AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Anne Colin du Terrail (Traducteur)
EAN : 9782847200812
220 pages
Gaïa (23/10/2006)
3.39/5   14 notes
Résumé :
Une maison en bord de mer dans une banlieue chic
d'Helsinki avec son petit ami, un nouveau job d'avocat, l'été s'annonce plutôt bien pour Maria Kallio. Jusqu'à ce qu'elle trouve le corps étranglé d'Armi, charmante blonde à lunettes, plutôt futile, un rien pipelette, celle qu'on surnommait " la Poisse ". Très vite il apparaît que Kimmo, le petit ami de la victime, aime le cuir, le latex et les menottes. Pour la police, aucun doute : c'est un dangereux pervers.... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Tancrede50
  31 juillet 2021

On retrouve Maria Kallo, ancienne policière, qui après ses études de droit, est devenue avocate. Quand Armi, est découverte morte, étranglée par son écharpe, et que Kimmo, son petit ami, est arrêté pour ce meurtre, la famille demande à Maria d'assurer la défense de Kimmo. Mais Maria n'a pas perdu ses réflexes appris à l'école de police et c'est une véritable enquête qu'elle va mener, à la recherche du meurtrier d'Armi. Qui a pu tuer Armi? Quelqu'un qui voulait qu'elle ne parle pas? Mais de quoi? du suicide de Sanna? Ou alors n'est ce pas plutôt une vengeance? Armi aurait elle causé un accident? Beaucoup de pistes sont à explorer.

C'est le récit d'une enquête tout compte fait assez classique. Maria s'y comporte en détective privé, dans un style Hercule Poirot, en questionnant tout le monde, et en établissant la chronologie des évènements avant et après le crime. La fin est peu crédible. Et on a droit, dans les deux derniers chapitres, comme avec Agatha Christie, à l'explication de comment tout s'est déroulé. Je préfère, du même auteur, Un coeur de cuivre qui a l'avantage de nous plonger dans l'ambiance tout à fait spéciale d'Arpikyla, « l'une des dix villes les plus ennuyeuses de Finlande », ancienne ville minière qui essaye de se redresser en jouant la carte du tourisme.

