AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2253159506
Éditeur : Le Livre de Poche (05/03/1974)

Note moyenne : 3.74/5 (sur 368 notes)
Résumé :
Quel secret recèle ce bouchon de cristal tant convoité ? Pourquoi certains iraient-ils jusqu'au meurtre pour se le procurer ? Arsène Lupin mène l'enquête. Et notre brillant gentleman devra user de tout son brio pour faire échouer les plans d'un adversaire... redoutable !

Arsène Lupin, le génial, l'invincible Lupin, acculé à se défendre!
Lupin bafoué, Lupin ridiculisé par un insaisissable adversaire! Le gentleman-cambrioleur sur le point d'être ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
LadyM
  06 janvier 2013
Après avoir souvent entendu parler du célèbre cambrioleur Arsène Lupin je me décide à commencer ce bouquin et ceci est ma première histoire le concernant ! le mélange de suspens, de rebondissements en tout genre et le dénouement inattendu font de cette lecture un succès pour moi.
Je ne dis pas souvent des mots sur la couverture mais là, je la trouve assez bâclée voire sommaire. L'édition le Livre de Poche m'ont déjà prouvé qu'ils pouvaient faire mieux, cependant je dois convenir que cette couverture appelle au mystère qui entoure l'histoire.
Nous débutons donc sur un acte parfaitement habituel pour Lupin : le cambriolage d'un grand ponte. Mais tout ne se déroule pas comme prévu, deux de ses compagnons sont attrapés par la police mais Lupin a en main ce qu'ils étaient venus chercher : le Bouchon de cristal. S'en suit une course folle avant le jour tragique afin de déterminer ce qu'est ce bouchon de cristal et à quoi il sert.
Je vais d'abord parler du personnage qui m'a été donné de découvrir. Lupin se rapproche pour moi d'Hercule Poirot, le calme en moins. Il est certes plus élégant dans ses gestes, plus passionné. Il a une grande estime de lui-même, un égo inébranlable sauf ... Dans cette histoire précisément. le grand Arsène Lupin se fait rouler et l'on se paie sa tête ouvertement ce qui le fera sortir de ses gonds et multiplier les stratagèmes afin de découvrir la vérité. Je dirais de ce personnage qu'il incarne un genre de fantasme typiquement féminin du héros : un voleur certes, mais un voleur qui possède les plus belles manières et un charisme fou. Il ne fait jamais de mal, utilise les stratagèmes les plus complexes et ne se fait jamais pincer.
Concernant ses rivaux qui occupent les sièges les plus prestigieux, nous nous rendons compte tout comme aujourd'hui, que les plus riches sont des vendus notamment ceux de l'Etat. Ils essaient de cacher de lourds secrets qui causeraient leur perte, tout en ayant à leur disposition les meilleures diversions possible - la police par exemple -. Ils sont sans pitié et nous découvrons un personnage très noir, qui nourrit une rancoeur vieille de plusieurs dizaine d'années.
Qu'ais-je pensé de ces personnages ? Je les trouves bien travailler, Lupin reconnaissable entre tous. Il a un style bien à lui, possède l'art de prendre n'importe quelle apparence, un vocabulaire précis. C'est un personnage qui arrive à charmer le lecteur par ses manières à la fois touchantes et rigolotes.
Concernant l'histoire : J'aime beaucoup le style policier et implicitement j'essaie de découvrir la vérité avant la fin - je n'y arrive que rarement d'ailleurs ... -. le Bouchon de cristal m'a beaucoup plu pour son suspens avant tout. Il reste entier jusqu'à la fin, la vérité devient de plus en plus opaque au fur et à mesure de l'avancée de l'histoire et je me suis dis : comment va-t-il faire celui-là ? Un deuxième point assez important : les rebondissements. Ils sont très nombreux, au moment où nous pensons sa y est l'affaire est résolue, elle prend un chemin détourné pour nous tenir encore en haleine.
Pour résumé : Tout est regroupé pour le genre policier : du suspens, des personnage attachant, une histoire compliqué, des drames et voilà vous tombés sur Lupin ! J'ai passé un agréable moment en sa compagnie afin d'élucider ce mystère. Je recommande les aventures du cambrioleur qui ne sont pas difficiles à lire du tout tant la plume est fluide.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
gill
  03 juillet 2012
Lupin s'emploie à sauver un de ses complices, injustement condamné à mort pour un crime dont il est innocent.
Durant un cambriolage chez le député Daubrecq deux comparses de Lupin sont arrêtés pour ce crime l'un est coupable, l'autre non.
Au cours de cette enquête il s'avère que le député est une crapule et Lupin aura maille à partir avec lui.
Inspiré du scandale de Panama, cet épisode des aventures du gentleman cambrioleur est un des plus fameux nés sous la plume talentueuse de Maurice Leblanc.
Commenter  J’apprécie          120
Ewylyn
  19 juin 2015
Une nouvelle aventure d'un de mes protagonistes préférés depuis des années, j'ai nommé Arsène Lupin. Cette histoire le met clairement en avant, pas de déguisement ou d'autres noms avant de comprendre que l'on avait devant nos yeux le célèbre cambrioleur depuis le début. J'ai apprécié cette lecture parce qu'elle diffère des autres intrigues que j'ai lues jusqu'à maintenant et j'espère en lire d'autres !
Le rythme est effréné, dans cette histoire, c'est une véritable course contre la montre qui se déclenche. L'auteur n'en oublie pas pour autant le genre premier du roman, le policier. L'enquête se révèle corsée, des non-dits, des fausses pistes, des doutes, beaucoup de questions se sont posées durant cette lecture, je participais sans démêler le vrai du faux. Ce qui m'a énormément plut, c'est que même Arsène Lupin a eu du mal à se sortir de cette sombre affaire.
L'histoire réunit de très bons ingrédients, un bouchon de cristal en apparence inoffensif qui semble cacher une liste aux enjeux démesurés. Des intrigues de familles, de vieilles rancoeurs, une enquête savamment maîtrisée, des personnages très attachants, un antagoniste aussi impitoyable que machiavélique, une échéance mortelle. Ce fut un tome palpitant et riche en rebondissements que nous offre l'auteur. On redécouvre avec plaisir des facettes du gentleman insolent tout en poursuivant une certaine découverte, car le personnage possède plus d'un tour dans son sac et sait conserver un mystère autour de sa personne.
Ma lecture fut très courte, j'étais complètement absorbée par les péripéties et l'envie de connaître le fin mot de l'intrigue. Nous suivons le cambrioleur lors d'un vol chez un député nommé Daubrecq, mais alors que le vol tourne mal, Lupin s'empare d'un bouchon de cristal. Ce dernier se retrouve volé quelques heures après, il repère une femme curieuse et se rend compte d'un odieux chantage mené chez le député. Une histoire intéressante et bien menée, riche en émotion avec toute cette intrigue autour de Gilbert et de sa famille.
L'ambiance est sincèrement soignée par Maurice Leblanc. Dès les premières lignes, je me suis replongée dans ce côté sombre, cette part de mystère et de génie qui caractérise assez bien le personnage de Lupin. La plume de l'auteur donne des descriptions précises et soignées, les indices sont bien distillés, le mystère demeure complexe, le manège des émotions est palpable. Il y a de la tension et la fragilité. Ce récit est certainement l'un de mes préférés avec l'île aux trente cercueils.
Quant aux personnages, ils sont attachants, on se prend très vite de sympathie pour Gilbert et sa mère. Cette dernière est courageuse et dangereuse, elle est prête à tout pour aider son fils. Grognard fait une courte apparition, ce personnage m'avait bien amusée dans la série, même si je suppose qu'ils ne doivent rien avoir en commun. Daubrecq est épouvantable, c'est un fin stratège, un adversaire redoutable pour Arsène. Ce dernier, j'ai déjà tellement dit sur lui, j'ai l'impression de vous répéter les éternels compliments... Il est génial, et même si le voir galérer me rend triste, il montre un caractère plus doux et humain. Il reste insolent, perspicace et drôle.
En conclusion, c'est un très bon tome des aventures d'Arsène Lupin. J'ai adoré du début à la fin, je me suis sentie incapable de prévoir comment aller se terminer cette histoire et j'ai même crû qu'elle allait mal se finir. Les protagonistes sont fouillés, leurs psychologies travaillées ; le rythme est intense, les rebondissements sont présents, l'intrigue policière est rondement menée. Il m'a été impossible de m'ennuyer. J'espère pouvoir découvrir d'autres histoires bientôt !
Lien : http://la-citadelle-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Nahe
  25 septembre 2012
Un cambriolage préparé dans la précipitation par ses complices Gilbert et Vaucheray, voici qui n'est pas trop au goût d'Arsène Lupin… Surtout que les deux acolytes ne paraissent pas très nets et semblent comploter. Il n'en faut pas plus pour mettre la puce à l'oreille de Lupin mais cela ne suffira pas à empêcher que ce vol ne se solde par un meurtre, ce qui n'est pas du tout dans ses habitudes ! Contraint d'abandonner ses complices aux mains de la police, Arsène Lupin fait la promesse de les sauver de l'échafaud et se lance sur la piste du bouchon de cristal, l'objet qui fait l'objet de toutes les convoitises et semble attiser bien des passions. Notre héros fonce tête baissée, sans savoir qu'il aura affaire à forte partie…

Revoici donc le célèbre gentleman-cambrioleur au sommet de son art : déguisements, évasions rocambolesques, reparties insolentes, prises de risques insensées, … Autant d'atouts qui seront bien nécessaires à Lupin pour affronter le député Daubrecq et élucider le mystère du bouchon de cristal. L'ennemi est tenace, coriace, le lecteur en vient même à redouter un échec de son héros.
Les rebondissements s'enchaînent, les pistes se multiplient et l'aventure est passionnante. Malmené, partant quasiment perdant, Arsène Lupin a-t-il trouvé son maître et devra-t-il s'avouer, une fois n'est pas coutume, vaincu ? Un suspense total et un récit captivant que je ne peux que vous inviter à découvrir, ne serait-ce que pour le charme du héros qui n'a pas pris une ride ! Son sens de la mise en scène, sa ruse et son bagout assurent le plaisir de la lecture et donne un petit plus à ce roman d'aventures intemporel.

Lien : http://nahe-lit.blogspot.be/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
MarcelP
  12 août 2018
Arsène Lupin embringué dans les pestilences des affaires politico-financières de la IIIe République (Panama, affaire Rochette, etc.) doit faire face à un ennemi puissant autant que ridicule. le gros Daubrecq, simiesque et gaillard comme l'orang-outang de la rue Morgue, influent et grotesque comme Rastapopoulos, affairiste véreux et adulateur lubrique comme l'Aristide Saccard de Zola, est le véritable héros de ce court roman, passionnant d'un bout à l'autre. le bel Arsène y perd de sa superbe : amoureux, père protecteur, démuni face à l'adversité, il chancelle plus d'une fois. La terrible ombre de la bascule à Charlot, de la grande veuve, du rasoir national, s'étend sur l'ensemble du récit. le petit Gilbert, complice de Lupin, sera-t-il condamné à la guillotine ?
Leblanc multiplie les clichés du mélodrame (voire du Grand Guignol), démolit, à force d'extravagances, le beau personnage prometteur de Clarisse Mergy mais remporte cependant les suffrages d'un lecteur hébété de tant de rebondissements et conquis par l'art du récit de ce séduisant briscard.
Lien : http://lavieerrante.over-blo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
GeckoLogiqueGeckoLogique   18 avril 2011
Et, en même temps, comme c’est malin de la part de Daubrecq ! On cherche partout, on fouille partout ! N’ai-je pas dévissé les douilles de cuivre des ampoules électriques pour voir si elles n’abritaient pas un bouchon de cristal ! Mais comment aurais-je eu l’idée, comment un être quelconque, si perspicace qu’il fût, aurait-il eu l’idée de déchirer la bande d’un paquet de Maryland, bande apposée, collée, cachetée, timbrée, datée par l’État, sous le contrôle des Contributions Indirectes ? Pensez donc ! l’État complice d’une telle infamie ! L’ad-minis-tra-tion des Contributions Indirectes se prêtant à de pareilles manœuvres Non ! mille fois non ! La Régie peut avoir des torts. Elle peut fabriquer des allumettes qui ne flambent pas, et des cigarettes où il y a des bûches de Noël. Mais de là à supposer qu’elle est de mèche avec Daubrecq pour soustraire la liste des vingt-sept à la curiosité légitime du gouvernement ou aux entreprises d’Arsène Lupin, il y a un précipice ! Remarquez qu’il suffisait pour introduire là-dedans le bouchon de cristal, de peser un peu sur la bande, comme l’a fait Daubrecq, de la rendre plus lâche, de l’enlever, de déplier le papier jaune, d’écarter le tabac, puis de remettre tout en ordre. Remarquez, de même, qu’il nous eût suffi, à Paris, de prendre ce paquet dans nos mains et de l’examiner pour découvrir la cachette. N’importe ! Le paquet en lui-même, le bloc de Maryland confectionné, approuvé par l’État et par l’Administration des Contributions Indirectes, cela c’était chose sacrée, intangible, insoupçonnable ! Et personne ne l’ouvrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
liratouva2liratouva2   31 mai 2012
Tonnerre de malheur! s’exclama-t-il, incapable de maîtriser plus longtemps la rage qui bouillonnait en lui depuis deux heures, tonnerre de nom d’un chien, je n’en finirai donc pas avec cette histoire-là!
Et au fond de lui, grandissait peu à peu une peur obsédante de l’avenir. Une date luisait devant ses yeux, la date effroyable qu’il assignait inconsciemment à la justice pour faire son œuvre de vengeance, la date à laquelle, par un matin d’avril, monteraient sur l’échafaud deux hommes qui avaient marché à ses côtés, deux camarades qui subiraient l’épouvantable châtiment.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AucafelitterairedecelineAucafelitterairedeceline   21 septembre 2011
Somme toute, me dit Lupin, après m’avoir raconté les diverses phases de l’histoire, somme toute, aucune entreprise ne m’a donné plus de mal, ne m’a coûté plus d’efforts, que cette sacrée aventure, … En douze heures, de six heures du matin à six heures du soir, j’ai réparé six mois de malchances, le d’erreurs, de tâtonnements et de défaites. Ces douze heures-là, je les compte certes parmi les plus belles et les plus glorieuses de ma vie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
nmarc0nmarc0   09 avril 2017
-ce que Prasville et toute sa clique, ce que Clarisse Mergy, ce que personne n'a pu faire, tu le feras, toi?
-Je le ferai.
-Et pourquoi? En l'honneur de quel saint réussiras-tu où tout le monde a échoué? Il y a donc une raison?
-Oui.
-Laquelle?
-Je m'appelle Arsène Lupin.
Commenter  J’apprécie          30
nathalie_MarketMarcelnathalie_MarketMarcel   22 février 2018
Mon Dieu, oui, bandit sympathique, cambrioleur romanesque et chevaleresque, pas mauvais diable au fond... tout ce que vous voudrez... N’empêche que pour une femme vraiment honnête, de caractère droit et de nature équilibrée, je ne suis... quoi... qu’une simple fripouille.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Maurice Leblanc (102) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Maurice Leblanc
Rencontre avec Nicolas Sorel de la compagnie Amavada, à l'origine du projet Belle époque ! Ce projet nous replonge dans l'oeuvre de trois auteurs normands 1900 : Gustave Lerouge, Maurice Leblanc et Gaston Leroux.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Arsène Lupin

Contre quel policier Arsène Lupin lutte t-il fréquemment

Herlock Sholmès
Ganimard
Perenna
Dudouy

7 questions
76 lecteurs ont répondu
Thème : Maurice LeblancCréer un quiz sur ce livre
.. ..