionnage de Blanche Neige de Disney, j'avais été, comment dire??... traumatisée. La belle-mère, quel monstre! Et puis j'étais tombée sous le charme surtout esthétique de Blanche Neige et le Chasseur au cinéma (parce que sinon au niveau scénario c'était juste une romance plate de chez plate).
Bon reprenons ma chronique sur ce roman.
Tout d'abord, j'aime la couverture et le soin pris par la maison d'édition pour obtenir un joli graphisme de la pomme d'amour à chaque chapitre. Ensuite, j'aime bien l'héroïne, Blanche. Elle n'est ni bécasse, ni stupide, ni trop naïve, elle a juste besoin de grandir, de se détacher du Père pour aller vers l'Amour avec un grand A.
Les atouts de ce roman sont nombreux. Déjà, l'humour. J'ai beaucoup ri ne nous le cachons pas. Les situations sont parfois rocambolesques, on voit que l'auteur a bien réfléchi à retranscrire le conte au plus juste. La sorcière est très rigolote, certains personnages sont attachants, Roxanne, Jay, ...
J'ai tout de même était légèrement déçue par le début lorsque Blanche s'embarque dans une soirée après avoir découvert une vérité qui dérange. Une quarantaine de pages plus tard ça allait déjà mieux. Bon parce qu'une héroïne bourrée moi ça me saoule justement haha. On commence à faire connaissance avec les sept nains et le site Pomme d'Amour, une bonne idée.
C'est aussi une formidable histoire d'amitié. J'ai été très touchée par l'amitié entre Roxanne et Blanche. J'ai bien aimé les parts sombres et obscures de chaque personnage. Et le fait aussi que ce roman nous amène à comprendre que pour avancer il faut pardonner au passé en ouvrant les yeux sur les autres sans juger.
Les points négatifs: pas beaucoup, même si ce qui m'a dérangée ce sont certaines scènes inutiles je pense parfois, notamment avec Théo, l'enfant de Matthias. Parfois je trouvais ça un peu longuet. J'ai aussi été déçue par le secret de Rob même si sérieusement je voulais, il FALLAIT que je sache ce secret !! L'histoire d'amour est donc convenue même si l'auteur nous fait balader tout au long du roman entre les sept nains et Fred l'ex de Blanche. Reste un goût de vague déjà vu au niveau de la romance, et une écriture inégale d'un chapitre à l'autre, la fin du roman est bien écrite cependant et amène plus de suspense. Mais sinon c'est assez original pour que l'on s'y attache.
Somme toute une bonne lecture, que je recommande à tous les jeunes amateurs de Young Adults. Avec de beaux messages dans le roman, contre le harcèlement à l'école par exemple.
Lien : http://www.unefrancaisedansl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Gr3nouille2010
  24 septembre 2017
J'avais hâte de lire ce roman, malgré le fait que j'accroche toujours difficilement avec les réécritures de contes (je m'obstine pourtant, ça me rend toujours très curieuse), parce qu'en survolant quelques passages, ça donnait furieusement envie ! Si, au début, ça passait à peu près, la suite n'a rien arrangé. C'est une grosse déception...
Après la trahison de sa meilleure amie, qu'elle a retrouvée dans les bras de son père, Blanche s'enfuit dans la nuit... Elle fait alors la rencontre de deux fêtards peu fréquentables mais qui semblent s'intéresser à elle... Par la suite, grâce au réseau social Pomme d'Amour, elle rencontre d'autres personnes qui deviennent ses amis. C'est ainsi qu'elle tentera de se reconstruire après la trahison de sa plus proche amie, entre autres trahisons...
Autant être honnête dès le départ : je n'ai pas du tout compris où l'auteur voulait en venir avec cette histoire. Certes, la réécriture est assez fidèle dans le sens où Blanche dit oui à tout et est assez soumise (personnellement, je n'ai jamais trouvé Blanche-Neige très indépendante ni très intéressante... et Blanche est pareille...), et le concept des sept nains ainsi que de la belle-mère et du roi est assez bien incorporé à l'histoire. Mais ce sera tout, et sans grand intérêt...
Ce qui m'a le plus ennuyée, outre le fait que l'intrigue en elle-même n'apporte rien d'intéressant à la lecture, c'est la facilité des choses, la pauvreté des dialogues et les personnages qui n'évoluent pas d'un pouce. Globalement.

Si on rentre plus en détails, ça donne des clichés du début à la fin : une héroïne qui se dit indépendante et forte parce que c'est comme ça qu'on les aime, en général, mais qui est complètement à l'opposé de ça et qui le démontre sans cesse, avec des personnages masculins assez machos, finissant par être mielleux mais de façon totalement niaise. Pour ne citer que ça.
Ensuite, tout est tellement facile... Blanche veut des amis ? C'est compréhensible, elle vient de tout perdre (c'est-à-dire son père, sa meilleure amie et son petit-ami). Alors, elle n'a qu'à faire un voeu et... voilà des amis ! Elle veut du travail ? Refaisons un voeu... de plus, elle n'a pas besoin de décider de quoi que ce soit, tout le monde le fait à sa place. Elle proteste bien de temps à autres mais on se rend vite compte que c'est surtout pour la forme...
J'ai été aussi pas mal déçue par les dialogues qui n'apportent encore une fois pas grand chose à l'histoire. Ils sont plats, dénués d'intérêt et ne font pas vraiment avancer l'histoire (sauf pour la fin, où l'on a droit à une belle révélation... un peu grosse à avaler mais ça reste une révélation). de plus, les réparties tombent à plat tellement elles ne volent pas bien haut, et j'ai trouvé ça franchement dommage. C'était même assez redondant, alors qu'il y avait pourtant de quoi faire entre Jay et Blanche.

Pour rester dans la redondance, il y a la trahison de la meilleure amie de Blanche qui revient sans cesse... Blanche reste bloquée dans le passé et en fait toute une montagne... Bien sûr qu'elle a le droit d'être en colère, de ne pas comprendre, d'être révoltée ou même écoeurée mais pas de là à en faire trois tonnes, faut avancer à un moment donné... de plus, elle a beau tout ressasser, rien n'est jamais réglé. Ils sont tous adultes mais ne parlent jamais ou alors très peu (au mieux) du problème. Comment les choses pourraient s'arranger ? Ce qui la rend assez immature... Et cette habitude de toujours croire qu'elle sait ce que les autres penseront d'elle si elle parle de cette histoire... Elle en fait trop, beaucoup trop. Et ce n'est malheureusement pas la seule. Rob (Joyeux), fait exactement comme elle. du coup, il fait toute une histoire de son mystérieux secret et, quand on le découvre, ce n'est finalement pas si incroyable que ça... Enfin, je pense qu'après avoir lu tout ça, on ne s'attend plus à rien et plus rien ne nous fait de l'effet, simplement.
Je dois dire tout de même que deux choses m'ont plu dans ce roman : la fluidité de l'écriture, parce que même si je me suis ennuyée et que je n'y trouvais pas d'intérêt, je l'ai lu en peu de temps et sans peine, ainsi que le "placement" des personnages. Pour la majorité, j'ai trouvé qu'ils étaient bien trouvé en rapport avec les personnages du conte d'origine, surtout en ce qui concerne Dormeur, Atchoum et Blanche principalement, mais les autres sont pas mal trouvés aussi. À part la sorcière...
Bref, je pense que je vais m'arrêter là parce que je pourrai en parler pendant longtemps, mais pas en positif malheureusement... Je n'ai simplement pas compris où l'auteur voulait nous mener ce qui est dommage vu la bonne idée de départ, et toutes les autres choses (la lourdeur de Blanche à ressasser sans cesse le passé, la facilité des événements, le creux des dialogues, le manque de caractère des personnages...) n'ont fait que renforcer mon avis au cours de ma lecture : décevant...
Lien : http://uneenviedelivres.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Analire
  08 avril 2017
Blanche-Neige est un de mes contes de fées préférés. Quand j'ai appris que les éditions Hachette publiaient une réécriture moderne de ce splendide conte, je me suis jeté dessus. Malheureusement, l'histoire n'a pas été à la hauteur de mes espérances.
La protagoniste de Ne m'appelez pas Blanche-Neige s'appelle Blanche et alors qu'elle rencontre chez elle, elle trouve son père et sa coloc en pleine séance de bisous sur le canapé. Furieuse, elle quitte les lieux et erre dans les rues parisiennes. C'est là qu'elle va tomber sur une femme étrange, une espèce de « sorcière » qui l'enjoint à s'inscrire sur un réseau social appelé « Pomme-d'amour.com », sur lequel elle pourra réaliser le voeu de son choix : celui de se faire des amis. Ni une ni deux, la jeune femme s'y inscrit et se rend à une soirée organisé par ce réseau pour se changer les idées. C'est là qu'elle va faire la connaissance de Rob, Jay et Roxanne, trois jeunes parisiens à l'allure chic, totalement accros à Pomme-d'amour.com. de fil en aiguille, ils se rapprochent, apprennent à se connaître et vont devenir soudés comme les trois doigts de la main.
Pour une réécriture moderne, s'en est une ! le conte est totalement transposé dans une autre époque – la nôtre -, à l'ère de la technologie et des réseaux sociaux. L'idée est bonne, puisqu'elle s'inscrit parfaitement dans la dynamique de notre époque : les contes de fées n'existent plus, remplacés par tout ce qui touche aux réseaux sociaux et sites de rencontres. Seulement, j'ai trouvé la mise en scène de ce réseau Pomme-d'amour mal faite. Au début, on est intrigué par cette application, on aimerait en savoir plus. Mais plus les pages avancent, plus on se rend compte que ce réseau ne tient pas un rôle essentiel dans l'histoire ; au contraire, il semble superflu et n'apporte pas grand chose, outre le rappel du conte original via son nom. Pareil pour la sorcière, personnage dont je n'ai pas compris l'utilité. Elle apparaît comme par magie plusieurs fois dans le récit pour parler avec notre protagoniste et lui insuffler maintes conseils. Encore un rappel détourné au conte original, puisque la sorcière est ici gentille et bien intentionnée… mais trop effacée, pas assez intégrée dans le récit.
Les personnages se mettent à nu au fur et à mesure du récit, se dévoilant un petit peu plus au yeux des autres personnages, mais également aux yeux du lecteur. Rob, tout comme son frère Matthias, sont deux hommes très intrigants, qui ne dévoilent pas grand chose de leurs sentiments et de leur histoire personnelle. Au contact de Blanche, ils vont s'ouvrir, s'épanouir et se révéler.
Les personnages semblent naître sous nos yeux, tout comme leurs histoires d'amour doucereuses, qui s'épanouissent progressivement. Ainsi, Jay et Solène (l'élève de Matthias) semblent proches et chamailleurs, laissant prévoir une histoire d'amour naissante. En revanche, le trio amoureux Matthias – Rob – Blanche m'a rapidement agacé. Deux frères qui se bagarrent une fille, c'est du vu et du déjà vu, et en plus, la décision finale était largement prévisible.
Roxane est quant à elle la seule que je n'ai pas réussie à cerner. Dès le commencement, je l'ai trouvé superficielle et bimbo. Finalement, j'ai découvert une jeune fille solitaire et réservée. Son histoire personnelle n'a pas été entièrement dévoilée, ce qui laisse un trou béant dans la narration globale. Dommage. J'aurais voulu en savoir un petit peu plus sur son passé, ses histoires de coeur, ses parents…
Une réécriture de conte de fée modernisée, qui garde quand même un soupçon de magie à insuffler aux lecteurs. Amours et péripéties seront au rendez-vous pour Blanche, notre princesse du XXIème siècle.
Lien : https://analire.wordpress.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations & extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
HamisoitilHamisoitil   25 avril 2017
Tu vois, Blanche, je ne veux pas te mentir et te laisser croire que je suis cette image parfaite sur papier glacé. Je suis un monstre. Le pire qui soit. Mais j'ai été puni. Parce que je t'aime et que je ne sais pas comment te le dire. Je voulais simplement que tu saches que, pour toi, je peux ouvrir mon cœur, même si j'ai peur de te le montrer.
Commenter  J’apprécie          70
AnalireAnalire   01 avril 2017
Sait-on qu'on est adulte quand le mobilier pour enfants devient trop petit pour nous ? Quel est le moment précis où on ne peut plus être un enfant ? A quelle date suis-je devenue une adulte ? Y a-t-il un jour précis sur le calendrier de ma vie où tout a changé ?
Commenter  J’apprécie          60
mairame95mairame95   24 mars 2017
Lorsque Jay vient chercher Blanche en moto : " - Tu n'as qu'à fermer les yeux et t'agripper, on ne va pas loin de toute manière.
- M'agripper, mais à quoi ? A...toi ?
Il se marre : je crois que tu n'as pas le choix.
-Je te préviens, si tu vas trop vite, je risque de me cramponné à toi [...]
-Vous faites toutes ça ! Quelle excuse ! (Il prend une pause de mannequin et regarde au loin). Je suis vraiment un sex-symbol !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
KimysmileKimysmile   26 février 2017
Je ne crois pas que l'amour se maintienne juste en faisant des efforts. Les amoureux qui accrochent ces cadenas jettent ensuite la clé dans la Seine, ça me fait bien rire : ce n'est pas parce que tu enfermes ton amour à double tour qu'il va rester intact. Parfois les sentiments changent, parfois ils sont incompréhensibles, parfois ils sont méprisables ou non souhaitables.
Commenter  J’apprécie          20
AnalireAnalire   02 avril 2017
Derrière chaque personne se cache un coeur en attente, un coeur en souffrance, un coeur en devenir.
Commenter  J’apprécie          90
autres livres classés : blanche neigeVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2594 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
. .