Dans La poisse, l'action se passe à Helsinki (on s'en rend à peine compte) et tout est centré sur l'enquête, avec un inconvénient de taille pour la bonne compréhension de l'intrigue: une multitude de personnages. Notons que c'est la deuxième fois que j'assiste à une enquête menée à vélo et à pied. Kouplan, le détective privé sans papier de Sara Lovestam, enquête lui aussi sans avoir recours à la voiture, et pour cause. Est ce une nouvelle tendance des scandinaves de se passer de voiture? Quand même utile pour enquêter!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
musemania
  16 avril 2018
Avant toute chose, il faut savoir que ce thriller est la seconde enquête de Maria Kallio, ancienne policière et dorénavant avocate.
J'adore particulièrement la littérature nordique, surtout les thrillers (Camilla Läckberg, Johan Theorin, entre autres) et j'avais bien aimé le premier roman de cette auteure finlandaise : « Mon premier meurtre ». C'est pourquoi je souhaitais lire le suivant.
Je ne peux pas dire que je n'ai pas apprécié ce livre car l'atmosphère nordique toute particulière m'attire toujours autant mais ici j'ai parfois eu du mal à m'y retrouver entre les personnages, lieux et leurs noms à rallonge. L'étymologie des mots était absolument différente de ce que nous connaissons nous francophones, il est parfois difficile de s'y retrouver et c'est pourquoi je n'ai pas hésité à revenir régulièrement quelques pages avant.
Ici, surgit une seconde difficulté : les liens familiaux. On se retrouve tout entier dans la famille du personnage principal (Maria Kallio) et de son petit-ami, Antti. Là aussi, j'ai quasi dû dessiner un arbre généalogique pour éviter de m'y perdre.
Ces deux difficultés surmontées, l'enquête est ici menée du côté de la défense par l'avocate de Kimmo, soupçonné du meurtre de sa fiancée. J'ai trouvé cet aspect assez original car cela change des enquêtes courantes qui sont menées par un ou plusieurs policiers.
Hormis les petites difficultés rencontrées (voir ci-dessus), je pense persévérer et continuerai donc à lire cette auteure car elle sait vous donner l'envie de découvrir sa Finlande natale. Je me suis d'ailleurs, plusieurs fois, surprise à imaginer le livre en une série ou un feuilleton. le troisième tome des aventures de Maria Kallio est « Un coeur de cuivre ». Viennent ensuite: « Femme de neige » et « La spirale de la mort ». « le sphynx » et « La loi du lion » font eux partie d'une autre série consacrée à Hilja Ilveskero qui est, quant à elle, garde du corps.
Lien : http://musemaniasbooks.blogs..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
letteratura
  06 juin 2011
Tout d'abord, j'aimerais vous dire que je ne lis pas ou presque pas de policier, donc c'est ma découverte de ce genre tout à fait agréable à lire. Ce livre se lit très facilement, cependant, il faut essayer de bien se concentrer pour comprendre les affiliations des différents personnages.
Je vais commencer par vous parler du personnage principal qui est Maria Kallio, un personnage tout à fait original, car elle est ex-policière avocate, mais semble aimer davantage les enquêtes. Pendant toute l'intrigue, elle enquête sur le crime d'Armi. Mas à la fin, le policier lui dit fortement qu'elle ne devrait pas faire ça. Je pense que ce personnage va tout à fait avec ce genre de livre, donc je la trouve très sympathique, un bon caractère.
Les autres personnages sont complètement différents, il y a toute la gamme de caractère, de tendances… Il y a Sanna et son frère qui s'occupent de très près des pratiques SM. Jusqu'au point de se faire de véritable blessure, pour Sanna, alors que Kimmo ne se fait pas si mal que ça. Après, il y a la famille, où tout le monde diffère sur des questions comme la mort de Sanna. Donc, par conséquent, on peut dire que les personnages décrit toute la couche riche finlandaise.
Parlons un peu de l'écriture de Leena Lehtolainen, du moins de sa traduction, je pense qu'elle écrit d'une très belle façon avec de nombreux styles, je dirai que je comprend aisément ce qu'elle dit, de plus, le vocabulaire employé est tout à fait convenable pour moi. Elle a une écriture fluide qui veut absolument que l'on continue la lecture.
La fin, bien sur, la résolution de l'enquête, les méchants sous les barreaux et les gentils à l'air libre. Mais ici, le véritable meurtrier est trouvé, cependant il est retrouvé dans une situation délicate. En outre, la résolution faite par Maria est complètement astucieuse et très intelligente, car on a du mal à comprendre sa stratégie. Donc, globalement satisfait de la fin.
Le lieu de l'action est la Finlande, ce qui me rappelle soudain le salon du livre où la littérature nordique était à l'honneur. Donc, je pense que cette littérature s'est bien développée, car je commence à lire de plus en plus de livres du Nord et j'apprécie.
En conclusion, je peut dire que j'ai trouvé ce livre tout à fait agréable à lire, il a permis d'essayer le policier dont j'avais des faux préjugés comme quoi ils ressemblaient aux séries policières, mais cette auteure finlandaise m'a fait comprendre le contraire. Je remercier l'auteure, l'éditeur J'ai Lu et bien sur le forum Accros&Mordus qui m'a permis de recevoir le livre.
Lien : http://litteraire-en-herbe.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
lireetcourir
  12 novembre 2009
Maria finlandaise, ancienne flic et désormais conseillère juridique dans un cabinet d'avocat se retrouve bien malgré elle plonger dans une histoire de meurtre. Elle va devoir enquêter dans l'entourage de son petit ami Antti et ainsi fouiller le passé obscur de chacun des membres de la famille ou amis , aller à la rencontre de groupe sado-maso le sous la surveillance d'un ancien collègue de la police.
Maria va mener cette enquête à son rythme, tranquille, sillonnant la banlieue d'Helsinki à bicyclette et s'accordant des pauses « muscul » nécessaires pour s'aérer l'esprit. Au fil des jours, elle va se heurter aux rivalités familiales et aux hypocrisies. Elle se rendra vite compte que tous ceux qu'elle interroge, avaient de bonne raison de vouloir tuer Armi dit « la poisse ».
Une fois les personnages bien en place (un peu de concentration est nécessaire pour se familiariser avec les noms finlandais et situer chacun dans la généalogie familiale) Leena Lehtolainen nous livre là un bon polar psychologique où Maria la perspicace, mène son enquête à la manière d'un E.Poirrot . Elle n'hésite même pas à chapitrer les dernières pages de ce livre « Maria Marple », il est vrai qu'au fil des pages plane un esprit Agatha Christie. Mais « la poisse » reste avant tout un bon roman nordique.
Lien : http://dunlivrelautre.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mercure
  21 juillet 2010
Les débuts sont prometteurs mais la fin laisse à désirer.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Tancrede50Tancrede50   31 juillet 2021
Le curriculum vitae de [Otso] Hakala était encore plus fourni que je ne l’aurais cru. Quelques affaires de drogue, des vols et des agressions. Le suspect idéal pour un meurtre, mais pourquoi diable fallait-il qu’il soit derrière les barreaux? Dans un polar de Dorothy L. Sayers, il aurait réussi à s’évader sans que personne s’en aperçoive, juste le jour des meurtres de Sanna et d’Armi et même à retourner mine de rien en prison, une fois ses forfaits accomplis. Ou alors celui qui était sous les verrous ne serait pas lui, et le véritable Otso gambaderait en liberté, le menton glabre et les cheveux teints en blond déguisé par exemple en Make Ruosteeenoja…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Tancrede50Tancrede50   31 juillet 2021
En pédalant vers Nihtisilta, […] j’ai évité de justesse un couple de dames qui zigzaguaient sur leurs bicyclettes et maudit l’imbécillité des responsables de la voirie. Pourquoi la piste cyclable s’arrêtait-elle brusquement pour continuer de l’autre côté de la route? Pourquoi les bords des trottoirs étaient-ils si hauts qu’on ne pouvait pas les franchir à vélo sans risquer la chute? Pourquoi la circulation était-elle conçue pour le seul confort des automobilistes?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Leena Lehtolainen (15) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Leena Lehtolainen
Sarjakuvafestivaalit 2011 - Korkkaripäivä
autres livres classés : finlandeVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
134 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre