AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2377330134
Éditeur : Éditions Numeriklivres (06/12/2016)

Note moyenne : 2.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
1793, La France vit sous le règne de la Terreur. Dans la ville occupée de Lyon, un hussard affecté aux Affaires occultes enquête sur la disparition mystérieuse d’un frère d’armes. Au cours de ses investigations, il va devoir affronter des représentants de sectes étranges, des politiciens ambitieux, des bohémiens, il devra explorer des souterrains baignés de secrets anciens, il croisera une espionne italienne, une chanteuse, des chats, des corbeaux, des morts, des vi... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (3) Ajouter une critique
lilice_brocolis
03 mars 2017
Ce roman aurait pu être génial. Il mélange historique et fantastique de manière assez bluffante. Différents types et niveau de magie s'agitent dans une ambiance révolutionnaire, il y a de l'intrigue, du mystère, de l'aventure, du réalisme et de l'extravagant. L'imaginaire est très riche, imagé, varié et original. La fantastique tient par moment un peu de l'horreur, souvent de l'inquiétant et se marie très bien aux troubles de l'époques. L'historique est bien renseigné, et les scènes et lieux bien choisis pour nous en faire ressentir différentes facettes.
Mais, il y a un gros problème de style.
Au début c'est super, les scènes présentées sont fortes en détail évocateurs, on se retrouve plongé dans une ambiance particulière. Et après... et bien pareil, en fait. Les scènes d'expositions se succèdent, chaque fois qu'un nouveau lieu, un nouveau personnage, une nouvelle idée ou juste une nouvelle scène à lieu on a des longs paragraphes introductifs fort en superlatifs. Et comme le roman se compose surtout d'une succession de scénettes variées (aspect que j'ai pas ailleurs beaucoup apprécié), c'est tout le temps. Tous les personnages, même n'apparaissant que ponctuellement, ont un nom, un prénom, un passé, un métier, souvent un surnom, et sont désigné par un de ces termes de manière arbitraire à chaque phrase (y compris par les autres personnages), ce qui est assez gratuitement confus. Et malgré cela, on n'évite pas les répétitions, avec certains termes peu usités très souvent repris. Il y a une sorte de démonstration de "grands mots qui font classe" qui finit par nuire au rythme et induit des lourdeurs. Clairement, des passages du livre aurait dû être allégés, pour être à la fois moins long, plus clairs et moins uniformément fleuris. le tout est donc loin d'être facile à lire, on doit reprendre des phrases pour comprendre de qui on parle.
Et ce n'est pas aidé par le fait que le livre soit très mal relu, s'il a été relu. Il y a de nombreuses fautes qui gêne la fluidité de la lecture (et pourtant je suis loin d'y être la plus sensible) : un "s'il" à la place d'un si, de nombreuses virgules en trop, des petits mots manquant, quelques erreurs de terminaisons...
Il y a aussi quelques autres défauts : les dialogues sonnent très peu naturels et contiennent des répliques vides d'intérêt, les personnages féminins sont tous identiques (elle sont toutes exceptionnelles, rebelles au moeurs de l'époque, ninja, avec de jolies formes, félines dans leur mouvement, des yeux qui ne laissent pas indifférent,... au bout de la cinquième, ça devient usant, surtout quand on en a jamais vu sur d'autres modèles et que ça joue autant dans les clichés du genre).
C'est vraiment dommage, parce que le fond est réellement bon, et mieux maîtrisé (et avec l'aide d'un éditeur...) le style aurait pu être super lui aussi, on sent que ce n'est pas un manque de talent de l'auteur (bon sauf peut-être pour les dialogues).
Au final j'ai eu l'impression de lire un super premier jet d'un bon roman, où l'auteur s'est un peu emballé dans les détails inutiles. et où l'éditeur n'a pas joué son rôle jusqu'au bout.
Je tiens quand même à remercier babelio et l'éditeur, grâce à qui j'ai reçu ce livre pour Masse Critique. Et en profiter pour signaler au passage que si je râle autant, c'est parce que j'aurais voulu adorer ce livre, que je suis ravie d'avoir découvert.
Lien : http://lemoulinacritiques.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Akyah
17 février 2017
Beaucoup de regret, avec ce tome 1. J'espérais une fin et bien s'est raté. Il faudra attendre un tome 2, mais ce sera sans moi. L'intrigue plus ou moins fantastique aurait pu être sympa, on retrouve de nombreux quartiers de Lyon, même si je suis surpris qu'ils portent le même nom au 18ème siècle, mais on se perd vite dans la complexité religieuse & politique. On saute du coq à l'âne en permanence entre l'histoire et l'historique, mais également entre les personnages. On perd certains personnages au fil du livre, sans savoir ce qu'ils deviennent. Cela en devient trop complexe et l'historique devient une priorité, très long par moments.
Très déçu, à moins que je n'aie pas su comprendre H. Laymore.
Commenter  J’apprécie          70
Elyan
10 mars 2017
Ce premier tome de Lyon des Cendres nous plonge dans une France au plein coeur de la Terreur, après la révolution. Dans cette période troublée, les différentes factions historiques (sans-culottes, membres de la Convention, royalistes...) se mêlent à des factions fantastiques (Alchimistes, Symphomancie...), cherchent à survivre ou à prendre le contrôle. Au milieu de ces intrigues, une ville exsangue et détruite et affamée : Lyon et un Hussard de la mort en quête de l'assassin de son père.
L'ancrage historique est assez présent : échos des guerres de Vendée, siège de Lyon (que j'ai découvert), guillotines qui prennent rarement du repos, expressions d'époque...
Aux personnages historiques se mêlent les personnages propres à l'histoire, et ils sont divers et nombreux. Il est parfois d'ailleurs compliqué de s'y retrouver entre tous les personnages et leurs surnoms, les différentes factions et leurs liens entre elles. Avant d'être un roman d'aventure, c'est en premier lieu un roman de complots, d'intrigues politiques... sur ces aspects, il m'a beaucoup fait pensé au manga Chonchu.
L'histoire est (très) complexe, mais riche et prometteuse. le premier tome pose le cadre, les lieux et les personnages, il commence juste à lever quelques voiles sur les liens entre certains d'entre-eux, on attend le deuxième tome pour voir où nous emmène l'histoire.
Pour ma part, c'est un roman un peu exigeant dans sa lecture pour s'y retrouver, mais que j'ai lu avec plaisir et dont j'attends le deuxième tome pour comprendre les implications des différents événements et enjeux levés dans ce premier tome (qu'est ce que la Sombre par exemple).
Un petit regret : une relecture probablement rapide avant impression qui laisse un certain nombre de coquilles dans le texte (mots qui manquent...).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations & extraits (4) Ajouter une citation
AkyahAkyah12 février 2017
Ni le Rhône, ni la Saône, ni les fortifications de la Croix-Rousse ou le fort de Sainte Foy, tombé par trahison, n'avaient pu protéger Lyon de la colère de la Convention. De ses traboules reliant secrètement une rue à une autre, de ses souterrains unissant les égouts romains aux plus récentes galeries de drainage des eaux de la colline de Fourvière, Lyon cultivait le goût du caché, du non-dit et du paradoxe. Lyon la catholique avait toujours vu croître les ombres les plus étranges dans les plis de sa très sainte chasuble, et ses ruelles tordues, ses passages cachés, expliquaient certainement qu'elle ait toujours été une porte ouverte vers un ailleurs étrange et interdit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lilice_brocolislilice_brocolis23 février 2017
Depuis le petit bois tout proche, des dizaines d'ailes noires claquèrent. Montant depuis les branches, le peuple croassant s'éleva jusqu'à dépasser le sommet de la chapelle. Le corbeau isolé s'envola à son tour pour les rejoindre, et ensemble, ils plongèrent jusqu'au cœur de la ville.

Déjà, les cendres commençaient à tomber.
Commenter  J’apprécie          10
ElyanElyan10 mars 2017
Un soleil lactescent finissait de choir sur la ville. Les nuages qui avaient plongé le jour dans un bleu dépressif avaient finalement été repoussés par le vent. Sur le front percé de leur empire, les nuées se voyaient déchirées par des lames d'un jaune pâle à la lumière diffuse. Patiente et placide en dessous de cette intrigue céleste, la ville noire feignait d'être insensible au bleu, au blanc et à l'or qui la caressait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lilice_brocolislilice_brocolis23 février 2017
Qui parle des commissaires ou des députés ? Je vous parle de la foule, de l'ire populaire, de ce serpent qui se repaît de sang, littéralement. Vous pouvez tenir tête à un décret, mais pas à une horde en colère.
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : roman d'aventureVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
918 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre