AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782818931127
56 pages
Éditeur : Bamboo Edition (11/06/2014)
3.46/5   13 notes
Résumé :
Vous connaissez sa mort, cause de la Grande Guerre. Mais connaissez-vous sa vie ? Plus que de l'attentat de Sarajevo, cette histoire vraie fait le récit de l'amour qui unit François-Ferdinand de Hahsbourg et sa femme, malgré la pression de l'étiquette et les efforts de l'empereur François-Joseph qui a tout tenté pour les séparer. Jusqu'à les inciter vivement à se rendre à Sarajevo, le jour de l'ex-fête nationale de la Serbie fraîchement annexée.
Ce voyage qui... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
BazaR
  04 juillet 2016
Dans son livre « 1914 », Jean-Yves le Naour racontait de nombreuses histoires nous permettant de saisir la Grande Guerre dans tous ses aspects. Il a eu la bonne idée d'en extraire quelques-unes et de les décliner en albums BD.
Celui-ci nous permet de mieux connaître François-Ferdinand, cet archiduc d'Autriche-Hongrie dont l'assassinat à Sarajevo par des nationalistes pro-Serbes fut le détonateur de l'une des pires boucheries de l'Histoire. Cet homme a des facettes attachantes et d'autres puantes (mais dans le ton de l'époque).
Il adore sa famille et a d'ailleurs fait une mésalliance en épousant sa Sophie adorée et désargentée, au grand dam de son empereur d'oncle François-Joseph. L'étiquette, la tradition le gonflent carrément et – comme un saumon remontant le courant de l'opinion – il n'est pas en faveur de la guerre. En revanche, il est coléreux, déteste les Hongrois et est particulièrement xénophobe. La leçon de géopolitique qu'il donne à son fils est culte (« les Anglais sont un peuple de boutiquiers sans âme, les Français condamnés à la médiocrité par le culte de l'égalité, les Russes des barbares, les peuples des Balkans un ramassis de brigands et de sauvages, etc. »).
La préparation du voyage officiel à Sarajevo et la journée de l'attentat sont contées en détail. On voit tout de suite la stupidité qui a consisté à organiser la visite le jour de la fête nationale serbe ; autant cracher au visage des nationalistes. Et tant qu'on y était, on publiait la nouvelle plusieurs semaines à l'avance pour bien laisser le temps aux éventuels assassins de s'organiser.
On reste confondu devant la série de bourdes de l'organisation. Par exemple, après une première tentative d'assassinat ratée, les autrichiens ont la possibilité d'ordonner le déploiement de troupes qui campent à proximité dans la ville. le Général Potiorek s'y refuse pourtant, arguant que le règlement interdit les haies d'honneur par des troupes en tenue de campagne.
En elle-même, la mort de François-Ferdinand et de sa femme ne firent pas pleurer dans les chaumières de la Cour. Elle favorisait même les plans de guerre de l'état-major autrichien. le Naour tourne d'ailleurs le récit de telle façon qu'on se demande vraiment si l'empereur n'a pas envoyé son neveu exprès à la mort, en comptant sur les conséquences qui eurent lieu. François-Joseph n'appréciait pas son héritier, et ce dernier le lui rendait bien.
L'album n'est jamais ennuyeux et le Naour a un certain talent de dialoguiste. le dessinateur Chandre, en revanche, est le point faible. La ligne claire est poussée trop loin, abimant de beaux décors et ayant du mal à stabiliser les visages qui, cependant, ne manquent pas d'émotions. Les dessins éclairent toutefois sur les costumes, les uniformes et styles de vie d'une Belle Époque finissante où la calèche côtoyait les premières automobiles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
ninoule69
  28 février 2016
En 2014, les éditions Bamboo ont fait le choix de commémorer, elles aussi, différents moments-clés de la Grande Guerre.
Pour ce faire, contact a été pris avec deux auteurs de bande dessinée : Le Naour et Chandre. Ces derniers ont ainsi écrits et conçus plusieurs opus dont celui-ci, dont aussi "Les taxis de la Marne" parmi d'autres.
Dans cet album, le lecteur fait connaissance avec François-Ferdinand et sa famille. En fait, ce sont pour ainsi dire les derniers mois de sa vie qui sont relatés ici.
On comprend très vite que le très rebelle François-Ferdinand, héritier par défaut de la très conservatrice couronne de l'empire d'Autriche-Hongrie et neveu de François-Joseph, l'empereur, est à peine le bienvenu dans un climat aristocratique attaché de manière désuète à l'étiquette. On comprend donc pourquoi son épouse, roturière, et ses trois enfants sont plus ou moins des parias.
Tout au long de cette bande dessinée, le lecteur est témoin de scènes de tensions, tant familiales, que politiques et diplomatiques.
L'ouvrage nous guide jusqu'aux dernières heures du couple, assassiné lors d'une visite "diplomatique" à Sarajevo. C'est bien la chronique d'une mort annoncée.
On réalise aussi que leur destin est scellé, certes par des complots de tous bords, mais aussi surtout à cause de la volonté de l'archiduc de garder coûte que coûte la face et à cause aussi de coups du sort. Un peu comme si tout était déjà écrit.
Lien : http://lewebpedagogique.com/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
som
  09 mars 2015
Le 27 juin 1914, Gavrilo Prinzip, un jeune conjuré serbe, abat de plusieurs balles l'archiduc François-Joseph et son épouse Sophie. Ce double assassinat sera l'évènement déclencheur d'une guerre mondiale tant annoncée.
Cette bande dessinée, publiée dans la mouvance du centenaire de la « Grande guerre », retrace les journées précédant l'attentat et s'attache surtout à en décrypter les enjeux puis à faire l'état des lieux des forces en présence.
La narration, d'une construction sagement chronologique, présente les principaux acteurs du drame, corsetés dans leurs ambitions respectives et des alliances diaboliques pour les uns, tiraillés entre les devoirs d'un futur empereur et une paisible vie de famille pour les autres. Dommage que le dessin, de type ligne claire, soit purement illustratif d'autant qu'il est complété par un dossier historique en fin volume, intéressant mais pour le coup redonnant.
Commenter  J’apprécie          40
myrtigal
  01 janvier 2019
J'ai découvert en lisant 1914 que Jean-Yves le Naour, un auteur que j'apprécie beaucoup, était également l'auteur de bandes dessinées sur le même sujet je me suis donc précipitée et j'ai choisi celui ci en premier. J'ai adoré !
J'ai déjà lu à maintes reprises les circonstances du déclenchement de la première guerre ainsi que l'attentat de Sarajevo, mais le voir imagé est véritablement autre chose.
Pour quelqu'un de passionnée par le sujet comme moi, c'est encore plus vibrant, plus percutant presque, de redécouvrir cette histoire d'une manière différente.
J'ai beaucoup aimé que l'histoire soit racontée du point de vue des Habsbourg (en opposition à la bd J'ai tué par exemple).
On entre dans l'intimité de la famille impériale avec leurs problèmes et leurs conflits. Et nous découvrons l'attentat dans ce contexte ce qui je trouve ajoute une dimension émouvante à cet événement.
Bien sûr les faits ont été bien raccourcis et très vite racontés mais ce sont les exigences de la bd.
J'ai trouvé les dessins vraiment biens (des traits certes durs mais peut être est-ce pour être au plus près du ressenti de l'histoire racontée ?) et j'ai particulièrement adoré la couverture.
Super bd que je conseille aux passionnés comme aux novices !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Erik_
  02 septembre 2020
J'ai lu il n'y a pas si longtemps la biographie consacré à Gavrilo Princip dont les deux balles allaient tuer 10 millions de personnes. En l'occurence, nous passons du côté du point de vue du successeur attitré de l'empereur François-Joseph. On se rend compte que François-Ferdinand n'était point aimé de l'empereur et qu'il n'était finalement qu'un rouage, qu'un prétexte pour livrer une guerre nationaliste sans merci.
J'ai bien apprécié ce portrait sans concession qui le montre comme un bon père de famille et mari aimant mais également comme un sale raciste. Des qualités mais également de gros défauts. Il est clair que le destin n'a pas voulu qu'il monte sur le trône afin de perpétuer la tradition des Habsbourg. On va revivre cette tragédie dans les moindres détails.
Grâce à ce one-shot, on arrive à mieux comprendre les rouages qui ont amené à la Première Guerre Mondiale. le cahier final est plutôt bien réalisé pour comprendre les enjeux. J'ai d'ailleurs commencé à le lire avant d'entamer ma lecture. Bref, les amateurs d'Histoire aimeront.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10


critiques presse (3)
BulledEncre   18 août 2014
Une bonne BD pour en savoir plus sur la personnalité de François-Ferdinand, dont l’assassinat a plongé l’Europe dans la guerre.
Lire la critique sur le site : BulledEncre
BDGest   22 juillet 2014
Porté par un graphisme efficace et expressif, bien que manquant parfois d'un peu de dynamisme, François-Ferdinand se lit d'une traite et se prolonge par un dossier des plus intéressants. Une belle plongée dans l'Histoire.
Lire la critique sur le site : BDGest
Bedeo   09 juillet 2014
François-Ferdinand, la mort vous attend à Sarajevo est une belle plongée dans les derniers jours de la vie d’un homme d’état, mêlant savamment le privé et le public, une tragédie où l’émotion finit par l’emporter et nous fait regarder l’Histoire d’un autre œil, moins distant et plus humain.
Lire la critique sur le site : Bedeo
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
BazaRBazaR   03 juillet 2016
[Conrad Von Hötzendorf]: Votre altesse, pardonnez-moi, mais je n'ai pas bien compris, hier, si vous étiez favorable à la guerre contre la Serbie.
[François-Ferdinand]: Au risque de vous décevoir, général, je crois que nous n'y gagnerions rien. Que nous rapporterait la victoire ? Un tas de voleurs, d'assassins, de bandits, et quelques pruniers par-dessus le marché. Somme toute, plus de racaille encore, des pertes militaires immenses et quelques milliards de frais.
De plus, il est peu probable que nous terminions l'affaire sans être interrompu par la Russie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
BazaRBazaR   02 juillet 2016
[François-Ferdinand]: Il va voir ce qu'il va voir, ce vieux débris...
[Sophie, son épouse]: Ne parle pas comme cela de l'empereur, il croit faire pour le mieux en conservant la tradition.
[F-F]: Épouser des femmes que l'on n'aime pas et confier ses enfants à des gouvernantes. C'est ça leur tradition!
Commenter  J’apprécie          100
ClioInoClioIno   22 mars 2020
On n'insulte pas le tout-puissant en vain. Une puissance plus haute a rétabli l'ordre que je n'avais pas su maintenir.
Commenter  J’apprécie          20
Erik_Erik_   02 octobre 2020
L'attentat de Sarajevo a été la goutte d'eau qui mit le feu aux poudres.
Commenter  J’apprécie          10

Lire un extrait
Videos de Jean-Yves Le Naour (7) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Yves Le Naour
A l'occasion du salon "Rendez-vous de l'histoire" à Blois, rencontre avec Jean Yves le Naour autour de son ouvrage "Fusillé sur son brancard : l'affaire Chapelant et les fantômes de la Grande Guerre" aux éditions Armand Colin. Rentrée sciences humaines 2019.
Retrouvez le livre : https://www.mollat.com/livres/2311358/jean-yves-le-naour-fusille-sur-son-brancard-l-affaire-chapelant-et-les-fantomes-de-la-grande-guerre
Note de musique : © Scott Holmes
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2329 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre